Loi « urgence sanitaire » : le virage totalitaire du gouvernement

Merci à Thierry65 et à Mirzabad. Partagez ! Volti

******

Capture d’écran issue de la vidéo

Source Union Populaire Républicaine

On se rappelle qu’il y a un mois, Emmanuel Macron a annoncé qu’il n’y aurait pas d’obligation vaccinale contre la Covid-19.

Ceux qui en doutaient et qui craignaient des coups fourrés pour l’imposer quand même par des moyens détourné ont bien sûr été instantanément affublés de l’étiquette de « complotistes ».

Or, on apprend que le gouvernement vient de déposer un un projet de loi qui prévoit de faire des citoyens de seconde zone ceux qui ne se feront pas vacciner.

Projet de loi d’urgence qui vise donc à être traité rapidement pendant les fêtes, contrairement à ce que M Veran tente maintenant de faire croire.

Ce projet est liberticide et attentatoire aux droits de l’homme et à sa dignité. Le gouvernement est prêt à tous les artifices pour imposer la vaccination avec les vaccins ARN, sur lesquels il n’y a aucun recul.

Face à une telle dérive, que disent et font les partis politiques d’opposition contrôlée qui ont accès aux grands médias ? En particulier, que fait la gauche ?

Et surtout qu’est-ce que les députés dits d’opposition attendent encore pour lancer la procédure de destitution de Macron prévue par l’art.68 de la Constitution ?

Même si cette procédure n’arrivait pas à son terme, elle affaiblirait Macron et mettrait un coup d’arrêt à ses dérives dictatoriales qui plongent la France dans la tragédie.

COMPLÉMENT

Louis Fouché – François Asselineau : L’entretien

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

13 commentaires

Laisser un commentaire