Une importante fraude aux droits d’émissions de CO2

Le juge d’instruction bruxellois Michel Claise souhaite faire comparaître le millionnaire franco-israélien Alex Khann

BRUXELLES La justice bruxelloise a découvert une importante fraude aux droits d’émissions de CO2, dont la principale victime a été Fortis, qui a perdu 72 millions d’euros, peut-on lire samedi dans De Standaard.
Le juge d’instruction bruxellois Michel Claise souhaite faire comparaître le millionnaire franco-israélien Alex Khann devant la justice car il aurait dirigé l’organisation criminelle qui a escroqué la banque Fortis dans le cadre du commerce des droits d’émissions de CO2.
Alex Khaan et son complice, Ezra B., sont soupçonnés notamment de fraude à la TVA, blanchiment et faux en écriture. Un homme d’affaires français qui a oeuvré comme agent boursier est également soupçonné.
L’enquête, qui a débuté en 2009, est aujourd’hui clôturée. La Belgique a demandé à l’Etat d’Israël d’extrader Alex Khann.
La fraude découverte en Belgique n’est toutefois qu’une petite partie de ce que le millionnaire franco-israélien avait mis en place. Il aurait fait près de 5 milliards d’euros de butin dans toute l’Europe entre 2008 et 2010, dont la majeure partie en France.

Source: dhnet.be

Mali : l’armée française pour repousser les groupes islamistes … et défendre les intérêts de Total ?

Hoooooo, il n’y a donc pas que Areva au Mali pour piller les ressources? Cette guerre censée défendre la population ne serait en fait que pour défendre des entreprises! N’oubliez pas, pour ceux qui auraient tendance à ne pas retenir cette base commune à toute guerre: il n’y a pas d’humanisme quand un pays intervient dans un autre, il faut toujours suivre la piste de l’argent, et encore une fois, cela se vérifie!

S’exprimant de manière officielle, à l’Elysée, le  président de la République française, François Hollande a confirmé vendredi l’engagement des forces armées françaises au Mali.

Dans une déclaration, le chef de l’Etat a par ailleurs  affirmé vendredi que l’opération de lutte contre des « terroristes » durerait « le temps nécessaire« , sans plus de précision.

But affiché : repousser les combattants islamistes qui contrôlent le nord du Mali, assurer la sécurité de la population malienne et celle des 6.000 ressortissants français présents dans le pays.

Parallèlement, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a indiqué vendredi que cette opération avait notamment pris la forme d’une « intervention aérienne« , sans confirmer la présence de forces africaines.

Le ministre avait auparavant  précisé que la France  avait été  saisie « d’une demande d’appui aérien et militaire » par le Mali.

L’Elysée a précisé que la décision du président Hollande avait été prise vendredi « matin en accord avec le président malien Dioncounda Traoré ». Ajoutant  que le Parlement serait   »saisi dès lundi » de sa décision d’intervention.

La France intervient « en liaison avec les Nations unies, car nous intervenons dans le cadre de la légalité internationale« , a par ailleurs tenu à  préciser François Hollande. Lire la suite

« Zero Dark Thirty » en tête du box-office américain

Le film qui banalise la torture et la rend même utile pour protéger les citoyens cartonne aux USA, à se demander s’ils vont le voir par voyeurisme malsain ou s’ils sont convaincus que la torture est une bonne chose et qu’il n’y a rien de choquant là dedans… Surtout que le film reste avant tout une véritable propagande, mais cela, c’est un autre sujet.

Scène du film « Zero Dark Thirty » de Kathryn Bigelow © ap.

Le film « Zero Dark Thirty » qui raconte la traque d’Oussama ben Laden par les forces spéciales américaines prend la tête du box-office nord-américain dès sa sortie, selon les estimations provisoires de la société Exhibitor Relations publiées dimanche.

Le long métrage, bien placé dans la course aux Oscars, empoche après trois jours de sortie 24 millions de dollars. Il avait auparavant été visible dans quelques salles aux Etats-Unis.

Signé Kathryn Bigelow, le film a fait l’objet d’une polémique aux Etats-Unis en montrant des scènes de torture qui auraient contribué à localiser le chef terroriste d’al-Qaïda. Lire la suite

Quand la science découvre les 1% qui dirigent l’économie

Un article proposé sur le forum par Realinfos, un gros merci à lui!!!

Quand la science découvre les 1% qui dirigent l’économieTrois chercheurs suisses ont récemment décortiqué le réseau mondial des multinationales en se servant d’une base de données de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques) regroupant plus de 30 millions d’acteurs du marché économique. Les scientifiques sont parvenus à une synthèse en les regroupant sous forme d’un réseau de 43060 multinationales. Leurs rapports de force mutuels furent également reconstitués par l’angle de la propriété : une entreprise possédant plus de 50% des parts d’une autre est considérée comme en détenant le contrôle.

Le réseau qui apparait détient une structure générale assez commune dans les systèmes naturels : certains acteurs sont des points de convergence de pouvoir, alors que d’autres ne sont qu’en périphérie et n’exerce que peu de contrôle sur les autres. Ce phénomène connu comme « le riche devient plus riche » n’a pas étonné les chercheurs. Un gros acteur économique attire forcément les nouveaux arrivants. Ce qui les a le plus frappé est la découverte d’un autre phénomène appelé le « club des riches ». Lire la suite

Interview de Pierre Jovanovic: Bilan et seconde partie

Voici enfin la seconde partie de l’interview de Pierre Jovanovic, interview qui a été rendue possible grâce à vous et vos questions, mais surtout grâce à Pierrot du blog des brindherbes, plus connu sur le blog sous le nom de Gandalf.

Jovanovic2Vous le savez, le blog a également pour but de lancer des débats, cette interview est donc proposée en plusieurs parties pour que justement les commentaires restent tous autour du sujet de la question et qu’il n’y ait pas de dispersion autour de plusieurs sujets différents simultanément, histoire de bien préciser.

Voici donc une partie plus qu’intéressante puisque nous abordons directement « le nouvel ordre mondial », un sujet entre mythes, délires et réalité, mais qu’en est-il réellement?  Mais commençons par le début, comment quelqu’un qui nous informe de la sorte se prépare-t-il avec ce qu’il nous prédit à longueur de temps, c’est à dire l’effondrement total du système financier sur la planète, décrit et expliqué dans son livre « 777 la chute de Wall Street et du Vatican »?

Déjà pas avec le survivalisme, « mouvement » auquel il ne croit pas, ce qui peut paraître logique. Les médias, tous confondu nous ont parlé de ces personnes prêtes à s’enfermer dans un bunker pour affronter le 21 décembre 2012 et même l’apocalypse,nous y avons eut droit durant des semaines voire des mois, des scénarios détaillés, des reportages, et au final… Non seulement il y a eut un 22 décembre, mais l’histoire continue! Lire la suite

Avion offert par Areva au Pdt du Niger : le gouvernement français doit dire la vérité

Le 1er février 2013, sous prétexte de « diffamation », Areva attaque en justice l’Observatoire du nucléaire. Ce dernier, par communiqué du 11 décembre 2012, a en effet accusé Areva de corruption pour avoir fait un curieux « don » de 17 milliards de Francs CFA (environ 26 millions d’euros) au budget d’un Etat supposé souverain, le Niger.

Qui plus est, divers éléments montrent que ce don était pré-affecté à l’achat d’un nouvel avion pour le Président du Niger, M. Issoufou, qui est par ailleurs ancien directeur… d’une filiale d’Areva (une société d’exploitation de l’uranium).

Interrogé par l’AFP (dépêche du 12 décembre 2012), le président du groupe parlementaire du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNSD, au pouvoir), M. Zakari Oumarou, reconnaît que « Areva a accordé au Niger une aide budgétaire de 17 milliards FCFA »

Bien qu’il ait ajouté qu’il s’agissait d’une « aide sans conditions et non ciblée », il est clair que, en tentant de désamorcer la polémique, M. Oumarou a de fait reconnu l’existence du versement d’Areva au budget du Niger !
Lire la suite

Les liens de sang entre les entreprises du CAC40

Un petit lien reçu par PDF, mais un lien instructif puisqu’il détaille les liens entre diverses entreprises du CAC40, tous affiliés les uns aux autres, donc voilà entre autres raisons pourquoi il ne faut pas s’entendre à ce que cela change, aucune entreprise ne va changer quoi que cela soit si cela gène un « copain »…

Entreprises cac40

Le fichier interactif se trouve au bout de ce lien.

Dix banques US mises à l’amende pour des saisies contestées

Vous vous souvenez surement du Foreclosure gate (un nom étrangement non-utilisé dans l’article)? Dix groupes financiers ont accepté de payer pour échapper aux poursuites, comprenez par là que la corruption a encore permis des procès mérités! Quand aux personnes saisies, elles seront dédommagées, de quelques centaines de dollars à 125 000 dollars, pas grand chose pour le crime commis en somme…

Dix banques américaines ont accepté lundi de payer un total de 8,5 milliards de dollars (6,49 milliards d'euros) en échange de l'abandon des poursuites intentées contre elles pour des saisies immobilières contestables. /Photo d'archives/REUTERS/Shannon Stapleton par Aruna Viswanatha

WASHINGTON (Reuters) – Dix groupes financiers américains ont accepté lundi de payer un total de 8,5 milliards de dollars (6,49 milliards d’euros) en échange de l’abandon des poursuites intentées contre elles pour des saisies immobilières contestées.

Environ 3,8 millions d’emprunteurs dont les biens ont été saisis durant la période en 2009 et 2010 recevront des indemnités allant de quelques centaines de dollars à 125.000 dollars en fonction du type d’erreurs dont ils ont été victimes, a précisé l’Office of the Comptroller of the Currency (OCC), l’organisme public chargé entre autres de veiller au respect des droits des clients des banques.

Les enquêtes concernées avaient été ouvertes après la révélation en 2010 d’informations montrant que de nombreuses banques avaient procédé à des saisies contestables en utilisant des documents incomplets, voire falsifiés.

Bank of America, Citigroup, JPMorgan, Wells Fargo, MetLife et cinq autres établissements financiers vont verser directement 3,3 milliards de dollars aux emprunteurs éligibles tandis que 5,2 milliards de dollars seront consacrés à des modifications de prêts et à des abandons de créances, ont précisé les autorités. Lire la suite

1 613 614 615 616 617 652