Différence civilisationnelle

Proposé par Thierry65.

******

Par Andrei Martyanov pour https://smoothiex12.blogspot.com traduit par Réseau International

Une petite nouvelle ce matin. Rappelons la nouvelle Constitution russe, qui fait primer les lois russes sur les lois internationales. Elle définit également le mariage comme celui entre l’homme et la femme. Vous savez, l’article 72 paragraphe G1.

« Sous la gestion combinée de la Fédération de Russie et de ses sujets sont : la défense de la famille, de la maternité, de la paternité et de l’enfance ; la défense de l’institut du mariage comme étant l’union d’un homme et d’une femme ; la création des conditions pour une éducation appropriée des enfants au sein de la famille et aussi pour les enfants adultes qui accomplissent leur devoir de s’occuper de leurs parents ».

Ce matin, Vladimir Poutine a signé la loi sur les amendements constitutionnels appliqués au Code de la Famille de la Fédération de Russie. Oui, sur la préservation d’une famille traditionnelle et sur le fait de dire aux autres d’aller se faire voir s’ils ne sont pas contents. La Constitution de la Russie l’emporte sur toute loi internationale si celle-ci contredit ladite Constitution. Sir Elton John est maintenant triste. Comme je le dis toujours, quand vous avez un établissement de sécurité nationale comme celui de la Russie, il n’est pas difficile de dire aux autres ce que vous pensez d’eux. À ce propos, j’envisage d’écrire sur la puissance douce de la Russie qui passe sous le radar de nombreux observateurs objectifs occidentaux, je ne parle pas de médias comme RT. Dans des actualités connexes, comme le rapporte NYT, il y a une lassitude des sanctions à D.C. Sans déconner. Pardonnez mon français :

« Un article du New York Times, écrit par David Sanger, a affirmé mercredi que les principaux collaborateurs du nouveau président Joe Biden pensent que de nouvelles restrictions sur la Russie ne sont peut-être pas la voie à suivre. « Plus de six ans plus tard, le régime de sanctions a échoué dans son seul but : forcer Poutine à faire marche arrière, à retirer ses forces et à cesser de harceler un ancien État soviétique souverain », peut-on lire dans l’article, qui note que les restrictions économiques n’ont pas permis d’atteindre les objectifs de politique étrangère des États-Unis ».

À ce stade, il est absolument redondant de discuter de la manière dont ces sanctions ont non seulement échoué mais ont exposé la faiblesse des États-Unis vis-à-vis de la Russie. En ce qui concerne ce Navalny (connu en Russie sous le nom d’Analny et Sissyan (femmelette), il A des nichons), qui est au centre de l’hystérie russophobique du nouvel Occident, aujourd’hui cet imbécile sera à nouveau livré à la cour pour écouter une autre – d’autres arrivent – inculpation pour diffamation de vétérans de la Grande Guerre patriotique. Et puis, quelque temps plus tard, il sera également accusé d’être un agent de renseignement d’un État étranger et cela, messieurs dames, est une affaire de trahison. Donc, dans l’ensemble, il passera un temps assez long derrière les barreaux, ce qui lui permettra d’apprendre un vrai métier, comme semer, et, enfin, il consommera son traitement Analny en milieu pénitentiaire.

Bien sûr, de nombreux ambassadeurs des pays occidentaux, qui ont assisté à ses premières audiences au tribunal, sont libres de se porter volontaires pour le rejoindre en prison et partager l’expérience de ce combattant intransigeant contre la corruption et les châteaux de Poutine et le retard de la Russie qui, pour une raison inconnue, ne veut pas de la « démocratie » à l’occidentale. Ah, il est millionnaire ? Peu importe, alors. Comme le dit le vieux proverbe, dites-moi qui sont vos amis et je vous dirai qui vous êtes. La propension de l’Occident à vanter les mérites de toutes sortes de minables russes est étonnante. Même lorsqu’on s’adapte aux nécessités cruelles des opérations d’influence, qui, par défaut, nécessitent l’intervention de matériel humain moins que remarquable. Mais l’Occident s’est surpassé à cet égard. Est-ce uniquement une question de compétence ou, peut-être, cela montre une différence civilisationnelle entre la Russie moderne et l’Occident. Je dirais les deux.

source : https://smoothiex12.blogspot.com

traduit par Réseau International

4 commentaires