Une troisième Intifada et la dernière guerre. La Palestine et le Sud Global

La mèche est allumée ….

De Timothy Alexander Guzman via Recherche-Mondiale

En 1969, Golda Meir , la première femme à devenir Premier ministre d’Israël qui a supervisé un conflit majeur dans la guerre du Yum Kippour en 1973, a proclamé une fois que

« Le peuple palestinien n’existe pas, ce n’est pas comme si nous venions les chasser et prendre leur pays. Ils n’existaient pas. » 

Aujourd’hui, de nombreux Israéliens croient ce que Golda Meir avait dit, y compris le plus haut membre du cabinet israélien Itamar Ben-Gvir , un extrémiste d’extrême droite connu qui veut essentiellement annexer le reste de ce qui était autrefois connu sous le nom de Palestine et expulser les Palestiniens restants une fois pour toutes. . Il ne faut pas s’étonner que le nouveau gouvernement de Benjamin Netanyahu provoque une nouvelle guerre contre le peuple palestinien lorsqu’il a autorisé son ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben-Gvir, à se rendre sur le mont du Temple à Jérusalem, ce qui a créé des tensions accrues avec le peuple palestinien. possibilité qu’une troisième Intifada puisse être lancée par la résistance palestinienne, y compris le Hamas, le Fatah et d’autres, car cette provocation n’a pas seulement irrité les Palestiniens, mais elle a irrité tous les musulmans du monde entier.    

Selon un article du Jewish News Syndicate (JNS) basé sur les commentaires du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah , intitulé « Chef du Hezbollah : le Moyen-Orient pourrait » exploser « , il a rapporté que Nasrallah a déclaré que

« La profanation des lieux saints musulmans et chrétiens en Palestine ne fera pas seulement exploser la situation… mais pourrait en fait provoquer une explosion dans toute la région », et que « Notre peuple n’acceptera pas une telle violation ».

Il a également appelé les pays occidentaux à arrêter les « Israéliens extrémistes fous » s’ils ne veulent pas d’une autre guerre dans la région ». Nasrallah a poursuivi : « Nous sommes éveillés, alertes et prêts. Nous ne permettrons aucune modification des règles de dissuasion au Liban. » Haaretz a publié « Hamas Retaliation for Ben-Gvir’s Al-Aqsa Visit ‘Will Be the Last War,’ Far-right MK Vows » sur le commentaire troublant d’un député israélien d’extrême droite du nom de Zvika Fogel qui a déclaré qu ‘« Israël « Répondez comme je pense que nous devrions, et oui cela en vaudrait la peine car ce sera la dernière guerre et après cela, nous pourrons nous asseoir et élever des colombes et tous les autres beaux oiseaux qui existent. » Le Hamas a qualifié les provocations d’Itamar Ben-Gvirs de « crime »et que le Mont du Temple de Jérusalem « restera palestinien, arabe, islamique ». Le 3 janvier 2023 , le porte-parole du Hamas Hazem Qassem a déclaré ce qui suit :

La prise d’assaut de la cour de la mosquée Al-Aqsa par le ministre extrémiste Itamar Ben-Gvir ce matin est un crime qui s’inscrit dans le contexte de l’agression continue de l’occupation contre la ville de Jérusalem et la mosquée Al-Aqsa dans le but de la judaïser. Ce comportement provocateur du gouvernement de droite ouvrira grand la porte à de véritables vagues d’escalade, qui auront toutes des répercussions sur toute la région car la mosquée Al-Aqsa a sa place parmi les peuples arabe et islamique, notre peuple palestinien et les la résistance derrière elle continuera à défendre les lieux sacrés et ne permettra jamais à l’occupation de faire passer le plan de judaïsation de Jérusalem ou de la sainte mosquée Al-Aqsa

Un monde en guerre ? Biden s’en prend aux « ennemis » alors que notre pays décline

Les extrémistes d’extrême droite israéliens ont appelé à la construction d’un temple juif pour remplacer la mosquée Al-Aqsa, ce qui mettrait sans aucun doute en colère le monde musulman qui compte plus d’un milliard d’habitants, ce qui conduirait à une guerre sanglante contre l’État juif autoproclamé. . Même le roi Abdallah II de Jordanie a averti le nouveau gouvernement israélien de ne pas franchir les « lignes rouges » et que la Jordanie serait prête à entrer en conflit avec Israël si le statut des lieux saints de Jérusalem devait changer de quelque manière que ce soit.

Le 28 septembre 2000 , alors Premier ministre d’Israël, Ariel Sharon visita le lieu saint et provoqua la colère des Palestiniens et du monde arabe qui déclencha la Seconde Intifada ou l’ Intifada d’ Al-Aqsa . Le lendemain, les Palestiniens ont organisé des rassemblements pour protester contre la visite de Sharon, mais les forces israéliennes ont ouvert le feu sur les manifestants, tuant plusieurs personnes.

Ce qui a vraiment aggravé la guerre s’est produit le 30 septembre lorsqu’un garçon de 12 ans du nom de Muhammad Al- Durrah qui a été abattu par les forces israéliennes dans la bande de Gaza a provoqué la colère de nombreuses personnes dans le monde. Les Palestiniens et leurs groupes de résistance ont pris les armes, entraînant la mort de plus de 3 300 Palestiniens et de plus de 1 000 Israéliens et de nombreux blessés des deux côtés.

Le 8 février 2005 , après plus de 5 ans de guerre, les Israéliens et les Palestiniens ont convenu d’un cessez-le-feu, mais le gouvernement israélien a décidé d’étendre les points de contrôle et les colonies à travers les territoires palestiniens, créant ainsi un État d’apartheid. Cette fois, c’est différent, en fait ce sera plus dangereux pour Israël puisqu’ils seront sans aucun doute confrontés à toutes les résistances possibles de tout le Moyen-Orient, y compris des Palestiniens ordinaires aux groupes de résistance en Cisjordanie et à Gaza, aux combattants du Hezbollah, aux pays de La Jordanie et même la Syrie pourraient entrer dans le conflit et ce n’est que le début. Je suis d’accord avec Zvika Fogel qui a dit que ce sera la dernière guerre parce qu’une fois que le monde musulman s’unira (ce qui sera le cas)contre les actions d’Israël sur l’un de leurs sites les plus sacrés, « l’État juif » devra se battre pour son existence, il ne fait donc aucun doute que ce sera une guerre dévastatrice, de nombreuses vies seront perdues, qu’elles soient juives, musulmanes ou chrétiennes .

Comme toujours, les États-Unis soutiennent Israël quelle que soit la situation parce que chaque président américain a dit à un moment ou à un autre que les États-Unis et leurs relations avec Israël étaient incassables.

Le président américain et sioniste autoproclamé Joe Biden et les membres de son cabinet corrompu obéissent tous aux exigences d’Israël ont publié un communiqué de presse sur le nouveau gouvernement d’extrême droite israélien félicitant essentiellement leur vieil ami, le Premier ministre Benjamin Netanyahu .

« Aujourd’hui, la Knesset d’Israël a voté pour ratifier un nouveau gouvernement israélien sous la direction du Premier ministre Benjamin Netanyahu. J’ai hâte de travailler avec le Premier ministre Netanyahu, qui est mon ami depuis des décennies, pour relever conjointement les nombreux défis et opportunités auxquels Israël et la région du Moyen-Orient sont confrontés, y compris les menaces de l’Iran. 

Le régime de Biden a ensuite parlé de la nécessité de créer une solution à deux États qui ne se produira jamais puisque le gouvernement américain et Tel-Aviv parlent de cette idée depuis des décennies et qu’aucun accord de paix n’en est jamais sorti : « Depuis le début de mon Administration, nous avons travaillé avec des partenaires pour promouvoir cette vision plus optimiste d’une région en paix, y compris entre Israéliens et Palestiniens.  La déclaration ne mentionnait pas la collaboration avec les dirigeants de l’Autorité palestinienne, mais mentionnait plutôt l’un des sionistes les plus fascisants que les Israéliens avaient comme chef, Benjamin Netanyahu.

Selon le communiqué de presse de la Maison Blanche « Nous visons à poursuivre ce travail important avec le nouveau gouvernement israélien sous la direction du Premier ministre Netanyahu.   Et comme nous l’avons fait tout au long de mon administration, les États-Unis continueront de soutenir la solution à deux États et de s’opposer aux politiques qui mettent en danger sa viabilité ou contredisent nos intérêts et valeurs mutuels. Il est évident que le plan de Biden pour une solution à deux États n’ira nulle part comme d’habitude, en particulier sous la direction de Benjamin Netanyahu qui est un ami de longue date de Joe Biden. Les démocrates et les républicains soutiennent Israël, de sorte que la possibilité d’une guerre au Moyen-Orient est garantie sous le nouveau gouvernement radical d’Israël.

La troisième guerre mondiale sera mondiale, chaque être humain sur terre sera affecté par cette guerre à venir, y compris ceux sur le continent asiatique avec des tensions entre la Chine et Taïwan, la guerre en cours contre la Russie avec le soutien des États-Unis et de l’OTAN à l’Ukraine, et maintenant le Moyen-Orient avec le nouveau gouvernement israélien d’extrême droite.

Enfin, à un moment donné, cette nouvelle guerre mondiale finira par atteindre le continent nord-américain sous une forme ou une autre, espérons que ce ne sera pas un missile nucléaire frappant une grande ville américaine, mais la guerre se fera sentir à travers l’empire du chaos, c’est inévitable. L’establishment politique, les banquiers, le complexe militaro-industriel et les grandes entreprises basées aux États-Unis et en Europe seront les seuls à bénéficier de la guerre. Cependant, de nombreuses personnes aux États-Unis qui sont propagées par les médias grand public et Hollywood soutiennent généralement la machine de guerre américaine qui détruit des pays du monde entier pourraient en fait avoir un avant-goût de ce qu’est une vraie guerre sur le sol américain.

Une guerre mondiale est sur nous, donc tout le monde doit se préparer pour les temps difficiles à venir, l’avenir est incertain.

La guerre est là, une résistance contre l’hégémonie occidentale grandit de jour en jour dans les pays du Sud, en particulier au Moyen-Orient.

En ce qui concerne ce qui se passe au Moyen-Orient, une citation importante qui reste vraie aujourd’hui en ce qui concerne la résistance palestinienne contre l’occupation israélienne est celle du président américain John F. Kennedy qui a déclaré que

« Ceux qui rendent la révolution pacifique impossible rendront la révolution violente inévitable. »

Une nouvelle guerre est inévitable, donc la paix restera insaisissable, un baril de poudre est sur le point d’exploser. Tout ce que nous pouvons faire maintenant, c’est espérer et prier pour qu’une résolution pacifique ait lieu, mais d’après ce que l’histoire nous dit, cela n’arrivera pas de si tôt.

Timothy Alexander Guzman écrit sur son propre site de blog, Silent Crow News, où cet article a été initialement publié . Il contribue régulièrement à Global Research.

L’image en vedette provient de SCN La source originale de cet article est Global Research

Copyright ©Timothy Alexander Guzman , Recherche mondiale, 2023

Voir sur le sujet :

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

6 Commentaires

  1. bonjour,
    le peuple Palestinien n’existe pas ; première nouvelle……!!! je pense que les sionistes auraient du aller en Arabie plutôt qu’en Palestine….!!la Palestine appartient aux PALESTINIENS ……..!!

    • Exact, mais bon, rien que cette phrase permet de cibler ce que sont les israeliens, et le sionisme en general: des criquets qui bouffent toutes les richesses des autres tout en niant l’existence des peuples dont ils se nourissent!!!! C’est israhell qui n’existe pas, ils ont volé la terre des palestiniens en obligent les usa a leur fournir une terre d’asile… vivement que les premieres bombes nuc ieraniennes tombent sur tel aviv ca nettoiera ce pus et ca sauvera les autres peuples.

  2. Et si apres ces propos kennedy avait ete victime d’un attentat israelien??? Cela rendrait enormement de choses bien plus limpides depuis….

  3. Je cite le texte: « Enfin, à un moment donné, cette nouvelle guerre mondiale finira par atteindre le continent nord-américain sous une forme ou une autre, espérons que ce ne sera pas un missile nucléaire frappant une grande ville américaine, mais la guerre se fera sentir à travers l’empire du chaos, c’est inévitable. » (vu que desormais blockquote fait n’importe quoi)…

    Mais au contraire, il faurt montrer aux USA ce qu’est une guerre sur son sol, eux qui ont organisé et financé la plupart des guerres sur le sol d’autres nations… Ils doivent payer par le sang et la douleur dans leurs tripes, sur leur sol,ces decennies de conspirations contre les autres etats.

Laisser un commentaire