Grande Réinitialisation : les 52 chefs d’État et centaines de responsables gouvernementaux qui sont en train de collaborer avec le Forum Economique Mondial à Davos 2023 !

Proposé par Françoise G

Source : https://expose-news.com/2023/01/12/ist-of-gov-officials-collaborating-with-wef/#respond

PAR RHODA WILSON , LE 12 JANVIER 2023

Grande Réinitialisation : les 52 chefs d’État et  centaines de responsables gouvernementaux qui sont en train de collaborer avec le Forum Economique Mondial à Davos 2023

La réunion annuelle du Forum économique mondial (« FEM ») de cette année à Davos se tient du 10 au 16 janvier . Alors que les mondialistes se réunissent, les organisateurs ont confirmé que le FEM accueillera 52 chefs d’État et de gouvernement et près de 600 PDG.

En outre, près de 300 ministres gouvernementaux sont attendus. Outre les chefs d’État, ces ministres gouvernementaux doivent également être limogés, déchus de leurs titres et remplacés par des personnes qui serviront les citoyens de leur pays. 

Les citoyens qui paient leurs salaires les élisent – ​​en supposant qu’un système de vote libre, juste, transparent et démocratique soit utilisé – pour gouverner les affaires du pays au nom des électeurs.Vous trouverez en pièce jointe, à la fin de cet article, une liste des chefs d’État et de gouvernement qui utilisent mal et abusent de leurs positions gouvernementales pour collaborer avec le FEM afin de promouvoir les affaires et autres intérêts des mondialistes. Tous devraient être relevés de leurs fonctions dans l’attente d’une enquête.

Le FEM est une force dangereuse dans la politique mondiale. Le FEM est une organisation qui propose de coordonner la réorganisation de 8 milliards d’âmes, 195 pays, les relations internationales, la politique sociale au sens large et une économie mondiale de 104 000 milliards de dollars. Ils sont délirants et mégalomanes.

Comme l’a noté The Spectator , [1] L’engagement principal du président du FEM, Klaus Schwab, concerne les arrangements politiques et économiques qu’il appelle le capitalisme des parties prenantes, mais qui étaient autrefois connus sous le nom de corporatisme. Le langage du corporatisme, comme celui du FEM de Schwab, pourrait être celui de la consultation coordonnée, mais l’agenda est celui du contrôle. Le FEM a décidé que le moment était venu de réorganiser le monde de haut en bas et de refaire la planète à l’image corporatiste.

Le corporatisme – y compris son expression Schwabienne – n’est pas génial en ce qui concerne la liberté. Il s’agit de former puis de maintenir un consensus sur les politiques économiques et sociales. Pour cette raison, le corporatisme supporte mal la dissidence. En effet, cela décourage toute remise en cause du consensus, qu’il s’agisse des taux d’imposition ou du changement climatique. Car ce qui compte c’est l’harmonisation des points de vue, peu importe l’absurdité de l’idée et/ou le coût élevé de la liberté. Non seulement cela génère une pensée de groupe, mais cela encourage la marginalisation de ceux qui contestent le consensus. Un autre problème est la collusion et le copinage entretenus par le corporatisme. 

Le capitalisme des parties prenantes de style corporatiste est décidément ambivalent à propos de la démocratie. Il n’y a pas beaucoup de place pour les contributions de la population au sens large au processus de prise de décision dans le modèle capitaliste des parties prenantes de Schwab, sans parler de l’assentiment populaire aux décisions prises. En effet, le modèle reflète une méfiance positive à l’égard des initiatives ascendantes, car celles-ci sont plus difficiles à contrôler et moins susceptibles d’adhérer au consensus établi.

Accessoires de la conspiration mondiale du FEM

Depuis le 3 janvier, le FEM publie régulièrement des tweets vantant les noms des délégués de cette année. Tous les membres du FEM, en particulier ses dirigeants, doivent faire l’objet d’une enquête pour conspiration contre le monde. Mais nous devons remercier le FEM d’avoir nommé certains de ceux qui doivent également faire l’objet d’une enquête et être tenus responsables. Voici une liste de tweets du FEM, du premier le 3 janvier jusqu’au 11 janvier, citant et déshonorant, de notre point de vue, certains des accessoires de la conspiration mondiale du FEM :

  • La directrice générale d’IMF News, Kristalina Georgieva . Voir le tweet ICI .
  • Le Premier ministre croate, Andrej Plenković , discutera de la nouvelle croissance de l’Europe alors que la Croatie adopte l’euro et rejoint l’espace Schengen. Voir le tweet ICI .
  • La présidente de la République-Unie de Tanzanie, Samia Suluhu . Voir le tweet ICI .,
  • La présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde . Voir le tweet ICI .
  • Le Premier ministre espagnol, Pedro Sánchez , discutera de la manière dont l’Europe peut travailler ensemble pour relever les défis régionaux en 2023. Voir le tweet ICI .
  • L’envoyé spécial présidentiel pour le climat des États-Unis d’Amérique, John Kerry . Voir le tweet ICI .
  • Le président de la Colombie, Gustavo Petro . Voir le tweet ICI .
  • Le chancelier allemand, Olaf Scholz , discutera de la sécurité énergétique, de la compétitivité économique et de la nécessité d’atteindre la neutralité climatique. Voir le tweet ICI .
  • La présidente de l’Association des Femmes Peules Autochtones du Tchad ( AFPAT-Tchad ), Hindou . Voir le tweet ICI .
  • Le président de la Confédération helvétique et conseiller fédéral de l’intérieur de la Suisse, Alain Berset . Voir le tweet ICI .
  • Le président de l’Équateur, Guillermo Lasso . Voir le tweet ICI .
  • Le président du Niger, Mohamed Bazoum . Voir le tweet ICI .
  • La présidente de la Commission européenne , Ursula von der Leyen . Voir le tweet ICI .
  • La directrice exécutive de l’ONUSIDA , Winnie Byanyima , Voir le tweet ICI .
  • Le président du Costa Rica, Rodrigo Chaves , parlera de l’avenir de la démocratie. Voir le tweet ICI .
  • La directrice générale de l’ Organisation mondiale du commerce , Ngozi Okonjo-Iweala , discutera de l’avenir du commerce mondial. Voir le tweet ICI .
  • Le Premier ministre de Belgique, Alexander De Croo . Voir le tweet ICI .
  • La directrice exécutive d’ Oxfam , Gabriela Bucher. Voir le tweet ICI .
  • Le premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis . Voir le tweet ICI .
  • La présidente du Parlement européen, Roberta Metsola . Voir le tweet ICI .
  • Les gagnants du WEF Crystal Award de cette année, Sabrina Dhowre Elba et Idris Elba . Voir le tweet ICI .
  • L’administratrice de l’USAID, Samantha Power , parlera de l’avenir de la démocratie et des partenariats pour résoudre les défis mondiaux. Voir le tweet ICI .
  • Le président de l’Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa . Voir le tweet ICI .
  • Le président de la République de Corée, Yoon Suk Yeol . Voir le tweet ICI .
  • La Première ministre finlandaise, Sanna Marin , discutera des ramifications sécuritaires de l’invasion russe de l’Ukraine. Voir le tweet ICI .
  • Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres , discutera de la manière dont la collaboration public-privé peut surmonter les défis mondiaux. Voir le tweet ICI .
  • Le directeur exécutif du Programme alimentaire mondial des Nations Unies, David Beasley . Voir le tweet ICI .

La vice-première ministre du Canada, Chrystia Freeland, siège au conseil d’administration du FEM, elle participera donc bien sûr à Davos 2023. [2]

Les États-Unis seront représentés par des responsables de l’administration Biden, dont l’envoyé présidentiel pour le climat John Kerry, la chef du renseignement national Avril Haines, le directeur du Federal Bureau of Investigation Christopher Wray, la représentante américaine au commerce Katherine Tai et plusieurs gouverneurs et législateurs du Congrès. [3] Le Dossier du journaliste d’investigation Jordan Schachtel a acquis une liste de la délégation américaine.

Mais il y a bien davantage de participants provenant de nombreux pays. Plus récemment, The Dossier a acquis une liste confidentielle de toutes ces personnes, à l’exception de certains responsables gouvernementaux, qui assisteront à Davos 2023. les expurgations nécessaires pour protéger les informations personnelles », a écrit Schachtel lundi .The Dossier comporte deux listes au format pdf. Un de ces fichiers pdf est une liste des participants officiels confirmés au 8 décembre 2022 . Le deuxième fichier pdf est une liste mise à jour au 10 janvier 2023 . [4]

Singapour, Slovénie, Afrique du Sud, Espagne, Suède, Suisse, Tanzanie, Thaïlande, Timor-Leste, Tunisie, Turquie, Ukraine, Émirats arabes unis, Royaume-Uni, États-Unis, Vietnam, Zambie et Zimbabwe. Ouvrez le document pour identifier qui de votre pays est sur la liste. Davos-2023-participants-au-10-janvier-23 Télécharger

Davos-2023-participants-as-of-10-January-23 Download

Sources:

Quelques bonnes raisons de se méfier des membres du WEF et de leurs collaborateurs

Vous trouverez ci-dessous une collection de tweets qui démontrent quelques-unes des choses que le FEM et ses chefs d’État et de gouvernement fantoches espèrent réaliser, sinon maintenant, dans les années à venir. Veuillez noter que nous n’avons pas tenté de vérifier ou d’établir les origines ou les dates des clips vidéo inclus dans les tweets.Le Forum économique mondial se vante de sa technologie d’édition de gènes à ARN messager et de la manière dont elle contrôlera l’avenir.

Lorsque le Forum économique mondial parle de réduire les émissions de carbone, vous êtes le carbone qu’ils souhaitent réduire.

Un membre du Forum Economique Mondial discute de la façon dont ils développent la technologie de suivi numérique, sous couvert de changement climatique.

Le gouverneur Ron DeSantis : « La vision [du FEM] est qu’ils dirigent tout et que tout le monde est comme un serf » et leurs propositions « affaiblissent vraiment la société occidentale, les valeurs occidentales ».

Ce que nous voyons dans la gauche politique moderne est une nouvelle manifestation de deux idéologies très anciennes fusionnées en une seule, a déclaré Larry Alex Taunton . « Cela définit Klaus Schwab, le Forum économique mondial, l’environnementalisme, etc. » Taunton se rendra à Davos la semaine prochaine. « Sauf imprévu, je serai là comme vos yeux et vos oreilles », a-t- il tweeté .
Source : 

Larry Alex Taunton sur Twitter , The Larry Alex Taunton Show : Qu’est-ce que le fascisme ? (2 minutes)

Le clip ci-dessus a été tiré de ‘ The Larry Alex Taunton Show : Qu’est-ce que le fascisme ? ‘ publié le 19 décembre 2022. Vous pouvez regarder l’épisode complet ICI .

Source : Expose-New.com

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

2 Commentaires

  1. si Poutine voulait régler le problème du NOM c’est Davos qu’il devrait frapper.
    La stratégie pour gagner une guerre c’est l’instinct, le bon moment et l’audace.
    Ceux qui perdent leur temps à étudier l’ennemi se font massacrer.
    Dommage le russe n’est pas mieux que les autres.
    HA! une prophétie parlait de la destruction de Rome et de l’incendie de Paris. Le 19 tous les bâtiments publics devraient cramer mais le peuple actuel ne mérite même pas un tel traitement, mieux vaut une mort lente qui permette de faire un mea culpa gentil sans violence. Le seul acte de violence sera d’éviter de tomber du lit.
    A vos flambeaux pour une procession des plus lumineuse, soyez souriants dans la rue les caméras vous regardent, paraît que ça remonte le moral de l’IA

  2. C’est vrai que le coup serait bien placé mais ils se tuent rarement rarement entre eux, sachant que Poutine est du Club des 300.. Et puis qu’est ce qui nous prouve qu’il ne fait pas partie du jeu pour le contrôle mondial de l’esprit humain… Lui qui pactise avec la Chine et son programme crédit social.. Monnaie numérique etc.. Au final c’est le peuple qui perd sa vie ou sa liberté dans un programme taillé sur mesure..

Laisser un commentaire