Scientifiques : Les arbres génétiquement modifiés pourraient lutter contre le changement climatique

Et si au lieu d’aller trifouiller dans le gène des arbres, on faisait une vraie lutte contre la déforestation ? Des centaines d’hectares pour ne pas dire des milliers, disparaissent chaque jours pour que des « écolos » en carton pâte, puissent avoir un salon de jardin en teck imputrescible, pour la marqueterie d’art, l’ébénisterie ou pire, pour faire pousser des palmiers à huile. Pourquoi aller trafiquer les arbres, alors qu’ils sont reconnu indispensables pour absorber le carbone et dispenser de l’oxygène ? Le changement climatique intéresse surtout les gouvernements pour les taxes et impôts générés, censés lutter contre ce « fléau » mais ils ne font rien pour l’empêcher. Au lieu d’accords d’importation, avec toutes les magouilles et corruption qui tournent autour du commerce du bois, il suffit d’interdire l’utilisation de ces bois rare et précieux**. Il faut des dizaines d’années pour qu’un arbre pousse, c’est criminel de les couper et complètement inconscient de vouloir les « augmenter » pour accélérer leur croissance. Qu’ont-ils donc dans le crâne ces Dr Moreau, pour vouloir re-façonner le vivant ? Ils ne sauveront pas la planète, qui n’a pas besoin de ces stupides bipèdes égoïstes, profiteurs et destructeurs. Elle a survécu à des milliers de cataclysmes, refroidissements, et chamboulements depuis des milliards d’années. Et, si c’est pour sauver « une partie » de l’espèce humaine, vu ce qu’ils sont entrain de faire avec leurs manipulations génétiques, dont ils ignorent les conséquences, en vaut-elle la peine ? Merci Confucius ! Partagez ! Volti

******

Source Aube-Digitale

Accélération de la croissance

Afin de lutter contre la menace croissante du changement climatique mondial, les scientifiques suggèrent maintenant de modifier génétiquement les arbres afin qu’ils puissent rapidement aspirer plus de carbone de l’atmosphère.

Cette idée, rapporte la CBC, repose sur l’idée fondamentale que plus d’arbres signifie moins de dioxyde de carbone atmosphérique et une planète plus saine. Mais pour cela, il faut des forêts anciennes et massives qui pourraient mettre des siècles à pousser – c’est pourquoi Armand Séguin, scientifique du Service canadien des forêts, suggère d’accélérer le rythme en taillant les gènes des arbres pour qu’ils poussent plus vite et survivent mieux à une avalanche de nouveaux défis, comme de nouvelles maladies et de nouveaux parasites.

Des temps désespérés

La notion de forêts de pillage de gènes est pour le moins controversée. Mais pour les scientifiques qui soutiennent l’idée, mieux vaut prendre le risque que de ne rien faire alors que nous contemplons un avenir façonné par les ravages du changement climatique.

“Il y a beaucoup de façons différentes de faire des forêts de meilleurs puits de carbone”, a déclaré Val Giddings, généticien et chercheur principal à la Fondation pour les technologies de l’information et l’innovation, à la CBC. “Mais peut-être en tête de liste, je proposerais l’édition génétique.”

Risques inhérents

D’autres experts restent sceptiques, affirmant que la modification génétique de plantes dans la nature pourrait causer des ravages imprévus.

“Les plantations d’arbres à croissance accélérée seraient une expérience énorme et dangereuse qui menace les écosystèmes forestiers”, a déclaré Lucy Sharratt, coordinatrice du Réseau canadien d’action sur les biotechnologies, à la CBC.

Mais pour M. Séguin, les avantages potentiels du plan sont trop beaux pour être simplement ignorés.

“Je ne pense pas que l’édition génétique soit la solution, mais elle fait partie de la solution”, a déclaré M. Séguin à la CBC.

Traduction de Futurism par Aube Digitale

** Liste et caractéristiques des bois précieux de Guyane

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

Avec ou sans arbres ? 123.RF

9 commentaires

  • Avatar Demeter

    Les dirigeants ont attrappé le syndrome de la manipulation génétique… Pour eux, tout est question de controle de l’environnement par la genetique… Personne pour dezinguer les dignes heritiers du nazisme et de l’hitlerisme 2.0???

    Modifier sans recul aucun la flore de notre planete tout comme bricoler dans la genetique de sa population par des vaccinations de masse, c’est risquer d’avoir un gros, tres gros soucis dans un futur proche, c’est comme mettre toute la population terrestre dans un avion et les faire sauter en parachute a 20 000 pieds avec des parachutes en grillage a poules… Un carnage annoncé!!!!

    Pour info, Quand on ne saiit rien de la génétique avancée, on ne sort pas le monstre du laboratoire. Et le monstre vient de s’échapper…
    1000 personnes vaccinées en age de procreer, c’est 10 000 dans 4 generations en moyenne qui auront hérité des gènes tripatouillés par transmission héréditaire!!! Sacré cadeau pour nos descendants…

  • Avatar predateur

    dans les n autres de forêts on ne peut constater que l invasion de parasites ou maladie ,qui mettent en péril pratiquement toutes les espèces , aprés avoir abattu depuis trois ans tous les frênes pour cause de chalarose ,on abat les sapins qui subissent les scolytes ,les chênes sont attaqués par le chenille légionnaire et on se contente pour l instant d indiquer aux promeneurs la présence de ce parasite……d autres espèces sont aussi malades ,faudra peut être trouver des solutions autres que de pleurnicher sur la nature humaine https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Avatar CryptoKrom

    Une fois génétiquement modifés, ils n’appartiendrons PLUS a l’ONF !!

    Encore une Stratégie de Dictature Energétique pour empecher les gens de chauffer au Bois !

    • Avatar Demeter

      Tous ceux qui auront une partie de leur code génétique appartiendront aux grands groupes ayant la proprieté du patch génétique… Premier pas vers l’esclavage…

  • Avatar PH7

    Vraiment aucune mémoire à court terme ! La nature s’adaptera toujours aux manipulations, les prédateurs suivent l’évolution. Le maïs transgénique qui devait résister aux parasites a vu la mutation de ces derniers qui résistent aussi maintenant. Retour à la case départ mais avec un produit plus dangereux à consommer et toujours l’usage des produits phytosanitaires qui tuent les terres. Le seul moyen de lutter efficacement contre le réchauffement climatique lié à l’activité humaine consiste à moins polluer donc produire moins mais mieux en utilisant plus de matières premières naturelles et recyclables. Éliminer le béton et revenir à la chaux ou à la terre pour bâtir serait déjà un bon début, remplacer les plastiques par des matériaux en terre ou verre, chercher de nouvelles sources d’énergies non polluantes et privilégier les petites unités hydrauliques pour générer notre électricité, … Ceci n’est pas un message écolo-bobo, juste une réflexion approfondie de nos modes de vies. Quand à la quantité de dioxyde de carbone, l’empreinte humaine est dérisoire par rapport à ce que la nature elle même peut générer et cela naturellement et cycliquement. La vie est née (aux dires des scientifiques)grâce à des cellules qui se sont adaptées à un poison violent « l’oxygène » dans un milieu plutôt riche en méthane et gaz carbonique. Ces milieux étaient portant riches en virus et bactéries qui proliféraient en dégageant ce fameux oxygène. Imaginez s’il avait existé des chercheurs à l’époque pour vouloir lutter contre cet oxygène, nous ne serions pas là à moins que nous ne soyons que le résultat de travaux scientifiques ayant fonctionné au-delà des espérances de ces virus et bactéries scientifiques. Allez, bonne fin d’année à tous.

  • jp31 jp31

    Amen .. Et siffle

    Plantez et plantez.. ET RE

    j’en à dis:

    Bergère Confites , Ramenez-Vous .

    Graines à ProvuZions
    ..

    https://lesbrindherbes.org/2020/12/31/viens/