En route vers la grâce

Par James Howard Kunstler pour kunstler.com traduit par Le Saker Francophone

Le Forum économique mondial (WEF), alias la bande de Davos, a tenu la semaine dernière sa fête de 2022 dans ce village alpin suisse bien rangé, après une interruption de près de trois ans due à la pandémie de coronavirus qu’ils ont généreusement organisée pour le reste d’entre nous. Il s’agit des leaders autodéfinis de la Grande Réinitialisation – Klaus Schwab, Bill Gates et le majordome écailleux de Klaus, le Dr Yuval Noah Harari, réincarnation inverse d’Adolf Eichmann, célèbre pour avoir déclaré que « les humains sont des animaux piratables ». Est-ce qu’il voulait dire, comme, avec un hachoir à viande ?

Pour qui se prennent-ils, ces voyous à l’esprit d’un schnitzel et de siffleurs de Krug ? Ou, pour paraphraser les mots immortels d’un certain Pete Hogwallop, qui les a élus chefs de ce groupe ?

Personne, dans ce vaste monde en perpétuel mouvement qu’ils veulent littéralement conquérir. En fait, d’après leur façon de parler, il semble déjà qu’ils aient pris le contrôle de la planète et de nous, les humains « sans valeur » et « inutiles » qui la composent, comme le Dr Harari a appelé les multitudes qui voyagent sur la planète en classe économique. On dirait qu’on va avoir un atterrissage brutal.

Comme cela a été halluciné pour la première fois dans le cerveau palpitant de Herr Doktor Schwab, il y a apparemment de nombreuses années, le Grand Reset était initialement prévu pour 2050, une sorte de promenade tranquille dans le parc jusqu’aux portes chatoyantes du transhumanisme. Puis la bande a eu le trac et a avancé l’échéance à 2030 (changement climatique, etc.). Lorsque ce monstre rétrograde de la politique américaine, Donald Trump, est entré en scène, ils ont paniqué et avancé leur Reset à 2023. Aujourd’hui, malgré le décorum de surface de la réunion de Davos de cette année, il semble qu’ils soient – comme nous le disons ici dans le vieux Nouveau Monde – en train de perdre leurs moyens.

Comment cela se fait-il ? Eh bien, d’une part, il semble que nous soyons dans une course serrée entre la démolition contrôlée de l’économie mondiale par Klaus et les élections de mi-mandat aux États-Unis en novembre prochain, et peut-être que le gang perçoit que cela ne se passera pas très bien pour eux. Leur projet clé dans l’offensive de 2022, la guerre en Ukraine, ne fonctionne pas non plus. L’idée, semble-t-il, était d’embourber et d’humilier les Russes afin de provoquer la défenestration de M. Poutine, qui, croyez-le ou non et malgré les tsunamis d’infamies déversés sur lui par les propagandistes financés par le WEF, est étrangement et réellement un défenseur de la civilisation occidentale. Oui, je sais, c’est stupéfiant, non ? (Dieu travaille de façon mystérieuse – mais les gangsters de Davos ne croient pas en lui / elle / ils).

Dans leur univers de coucous, ils sont trop occupés à compter les dents des engrenages à l’intérieur parce qu’ils sont les « experts » et que c’est ce qu’ils font. Ce qui nous amène à l’une des principales erreurs de la vision mécaniste du monde : l’idée que si vous mesurez suffisamment de choses, vous serez en mesure de les contrôler. Leurs données bien-aimées les trahissent à mesure qu’elles s’échappent des coffres de Pfizer. Ils se sont plantés dans l’affaire de la Covid-19 et maintenant, les données frappent Klaus et compagnie au cul. En particulier le cul de l’Oberstleutnant Bill Gates, qui était censé être responsable de l’opération vaccinale et qui voyage à travers le monde en parlant de cette ouverture cloacale de manière si imprudente que les gens regardent les lampadaires où il pourrait être pendu dans chaque pays où il atterrit.

D’où les tentatives désespérées de censure par les laquais du WEF partout dans le monde. Et voyez à quel point cela a bien fonctionné, en particulier aux États-Unis, sous la direction de « Joe Biden », l’Indien marchand de cigares installé par le WEF, qui fait office de façade pour un cabinet de démolisseurs américains composé de mollassons, de perdants et de réprouvés. Le monde a-t-il jamais vu un exercice officiel plus risible que la nomination bâclée d’une certaine Nina Jankowicz, celle qui censure en chantant, au conseil de gouvernance de la désinformation, conçu de manière si idiote ? Ils auraient tout aussi bien pu installer un panneau publicitaire Jumbotron à Times Square en criant « Votre gouvernement : Nous sommes nuls », en pixels psychédéliques clignotants.

Et pourtant, la démolition de l’économie mondiale se poursuit à un rythme effréné car, comme pour toutes les démolitions, une fois que les choses commencent à s’effondrer, rien ne peut plus l’arrêter. Les chaînes d’approvisionnement pour tout se brisent, avec des ramifications sournoises. Par exemple, l’additif chimique à base d’ammoniac pour le carburant diesel utilisé pour réduire les émissions d’oxyde d’azote des camions se fait rare. Les nouvelles règles de l’EPA exigent des capteurs informatisés dans les moteurs des camions qui enregistrent les niveaux d’oxyde d’azote. S’ils sont trop élevés, les capteurs coupent automatiquement le moteur. Résultat : les camions ne roulent plus. Résultat causal : Plus rien n’est livré. Résultat le plus éloigné : on meurt de faim.

Le WEF a travaillé sur son programme de famine sous d’autres angles, également. La guerre entre l’Ukraine et la Russie a été conçue pour réduire l’offre mondiale de blé de façon considérable, environ 30 %, ainsi que pour limiter les exportations d’engrais des principaux producteurs mondiaux : Russie, Ukraine, Biélorussie. Pas de khobz f’tir pour vous, peuples d’Afrique du Nord ! (Et pas de Hostess Ding Dongs pour vous, peuples de Calumet Heights, Illinois).

En attendant, rappelez-vous l’admonition de feu l’éminent virologue Luc Montagnier, découvreur du VIH, le virus à l’origine du SIDA, qui, juste avant sa mort, avait prédit que 100 % des personnes auxquelles on avait injecté des « vaccins » à ARNm Covid seraient mortes dans deux ans. Oui, oui, c’est assez brutal, je sais. Mais c’était son opinion professionnelle, et il était au sommet de sa profession. Pardonnez-moi de le mentionner, mais il est là, comme l’étron proverbial dans le bol de punch. [Pas de confirmation évidente de ces propos supposés mais vrais ou pas, ils ont déclenché une grosse polémique aux USA, NdT]

Nous sommes promis à toutes sortes de surprises intéressantes – ceux d’entre nous qui survivront à cet imbroglio – mais la plus grande de toutes sera le Grand Reset du WEF qui s’écroulera sur son cul, car, lorsque la poussière retombera, leur modèle grandiose, totalitaire et finalement mauvais de projet humain cédera la place au ré-enchantement stupéfiant d’un monde plein de sens, de but et de grâce. Je ne plaisante pas.

Dieu est peut-être un farceur, comme je l’ai suggéré à maintes reprises, mais il est aussi toujours Dieu, et il n’apprécie pas que des connards de technocrates faux-messianiques comme Klaus Schwab mettent la pagaille dans sa glorieuse création.

James Howard Kunstler

Pour lui, les choses sont claires, le monde actuel se termine et un nouveau arrive. Il ne dépend que de nous de le construire ou de le subir mais il faut d’abord faire notre deuil de ces pensées magiques qui font monter les statistiques jusqu’au ciel.

Traduit par Hervé, relu par Wayan, pour le Saker Francophone

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

3 Commentaires

  1. Rester un terrien ou devenir trans humain?

    Pilule bleue ou rouge ?…

  2. Amen! reste l’imprévisible, le petit grain de sable qui enraille la belle machine et contrairement à l’auteur je crois en la pensée magiques car l’humain n’a jamais été meilleur que dans la situation de crise extrême et cela c’est l’histoire de l’humanité qui nous l’appris.

  3. Avant nous marchions rapidement, en ce moment nous courons vers les emmerdes, toujours pluuuuuuuuuuuus d’emmerdes! La tour de Babel! Miam miam la pomme de la connaissance! Les aveugles guident les aveugles! Aaaah il va y avoir du spectacle et on aura certainement la chance de participer à ce grand spectacle sons et lumières 😉 Vu qu’à notre époque on aime les effets spéciaux et l’adrénaline, ça va en exciter plus d’un!

    « Dieu a fait du bon boulot, mais on peut faire mieux. Je me charge avec mon équipe de rétablir les conditions originelles du paradis terrestre. Tout don est le bienvenu: argent, or, fœtus ou nouveau-né, une maison, votre âme,…l’important c’est de participer à ce grand projet humanitaire. »
    Klaus Schwab

Les commentaires sont clos.