Réflexion sur les factures d’EDF

Une explication simplifiée par Raban, pour mieux comprendre les méandres de la facturation d’EDF, dans ce beau pays de France, réputé pour ses taxes et ses surtaxes plus ou moins camouflées sous des accronymes obscurs. Merci à Raban et à Foulk

Et si on parlait un peu électricité ? C’est d’actualité…
Pas étonnant que l’on veuille nous imposer le TOUT ELECTRIQUE !!!
Ce ( très ) cher courant… !
Enfin une bonne explication !!
Ce ( très ) cher courant… ! Pour celles et ceux qui n’ont pas encore renoncé à comprendre leur facture d’énergie électrique, cela nous est expliqué avec poésie !
C’est fascinant, une facture EDF: belle comme une page de Verlaine, elle contient presque autant de lignes qu’un sonnet de Ronsard.
À la base, le gros monopole d’État vend des kilowatts/heure et le client, tous les deux mois, paye ce qu’il a consommé.

Exactement comme chez le boucher : je choisis une escalope, il la pèse, je paye le prix affiché et je repars avec une «facture» en réalité un ticket qui ne comporte qu’une seule ligne.
Alors, pourquoi la facture EDF est-elle si copieux -On y trouve le prix du kilowatt/heure 9,09 euros pour 100 kWh, qui passera à 9,32 euros après l’augmentation estivale de 2,5 %.
Jusque-là, rien que de très normal.
Les gâteries viennent immédiatement après.
-D’abord, EDF facture un abonnement ! On se demande bien pourquoi !
Lorsque j’achète l’escalope, je ne suis abonné à rien : j’ai, en face de moi, un commerçant qui vend ce dont j’ai besoin, nous faisons affaire et c’est tout. Non !…
Avec EDF, même en quasi-monopole, faut s’abonner !
Et ce n’est pas négligeable : 11,6 euros par mois, soit 140 euros par an.
Depuis août 2011, l’abonnement a augmenté de 22 %.
-Puis, viennent les taxes ! Ah ! Les taxes : Le mal français !!!!!!!
Oh, pardon, une seule taxe et deux « contributions »
La contribution, c’est plus sympa, ça fait plus «social»; pour un peu, on serait heureux de s’en acquitter, alors que la «taxe»… Beurk!
Cela commence par la TCFE, la taxe sur la consommation finale d’électricité.
C’est quoi, la consommation finale ? Y a-t-il une consommation initiale?
Personne ne sait pourquoi cette taxe existe, même pas EDF, qui se borne à dire que ce prélèvement est reversé aux collectivités territoriales et à l’État (qui détient pourtant 84,5 % du capital du mastodonte).
Depuis août 2011, elle a augmenté de 16 %, soit 4 % par an.
-Arrive ensuite la merveilleuse CSPE, la contribution au service public d’électricité.
Moi qui croyais ingénument que je contribuais à ce service en me contentant d’acheter du courant électrique!
Eh bien, non ! En fait, cette CSPE sert, entre autres, à compenser le coût exorbitant auquel EDF s’est engagé à acheter l’électricité des petits malins qui se sont équipés de photovoltaïques ou d’ éolien.
En août 2011, elle était de 9 % du coût de la consommation ; elle en pèse aujourd’hui 21,5 %.
À ce rythme, elle représentera la moitié de notre facture dans trois ans.
On est parti joyeusement sur la belle voie rectiligne tracée par les taxes sur les carburants.
-Puis vient enfin, toute menue, toute discrète, la CTAE, contribution tarifaire d’acheminement électrique car, contrairement au boucher vendeur d’escalope, EDF vous apporte votre achat à domicile contre la modeste somme de cinquante euros par an.
-C’est alors que surgit la TVA.
Sur la consommation, au prix fort de 20 % : là aussi, c’est courant ! (sans jeu de mot )
-Mais également sur les taxes ! Chez EDF, mêmes les taxes sont taxées !
À 20 % (CSPE, TFCE) ou à 5,5 % (CTAE) !
Et le meilleur pour la fin :
-EDF prélève un pourcentage de tout ceci, 1% , pour son CE (Comité d’entreprise) c’est à dire uniquement pour la CGT et les partis socialiste et communiste.
Pour envoyer tous ses braves bénéficiant déjà d’un régime de retraite « spécial » en vacances dans des centres ou tout est gratuit.
Elle n’est pas belle la vie pour certains ?
Mais nous sommes dans une république égalitaire !
Impigeable, mais poétique, vous dis-je ! !

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

10 Commentaires

  1. j’ai discuté avec une dame de 74 ans qui m’a dit avoir été surfacturée lors de l’installation du lynki ( lynchage).
    Après réclamation EDF lui a envoyé une lettre d’excuses et rectifié le décompte.
    Bizarre, faut croire que leur compteur ne donne pas les mêmes chiffres chez Enedis. Qu’elle bande d’escrocs.

    • AUCUN compteur, n’a jamais prouver le passage des Electrons dans une
      Section de cable,
      section utilisée pour le calcul du passage des « Ampéres » !!
      …et donc des Watts.

      Les electrons ne bougent PAS, ils oscillent sur place a 50Hz

      Il n’y a JAMAIS eu de PREUVES de « consommation » de courant !
      L’Energie se TRANSFORME, elle ne se CONSOMME PAS !

  2. bonsoir à tous,

    je me permet d’apporter une rectification au commentaire étant agent edf à la retraite ; contrairement aux affirmations apportées ici, le CE ne touche plus depuis longtemps 1 % des factures on serait plus près de 0.5 / 0.6 % ;
    effectivement nous pouvons partir en vacances avec des tarifs plus avantageux que le privé mais en aucun cas tout est gratuit !!
    et nous ne sommes pas la seule entreprise qui possède un CE il me semble ; donc vérifiez bien vos informations, c’est comme ça que l’on créer de la jalousie >>> diviser pour mieux régner, ce qui rends bien service à nos chers élus.

  3. bonsoir,
    pour l’instant nous bénéficions toujours du tarif agent qui est environ de 10 % mais soumis à l’impôt comme avantage en nature ;
    pour rappel le statut edf/gdf qui comprends le tarif agent a été donné pour palier la différence de salaire inférieur à travail égal de 30% du privé ;

  4. C’est bien de chercher à comprendre ce que l’on paye, l’explication que vous en faites est juste; à part ce qui a été rectifié par JP, mais l’essentiel n’est pas là, il est dans le chiffre qui se trouve en bas de la facture, car votre boucher pourrait en faire de même en suivant le veau depuis sa naissance. On devine un peu d’aigreur et de jalousie dans vos expliquations.
    Vous devriez plutôt vous inquieter du pillage en règle que nous(citoyens) subissons à travers EDF depuis l’ouverture du capital et la mise en place du marché Europeen de l’énérgie voulu par l’UE et surtout l’Allemagne principal bénéficiaire, vous en avez un bel exemple sur l’article juste au dessus.
    Je pense qu’en ce moment vous êtes hors sujet même s’il est important de savoir ce que l’on paye.

  5. non, merci à toi Volti pour ce que tu fait !!

  6. Chez le boucher, vous y allez quand bon vous semble. Vous pouvez décider d’en changer, ou d’aller indifféremment chez l’un ou chez l’autre. Vous pouvez aller chez le même pendant des années sans qu’il connaisse votre nom. Mais vous ne pouvez avoir qu’un fournisseur d’électricité pour un même point de consommation. Il doit savoir à qui il fournit, et combien. Vous pouvez changer de fournisseur, mais cela implique d’informer l’ancien et le nouveau. Si vous ne consommez pas pendant une période, votre fournisseur doit tout de même gérer votre dossier, vérifier votre consommation. Cela implique des coûts.
    La seule bonne question me semble être celle du montant de l’abonnement.

    Comme le signale un autre commentateur, il y a aussi le marché européen qui oblige EDF à fournir en électricité à bon marché des revendeurs qui ne produisent rien mais revendent avec bénéfice. A nous de payer pour qu’EDF ne fasse pas faillite.

Laisser un commentaire