[MàJ] Aldous Huxley en 1958 : La pharmacologie et la propagande feront que les masses adoreront leur esclavage

Mise à jour de la vidéo qui est sous-titrée en français par Mr Aphadolie que je remercie.

Source Anguille sous roche

Alors que le monde est contraint d’accepter des niveaux de contrôle gouvernemental de plus en plus importants dans tous les domaines de la vie, rappelez-vous que rien en politique n’arrive par hasard. La création d’empires est une science. Des ouvrages ont été écrits sur les techniques de contrôle des masses populaires.

Trois axiomes importants ressortent : les gens sont beaucoup plus faciles à contrôler lorsqu’ils aiment leur esclavage, les gens dans la peur sont très faciles à contrôler et l’individualisme est dangereux pour l’État.

Lors d’une interview prophétique avec le journaliste Bill Wallace en 1958, Aldous Huxley a commenté ce qu’il prévoyait comme un avenir potentiel pour les États-Unis et le monde.

Le roman dystopique classique de Huxley, Le meilleur des mondes, a été écrit il y a près de 90 ans, en 1931, avant la Seconde Guerre mondiale, et sa vision est toujours d’actualité. Nous assistons en temps réel à l’émergence d’un super État mondial et technocratique, dont les entreprises pharmaceutiques jouent un rôle crucial, et le terrorisme est toujours une menace de fond.

Huxley, tel qu’il a été présenté par Wallace :

Un homme hanté par une vision de l’enfer sur Terre. Critique social virulent, M. Huxley a écrit, il y a 27 ans, Le meilleur des mondes, un roman qui prédisait qu’un jour le monde entier vivrait sous une effroyable dictature. Aujourd’hui, M. Huxley affirme que son monde fictif d’horreur est probablement au coin de la rue pour nous tous. – Mike Wallace (1958)

Si Huxley a pu voir tout cela venir il y a presque 90 ans et le décrire si bien dans Le meilleur des mondes, que nous manque-t-il ?

Il a pu faire ces prédictions parce qu’il a compris que le contrôle des masses est la science la plus étudiée des personnes les plus riches et les plus puissantes du monde. Il comprenait également la nature humaine et la nature du gouvernement.

…évidemment, la passion du pouvoir est l’une des passions les plus émouvantes qui existent chez l’homme ; et après tout, toutes les démocraties sont fondées sur la proposition que le pouvoir est très dangereux et qu’il est extrêmement important de ne pas laisser un homme ou un petit groupe avoir trop de pouvoir pendant trop longtemps.

Après tout, qu’est-ce que les constitutions britannique et américaine à part les dispositifs de limitation du pouvoir, et tous ces nouveaux dispositifs sont des instruments extrêmement efficaces pour l’imposition du pouvoir par de petits groupes sur des masses plus importantes. – Aldous Huxley

Aujourd’hui, plus de 40 millions d’Américains prennent régulièrement des antidépresseurs, ce qui témoigne de l’omniprésence de l’état pharmacologique. Huxley avait prévu que ce serait un principe de contrôle essentiel, car les gens doivent aimer leur esclavage, et les nouveaux médicaments peuvent vraiment y contribuer.

À Wallace, il déclare :

Dans mon livre « Le meilleur des mondes », j’ai fait l’hypothèse d’une substance appelée Soma, qui était une drogue très polyvalente. À petites doses, elle rendait les gens heureux, à doses moyennes, elle leur donnait des visions et à fortes doses, elle les faisait dormir.

…c’est la révolution pharmacologique qui est en train de se produire, que nous avons maintenant des médicaments puissants qui changent l’esprit, qui sont physiologiquement parlant presque sans coût.

…si vous voulez conserver votre pouvoir indéfiniment, vous devez obtenir le consentement des gouvernés, et cela se fera en partie par des médicaments comme je l’ai prévu dans Le meilleur des mondes… – Aldous Huxley

De plus, il a parlé de la nécessité de perturber le processus de pensée naturel des êtres humains, en accédant à leur subconscient, afin que ce soient leurs émotions et non la logique qui les conduisent. Huxley a prévu que des formes avancées de propagande seraient utilisées pour pirater l’esprit des masses.

[Ils le feront]… en partie grâce à ces nouvelles techniques de propagande.

Ils le feront en contournant le côté rationnel de l’homme et en faisant appel à son subconscient et à ses émotions profondes, et même à sa physiologie, et ainsi, en lui faisant aimer son esclavage.

Je veux dire, je pense que c’est le danger que les gens soient, d’une certaine manière, heureux sous le nouveau régime, mais qu’ils soient heureux dans des situations où ils ne devraient pas l’être.

…Nous savons qu’il existe maintenant suffisamment de preuves pour que nous puissions, sur la base de ces preuves et en faisant preuve d’une certaine imagination créative, prévoir le type d’utilisation que pourraient faire les gens de mauvaise volonté de ces choses et tenter de prévenir ce… – Aldous Huxley.

Avec l’état des médias nationaux et les préjugés évidents qu’ils projettent sur la population, il est difficile d’imaginer un environnement plus propagandiste en Amérique ; cependant, la montée de la censure sur Internet laisse présager un avenir encore plus sombre pour la liberté de pensée et d’expression.

Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley est en train d’émerger tout autour de nous. Êtes-vous attentifs ?

Regardez l’interview complète, ici :

Lire aussi :  Voici 15 prédictions de science-fiction sur les technologies futures qui sont devenues réalité

Source :  Natural Blaze – Traduit par Anguille sous roche

Vidéo en VOSTF par Mr Aphadolie

6 commentaires

  • XVIème siècle, Etienne de la Boétie : « C’est le peuple qui s’asservit, qui se coupe la gorge, qui, ayant le choix ou d’être serf ou d’être libre, quitte la franchise et prend le joug, qui consent à son mal… »
    Pauvre humanité, tu veux des génies et tu martyrises ceux que le ciel t’envoie ! La Vérité t’attire et te fait peur ! Non qu’elle te paraisse inacceptable, mais parce qu’elle t’obligerait à faire comme Clovis, c’est-à-dire à « brûler ce que tu as adoré, et à adorer ce que tu as brûlé » !
    Vulgus vult decipi, ergo decipiatur… Bon, ça ne veut absolument tout dire, et je trouve que c’est assez dans le ton. (Roi Loth à l’envers)
    Blog : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/

  • kalon

    Tout est écris, sauf………la solution ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    • Radagast

      Parce qu’il n’y en a pas.

      C’est le principe de la démocratie. Les plus nombreux gagnent.

      60% de la population soumise, c’est amplement suffisant pour que le pays continue de tourner. Il suffit simplement de marginaliser les autres, de les opprimer jusqu’à ce qu’ils cèdent ou qu’ils crèvent.
      Personne n’est irremplaçable, il suffira simplement de remplacer les opposants, et des tas de sympathisants seront enchantés de le faire. C’est déjà ce qui se passe avec le personnel soignant qui refuse le vaccin.

      Tant que les 60% acceptent, tant qu’ils laissent faire et se laissent faire, il n’y a pas de solution. Et ils sont bien plus de 60% à accepter le vaccin et le passe sanitaire.

  • Les solutions, c’est à nous de les trouver. Je pense qu’il doit y en avoir beaucoup: des petites choses, des harcèlements, des actions de Résistance, discrètes et efficaces. Nous sommes en guerre, a répété l’intrus. Alors faisons-là, n’attendons pas que LA solution nous tombe toute cuite dans le bec.

  • ALF

    Pour que l’on se sorte de cette dictature qui nous est maintenant imposée il faut que la peur change de camp

Laisser un commentaire