8 000 euros les JO pour une famille de 4 pour un week-end !

source Insolentiae

Ce témoignage est aussi risible que ridicule.

Bien évidemment dans un pays libre, chacun est libre de dépenser son argent comme bon lui semble et c’est heureux, même si cette dépense semblera stupide aux yeux du plus grand nombre.

Cet article du Figaro (source ici) est assez édifiant sur les JO dits populaires !

« Les prix sont astronomiques » : pour profiter des Jeux olympiques 2024 en famille, Sabrina a dépensé… 8 000 euros

« LES JO À TOUT PRIX – Pour rien au monde ils ne seraient passés à côté de Paris 2024. Dans cette série, ceux qui comptent bien faire partie de la fête confient au Figaro leur plan de bataille, entre factures salées et système D. À Marseille, une famille s’est laissée entraîner par l’excitation de l’événement.

« C’est un sacré budget, mais on ne voit ça qu’une fois dans sa vie…» Sabrina, 46 ans, consultante dans le domaine de la santé, n’en revient toujours pas de ce qu’elle a dû dépenser pour s’offrir un petit bout des Jeux olympiques de Paris 2024 en famille, avec son mari et ses filles de 15 et 18 ans. Il y a les places pour les épreuves bien sûr, mais aussi les nuits d’hôtels, les transports et toutes les dépenses annexes. En tout, près de 8000 euros pour un week-end à quatre à Lille, deux épreuves à Paris et une à Marseille. « Les prix sont astronomiques. Clairement, ce ne sont pas des JO accessibles à tout le monde…»

La famille marseillaise n’a pourtant eu aucune hésitation quand ont ouvert, fin 2022, les inscriptions au tirage au sort pour la première vente de billets, vendus par packs. « On avait fait pareil pour l’Euro 2016 et on avait pu avoir des places », se rappelle Sabrina. Son mari et elle se sont inscrits tous les deux pour multiplier leurs chances, avec succès. Ils ont jeté leur dévolu sur deux matchs de basketball à Lille fin juillet, sans même savoir, à l’époque, quelles équipes joueraient sous leurs yeux.

Train, hôtel, repas… Des dépenses en cascade
Rien que pour les places, ce sont 4 000 euros de dépenses. Auxquels il a fallu ajouter les billets de train aller-retour depuis Marseille : 560 euros, même si la mère de famille avait anticipé en réservant « dès que la SNCF a envoyé l’alerte pour l’ouverture des ventes ». Et puis l’hôtel : 700 euros pour deux nuits. La famille va en profiter pour visiter Lille, que les filles ne connaissent pas, le lendemain des matchs, avant de repartir. « Forcément, il y aura des repas à payer aussi ».

8 000 euros le week-end pour 4 à Lille…

Ce laisse songeur.

Il arrive un niveau de dépense où même quand on a l’argent, cela devient une question de décence.

Tout ceci est une effroyable ineptie et j’espère sincèrement que ces JO seront un flop car il n’y a rien à défendre dans ce simulacre soit-disant disant populaire et cette « communion » si factice !

Charles SANNAT

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur contenu ou orientation.

Volti

6 Commentaires

  1. Juste débile !! Du pain et des jeux, et voilà … RAS ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  2. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif Cela me turlipinait, j’arrivais pas à trouver la bonne formulation pour ces JO :
    Ce sont des jeux aux dieux ou odieux ?https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  3. on s’approche à grands pas de scénarios tels que hunger games ou le prix du danger, des fortunés venant voir les gueux se débattre dans une quête illusoire d’être l’autre, un gueux s’espérant fortuné et un nantis s’imaginant le meilleur physiquement!

  4. “Il arrive un niveau de dépense où même quand on a l’argent, cela devient une question de décence.”

    Je serais curieux de connaitre le prix des costards ou des montres de ce monsieur…

  5. La méchanceté de certains pauvres n’a d’égal que leur propre jalousie.

  6. Sannat fait du conseil en finances, perso, via des lettres confidentielles, confortablement payantes, et autres activités dans l’argent et le bizz. Ainsi posé, cet homme peut claironner “cela devient une question de décence”…

Laisser un commentaire