Covid19 – Quand les médias Mainstream publient les chiffres de la mortalité en France…

Quand les titres ne correspondent pas, ils sont utilisé pour maintenir la peur et la pression sur le peuple. Partagez ! Volti

******

Par Profession gendarme

En titre il est annoncé « 60 000 morts et mortalité record en France en 2020 » tout de suite après dans le préambule il est écrit : « Au 7 décembre, 46 703 décès de plus que l’an dernier à la même date avaient été recensés – un excès de mortalité essentiellement lié au Covid-19. »

Puis le journal fait référence aux chiffres de l’Insee en écrivant ceci :

« Entre le 1er janvier et le 7 décembre, 617 197 décès sont survenus en 2020 », précise l’institut national de la statistique, qui en avait recensé 613 243 pour toute l’année 2019, un record depuis l’après-guerre en raison de l’accroissement et du vieillissement de la population. Au 7 décembre, 46 703 décès de plus que l’an dernier à la même date avaient été recensés. »

L’article ayant été écrit le 18 décembre, l’on pourra nous contredire en nous disant que l’année n’est pas terminée, mais voyons de plus près les chiffres donnés par le Point.

Voyons la différence entre 2020 et 2019  :

  • au 7 décembre 2020, 617 197 décès, moins 613 243 (chiffre 2019) égal 3954Où sont les 60.000 décès annoncés dans le titre de l’article ? Où sont les 46 703 décès de plus que l’an dernier ? Source : Le Point 

Maintenant voyons ce que dit la Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques dans son article du 5 novembre 2020 : Etude sur la mortalité 2020 comparée aux années antérieures. Source : IFRAP.org

L’écart entre 2019 et 2020 est ici de 23 510,

Où sont les 60.000 décès annoncés par le journal Le Point ?  Où sont les 46 703 décès de plus que l’an dernier ?

Voyons enfin les chiffres de l’INSEE :

Source : Insee

Total année 2019 = 599 408

(total année 2019 au mois d’octobre = 494 812 )

Total année 2020 au mois d’octobre =  526 000

Différence au mois d’octobre = + 31 188

Ici aussi nous pouvons à nouveau poser les questions : Où sont les 60.000 décès annoncés par le journal Le Point ?  Où sont les 46 703 décès de plus que l’an dernier ?

En conclusion nous pouvons affirmer que les médias « Mainstream » semblent fâchés avec les mathématiques.

Profession-Gendarme

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

16 commentaires

  • En fait, ces médias sont les vrais militants de la Fake news ! De même que les oligarques sont les comploteurs et les vrais terroristes. Reste maintenant à convaincre mon voisin ! Il a du mal, beaucoup de mal !

  • Avatar gneu

    De plus, comme nous sommes dans une période où la population vieillit il y a naturellement chaque année un peu plus de morts que la précédente. S’il n’y avait pas eu ce covid, on aurait déjà eu mécaniquement quelques dizaines de milliers de mort de plus en 2020 par rapport à 2019…
    Donc au final, ça ne doit pas faire grand chose (même si c’est toujours un drame pour les personnes ayant perdu un proche).
    En fait, il y a peut-être une sorte de concurrence entre certains virus. Le sars-cov-2 ayant occupé le terrain cette année, il a donné moins de place aux virus type influenza de la grippe. Un peu comme les vases communicants. Alors il est vrai que les services de réas ont étés débordés mais ça, ça faisait déjà des années que le phénomène s’amplifiait. Rien de nouveau et rien d’imprévisible ici.
    En revanche, en 2021, on va compter les morts des effets collatéraux de la crise (qui est tout sauf sanitaire) que nous vivons.

    • Avatar Demeter

      La grippe etant moins contagieuse que le covid, ainsi que le port du masque ont rendu l’épidémie de grippe saisonniere impossible. Les déplacements reduits aussi….
      Le covid n’a pas supplanté la grippe, ce sont les gens et les gestes barrieres et la reduction des mouvements inter urbain qui ont beaucoup joué!!!!! CQFD

  • Chegoku Chegoku

    A dates égales, ça fait quand même +6% de mortalité vs 2019.
    C’est pas catastrophique et ça ne justifie pas les mesures instaurées. Mais j’aurai pensé qu’on serait sous les 3%.
    D’autant qu’avec le pic de novembre, le pourcentage devrait légèrement augmenter au-delà des 6%.

    Faut cependant bien tenir compte que le gens abandonnés sans soins sérieux ont alourdi les chiffres. Donc cette augmentation est liée au Covid mais aussi à la politique médicale (ou l’absence de médecine et traitement) menée durant les pics.

  • Avatar hathor

    Complotiste n’est pas un métier facile, un jour on doit dire que le virus est une arme bactériologique relâchée pour réduire de 60% la population humaine, et puis un jour on doit dire que le virus n’existe pas et ne tue pas. Je ne dis pas que les journalistes font mieux. Et c’est bien le problème d’après-moi. Tout le monde a un fragment de vérité qu’il dilue dans un tonneau de mensonge.

    • Avatar predateur

      La loi de Brandolini s’énonce de la façon suivante : « La quantité d’énergie nécessaire pour réfuter du baratin est beaucoup plus importante que celle qui a permis de le créer ».

    • Avatar Demeter

      Ce ne sont pas les meme qui disent blanc et puis noir!!!!

      Et puis il ne s’agit pas de 60% mais de 94% de la population!!!! 6% de survivants prévus dans les 10 ans a venir par le grand plan du NOM aidé par les génocidaires Soros et Gates, aidés aussi par nos dirigeants francs macon….

      • bon
        ben , selon les prévisions, on va essayer de se démerder pour être dans les 6%….
        Je vais aussi acheter une bouée gonflable, puisque les glaces vont fondre et que la mer va monter !
        Ce qu’ il y a de bien, c’ est que les experts n’ annoncent pas une rupture des stocks de Don Perignon !!!
        Les glaces fondent
        Les ressources énergétiques s’ épuisent
        Les générations futures sont en danger
        Des astéroîdes vont détruire la planète
        Les vaches continuent de péter en détruisant la couche d’ ozone
        Les gens sont déjà malades de maladies à venir qui n’ existent pas encore
        …….
        Il n’ y a pas une bonne nouvelle quelque part ?