LCI donne la parole à un mercenaire néo-nazi français combattant pour l’Ukraine 

Par Christelle Néant pour Donbass-Insider

Le 24 juin 2022, LCI a publié l’interview d’un Français, Karel, qui s’est engagé comme « volontaire » (bon en vrai mercenaire) auprès de la Légion internationale ukrainienne. Petit problème : ce Français qui combat pour l’Ukraine est un néo-nazi, déjà arrêté en France et probablement fiché S.

En 2014, le magazine « Elle » faisait l’interview d’une jeune ukrainienne, qui s’avérera par après être une néo-nazie. « Elle » s’excusera pour avoir promu ainsi une néo-nazie, en disant que rien ne l’indiquait quand ils ont fait l’interview.

Est-ce que LCI va nous ressortir la même excuse, alors qu’il n’était guère difficile avec le nom complet du gugusse de remonter jusqu’à plusieurs des informations que j’ai trouvées ? En effet, ce Français présenté par LCI comme un simple volontaire voulant « défendre l’Europe », s’appelle en réalité Karel Cherel-Salzburg, et c’est un mercenaire néo-nazi, qui a déjà été arrêté en France pour des faits de violence.

En 2019, il est arrêté pour l’attaque d’un bar à Nantes, avec deux autres hommes, tous d’extrême-droite. L’attaque visait des antifas, et un des clients du bar est grièvement blessé par un coup de matraque à la tête. Ouest-France rapporte que sur les trois, deux sont fichés S pour appartenance à un groupe d’extrême-droite.

Et Karel Cherel-Salzburg avait beau prétendre à l’époque ne pas être d’extrême-droite, ses pages de réseaux sociaux racontent une autre histoire.

Commençons par son compte VK (l’âge et le nom correspondent), qui révèle des photos qui laissent peu de doutes sur l’orientation politique de Karel. Parmi les dernières photos on voit clairement un poster de l’organisation Right Wing Resistance, dont j’avais souligné les liens avec les néo-nazis ukrainiens après l’attentat de Christchurch. La symbolique de l’organisation est tout ce qu’il y a de plus nazie : wolfsangel, chiffres 14 et 88, totenkopf, etc. Et les autres images se passent de commentaire je pense. Là le petit Karel va avoir du mal à nous faire gober qu’il n’est pas d’extrême-droite…

photo sur le compte VK de Karel
photo sur le compte VK de Karel
photo sur le compte VK de Karel

Mais le meilleur c’est son Instagram. Rien que le nom du compte, c’est tout un poème : frenchbanderiste (ce qui veut dire bandériste – adepte de Stepan Bandera, collaborateur ukrainien des nazis pendant la Seconde guerre mondiale – français). On y trouve des vidéos et photos sur lesquelles on peut voir la totalité du visage de ce triste sire, et entendre sa voix (ce qui permet de confirmer que c’est bien lui) et des preuves supplémentaires sur le fait que ce combattant français en Ukraine est un néo-nazi !

Parmi les photos, une montre le combattant français faisant un salut nazi façon Hitler dans un pull affichant « la race blanche » sur le torse, et posant avec un drapeau de la Misanthropic Division, une unité néo-nazie ukrainienne !

Sur une autre photo obtenue via un groupe Telegram de la Misanthropic Division, on reconnaît le combattant néo-nazi français à gauche. Il y porte le même keffieh que lors de l’interview avec LCI, et sur les deux photos il porte la même casquette avec le même chevron.

Histoire de finir en beauté, à un moment du reportage on aperçoit partiellement le chevron de l’unité du néo-nazi français : le bataillon Vovkodav.

bataillon Vovkodav

Le chevron de ce bataillon de la légion internationale ukrainienne représente le loup Fenrir (loup géant de la mythologie nordique) avec la main du dieu Tyr dans sa gueule (main que le dieu avait placée là comme gage pendant que les autres attachent l’énorme loup avec un lien magique en lui faisant croire qu’il ne craignait rien, et que Tyr perd lorsque Fenrir comprend qu’il a été dupé et enchaîné). Pour information Fenrir fait partie des acteurs majeurs du camp du chaos lors du Ragnarök (l’équivalent de l’apocalypse dans la mythologie nordique pour simplifier). Tout un programme…

Avec tout cela trouvé en à peine quelques heures, j’aimerai que mes confrères de LCI m’expliquent comment ils ont pu donner la parole à un néo-nazi français, en le présentant comme un simple « volontaire » venu se battre en Ukraine pour défendre l’Europe ? Ce qui s’est passé avec le magazine « Elle » en 2014 ne vous a pas suffit ? Claire Cambier (la journaliste qui a fait l’interview) n’a-t-elle pas appris à Sciences Po Lille et à l’Institut français de presse à faire les vérifications d’usage avant une entrevue ? Ou le savait-elle et espérait-elle qu’en cachant le nom de famille et le visage de ce néo-nazi français la vérité ne serait pas divulguée ?

Quoi qu’il en soit, cette interview est un nouvel échec monumental qui montre ce que valent les médias français. Si jamais les Russes veulent savoir où se trouve ce mercenaire néo-nazi français, son unité est stationnée dans les environs de Kharkov

Christelle Néant


Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

16 commentaires

  • Lilith

    Il y a quelques mois la télé nationale en Belgique la RTBF donnait également la parole à un candidat au combat partisan de l’extrême droite, on en trouve plus trace sur le net, il est très inquiétant de voir nos médias perdre de jour en jour un peu plus de leur indépendance.

    après la première guerre du golf un journaliste de la RTBF s’est vu refuser son reportage sur le lien directe avec les guerres des Balkans et le tracé des pipeline il aura fallut plus de 10 ans pour qu’il puisse le publié et encore a une diffusion très tardive sur la rtbf 3 c.a.d. audience nul….

  • Marsi

    Je ne comprends pas pourquoi on consacre tout un article sur un néo-nazi?!
    Je sais que c’est malheureusement une réalité, mais pourquoi donner tant de visibilité et d’importance au mal?
    Il ne s’agit pas de faire l’autruche mais quel est le but? Dénoncer? C’est déjà fait depuis longtemps non?
    Même question pour tout ce qui passe dans les médias main stream?
    Je ne crois pas que mettre en évidence le mal résolve quoique ce soit, au contraire, cela entretient la peur!
    Si encore il y avait des propositions d’actions concrètes pour changer les choses à la fin de ces mauvaises nouvelles, mais non! Cela frise le voyeurisme.
    Il y a déjà eu des tentatives de journaux avec des bonnes nouvelles, ce fût un échec, pas assez d’intéressés.
    Quand je dis que le problème vient du coeur de l’Homme, de sa conscience orientée vers le mal, c’est cela. Et tant que cela ne changera pas, le monde continuera à aller mal, quel que soit le système politique, les dirigeants, la religion et j’en passe.

    • Volti

      C’est pour mettre en évidence (si besoin était) la propagande des chaînes d’intox françaises (entres autres).
      Ne pas faire le boulot pour savoir qui est la personne qui témoigne, ça montre que c’est bien fait pour désinformer les gens.

      • Marsi

        Je suis bien d’accord qu’il faut dénoncer le mal et ceux qui en font la promotion. Je me demande juste si on ne va pas s’épuiser à dénoncer, à devoir tout le temps prouver où est la vérité et perdre son énergie alors que finalement, le mal continue à progresser malgré tout, car il y a trop de moutons sourds et aveugles. Ne faudrait-il pas plus mettre l’accent sur les mouvements/actions/pensées qui permettent d’aller vers un mieux? C’est la différence entre lutter contre le mal et se mobiliser pour le bien. La différence est faible mais importante. Si on veut aider un enfant à changer, mieux vaut d’ailleurs mettre en valeur ses qualités plutôt que de pointer à répétition ses défauts.

  • predateur

    Le témoignage d’un ex-commandant de Wagner – C à vous https://www.youtube.com/watch?v=GXvObU1f2q8
    pourquoi le bataillons appelle wagner?
    Idéologie. Néonazi et admirateur du Troisième Reich, Dmitri Outkine, ancien parachutiste des forces spéciales russes et ancien lieutenant-colonel du renseignement militaire, se donne comme nom de guerre « Wagner », en hommage à Richard Wagner, le compositeur préféré d’Adolf Hitler.
    vous être en permanence à côté de la réalisté ,désolant https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    • engel

      Je résume ton poste. « Si vous aimez Wagner vous êtes un adepte de Hitler. »https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • Ciao amici :)
      Ah et en quoi, on serait à côté de la réalité parce qu’un commandant du groupe Wagner a aussi des sympathies avec le nazisme ? Bon déjà je pense que tout le monde est au courant de ça.

      Ensuite en quoi cela remettrait en cause la réalité en Ukraine et son histoire bien plus lié au nazisme que la Russie ne le sera jamais ? Que du contraire elle l’a combattue au cas où tu l’aurais oublié. Là ou en Ukraine ils ont participé à la solution finale via Stepan Bandera et d’autres.

      Enfin, en Ukraine, ce n’est pas juste un commandant, mais des bataillons entiers ce n’est pas comparable !

      En Russie on n’organise pas des fêtes pour d’ancienne gloires nazies, pas de marche au flambeau, pas de statues, de stades ou d’avenues représentant des nazis. Enfin Poutine n’a pas reçus de nazis pour pactiser et faire la paix avec, à l’instar de Zelensky…

      Akasha.

    • Lilith

      Louis II de Bavière avait également une grande admiration pour Wagner et que dire la fameuse scène de Francis Ford Coppola dans » apocalypse now » lui aussi un Nazi sous prétexte qu’il aime Wagner?

      l’horreur absolue cette scène me donne la nausée a chaque fois! ce que disait FF Copolla le pourquoi de la scène

      « Apocalypse Now n’est pas un film sur le Viêt Nam, c’est le Viêt Nam. Et la façon dont nous avons réalisé Apocalypse Now ressemble à ce qu’étaient les Américains au Viêt Nam. Nous étions dans la jungle, nous étions trop nombreux, nous avions trop d’argent, trop de matériel et petit à petit, nous sommes devenus fous » (propos de F.F.Coppola)

      https://www.youtube.com/watch?v=-ElxK0GHdII

    • predateur

      vous êtres toujours à côté de la vérité ,faut bien alimenter le blog
      Admirateur du Troisième Reich
      Sur les réseaux sociaux, des photos de Dimitri Outkine circulent beaucoup depuis quelques jours. Certaines le montrent torse nu, et ce n’est pas un hasard : son corps arbore des tatouages lourds de sens.

      Admirateur du IIIe Reich, il possède sur les épaules des tatouages de deux écussons des hauts gradés de la Schutzstaffel, plus communément appelée SS, ainsi qu’un autre du Reichsadler, l’aigle nazi emblématique du Troisième Reich. Evidemment, le groupe Wagner doit son nom à Richard Wagner, compositeur préféré… d’Adolf Hitler.

  • predateur

    si vous vous penchiez un peu plus sur la réalité vous comprendriez que le russe (ceux qui sont sur le front) ne font pas la guerre par conviction , mais pour gagner à peu plus de fric que d habitude

    • engel

      Mon cher Prédateur, je suis heureux de voir que ta santé va bien.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      – Ceci dit, « si tu te penchais un peu plus sur la réalité tu comprendrais »… que c’est une conséquence et non une cause.

      – Oui Poutine essaye de n’envoyer que des régiments composés de militaires(qui n’ont pas le choix) professionnels de carrière.
      Ainsi il essaye, tant soit peu qu’il le peut, de préserver la vie des conscrits.
      Qui, comme chacun le sait, sont très vulnérables dans un combat de haute intensité.

      – Alors oui, les militaires russes sont plus payent (et se font du fric quand il ne meurent pas) parce qu’ils sont en opérations extérieures.
      …Tout comme le font tout nos militaires engagés et de carrières français, aussi.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Pas grave, il sera fusillé s’il se fait prendre, en tant que mercenaire.
    Et ça vaudrait mieux pour notre pays car voir revenir ce genre d’individus (entre autres bien sûr), ce n’est pas bon du tout.

  • Pingback: LCI donne la parole à un mercenaire néo-nazi français combattant pour l’Ukraine  – Les moutons enragés – Le Monde

Laisser un commentaire