L’Arabie Saoudite fait une annonce d’une ampleur colossale !

L’effondrement du dollar est en cours

Le déclin du statut de monnaie de réserve mondiale d’une devise est souvent un processus long et semé d’embûches de l’émergence d’un autre empire financier.

Il existe de nombreux « experts » économiques qui rejettent depuis des années tous les avertissements concernant l’effondrement du dollar.

Ils ne comprennent tout simplement pas, ou ne veulent pas comprendre. L’idée que la monnaie américaine puisse un jour être détrônée en tant que mécanisme de commerce mondial de facto est impossible dans leur esprit.

  • L’un des principaux piliers qui maintiennent le dollar en tant que réserve mondiale est son statut de pétrole, et ce facteur est souvent considéré comme la raison pour laquelle le billet vert ne peut pas échouer.
  • L’autre argument est que le dollar est soutenu par toute la force de l’armée américaine, et l’armée américaine est soutenue par le Trésor américain et la Réserve fédérale – En d’autres termes, le dollar est soutenu par… le dollar ; c’est une position très circulaire et naïve.

Ces sentiments ne sont pas seulement omniprésents parmi les économistes traditionnels, ils sont également omniprésents dans les médias alternatifs.

Le principal blocage des analystes du mouvement de la liberté est l’idée que l’establishment mondialiste ne permettrait jamais la faillite du dollar ou de l’économie américaine. Le système du dollar n’est-il pas leur « poule aux œufs d’or » ?

La réponse est non, ce n’est PAS leur poule aux œufs d’or. Le dollar n’est qu’un autre tremplin vers leur objectif d’une économie et d’une monnaie uniques dans le monde.

Ils ont détruit le statut de réserve mondiale d’autres monnaies dans le passé, pourquoi ne feraient-ils pas de même avec le dollar ?

Les livres blancs et les essais des mondialistes soulignent spécifiquement la nécessité d’une diminution du rôle de la monnaie américaine et d’un déclin de l’économie américaine afin de laisser la place aux monnaies numériques des banques centrales (MNBC) et à un nouveau système monétaire mondial contrôlé par le FMI.

Notre avertissement à ce sujet avait été lancé, il y a des années, et notre position a toujours été que le déraillement du dollar commencerait probablement avec la fin de son statut de pétro.

En 2017, nous avons publié un article intitulé « Le coup d’État saoudien signale la guerre et la réinitialisation du nouvel ordre mondial ».

À l’époque que le transfert soudain du pouvoir au prince héritier Mohammed Bin Salman indiquait un changement dans la relation de l’Arabie saoudite avec les États-Unis. De déclarer que :

« Pour comprendre l’ampleur de ce coup d’État, il faut savoir que, pendant des décennies, les rois saoudiens ont maintenu l’équilibre politique en confiant des postes de pouvoir vitaux à des successeurs distincts et soigneusement choisis. Des postes tels que le ministre de la Défense, le ministère de l’Intérieur et le chef de la Garde nationale.

Aujourd’hui, Mohammed Bin Salman contrôle ces trois postes. La politique étrangère, les questions de défense, le pétrole, les décisions économiques et les changements sociaux sont désormais tous entre les mains d’un seul homme. »

Mohammed Ben Salmane - 10 avril 2018 à l'Elysée
Mohammed Ben Salmane – 10 avril 2018 à l’Elysée

L’ascension de Mohammed Ben Salmane (MBS) a été soutenue par :

  • Les Fonds d’investissement public (FIP) ;
  • Les fonds composé de billions de dollars fournis par les mondialistes au sein du groupe Carlyle (famille Bush, etc.) ;
  • Goldman Sachs ;
  • Blackstone ;
  • Blackrock.

Mohammed Ben Salmane s’est attiré les faveurs des mondialistes pour une raison précise : il a ouvertement soutenu leur « Vision pour 2030 », un plan de démantèlement des énergies basées sur les « combustibles fossiles » et de mise en place de contrôles du carbone.

Oui, le chef de l’Arabie saoudite soutient la fin éventuelle de l’énergie basée sur le pétrole, et cela inclut la fin du dollar comme monnaie pétrolière.

En échange de leur coopération, les Saoudiens ont accès à des financements :

  • De type ESG : pour désigner les critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance ;
  • Ainsi qu’aux progrès de l’IA et à ce qu’on appelle « l’économie numérique ».

Cela semble fou, mais on parle beaucoup des développements de l’IA pour guérir de nombreux problèmes de santé et allonger la durée de vie. Avec ce genre de promesses, il n’est pas surprenant que les élites saoudiennes soient prêtes à se débarrasser du dollar et même du pétrole.

En 2017, nous avions noté que :

« Je pense que la prochaine phase de la réinitialisation de l’économie mondiale commencera en partie par la rupture de la domination du pétrodollar. La symbiose entre les États-Unis et l’Arabie saoudite est un élément important de mon analyse sur le changement stratégique qui s’éloigne du pétrodollar. L’Arabie saoudite a été la clé la plus importante pour que le dollar reste la pétrodevise depuis le tout début. »

Une guerre géopolitique

Nous pouvions penser que la menace qui pesait sur le statut de pétrolier serait finalement stimulée par une guerre par procuration entre l’Est et l’Ouest :

« La guerre économique mondiale est le véritable nom du jeu ici, alors que les mondialistes jouent les marionnettistes de l’Est et de l’Ouest. C’est une crise géopolitique qu’ils auront créée pour susciter le soutien du public à une solution qu’ils auront prédéterminée. »

À l’époque, nous pensions qu’une telle guerre par procuration serait initiée au Moyen-Orient, peut-être en Iran. Cependant, il est clair que l’Ukraine est la poudrière que les mondialistes ont choisie, du moins pour l’instant, et que Taïwan sera la prochaine cible.

Depuis ces prédictions, les relations entre l’Arabie saoudite, la Russie et la Chine sont devenues très étroites.

Les contrats d’armement et d’énergie deviennent un pilier du commerce, ce qui a conduit les Saoudiens à s’éloigner doucement mais sûrement du dollar.

La semaine dernière, les dominos ont été mis en mouvement pour l’effondrement du dollar lorsque l’Arabie saoudite a annoncé à Davos qu’elle était désormais prête à échanger du pétrole dans des devises alternatives.

En réponse, Xi Jinping s’est engagé à intensifier les efforts pour promouvoir l’utilisation du yuan chinois dans les accords énergétiques.

Cela s’inscrit dans la lignée d’un autre article, écrit en 2017 intitulé : « The Economic End Game Continues », dans lequel était décrit comment le conflit avec les nations orientales (Chine et Russie) serait exploité pour créer un catalyseur pour la fin du statut de pétro du dollar.

On ne saurait trop insister sur l’importance de l’annonce saoudienne : c’est le début de la fin du dollar. Le statut de réserve mondiale du dollar dépend largement de son statut pétrolier. Sans l’un, vous ne pouvez pas avoir l’autre.

C’est presque la même dynamique qui a conduit à l’implosion de la livre sterling britannique il y a plusieurs décennies en tant que monnaie pétrolière mondiale, ce qui a entraîné la montée en puissance du dollar pour prendre sa place.

Cette fois, cependant, ce ne sera pas une monnaie étrangère unique qui jouera le rôle de réserve mondiale, mais un système de panier de devises contrôlé par le FMI, appelé droits de tirage spéciaux, ainsi qu’une monnaie numérique mondiale unique qui n’a pas encore été nommée mais qui est en cours de développement.

Le désastre pour l’économie américaine

Les conséquences de la perte du statut de réserve seront dévastatrices pour l’économie américaine. C’est le seul ciment de notre système – La capacité de différer l’inflation en l’exportant à l’étranger est une superpuissance dont seuls les États-Unis bénéficient.

La FED imprime de l'argent, inflation.

La Fed peut imprimer de l’argent perpétuellement si elle le souhaite afin de financer le gouvernement ou de soutenir les marchés américains, tant que les banques centrales étrangères et les banques d’affaires sont disposées à absorber les dollars comme outil pour le commerce mondial.

Si le dollar n’est plus le principal mécanisme de commerce international, les milliers de milliards de dollars que la Fed a créés de toutes pièces au fil des ans reviendront tous aux États-Unis par divers moyens, et l’hyperinflation et l’hyperstagflation en sera le résultat.

Cette dynamique est déjà en jeu, car les détenteurs étrangers de dette américaine et de dollars s’en débarrassent à un rythme record depuis 2017.

Le processus se poursuit, la Réserve Fédérale réduit son bilan et augmente les taux d’intérêt, ce qui signifie qu’il n’y a plus d’acheteur de dernier recours.

C’est la raison pour laquelle de nombreuses banques centrales étrangères ont renouvelé leurs achats de réserves d’or et stockent à nouveau des métaux précieux. Elles semblent être bien conscientes de ce qui est sur le point d’arriver au dollar, alors que le public américain est tenu dans l’ignorance.

achat or pays

Les effets de la baisse du dollar ne se feront peut-être pas sentir immédiatement, ou ne deviendront pas évidents avant un an ou deux. Mais ce qui se produira, c’est une inflation constante qui s’ajoutera aux prix élevés que nous connaissons déjà.

En d’autres termes, la Réserve fédérale continuera à maintenir les taux d’intérêt à un niveau élevé et les prix ne bougeront guère, voire augmenteront malgré le resserrement monétaire. Même en cas de contraction majeure de la récession, qui, selon nos prévisions, sera déclenchée à partir d’avril, les prix resteront TOUJOURS plus élevés.

Pendant ce temps, les grands médias et les économistes du gouvernement diront qu’ils n’ont « aucune idée » de la raison pour laquelle l’inflation est si persistante, et que « personne n’aurait pu le voir venir ». Certains d’entre nous l’ont vu venir, seulement parce que nous acceptons ce qui est, à savoir : la réalité que les jours du dollar sont comptés.

Géopolitique-Profonde

12 Commentaires

  1. ………..” À l’époque, nous pensions qu’une telle guerre par procuration serait initiée au Moyen-Orient, peut-être en Iran. Cependant, il est clair que l’Ukraine est la poudrière que les mondialistes ont choisie, du moins pour l’instant, et que Taïwan sera la prochaine cible.”……………………

    Narizes, tururu !!
    Je partage l’existence de “marionnettistes” œuvrant tant à l’ouest qu’à l’est mais pas la méthode en cours. On créé ici et là des “focos” (non révolutionnaires-réf : le Tché) pour distraire la ligne de lecture des décrypteurs. Il ne faut jamais perdre de vue que la mission des marionnettistes est de préparer une gouvernance mondiale flanquée de quelques centaines de millions d’esclaves lobotomisés. Donc, donc, donc……. tout cela ne pourra aboutir QUE si Pékin et Washin-machin se jouxtent. Le reste, chers amis, vous le comprendrez chacun à sa façon, pas après pas, stape by stape. Ne vous laissez pas distraire par milles hypothèses aussi contradictoires les unes les autres !

    • – “Tel fut pris qui croyait prendre.” (un inconnu)
      – “Quand on casse un œuf. Jaune et blanc se mélangent et au final le jaune domine.”(Coluche)

      – Ils sont arrivés à annihiler la morale chrétienne, mais ils ont lamentablement échoué à détruire la morale confusionniste.
      – L’ennemi est parfaitement identifié, mais il n’a pas pris conscience de sa destinée. Car le chinois est maitre dans l’art de la souriante courbette de soumission qui plait tant aux bouffis d’orgueil argentés oxydentaux.
      Le réveil sera et l’empire de Palpatine se disloquera.

      Ps: Au final on aura remplacé un empire par un autre, diront si justement certains.
      Oui mais, remplacer un empire à vocation sataniste par un autre à vocation tao-confusionnel bouddhique , y pas photo dirais-je.
      Surtout pour nous, soumis fliqués que nous resteront…

  2. le dollard s’éffondre , d’ou l’intérêt des ricains pour une guerre en europe , mais mon petit doigt me dit qu’ils ne seront pas épargnés cette fois ci

  3. -Depuis 2008 nous savons(du moins, les plus de quatre neurones…) que le dollar est voué à la destruction afin de rincer les créditeurs, puis d’imposer une nouvelle monnaie instrument d’un nouvelle ordre monétaire(NOM en abrégéhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif).
    – Mais nous savons aussi, qu’il est IMPÉRATIF pour eux, que l’euro(et l’Europe)s’écroule avant.
    Simple question de chaises musicales nommée profits et couillons.

    01/01/2008: Le dollar à 1,55 euro.
    01/09/2022 : Le dollar à 0,98

    • Très juste !

    • C’était tellement clair pour moi, en 2009 j’avais même fait un tableau en relief qui l’annonçait et je le montrais tous les samedis sur le petit marché de l’art du boulevard Richard Lenoir à Paris 11e. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      Intitulé : CAPITALISME IS SICK, LET’S FINISH IT OFF ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      C’était écrit sur le drapeau US en train de prendre feu avec un cercueil (avec ouverture articulé) remplis de toutes les coupures du Dollar de l’histoire avec un Gros sigle Dollar {$} doré par-dessus.
      [Je le présentais couvercle de cercueil fermé avec une étoile de David en rouge gavée dessus et une croix inversé en dessous; et je l’ouvrais quand les gens me questionnaient !?https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif]

      Personne ne comprenais pourquoi j’avais fait ce tableau, aujourd’hui certain le comprendraient un peu mieux ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

  4. Suis pas expert la dedans,
    aussi je devrais me taire…
    mais un flash m’est apparu, dés lors que le numérique sera dominé
    par l’Ar.Saou…sa-ou-dite…truc-bidule !

    C’est une invasion a venir,
    celle des “coupeurs de tétes” !

Les commentaires sont clos.