Macron : se souvenir ou ne pas oublier ? | Lediazec

Par Lediazec

Emmanuel Jean-Michel Frédéric Macron est né un 21 décembre dans la Somme. Que l’on nous dit ! Tout est tellement brouillé chez lui !

Du signe du Sagittaire, il est lié à l’élément du feu. Est-ce pour cela qu’il cherche constamment à faire la guerre ? À la lumière d’une agitation constante et de pulsions maladives, nous sommes en présence d’un pyromane multirécidiviste !

Fils de papa-maman exerçant tous deux dans le milieu médical, petit Macron drope chez les jésuites d’Amiens de la sixième à la première avec l’énergie d’un pur-sang.

D’Amiens à Paris, un billet de train suffit pour le faire atterrir au lycée Henri-IV, où il obtient le bac S avec mention très bien. C’est du moins ce que l’on dit, car tout est sujet à caution en ce qui le concerne, de l’avis de ceux qui s’en sont intéressés au personnage et dont les avis convergent.

Après, c’est hypokhâgne et khâgne, toujours à Henri-IV. Mais, petit coup de fatigue, il échoue au concours d’entrée à l’École normale supérieure. Pas grave, le gars finit par obtenir une maîtrise, DEA de philosophie à l’université de Paris-X-Nanterre.

Diplômé à 24 ans de l’Institut d’études politiques de Paris (2001), il étudie à l’ENA, à Strasbourg, de 2002 à 2004 dans la promotion Léopold Sédar Senghor, pour laquelle le classement final est annulé par le Conseil d’État (?!). Ce qui ne l’empêche pas d’être affecté à l’Inspection des finances, d’où il démissionne, titillé par on ne sait quel démon.

Dès lors, on le retrouve banquier d’affaires chez Rothschild & Cie sur recommandation de… Jacques Attali ! Une référence, l’Attali ! Collé comme un ormeau à l’oreille de tous les présidents français depuis Mitterrand, il sait dénicher la bonne bête !

Sans être encore un partisan déclaré des idées guévaristes, Emmanuel Macron apparaît comme un dissident rothschildien ayant gagné le maquis pour mener une guerre totale contre la pornographie capitaliste !

À ce stade de la conscientisation, il rejoint le Lider Maximo des Tupamaros français, Francisco Holanda, surnommé par ses pairs de Izquierda Revolucionaria, le « Fossoyeur » pour avoir creusé le trou dans lequel il a jeté la dépouille du socialisme à la française par une nuit sans lune.

Les lois sur le travail du dimanche, le travail de nuit, lors de l’exercice de son ministère de l’Économie sous les ordres du Fossoyeur, ne sont-elles pas annonciatrices de ce qu’il fait subir au pays depuis son élection à la présidence ? Le début d’un fascisme larvé à faire pâlir les plus ardents théoriciens de ce système politique !

Ce guérillero New-Age, addict et mégalo, avec treillis trois pièces, cousu par des couturiers sous acide, ne laisse aucune chance à ses ennemis mortels, les peuples français et russe, cherchant un choc frontal avec Vladimir Poutine et la Fédération de Russie depuis que l’Otan l’a ainsi décidé.

Dès sa prise de fonction à la tête du pays, sa mission est on ne peut plus claire : détruire un maximum de commerces et son lot de petits bourgeois, cette classe moyenne faisant le lien entre le haut et le bas de la société, est de trop ; se défaire du surplus de viocs, ne servant qu’à parasiter l’économie, empêchant les actionnaires de profiter pleinement de leurs gains ; traumatiser la jeunesse, l’empêchant de vivre une vie normale, la poussant au suicide par manque d’avenir ou à l’envoyer au casse-pipe en Ukraine. Confiner tout un peuple et l’obliger à se faire vacciner, avec des vaccins expérimentaux aux effets secondaires mortifères, c’est son œuvre. N’a-t-il pas déclaré : « nous les aurons, ces connards », se référant à ceux qui refusaient le poison ? N’a-t-il pas attisé les antagonismes, donnant carte blanche aux communautés, les poussant jusqu’au bord de la guerre civile, crachant sur le pays une bile haineuse, sans jamais intervenir pour apaiser comme c’est le devoir d’un Chef digne de ce nom ? Démonté l’économie, en générant du chômage et laissé aller la dette du pays jusqu’à la faillite ? Faire piquer massivement les français dans le but d’enrichir multinationales, laboratoires et cabinets-conseil ? Réduire la France à une province de la galaxie globaliste, afin de favoriser une immigration massive, grâce à l’étoile gravitationnelle, Soros, militant du grand remplacement, pour qui le monde est un grand parc d’attraction et les humains des animaux de compagnie ?

Macron est l’Élu de l’élite, que personne dans la classe politique n’ose chasser. Pourquoi ?

Sous l’Casque d’Erby 

Volti

3 Commentaires

  1. sagittaire régit par Jupiter , la guerre de macaron ou la guerre des boutons

  2. Bravo pour ton article ! Clair et net !! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

Les commentaires sont clos.