Asselineau, Philippot, souverainisme : Autopsie d’une terrible défaite | Christian Vanneste | GPTV

Le 19 juin 2024 à 18h30, Christian Vanneste, Paul-Marie Coûteaux, Jean-Maxime Corneille et Nicolas Stoquer seront nos invités, en direct sur Géopolitique Profonde.

Christian Vanneste est un homme politique et essayiste français. Ancien membre du RPR puis de l’UMP, il a été député de la dixième circonscription du Nord de 1993 à 1997, puis de 2002 à 2012. Il est également président du RPF 1 de 2012 à 2014 et du think tank la Droite libre depuis 2015.

Paul-Marie Coûteaux est un haut fonctionnaire, essayiste et homme politique français. Il a été conseiller ministériel dans des gouvernements socialistes de 1981 à 1991, puis conseiller de Philippe Séguin de 1993 à 1996. Élu député européen souverainiste de 1999 à 2009, il a servi sous les couleurs du Rassemblement pour la France et a été réélu sous celles du Mouvement pour la France. Depuis juin 2019, il est membre du Parti chrétien-démocrate, où il est chargé des publications. Il est également directeur de la revue « Le nouveau Conservateur« . Il anime son émission Les Conversations de P-M Coûteaux sur TVL Libertés.

Nicolas Stoquer est un géopolitologue et un expert en intelligence économique. Il est également patron d’émission à Radio Courtoisie, où il anime notamment Le libre journal de Géopolitique Profonde en partenariat avec notre média.

Jean-Maxime Corneille est un juriste et écrivain, spécialisé dans les questions de géopolitique, de terrorisme et de renseignement. Il a notamment traduit l’ouvrage « Le charme discret du djihad: L’instrumentalisation géopolitique de l’islam radical ».

Les souverainistes ont-ils définitivement perdu la partie ? Quelles sont les causes de la terrible défaite ?

Les mouvements souverainistes ont longtemps été une force significative dans le paysage politique français. Pourtant, leur influence semble s’être érodée au fil des années. L’une des principales questions que nous aborderons est de savoir si cette érosion est irréversible.

Quelles sont les raisons profondes de cette perte d’influence ? Est-ce une question de leadership, de stratégie ou de conjoncture politique ?

Nous nous pencherons sur le rôle actuel et futur des souverainistes.

Alors que le Rassemblement National (RN) semble avoir capté une grande partie du discours souverainiste, y a-t-il encore une place pour des partis qui se réclament de cette idéologie sans être assimilés à l’extrême droite ?

La tradition gaulliste, qui prônait une souveraineté forte et indépendante, peut-elle encore trouver un écho dans la France contemporaine ?

Un autre axe de notre discussion portera sur les divisions internes aux mouvements souverainistes.

Pourquoi les souverainistes peinent-ils à s’unir alors que d’autres partis parviennent à fédérer des courants divers ?

Nos invités tenteront de répondre à ces questions cruciales.

Rendez-vous le 20 juin à 18h30, en direct sur GPTV.

Dernier jour pour profiter de votre réduction à vie sur votre abonnement à la revue mensuelle de Géopolitique Profonde :

Géopolitique-Profonde

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur contenu ou orientation.

3 Commentaires

  1. les gens qui vont voter , voteront utile , dommage car la france n’a plus rien a faire dans cette UE qui s’appréte a accueillir l’ukraine ; philippot est bien le seul pour qui je voterais………..!!

  2. Coucou !
    Oui peut être que certains confondent nombre d’abo et vue sur youtube, mais quand même, le ratio est vraiment bizarre ?

    Et ce n’est avec la configuration de ces législatives qui va faire que, ils réaliseront enfin des scores plus significatifs !

    Perso, je vivrais en France, c’est pour l’un d’eux que je voterais ! car l’EG en France vous savez ce que j’en pense et le RN hors de question !

    Et qu’il y ait une omerta et une chape de plomb contre eux, oui c’est l’évidence même, surtout contre monsieur François ! Trop efficace, trop érudit, donc trop dangereux !

    Akasha.

  3. Nous sommes dans une fin d’époque. Les USA ont entamé leur déclin, qui s’accèlere. A terme l’UE devrait suivre, avec l’effondrement de l’euro, une monnaie indexée sur le dollar et plombée aussi par l’effondrement programmé des économies UE. A l’échelle française, la dette plombe toute reprise volontariste, et la désindustrialisation encore en cours (400 ouverture d’entreprise contre 20000 fermetures) interdit toute relance du pays, sauf décisions de rupture que le personnel politique n’est pas prêt à prendre, au sens culturel, politique, et personnel.

    Tout parti, mouvement, accédant à un pouvoir morcelé, fragile et soumis aux aléas des populations excédées, des injonctions étrangères, va se planter. La France, ce qui fut la France, doit aller au bout du désastre, dans le lent maëlstrom, déjà, du changment de paradigme géo-politique. D’ici là, le mieux, est de laisser les français voter. Vote ou pas vote, le pays s’écroule et rien ne pourra briser, pour le moment, les chaines financières, politiques et médiatiques qui le tiennent.

Laisser un commentaire