Prélude aux Rencontres du WEF Davos 2023. « Coopération » pour déclencher le « dépeuplement » et un « monde fracturé »

Personne ne veut être « mondialisé » – gouverné par une dictature mondiale unique.

Par Peter Koenig pour Recherche mondiale

Le Forum économique mondial (WEF) – avec son noble logo : « Engagé à améliorer l’état du monde » (vraiment ?) – tiendra sa 53e réunion annuelle du 16 au 20 janvier 2023 à Davos en Suisse.

L’agenda officiel du WEF pour 2023 est connu et disponible sur le site Web du WEF. La Conférence de cette année porte le titre honorable de « Coopération dans un monde fracturé ».

Présence

Environ 2 700 participants sont attendus, dont plus de 50 chefs d’État et quelque 380 responsables publics de gouvernements du monde entier, ainsi que de l’Union européenne (UE). Un peu plus qu’en mai 2022 (WEF 52) – mais moins d’importants « influenceurs politiques ».

Pour le plus grand plaisir des obsédés du climat, et comme les autres années, l’élite – les honchos du gouvernement et du secteur privé – devrait arriver dans environ 1000 à 1500 jets privés, obstruant les aéroports de Zurich et de Genève.

De là à Davos, la plupart ne prendront pas un train, mais un hélicoptère.

Davos est assiégée pour la « sécurité » par l’armée et la police. Cette année, peut-être la première fois, la population de Davos a exprimé son mécontentement face à l’événement extravagant, intéressé et bouleversant de la vie de cette ONG non élue. Après tout, Davos est pour les habitants de Davos.

C’est la saison des sports d’hiver. Les touristes ne sont pas intéressés par le chaos du WEF protégé par la police et l’armée.

Fait intéressant, à part Olaf Scholz, chancelier allemand, aucun des chefs d’État du G7 ne sera présent. Aucun des présidents ou PM de la France, de l’Italie, du Royaume-Uni, du Japon et du Canada n’a enregistré sa présence.

Cependant, parmi les meilleures photos féminines figurent Kristalina Georgiewa , directrice générale du FMI ; et Christine Lagarde , présidente de la Banque centrale européenne (BCE).

De même, aucun des chefs d’État de ce qui semble être des pays importants, la Chine, la Russie, les États-Unis, l’Inde, l’Iran – et aucun des BRICS+ réémergents à l’exception du président sud-africain, Cyril M. Ramaphosa – ne sera cadeau. Aucun délégué de Russie et d’Iran ne sera présent.

Concernant la Russie, le directeur du WEF, Alois Zwinggi, a déclaré qu’aucun délégué russe ne sera présent. Comme l’année dernière. La situation en Ukraine reste inchangée .

Cependant, Volodymyr Zelenskyy , président de l’Ukraine, a été invité au WEF 2023, avec une grande étreinte virtuelle de Klaus Schwab .

Assez similaire, puisqu’il a été invité par les États-Unis pour une visite de «dix heures», au cours de laquelle il a embrassé Nancy Pelosi , alors encore présidente de la Chambre, et a eu une conversation spéciale au coin du feu avec Joe Biden . Après les sessions de 10 heures de mendicité d’armes d’argent à vitesse de distorsion aux États-Unis, il a été renvoyé à Kiev par l’US Air Force.

La courte visite était apparemment due à un « problème de sécurité ». Autrement dit, Zelenskyy, très impopulaire dans son pays, risquait de se voir interdire l’accès à l’Ukraine.

Probablement pour la même raison, il n’envisage pas d’assister physiquement au WEF 2023, mais plutôt par vidéo, aux côtés de Jens Stoltenberg de l’Otan et du présentateur de CNN, Fareed Zakaria . Nous pouvons imaginer ce que sera son plaidoyer à Stoltenberg.

Parmi les autres chiffres clés du WEF 2023, citons :

  • Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres,
  • Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus,
  • et bien sûr l’un des administrateurs importants du WEF, Madame Ursula Von der Leyen, présidente de la Commission européenne (CE),
  • ainsi qu’un administrateur clé et simultanément le sponsor principal du WEF, Larry Fink, PDG de BlackRock, seront là avec des rôles particuliers à jouer dans ce monde « fracturé » – parmi eux – la reconstruction de l’Ukraine.

Remarque : Le concept pacifique de « monde multipolaire » ne fait pas partie du vocabulaire de l’agenda. L’agenda du WEF peut rechercher des collaborateurs – au lieu de coopérateurs – pour rassembler les « fracturés », éventuellement vers un nouveau modèle de « mondialisme », et loin d’une vision du monde multipolaire.

Voir ceci pour la liste complète des participants au 10 janvier 2023

*

Qu’impliquera la coopération avec le mondialisme fracturé ?

Déjà lors de la récente réunion du G20 à Bali, Klaus Schwab semblait avoir compris que le « mondialisme » était mort. Déjà alors, il parlait d’un monde fracturé, jamais d’un monde multipolaire. Comme si les morceaux « fracturés » de ce monde brisé pouvaient éventuellement être reconstitués sous une gouvernance mondiale.

Ukraine-Russie et le Forum économique mondial (WEF). Une étape planifiée vers « la grande réinitialisation » ?

En fait, la disparition du mondialisme est logique. Lorsque les gens commencent à s’éveiller, ils réalisent ce que cela signifie. Personne ne veut être « mondialisé » – gouverné par une dictature mondiale unique.

Au lieu du discours mondialiste habituel, Schwab s’est concentré à Bali sur son rêve de la 4e révolution industrielle entièrement numérisée –  sur l’IA, la transhumanisation (générée par la 5G), la robotisation – et franchement, même si les participants à son discours ont poliment applaudi , bien qu’aucun d’entre eux n’aimerait être pucé pour manipulation de l’esprit par des signaux électroniques.

Ordre du jour

Voici le site Web du WEF et l’ordre du jour officiel – et les sujets qui seront abordés. Voir ceci  et cela .

L’élite se rendra-t-elle compte que le seul moyen pour sa propre survie est la coopération avec le reste du monde – la coopérationcomme dans l’égal à égal, et non une réduction massive de la population mondiale, comme chez les eugénistes ?

– Et comme pratiqué avec le faux covid « plandémique », suivi d’une « vaccination » de masse avec des piqûres d’ARNm expérimentales, non testées et mortelles, qui ont peut-être déjà causé des millions, voire des dizaines ou des centaines de millions de morts et de blessés graves autour le monde.

Aucune de ces tragédies n’est couverte par les médias grand public achetés et corrompus. Et nous n’en sommes qu’au début. Mainstream ne suit pas ces récits non établis.

Dans une large mesure, les vaxx ont été contraints au chantage (perte d’emploi, interdiction d’événements sociaux et de lieux sociaux, à moins d’être vaxxés, crime contre l’humanité – crime selon le codex de Nuremberg), ou par une manipulation mentale bien planifiée d’individus ainsi que du masses. Voir « Institut Tavistock – Ingénierie sociale des masses », par Daniel Estulin.

Nous verrons peut-être ce qui ressort du WEF 2023 concernant l’agenda covid cum pandémie.

*

A la veille du 53 e sommet du WEF, le journaliste Philipp Dahm avait ceci à dire : « L’éclat du WEF s’estompe. Bref, tout a été dit ».

Elon Musk double avec – « ennuyeux comme de la merde « . Voir ceci en allemand , journal suisse Tagesanzeiger.

*

Ordre du jour – Derrière le rideau

Elon Musk a peut-être tort.

Chaque année, en plus de l’ordre du jour officiel avec des réunions plus ou moins ouvertes, des dizaines de réunions clandestines secrètes ont lieu à huis clos, inaccessibles à quiconque n’a pas été personnellement invité.

C’est dans ces réunions secrètes que les vraies « décisions » sont prises. Remarquez, ce sont des décisions prises au-dessus du peuple, pour des exécutions descendantes – avec des mensonges et des tromperies, c’est-à-dire, l’ingénierie sociale des masses (voir « Institut Tavistock », mentionné ci-dessus).

Les principaux sujets avec le plus haut secret à imposer de haut en bas aux populations peuvent inclure ceux indiqués ci-dessous – et plus encore. Ils ne sont pas classés par ordre de priorité. Mais sachez qu’ils sont tous liés et connectés – car nous parlons d’une tentative totale de contrôle et de prise de contrôle de la population mondiale. Avis : tenté – la cabale n’est pas encore là. L’éveil et la résistance des gens grandissent.

  • OMS – Traité sur la pandémie : Le DG de l’OMS, Tedros , et le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, sont tous deux présents, ainsi que des délégués clés de l’Assemblée mondiale de la santé, pour débattre avec Schwab de la meilleure façon de faire passer ce traité au bulldozer. Jusqu’à présent, il s’est heurté à de sérieuses résistances, principalement de la part de blocs de pays africains.

Aux termes de l’article 593 — a) Les décisions de l’Assemblée de la Santé sur les questions importantes sont  prises à la majorité des deux tiers des Membres présents et votants . Le traité sur la pandémie est considéré comme une question importante. – Cela donnerait au DG de l’OMS l’autorité au-dessus de tous les États membres souverains dans toutes les questions de santé. Par exemple, Tedros pourrait décider que la grippe commune est désormais une pandémie et que la vaccination est obligatoire, pourrait même être imposée par l’armée.

Le monde serait soumis à la tyrannie de l’OMS. Déjà maintenant, avant que le traité sur la pandémie ne soit décidé, tous les pays membres sont invités à quitter l’OMS – pour préserver leur souveraineté politique et sociétale sur les questions de santé. Pour protéger leur peuple.

  • L’agenda dépeuplement / eugéniste Les eugénistes – Gates, Soros, Kissinger et al – présents au WEF 2023, débattront très probablement de l’opportunité et plutôt de la manière de poursuivre leur campagne de dépeuplement. Cela fait partie de l’Agenda 2030, de la Grande Réinitialisation – les délais seront-ils ajustés ou l’objectif sera-t-il abandonné ? – Les systèmes juridiques du monde entier sont actuellement paralysés. Mais que se passerait-il si les gens, une masse critique, ramenaient la loi et l’ordre pour le peuple par le peuple ?
  • Pousser le Covid vaxx-drive – malgré toutes les chances, les protestations et les principales preuves scientifiques contre les covid vaxxes – ce que l’on appelle aussi les armes biologiques qui tuent par millions ; et rendre des centaines de millions d’hommes et de femmes stériles, avec des vaxx et des boosters, l’immunité humaine moyenne est réduite jusqu’à 80%, les rendant vulnérables à toutes sortes de maladies – conduisant à une mort précoce (dépopulation) – le culte de la mort continuera-t-il à faire avancer ce programme ? – Cela dépendra-t-il de l’approbation du « Traité Pandémie » ? – Les gens – forcez vos gouvernements à quitter l’OMS.
  • Ukraine – « reconstruction » – vente à BlackRock – Larry Fink, PDG de BlackRock et Volodymyr Zelenskyy pourraient rendre « officielles » leurs négociations précédentes sur les plans de reconstruction de l’Ukraine par BlackRock – signer un accord, en présence de l’ONG non élue, appelée WEF, peut-être autant vendre ce qui reste de l’Ukraine avec toutes ses richesses à BlackRock.

Un tiers à la moitié des terres agricoles de l’Ukraine ont déjà été vendues ou louées à des sociétés agricoles internationales, la plupart plantant des OGM, pour lesquelles l’Ukraine a dû modifier sa législation. Ce serait la première privatisation officielle d’un pays – un précurseur à suivre par d’autres ? – Comprendre pourquoi Zelenskyy est le plus impopulaire auprès des Ukrainiens ?

  • Intimidation continue et permanente : Verrouillages climatiques – Comté d’Oxfordshire ; les pénuries d’énergie ; pénuries alimentaires – famine ; inflation élevée; insécurité du travail. Comment continuer, comment contourner la résistance populaire toujours croissante ? – Il peut s’agir de sujets de débat.
    • Villes à quinze minutes – peut-être le destin du comté d’Oxfordshire ; aucun rayon de déplacement supplémentaire n’est autorisé, étant surveillé numériquement partout où vous allez. Une forte résistance populaire émerge – qui ne tombera probablement pas sous le diktat du verrouillage climatique prévu ; 
    • Éliminer 3000 fermes néerlandaises , environ un tiers de l’économie agricole des Pays-Bas. La Hollande est le deuxième plus grand exportateur agricole au monde, après les États-Unis. Les agriculteurs, soutenus par le peuple, ont résisté depuis 2021. Le ministre de l’Agriculture a récemment démissionné – et le gouvernement fait des concessions… C’est peut-être un thème de débat secret du WEF – pour continuer avec le bulldozer, ou lâcher prise ; et
    • La famine – entraînant la maladie et la mort – fait partie du programme de dépeuplement.

Ce sont des discussions possibles à huis clos avec des Cultistes de la Mort sélectionnés.

  • OTAN – Ukraine – Russie – où va la guerre ? C’est une guerre des USA/OTAN contre la Russie. L’empire américain chancelant, composé de psychopathes et de sociopathes, ne peut admettre vivre en paix dans un monde multipolaire. Les mégalos veulent contrôler et posséder le pays le plus grand et de loin le plus riche en ressources du monde.

Leurs esprits dystopiques opteront-ils pour le nucléaire – l’anéantissement total de l’humanité ? – Cela alimenterait certainement le dépeuplement. Mais il n’y a aucune garantie que l’élite perpétrante serait protégée et survivrait.
Le WEF et ceux qui commandent le WEF donneront-ils une chance à la paix ? L’humanité l’emportera-t-elle sur les mauvais esprits ?

  • Comment interdire rigoureusement la « désinformation » – la censure bat son plein. Jamais dans l’histoire dont on se souvient, la liberté d’expression des hommes n’a été réduite à ce point – pourtant, la vérité finit par l’emporter.
    Depuis le début de l’engouement pour le covid, l’OMS a demandé aux plateformes de médias sociaux de supprimer ou de « bannir l’ombre » plus de 10 000 « fausses nouvelles » liées au covid et au vaxx – censurant la vérité. Pourtant, la vérité prévaut toujours. Voir ceci .
    Les auteurs du WEF / OMS continueront-ils à supprimer la vérité malgré le soulèvement populaire ? – Ou, encore une fois, le feront-ils dépendre de l’adoption ou non du traité sur la pandémie ?
  • La mondialisation est morte – comment coopérer/collaborer – les cultistes contre le monde – pour rassembler le monde fracturé ? – C’est certainement proche du cœur de Klaus Schwab. La mondialisation, alias la tyrannie centralisée, est un concept fasciste, difficile à abandonner pour quelqu’un qui a les antécédents de Schwab. – Mais il n’est pas seul. Sa survie et celle de son WEF dépendent du parrainage d’autres mégalo-psychopathes, qui ne veulent pas être perdants dans un éventuel effondrement de l’économie mondiale – à partir d’un simple dépassement illimité. – Il y a de l’espoir.
  • 4 e révolution industrielle – la numérisation de tout est presque certainement un débat clé parmi les « contrôleurs-pathologistes ». Les outils – 5G et bientôt 6G (cette dernière devant couvrir le monde d’ici 2030 est le plan) – sont prêts pour la transhumanisation et la robotisation pilotées par l’intelligence artificielle (IA).

C’est peut-être le rêve d’un homme malade – Schwab – mais qui du clan d’élite veut courir le risque d’être dépassé, contrôlé par une IA qui devient – ou est déjà – plus intelligente que l’humanité ? – Même les mégalo-sickos peuvent arriver à cette conclusion. – Une autre étincelle d’espoir que la résistance des gens et l’auto-préservation du Culte pourraient aider à enterrer le rêve de Schwab.

  • Identification numérique universelle – Argent numérique – QR-Coding – collecte de données – tout ce qui est numérique est à la fin de l’humanité. Des coupures de courant accidentelles ou délibérément causées pourraient anéantir toutes les données vitales et l’argent pour les gens ordinaires – les cultistes pourraient se protéger avec des plans alternatifs. Voir ceci sur le contrôle QR-code .

Pourtant, lorsqu’il s’agit de contrôler une population de plus en plus soumise – une société malheureuse – qu’y a-t-il à contrôler ? Sans interaction humaine – permettez-moi de citer Elon Musk – « Le monde serait ennuyeux ».

Espérons que le WEF reprenne sens.

En même temps, résistons.

Faisons pression en solidarité chez nous et dans le monde – pour quitter l’OMS . Une fois qu’un pays n’est plus membre, l’OMS n’a plus aucun pouvoir sur cette nation.

Créons un monde par le peuple pour le peuple – indépendamment des gouvernements corrompus des pays, indépendamment de l’OMS, du WEF et du système des Nations Unies acheté.

Nous n’en avons pas besoin.

Notre indépendance, notre autonomie et notre autorité souveraine sur nos vies et sur notre société nouvellement créée – seront notre nouvel avenir.

Avec un mouvement People for the People, nous y arriverons – sans le WEF, l’OMS et l’ensemble du système des Nations Unies – et certainement sans nos gouvernements compromis WEF et BlackRock.

*

Peter Koenig  est analyste géopolitique et ancien économiste principal à la Banque mondiale et à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), où il a travaillé pendant plus de 30 ans à travers le monde. Il enseigne dans des universités aux États-Unis, en Europe et en Amérique du Sud. Il écrit régulièrement pour des revues en ligne et est l’auteur de  Implosion – An Economic Thriller about War, Environmental Destruction and Corporate Greed; et   co-auteur du livre de Cynthia McKinney « When China Sneezes: From the Coronavirus Lockdown to the Global Politico-Economic Crisis » (Clarity Press – 1er novembre 2020).

Peter est chercheur associé au Centre de recherche sur la mondialisation (CRG). Il est également chercheur principal non résident de l’Institut Chongyang de l’Université Renmin de Pékin.

La source originale de cet article est Global Research

Copyright © Peter Koenig , Recherche mondiale, 2023

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

7 Commentaires

  1. Et pendant que ces messieurs se réunissent se goinfre la panse et vol en jet privé ….les services d’escortes eux aussi seraient surchargé ….c’est pas la crise pour tout le monde

    Anguille sous roche
    https://www.anguillesousroche.com
    La réunion du FEM commence lundi. Les services d’escorte d’Argovie sont très demandés pendant cette semaine. DAVOS – Dans les prochains jours, .

    • Mais enfin ma chère, ne soyez pas pas phallocrate et sexiste !

      A Davos, sévissent beaucoup de femmes d’influences et surement quelques hommes transgenrés découvrants leur véritable coté féminin https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif)
      Elles ont droit, elles aussi, à tous les égards du à leur haut rang social.

      Alors pensons à elles et utilisons l’écriture de circonstance, la seule la vraie, l’écriture inclusif : « escort(e)s » !

      …2°degré.

  2. « Espérons que le WEF reprenne sens. » Il ne faut pas compter sur ce point. Nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes.

  3. Témoignage très intéressant.
    A regarder absolument et à diffuser si affinité :
    https://twitter.com/HectorRotceh4/status/1614362791267209217
    .

Laisser un commentaire