POUTINE déclare que quatre régions annexées sont “les nôtres pour toujours” et accuse les États-Unis d’avoir attaqué NordStream !

« Mission accomplie » pour la Russie

Alors que l’encre sèche sur les déclarations officielles d’annexion nouvellement signées par les chefs des régions de Luhansk, Donetsk, Kherson et Zaporizhzhia lors de la cérémonie historique de vendredi, la principale conclusion du long discours du président Poutine est qu’il a déclaré une sorte de « mission accomplie ».

Il a déclaré que ces provinces de l’est et du sud faisaient désormais partie de la Russie « pour toujours ».

Il a même vanté le fait que les référendums ont été organisés conformément à la charte des Nations unies sur l’autodétermination de tous les peuples et a déclaré : « Ils ont fait leur choix… c’est la seule voie vers la paix. Nous protégerons notre terre en utilisant toutes nos forces et nous protégerons leur sécurité. Nous allons bien sûr reconstruire toutes les villes détruites et continuer à construire des hôpitaux, des théâtres et des écoles. »

Poutine a carrément informé le vaste public de hauts fonctionnaires réunis dans la salle Saint-Georges du palais du Grand Kremlin à Moscou qu’il existe désormais « quatre nouvelles régions de Russie » – un fait accompli que le gouvernement ukrainien et ses soutiens occidentaux rejettent, notamment à la suite de nouvelles informations selon lesquelles les forces pro-Kremlin ont subi de nouveaux revers, en particulier à Donetsk.

En début de semaine, Moscou a reconnu que son « opération spéciale » se poursuivrait jusqu’à ce qu’au moins la totalité de Donetsk soit capturée. À ce stade, aucune des quatre régions n’est encore sous le contrôle total de l’armée russe, en dépit de l’écrasante majorité de « oui » des citoyens en faveur de l’adhésion à la Fédération de Russie.

Cela signifie que Kiev est bien sûr peu susceptible d’accepter l’affirmation essentielle de Poutine selon laquelle la Russie a pris les quatre territoires, maintenant il faut que les négociations commencent.

« Nous appelons le régime de Kiev à cesser immédiatement les hostilités et à s’asseoir à la table des négociations », a déclaré Poutine.

Washington et Londres chercheront certainement à faire en sorte que Kiev ne soit pas séduit par ces propos, d’autant que les livraisons d’armes continuent de s’intensifier, avec en prime des systèmes de missiles à plus longue portée.

Quant aux territoires nouvellement annexés, M. Poutine a clairement indiqué dans son discours que nous « ne négocierons pas le statut des territoires annexés » et qu’il « ne discutera pas » des résultats désormais définitifs des référendums. La Crimée n’est plus sur la table depuis longtemps, depuis son propre référendum populaire et son annexion en 2014.

Et alors que tous les regards sont tournés vers le sabotage dévastateur contre les pipelines Nord Stream, il a carrément pointé du doigt Washington : « Ils détruisent les infrastructures énergétiques européennes… on voit bien à qui cela profite ».

D’après ses déclarations :

Poutine a imputé aux États-Unis la responsabilité des explosions inexpliquées survenues cette semaine sur les gazoducs Nord Stream, dont les canalisations endommagées laissent échapper d’énormes quantités de gaz naturel dans la mer Baltique. « Il est évident pour tout le monde qui a fait ça », a-t-il déclaré.

Sur la question de la diminution des réserves d’énergie et de la flambée des coûts à l’approche de ce qui sera certainement un hiver rude et glacial pour les populations européennes, il a reproché aux élites occidentales un problème qu’elles ont elles-mêmes créé…

« Ils impriment de l’argent, mais vous ne pouvez pas chauffer vos maisons avec cet argent imprimé… Ils doivent convaincre leurs citoyens de prendre moins de douches, de manger moins, et de mettre des vêtements chauds. »

« Les élites occidentales… c’est une crise due à leur propre faute ». Il a décrit que l’objectif de la « guerre hybride » en Ukraine a un « but de briser la Russie à tout prix. 

Poutine veut lutter contre le « satanisme ouvert »

« La dictature des élites occidentales est dirigée contre toutes les sociétés, y compris contre les peuples de ces pays occidentaux eux-mêmes. C’est un défi pour tous. Cela signifie la négation totale de l’humain, le renversement de la religion et des valeurs traditionnelles alors que l’écrasement de la liberté devient pour ressembler à l’opposé de la religion – le satanisme ouvert », a-t-il déclaré, reprenant un de ses thèmes familiers, et tout en rejetant l’idéologie « LGBT »/genre comme une menace pour la société russe que l’Occident cherche à imposer….

« Voulons-nous vraiment avoir un parent n° 1, n° 2, n° 3 à la place de maman et papa en Russie ? Voulons-nous qu’on dise aux enfants qu’il y a d’autres genres que les hommes et les femmes ? Est-ce là l’avenir que nous voulons pour nos enfants ? Pour nous, c’est inacceptable », a déclaré le président russe.

Tous les yeux étaient également rivés sur les références à la position nucléaire de la Russie, le Moscow Times rapportant ses propos comme suit :

Il a également critiqué l’utilisation passée des armes nucléaires par Washington, des commentaires qui font suite à son avertissement de la semaine dernière selon lequel il « ne bluffait pas » à propos du recours à « tous les moyens nécessaires » en Ukraine.

« Les États-Unis sont le seul pays au monde à avoir utilisé des armes nucléaires », a déclaré Poutine. « Créer un précédent ».

Alors que Poutine s’exprimait au Kremlin, des centaines de Russes se sont rassemblés sur la Place Rouge devant une scène sur laquelle étaient inscrits les mots « Donetsk. Luhansk. Zaporizhzhia. Kherson. Russie ! »

Dans le dernier signe qu’après la déclaration d’annexion, les choses ne vont faire que s’intensifier à partir de là, le président ukrainien Zelensky a répondu vendredi au discours de Poutine en demandant une entrée « accélérée » dans l’alliance de l’OTAN.

Plus d’informations sur la réponse immédiate de l’Ukraine au discours d’annexion de Poutine :

« Aujourd’hui, l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du département du Trésor des États-Unis a désigné 14 personnes du complexe militaro-industriel russe, dont deux fournisseurs internationaux, trois dirigeants clés de l’infrastructure financière russe, des membres de la famille immédiate de certains hauts fonctionnaires russes et 278 membres du corps législatif russe pour avoir permis le simulacre de référendum russe et la tentative d’annexion de territoires ukrainiens souverains. En outre, l’OFAC a publié de nouvelles orientations qui mettent en garde contre le risque accru de sanctions auquel s’exposent les acteurs internationaux en dehors de la Russie pour avoir apporté un soutien politique ou économique à la Russie à la suite de ses tentatives illégales de modifier le statut du territoire ukrainien. «

Une annexion sur des territoires qui ne sont pas sous contrôle militaire

Juste avant une cérémonie vendredi déclarant les annexions officielles des quatre régions ukrainiennes occupées qui ont organisé des référendums controversés, le président russe Vladimir Poutine a signé jeudi deux décrets qui reconnaissent l’ »indépendance » des régions de Kherson et de Zaporozhye.

« Reconnaître la souveraineté et l’indépendance de l’État » des régions de Kherson et de Zaporozhye « à compter du jour de la signature », indiquent les deux décrets. Cela a ouvert la voie à la cérémonie de vendredi, au cours de laquelle il devrait prononcer un grand discours qui intégrera ces deux territoires ainsi que Donetsk et Louhansk. Regardez en direct le discours de Poutine déclarant l’annexion :

Selon les médias d’État russes, « Dans les documents, Poutine se réfère aux principes et aux normes universellement reconnus du droit international, ainsi qu’au principe d’égalité des droits et d’autodétermination des peuples, inscrit dans la Charte des Nations unies. »

À l’opposé de cette perspective du Kremlin, les responsables et les médias occidentaux s’en prennent à ce grand « accaparement de terres » – qui intervient à un moment où la totalité de ces territoires n’est pas encore sous contrôle militaire russe.

Un communiqué de la Maison Blanche a déclaré en réponse aux référendums « fictifs » :

« Les États-Unis ne reconnaîtront jamais le territoire ukrainien comme autre chose qu’une partie de l’Ukraine. Les référendums de la Russie sont un simulacre – un faux prétexte pour tenter d’annexer des parties de l’Ukraine par la force, en violation flagrante du droit international, y compris de la Charte des Nations unies. »

Poutine a déclaré lors d’une réunion télévisée avec des responsables mardi, alors que le vote se terminait dans les quatre régions : « Sauver les gens dans les territoires où se déroule ce référendum… est au centre de l’attention de toute notre société et de tout le pays. »

Mais selon la dernière mise à jour du champ de bataille de Reuters, qui cite des responsables pro-russes dans les Républiques orientales séparatistes, les choses ne vont pas bien sur Donetsk au milieu de la vaste contre-offensive ukrainienne en cours :

Les forces russes en Ukraine sont au bord de l’une de leurs pires défaites de la guerre, alors même que le président Vladimir Poutine devait proclamer l’annexion du territoire saisi lors de son invasion.

Le chef pro-russe des zones occupées dans la province ukrainienne de Donetsk a reconnu que ses forces avaient perdu le contrôle total des villages de Dobryshev et de Yampil, laissant la principale garnison de Moscou dans le nord de Donetsk à demi encerclée dans la ville de Lyman.

En réponse à l’annexion déclarée par le Kremlin des quatre territoires, le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy a convoqué une réunion d’urgence des hauts responsables vendredi au cours de laquelle des « décisions fondamentales » seront prises, selon un responsable ukrainien cité par Reuters.

Le discours de M. Poutine est prononcé devant un large public de hauts fonctionnaires dans la salle Saint-Georges du palais du Grand Kremlin.

Anticipant une probable escalade ukrainienne contre les territoires nouvellement absorbés, le Kremlin a une nouvelle fois réaffirmé que « toute frappe visant les nouvelles zones après leur adhésion à la Russie sera considérée comme une agression contre nous », dans un nouveau communiqué publié vendredi.

https://geopolitique-profonde.com/

 

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

12 Commentaires

  1. Rappelons que autrefois le territoire des Rus avait pour capitale…. Kiev !
    Plus au sud, on trouvait des Khazars, dont je crains qu’ils n’aient pas tous disparu (pas les sujets bien sûr, les oligarques dont je crains qu’ils ne soient le fruit d’un partage génétique trop restreint).

  2. “Alors que Poutine s’exprimait au Kremlin, des centaines de Russes se sont rassemblés sur la…”

    Bien sûre, des centaines. Rien que sur la photo de la salle où Poutine fait son discours, j’en ai compté 560.

    Que dire sur cette image ? Voir à 4min 30 https://www.youtube.com/watch?v=rtb5B1BxDNE

  3. Les conséquences économiques de la guerre : l’ U.E. va couler. C’est un des buts des Américains.
    Chez eux l’énergie reste à un prix correct. Ils nous vendent leur gaz. Ils accueillent les productions qui ne peuvent plus se faire en Europe.
    https://www.ladepeche.fr/amp/2022/09/29/energie-vers-un-risque-imminent-de-milliers-de-faillites-pourquoi-le-patronat-tire-la-sonnette-dalarme-10701900.php

    • Je donne le lien (traduit avec google translate) de l’article de MoA sur le crash à la fois économique et financier qui approche :

      https://www-moonofalabama-org.translate.goog/2022/10/the-expected-financial-crash-is-finally-here.html?_x_tr_sl=en&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=wapp#more

      Beaucoup de conseils utiles et d’alertes dans le forum de discussion qui suit l’article. Le meilleur que j’ai lu (posté par Vieux et grincheux)
      “Ce sera considérablement plus laid que la dernière dépression. À l’époque, les gens avaient encore une idée sur la façon de survivre avec des compétences de jardinage, de cuisine, de mise en conserve, de chasse, de pêche et de couture. Presque tous possédaient encore des poêles à bois ou à charbon. Ils vivaient également dans des communautés de familles élargies, ce qui aide à créer une micro-chaîne d’approvisionnement de mains secourables et de produits de première nécessité. Le paiement de la dette publique limitera à peu près la réaction des banquiers. Bien sûr, nous pourrions suivre la voie d’un jubilé de la dette. Les drôles de banquiers le permettraient-ils ? Ou sont-ils simplement les architectes vertigineux de l’effondrement financier pour la grande réinitialisation des banquiers ?
      Tôt ou tard les grilles vont baisser, alors bonne chance à tous. Mon meilleur conseil est de vous procurer l’accès à l’eau potable, d’acheter des vêtements chauds et d’obtenir un poêle à charbon/bois si vous le pouvez.”
      (…) et Sam Smith répond :
      “Oui, posséder des terres cultivables/jardinables et cultiver des aliments biologiques est définitivement la clé de la survie. En effet, les shitcoins et al. ne peuvent pas être mangés ou négociés quand la vraie mouise frappe à la porte.
      Mais allez-y maintenant !”

  4. Maintenant, Mr. Poutine doit aller jusqu’au bout de sa détermination. Qui va être le premier pays à subir une attaque de ce sous-marin?
    https://lesmoutonsrebelles.com/lotan-en-sueur-la-russie-mobilise-le-belgorod-equipe-des-torpilles-de-lapocalypse/

    Paulau, les entreprises et une partie des salariés ont détesté les GJ. Ils vont payer leur manque de bon sens et de vision.
    Suite à de nombreuses alertes d’entreprises, Hanouna a annoncé des coupures à partir du 15/10/22.
    Qu’en pense Volti?

    • Je ne suis pas l’oracle de Delphes, je ne fais pas de prédiction. Si coupures il doit y avoir, c’est que nous le valons bien, puisque personne n’a jugé utile de s’insurger contre les décisions stupides et suivistes de l’UE et de la macronie, qui allaient nous mettre dans la m****e… C’était pourtant gros comme une maison 😉 Vous avez bien eu chaud ? Préparez vous à grelotter… 🙂

      • Moi non plus mais Linky montre son vrai visage:
        https://www.contre-info.com/compteurs-linky-des-ballons-deau-chaude-coupes-a-partir-du-15-octobre#more-67623
        En même temps, je repense à tout ce que j’ai entendu. Il fallait même nous enfermer pour certains consommateurs sans cervelle.
        Mes compteurs sont cadenassées.

        Attention à l’hélicoptère/drone avec caméra thermique.

        • Et allez, je vais finir par revenir publier tellement les gens racontent des conneries sur ce site… La foire aux cons ma brave dame!!!

          Bref, pourquoi specialement Linky??? Pour info ce qui permet d’allumer automatiquement le chauffe eau ett certains chauffages (chez les plus geek), c’est le contact sec Jour/Nuit. ce contact est basculé (ainsi que le compteur de jour en nuit et de nuit en jour) deux ou quatre fois selon le code transmis par enedis via le reseau electrique en CPL. Le texte de loi deja annoncé ici en parlait des abonnements anciens possedant un fractionnement des heures de nuit avec 2 heures de nuit utilisés a midi 30 jusqu’a 14h30 (ideal pour la douche en rentrant du boulot, cumulus chaud nickel).
          Bref, ce que personne n’a compris, par paresse ou par manque de neurones viables, c’est que deux choses:
          – Meme si EDF bloque le passage en heures de nuit (le compteur restera en heures pleines), toute installation electrique meme ancienne possede un relais de puissance pour le cumulus a 3 positions: Arret, marche J/N et marche forcee. Si on est en marche forcee, tout basculement J/N repassera le relais en mode automatique DONC TOUT LE MONDE POURRA CHAUFFER QUAND MEME SON EAU CHAUDE, mais a prix fort.
          – Si EDF bloque les compteurs (meme les blancs et les vieux noirs) en mode heure pleine, quelle sera la consequence pour ceux qui forceront le fonctionnement du cumulus en mode heures pleines? Simplement une facturation d cette chauffe en plein, donc plus cher…
          Bref, cela sera applicable donc QUELQUE SOIT LE COMPTEUR ET QUELQUE SOIT L’ABONNEMENT JOUR/NUIT… Que ca soit contrat Bleu, Tempo, EJP qui sont aussi en version J/N….

          Bref, ne pas raconter des conneries, EDF ne peut pas empecher les gens de chauffer leur eau ou mettre le chauffage, faut arreter de broder sur un texte de loi si on ne le comprend pas (le texte de loi parle uniquement des contrats jour/nuit residuels qui continuent a exister actuellement, TOUS LES NOUVEAUX CONTRATS J/N sont non fractionnés… Forcer le relais J/N sur le tableau fera couter plus cher de 70% tout simplement. N’importe quel mec au courant de l’electricité batiment et de NF-C.15100 pourra verifier….

          Eh les moutons, le vaxxicovid a sequellisé les esprits??? C’est bien de sourcer, mais ne pas comprendre les bonnes sources et broder dessus, ca fait pieds nickelés!!!!

Les commentaires sont clos.