Nucléaire : l’argent avant la sécurité

Fric_atomic.jpg« Après Tchernobyl, toute l’énergie de l’industrie nucléaire a été consacrée à dissimuler l’événement, pour éviter de nuire à sa réputation. L’expérience de Tchernobyl n’a pas été étudiée correctement : qui a l’argent pour les recherches ? L’industrie et personne d’autre. »

Des propos édifiants de Louli Andreev, ancien directeur de l’agence de décontamination soviétique Spetsatom, qu’il est utile de garder en mémoire :

« Après Tchernobyl, toute l’énergie de l’industrie nucléaire a été consacrée à dissimuler l’événement, pour éviter de nuire à sa réputation. L’expérience de Tchernobyl n’a pas été étudiée correctement : qui a l’argent pour les recherches ? L’industrie et personne d’autre.

(…)

Pour Louli Andreev, le feu à l’origine de rejets radioactifs mardi à Fukushima et impliquant des barres de combustible usagées stockées près de réacteurs ressemble à un exemple de la façon dont le profit prime sur la sécurité.

(…)

Selon lui, l’AIEA devrait partager la responsabilité, pour les normes qu’elle édicte, car elle est trop proche des firmes qui construisent et assurent le fonctionnement des centrales. Et il accuse l’équipe d’urgence accident mise sur pied par l’agence basée à Vienne d’être un ‘think tank’ plutôt qu’une équipe de travail. Lire la suite

Nigel Farage : «L’Union européenne est le nouveau communisme»

Le « coup à la chypriote » va se produire à d’autres pays dont la France, c’est une escroquerie totale et autorisée par l’union européenne, nous n’allons pas y échapper! Nigel Farage toujours aussi agréable à écouter, ne mâche pas ses mots une nouvelle, fois, et cette fois-ci encore, cela fait assez mal, sauf qu’ils s’en foutent royalement… De toute manière, ils ne feront plus marche arrière…

http://www.youtube.com/watch?v=FFLrp1KAX00

CO2 : le Parlement européen garantit le droit à polluer…

Encore des décisions en faveur des pollueurs………

Le Parlement européen a sans doute donné, hier, le coup de grâce à un marché européen des quotas de C02 déjà fort mal en point.

Par 334 voix contre 315 et 63 abstentions, les députés, réunis à Strasbourg en session plénière, ont enterré la proposition de la Commission de geler 900 millions de tonnes de droits à émettre des gaz à effets de serre.

L’exécutif européen espérait ainsi stabiliser un marché du carbone en chute libre : entre 2005, date du lancement du «système communautaire d’échange de quotas d’émission» (SCEQE), et aujourd’hui, le prix de la tonne est passé de 30 euros la tonne à moins de 5 euros, ce qui n’incite évidemment pas les industries les plus polluantes à investir dans des modes de production plus respectueux de l’environnement. Mais, crise économique aidant, les députés n’ont pas hésité à sacrifier la politique climatique de l’Union, la plus ambitieuse du monde, sur l’autel des intérêts industriels.

Après le vote des eurodéputés, la tonne de carbone a chuté à 2,63 euros avant de remonter à 3 euros. «Mais elle va rapidement tomber à zéro, car il a trop d’offres de quotas par rapport à la demande», prédit Claude Turmes, un écologiste luxembourgeois spécialiste de l’énergie.   Lire la suite

Nouveau : la BCE de Draghi donne pouvoir à la France de battre monnaie

Une info de Martraire, un grand merci à lui!

Mais que se passe-t-il ? Voici que notre Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), vient en catimini, il y a quelques jours, de donner à un pays de la zone euro le droit de battre lui-même monnaie. Et qui plus est de façon quasi « illimitée » (le mot à la mode pour la finance internationale).

Mais attention, pas à Chypre, pas à la Grèce, pas à l’Espagne, pas au Portugal, pas à l’Irlande, pas à l’Italie. Non, à la France. A nous tout seuls ! Et, attention encore, pas dans n’importe quelle monnaie, pas en francs. Non, en euros sonnants et trébuchants (c’est le cas de le dire, comme on va le voir).

Certains observateurs avisés y ont (ironiquement) vu un signe plutôt positif. Paul Krugman, prix Nobel (forcément, un prix Nobel !) :

« La France a de nouveau sa propre monnaie. »

Figurez-vous, je ne suis pas prix Nobel (du moins pas encore), mais je serais presque d’accord avec l’éditorialiste nobelisé du New York Times : enfin un retour aux monnaies nationales dans l’Union européenne !

Sauf que, hum, toujours en euros, pas dans tous les pays membres… Vous seriez aspirant prix Nobel, vous vous demanderiez doctement tout ce que cela cache, n’est-ce pas ? Lire la suite

Les 10 multinationales les plus dangereuses dans le monde

J’aurai ajouté Apple personnellement…

Peu importe où vous vivez, vous ne pouvez pas échapper à la mondialisation. La seule façon de sortir est d’apprendre à choisir avec conscience avant d’acheter. Commencez à croître et produire votre propre nourriture, de réduire la consommation de pétrole et de ses dérivés, reboisez, n’achetez que ce dont vous avez besoin, écoutez votre voix intérieure plutôt que de la publicité … sont de petits pas pour échapper aux gros monstres. Et n’oubliez pas que le pouvoir de choix est le nôtre, nous ne leur donnons pas la satisfaction de tomber dans leurs griffes.

1. Chevron

Un certain nombre de grandes compagnies pétrolières seraient dans cette liste, mais Chevron mérite une place d’exception. Entre 1972 et 1993, Chevron (alors Texaco) a versé 18 milliards gallons d’eau toxiques dans les forêts tropicales de l’Equateur sans intervenir du tout, détruisant les moyens de subsistance des agriculteurs locaux et nauséabondes des populations autochtones. En 1998, Chevron a également contaminé les Etats-Unis, la ville de Richmond (Californie) poursuit la société pour l’élimination illégale de polluants sans rendre le traitement des eaux usées, contaminant ainsi les réserves d’eau. La même chose s’est produite dans le New Hampshire en 2003.
Chevron a été responsable de la mort de plusieurs Nigérians qui ont protestés contre la société pour sa présence et pour l’exploitation du delta du Nigeria. La société a payé la milice locale, connue pour ses violations des droits de l’homme, pour faire taire les protestations, leur offrant même des hélicoptères et des bateaux. L’armée a ouvert le feu sur les manifestants, puis rasé leurs villages.
2. De Beers 
Cette société n’épargne aucune dépense, et les finances, soutient et crée de véritables guerres et les dictatures de la terreur afin de continuer à obtenir, grâce à l’exploitation des enfants et des adultes, la pierre précieuse. Lire la suite

Elizabeth Warren : « Combien de milliards de dollars issus de la drogue une banque doit-elle blanchir pour être fermée ? »

S’il n’y avait que cela, le blanchiment de l’argent des cartels de drogue… Il y a tellement plus, quelques liens tirés de cet article du blog:

  1. Le blanchiment d’argent et les banques:  le point, le monde
  2. les banques et les cartels de drogue: France24, Atlantico.fr
  3. ces banques qui aident à la fraude fiscale: l’express
  4. la prostitution enfantine financée par la Goldman Sachs: les actualités du droit, bigbrowser.blog.lemonde.fr
  5. le scandale du Libor et de l’Euribor: Mediapart, le Figaro, les moutons enragés
  6. Les nombreux frais bancaires souvent abusifs: LCI, blog d’Alain Bazot, injustice.fr, mediapart
  7. les banques et la spéculation: graphbourse, globelpresse, 24hgold
  8. Faux tribunaux, faux juges, faux policiers: wtae.com (source en anglais)
  9. Scandale des subprimes: rue89.com

Lors d’une audition du Comité sénatorial des banques du 7 mars 2013, Elizabeth Warren, sénatrice américaine du Massachusetts pose des questions simples à propos des banques plus précisément sur la banque HSBC coupable d’avoir blanchi 881 millions de dollars pour les barons de la drogue mexicain et colombienne et d’avoir violer les lois internationales Lire la suite

A quoi joue le Qatar ?

Un petit pays, un pouvoir immense avec la complicité d’autres nations, au nom du fric principalement… La plupart des références de l’article source pointent vers des articles qui requièrent un abonnement, mais la base même suffit à lancer une analyse plus qu’intéressante!
D’un côté, il investit massivement dans le luxe, le sport, les terres arables, les palaces et l’immobilier. De l’autre, il soutient des islamistes dans les pays du « printemps arabe » et en Syrie. Enquête sur la stratégie politique et financière de l’émirat.
Sommaire du n°1172 – A quoi joue le Qatar ?

De Londres à Paris, en passant par les îles grecques, de l’Afrique du Sud à l’Amérique latine, le Qatar est partout, constate le Financial Times. De gros investissements dans la finance, le sport, les produits de luxe et l’art. L’émirat finance aussi les islamistes au Maghreb, les djihadistes en Syrie, sans oublier les Frères musulmans égyptiens. Cette contradiction n’est qu’apparente. Derrière le soutien aux régimes islamistes des pays du « printemps arabe » se profilent des contrats de reconstruction pharaoniques, explique The Christian Science Monitor. L’émirat veut surtout gagner de l’argent. Or jouer dans la cour des grands lui attire parfois la haine de la rue arabe et l’inquiétude des Européens. Le minuscule Qatar va-t-il pouvoir garder longtemps son influence ou s’effondrera-t-il tel un château de cartes, comme le prédit un article de CNN?

Source: Courrier international

La petite phrase comique du jour: « Les dirigeants des banques centrales, héros de la crise « 

L’image du héros à bien changé ces dernières années…

Les dirigeants des grandes banques centrales ont été les héros de la crise en soutenant les pays riches avec leur politique d’assouplissement monétaire, a estimé mardi la directrice générale du FMI, Christine Lagarde.

Depuis le début de la crise, qui ont été les héros? Les héros n’ont pas été les chefs d’Etat, les héros n’ont pas été les ministres des Finances (…). Les héros ont été les présidents, les dirigeants des banques centrales, a-t-elle déclaré en ouverture d’une conférence au siège du Fonds monétaire international à Washington. Lire la suite

Le conseil de l’Europe appelle la Grèce à agir face à l’extrême droite et même à l’interdire au besoin…

Interdire l’extrême droite, n’est-ce pas ce qui a également été tenté à la commission européenne avec le Front National? On pourrait même penser que toute idée de nationalisme commence à leur faire peur…

Ilias Kassidiaris, élu et porte-parole du parti néonazi grec Aube Dorée le 7 mars 2013 à Athènes

Ilias Kassidiaris, élu et porte-parole du parti néonazi grec Aube Dorée le 7 mars 2013 à Athènes (Photo Louisa Gouliamaki. AFP)

Le conseil de l’Europe a appelé mardi Athènes à prendre d’urgence des mesures face à «l’impunité» des crimes racistes en Grèce et à interdire «si nécessaire» le parti néonazi Aube Dorée, une proposition accueillie avec scepticisme par les autorités grecques.

«Il y a besoin d’actions urgentes» face à l’augmentation des crimes racistes et à la recrudescence de discours de haine en Grèce qui «visent en premier lieu les migrants et représentent une menace sérieuse pour l’Etat de droit et la démocratie», selon ce rapport du commissaire aux droits de l’Homme du conseil de l’Europe, Nils Muiznieks.

Il estime qu’en Grèce les lois anti-racisme nationales et internationales ont été utilisées de manière «inadéquate, voire pas du tout» pour sanctionner les individus ou organisations incitant à la haine.

Pour M. Muiznieks, Athènes doit imposer des «sanctions dissuasives» à ceux qui font l’apologie, ou sont impliqués dans de tels crimes.

«Cela vaut aussi pour des organisations politiques, y compris le parti néonazi Aube Dorée, contre lequel il devrait être possible de prononcer des sanctions efficaces ou une interdiction, si nécessaire», ajoute-t-il. Lire la suite

1.000 à 1.500 euros: le coût mensuel de la trithérapie d’un malade du SIDA

Un petit article parlant du SIDA a été publié dévoilant le cout de la trithérapie pour ceux qui ne connaitraient pas le montant de celui-ci: entre 1000 et 1500 euros, intégralement remboursés par la sécurité sociale en France. Mais le meilleur reste à venir, surtout en fin d’article…

Copyright Reuters

Copyright Reuters
En France, les patients sont intégralement remboursés pour les soins médicaux engendrés par leur affection. Mais à travers le monde, sur les 34 millions de personnes touchées par le SIDA, 8 millions n’ont toujours pas accès aux traitements.
sic…

Selon les derniers chiffres publiés dans un rapport de l’entité dédiée au SIDA de l’ONU (ONUSIDA), en 2011, 34 millions de personnes vivaient avec le VIH dans le monde, dont 150 000 personnes en France et parmi elles, 40 000 l’ignoraient. « Malgré les discours optimistes, notamment sur les avancées de la recherche, le sida tue 1,7 million de personnes par an dans le monde et 8 millions de personnes n’ont toujours pas accès aux traitements contre le VIH », rappelle le Sidaction dans un communiqué. Lire la suite

1 614 615 616 617 618 679