« Le gouvernement demande aux Chinois de stocker de la nourriture !! » L’édito de Charles SANNAT

Par Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Ici tout va bien mes amis. Bruno le Maire pense que la croissance française sera de plus de 6 % cette année alors que les ventes automobiles s’effondrent de 40 % et que les pénuries touchent tous les secteurs de l’économie.

Notre Emmanuel du Palais est tout occupé à sa réélection et distribue des chèques au petit bonheur la chance.

Les vaccins fonctionnent tellement bien que les contaminations repartent à la hausse et que les hôpitaux sont en plein naufrage alors que la future vague qui se forme n’est pas encore là.

Bref, ici tout va bien. Remarquez, je ne veux pas vous dire que tout va mal. J’ai la gamelle pleine, j’ai des poules de cristal qui me donnent tout de même de vrais œufs comestibles et comme j’avais rentré 10 stères de bois l’année dernière, j’ai un peu de bois d’avance pour chauffer la maisonnée même si le prix de l’électricité fait des siennes, alors…, vous savez, l’avantage en vivant à la campagne c’est que l’on a besoin quand même de moins. Sans oublier que j’ai mon stock de boîtes de raviolis dont ma tendre épouse commence tout de même à se lasser disons-le, mais ma femme est très aimable, elle ne me dit rien et avec finesse me fait rajouter un peu plus de boîtes de haricots verts et repose discrètement mes boîtes de raviolis de chez Carrefour dès que j’ai le dos tourné et que je papote avec mon copain à la boucherie (qui fait une promo sur les steaks hachés mais c’est un autre sujet).. Il serait donc indécent de se plaindre à titre personnel, mais c’est un devoir de couiner à titre collectif car ce pays part à vau-l’eau et il est important de ne pas l’accepter, de ne pas s’y résigner car c’est ce que nous devons aux plus pauvres d’entres nous et à tous nos enfants.

C’est quoi un pays qui marche bien ?

Un pays qui marche bien, c’est comme une entreprise qui marche bien. C’est aussi comme une troupe qui fonctionne bien. Ou encore une famille qui marche bien.

C’est assez simple en réalité.

C’est une question de courage et d’organisation.

Le courage de désigner ce qui doit l’être avec les mots qui doivent être utilisés. En clair, il faut toujours nommer les maux avec les bons mots, sans démagogie et toujours en vérité.

L’organisation, c’est le rôle défini de chacun, les tâches assignées, c’est la responsabilisation de chacun en fonction de ses possibilités, c’est le bien commun, c’est une forme de transcendance aussi. L’organisation, c’est aussi le fait de prévoir et de se préparer, c’est la prévoyance.

Vous pouvez ne pas aimer Bill Gates, mais si vous voulez savoir comment il a géré la trésorerie de son entreprise depuis le premier jour c’est très simple. Il a toujours eu deux années de dépenses de côté, deux années avant de se payer ou de rouler dans une grosse voiture !

Un pays qui marche bien, c’est un pays où chacun fait son boulot et apporte sa pierre à l’édifice du cheminot qui cheminotte au gendarme qui gendarme et au politicien qui sert son peuple.

Un pays qui marche bien, c’est un pays qui s’organise collectivement en permanence pour plus d’efficacité au service des autres.

Enfin un pays qui marche bien c’est un pays qui prévoit, qui se prépare. Qui se prépare toujours au pire, en espérant le meilleur.

Alors pendant que nous traitons de pessimistes, de déclinologues, tous ceux qui tirent les sonnettes d’alarme à juste titre, les Chinois, eux, se préparent.

Les Chinois appelés à stocker la nourriture

C’est une dépêche de l’AFP reprise notamment par le Figaro source ici qui nous rapporte les dernière déclarations du gouvernement chinois

« L’avis affiché lundi sur le site Internet du ministère du Commerce ne précise pas la raison de cet appel ni si le pays est menacé de pénurie alimentaire.

Le gouvernement chinois a appelé la population à constituer des réserves de nourriture, au moment où le pays tente de combattre un regain épidémique limité qui perturbe les communications. Un avis affiché sur le site Internet du ministère du Commerce lundi 1er novembre au soir invite « les ménages à stocker une certaine quantité de produits de première nécessité afin de faire face aux besoins quotidiens et aux cas d’urgence ».

L’avis ne précise pas la raison de cet appel ni si le pays est menacé de pénurie alimentaire.

Le ministère appelle aussi les différentes autorités locales à faciliter la production agricole et les flux d’approvisionnement, à surveiller les réserves de viande et de légumes et à maintenir la stabilité des prix. Au plus fort de l’épidémie de Covid-19 en Chine au début de 2020, les chaînes d’approvisionnement avaient été perturbées par la mise en quarantaine de plusieurs parties du pays et le blocage de nombreux axes routiers.

À l’approche des Jeux olympiques d’hiver à Pékin en février prochain, le pouvoir redoute une nouvelle flambée épidémique et a pris ces dernières semaines des mesures radicales à la suite de l’apparition de foyers sporadiques de Covid-19 dans le nord du pays. Au moins 6 millions de personnes ont été confinées, notamment dans la grande ville de Lanzhou.

Le pays a en outre été frappé à l’été dernier par des inondations qui ont perturbé la production agricole et poussé les prix à la hausse. Le changement climatique est susceptible d’augmenter la fréquence de ce type de catastrophes naturelles. La Chine est déjà le premier importateur mondial de produits alimentaires, une situation qui la rend vulnérable aux tensions diplomatiques, comme celles en cours avec ses gros fournisseurs comme les États-Unis, le Canada ou l’Australie.

Le mois dernier, les prix de 28 denrées alimentaires étaient en hausse de 16 % par rapport au mois précédent, a rapporté lundi la presse chinoise, s’appuyant sur des données officielles. L’an dernier, le président Xi Jinping a appelé ses concitoyens à économiser la nourriture et dénoncé les gâchis alimentaires. La Chine a dans son histoire été frappée par des épisodes de famine, notamment à la fin des années 1950 et au début des années 1960, lorsque la collectivisation des terres imposée par le régime communiste a fait des dizaines de millions de morts dans les campagnes ».

Alors pourquoi le gouvernement chinois demande-t-il à sa population de stocker de la nourriture ?

Peur d’une résurgence de l’épidémie de Covid ?

Peur de catastrophes naturelles qui réduiraient les récoltes ?

Peur que les partenaires occidentaux qui livrent les matières premières agricoles coupent le robinet à la Chine qui en est dépendante ?

Personne n’en sait rien, pas même l’AFP qui en est réduite à ces différentes conjectures.

Pourtant, ce qui est important dans cette information ce n’est pas la raison pour laquelle il faut faire des provisions, mais le fait de faire des provisions.

Nous vivons dans un monde VICA, VICA pour volatil, incertain, complexe et ambigu.

Alors peu importe la raison qui videra les rayons la prochaine fois.

L’important c’est de prendre en compte ces incertitudes et il est largement possible de se préparer à tout ce qui est humainement possible. Mes grands-parents avait la cave qui regorgeait de victuailles et de bocaux de toutes les sortes. Des confitures maisons, aux bocaux de champignons, il y avait de quoi tenir, toujours, quelques semaines. C’est du bon sens.

Cela ne vous protégera pas si un astéroïde de 100 kilomètres vient nous aplatir, mais pour le reste cela pourra faire toute la différence.

Si vous voulez avoir un pays calme, alors il faut que tout le monde soit préparé, car quand c’est le cas, alors il n’y a personne pour se ruer dans les magasins.

Un pays harmonieux c’est un pays où la responsabilité individuelle est une réalité et la prévoyance une culture partagée par tous.

Pour ceux qui n’auraient pas encore compris, si les Chinois font des provisions, faîtes la même chose, même si vous ne savez pas encore pourquoi !

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

16 commentaires

  • Mario

    « … Cela ne vous protégera pas si un astéroïde de 100 kilomètres vient nous aplatir, mais pour le reste cela pourra faire toute la différence … »

    C’est vrai que manger du chocolat pendant la fin du monde ça peut remonter le moral https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • roy alt

    Troublant tous ces messages dans différents pays qui appellent aux stockage alimentaire et à la prépération de coupure généralisé d’électricité !
    Le temps nous dira de quoi il s’agit mais cela n’augure rien de bon. En tout cas vu le contexte on peut s’attendre a tout.

  • Voilà qui rejoint tout à fait le sujet que je vous proposais: Où en es-tu de ta préparation ?
    Pour qui s’y est pris à l’avance, ça ne coûte presque rien parce qu’on fait au fil des mois.
    Pour qui a joué la cigale, ce sera se précipiter dans la ruée pour vider les rayons et aggraver la crise, ne laissant rien aux retardataires.
    Dommage…

    • agnelette

      Les chinois craignent une guerre nucléaire ?
      🤔

      Même s’ils la craignent, commencer à faire des réserves pour éviter la ruée dans les magasins et de vider les rayons, cela peut-il les mettre à l’abri des conséquences des contaminations de l’eau, de l’air, des aliments, de l’environnement ? et aussi de l’impact futur de la radio-activité, sur leur santé ?

      Vouloir survivre à une attaque nucléaire, c’est reculer pour mieux sauter, c’est à dire que foutu pour foutu, autant vite en finir….

      La vie est belle, c’est vrai, dans un contexte normal, naturel. Mais la vie à tout prix, suite à une attaque chimique, radioactive, nucléaire, et survivre bon an mal an, le choix de chacun est tout à fait respectable mais en ce qui me concerne, de cette vie d’après, de cette vie-là : je n’en veux pas.

      • jacko46

        je pense comme toi agnelette, quel intérêt de vivre quand la vie est détruite sur le très long terme

        • engel

          Trop de fantasmes dans cette histoire.
          – Comme les 7 milliards de terriens qui n’ont jamais vécu cet événement, nous ne nous connaissons pas dans tels conditions. Pas plus que nous ne connaissons réellement ces conditions. Nous projetons et fantasmons un monde scénarisé par d’autres. Journalistes, romanciers, cinéastes, politiques, scientifiques, qui ont tous un point commun, celui de n’avoir jamais expérimenté ou même vu/vécu un tel événement.
          – Même au niveau scientifique, les conséquences réelles au niveau mondial d’une guerre thermonucléaire ne sont pas connues. Elles ne sont qu’extrapolées à partir de données ponctuelles modélisées…mais sans modèle antérieurhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif.

  • CryptoKrom

     » « Le gouvernement demande aux Chinois de stocker de la nourriture !! »  »

    je voulais pas trop y répondre mais je vais quand méme dire ce que j’en pense…

    stocker de la….. »nourriture » hein….

    Quand une société IMPOSE au peuple des Factures minimum pour VIVRE/Survivre
    au point de manquer d’argent a envoyer a ses enfants et grands parents restés « en retrait »
    hors des villes…
    et que leurs factures sont « organisées » de telle sorte qu’il ne reste a chaque fin de mois
    AUCUN Yen en rab….

    …il ne restera plus que Chiens et Chats et Rats de Rues a STOCKER EN CONGéLO !!

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

Laisser un commentaire