Le Forum économique mondial lance l’initiative « Metaverse » et prédit que les vies numériques deviendront « plus significatives pour nous que nos vies physiques ».

Bienvenus dans le cauchemar. Quelle « belle vie » promise par cette fabrique de malades mentaux, qui n’arriveront plus à dissocier le réel du virtuel. Pour le « bien de tous », ça n’est évident que pour ces psychopathes.

Par Children’s Health Defense pour The Defender via Mondialisation.ca

Le Forum économique mondial (WEF [FEM]) et les grandes entreprises, à la suite des discussions qui ont eu lieu lors de la réunion annuelle de Davos, en Suisse, le mois dernier, ont lancé une nouvelle initiative: « Définir et construire le métavers ».

Comme le nom de l’initiative l’indique, ses parties prenantes sont encore en train de définir exactement ce que signifie le terme « metaverse ».

Cependant, selon le WEF, le métaverse implique en partie un moment « où nos vies numériques – nos identités, expériences, relations et actifs en ligne – deviennent plus significatives pour nous que nos vies physiques ».

L’une des personnes impliquées dans les discussions, Julia Goldin, directrice des produits et du marketing de LEGO, s’est montrée optimiste quant à la manière dont le métavers pourrait contribuer au développement des enfants :

« Pour nous, la priorité est de contribuer à la création d’un monde dans lequel nous pouvons offrir aux enfants tous les avantages du métavers – un monde dont les expériences immersives, la créativité et l’expression de soi sont au cœur – d’une manière qui soit également sûre, qui protège leurs droits et qui favorise leur bien-être ».

Si les discussions se sont quelque peu concentrées sur la manière de définir définitivement le terme « metaverse », elles ont également porté sur la question de savoir qui devrait participer à son développement – et en tirer potentiellement profit.

Les participants aux discussions se sont positionnés pour « développer et partager des stratégies exploitables pour créer et gouverner » un métavers « interopérable et sûr ».

Des discussions approfondies ont également eu lieu sur la fourniture de « conseils sur la manière de créer un métavers éthique et inclusif, impliquant des organisations des secteurs privé et public, y compris les entreprises, la société civile, les universités et les régulateurs ».

Le WEF a décrit l’initiative comme « réunissant des voix éminentes du secteur privé, de la société civile, du monde universitaire et de la politique » pour « définir les paramètres » du développement futur du métavers.

Une session du 25 mai – « Shaping a Shared Future : Making the Metaverse » (Façonner un futur commun : créer le métavers) – comprenait les panélistes suivants :

  • Chris Cox, chef des produits de la société mère de Facebook, Meta.
  • Peggy Johnson, PDG de Magic Leapdécrite par le WEF comme « une entreprise d’informatique spatiale qui construit la prochaine plateforme informatique ».
  • Philip Rosedale, fondateur de Linden Lab, qui a développé le monde virtuel « Second Life », racheté en avril par Meta.
  • Andrew R. Sorkin, chroniqueur financier au New York Times et co-présentateur de l’émission « Squawk Box » sur CNBC.
  • Omar Sultan Al Olama, ministre d’État chargé de l’intelligence artificielle aux Émirats arabes unis, nommé en 2017.

Nick Clegg, président des affaires mondiales de Meta et ancien vice-premier ministre du Royaume-Uni, a déclaré que l’« initiative multipartite » vise à assumer un rôle de premier plan dans l’établissement et le façonnement du métavers.

Le WEF a déclaré que les premières parties prenantes joueront un rôle particulièrement important dans ce processus :

L’initiative « Définir et construire le métavers » est la première initiative multipartite au monde visant à élaborer et à partager des stratégies concrètes pour créer et gérer le métavers.

« En offrant un espace aux leaders mondiaux de l’industrie, de la société civile et du gouvernement, l’initiative permettra de partager et d’accélérer les idées et les solutions qui donneront vie au métavers.

« En rejoignant l’initiative, les membres jouent un rôle essentiel dans la définition et la construction du métavers ».

Bien que, comme son nom l’indique, une partie de l’objectif de l’initiative soit de définir le terme « metaverse », le WEF a proposé cette définition très large et générale :

« … un futur environnement virtuel persistant et interconnecté où les éléments sociaux et économiques reflètent la réalité. Les utilisateurs peuvent interagir avec lui et entre eux simultanément à travers des dispositifs et des technologies immersives tout en s’engageant avec des actifs et des biens numériques ».

Cette définition s’appuie sur la définition la plus simple du métavers fournie par le WEF, qui le décrit comme « un environnement virtuel unifié et persistant auquel on accède par le biais de technologies de réalité étendue (RX) ».

Le WEF a déclaré que le métavers est plus utilement considéré « comme une lentille à travers laquelle on peut voir la transformation numérique en cours », en se basant sur la conviction que « les mondes virtuels, intégrant des appareils connectés, la blockchain et d’autres technologies seront si courants que le métavers deviendra une extension de la réalité elle-même ».

Des définitions plus spécifiques du métavers, cependant, « peuvent se développer de nombreuses façons, en fonction de la recherche, de l’innovation, des investissements et des politiques », a déclaré le WEF.

Selon le WEF, le métavers « peut être classé en trois écoles de pensée » :

  • Le métavers « en tant que produit ou service ».
  • Le métaverse « comme un lieu où les utilisateurs peuvent se connecter, interagir et se transférer, ainsi que leurs biens, à travers de multiples lieux numériques », tels que « les plateformes de jeux et de créateurs ».
  • Le métavers comme un moment « où nos vies numériques – nos identités, expériences, relations et actifs en ligne – deviennent plus significatives pour nous que nos vies physiques » – une définition qualifiée de « convaincante » par le WEF dans son article.

Malgré la définition ambiguë du métavers en tant que concept par le WEF, l’organisation est certaine de prédire ses impacts et sa valeur pour les grandes sociétés et entreprises (et le monde réel) :

« Cela aura des répercussions importantes sur la société. Tout comme l’internet et les smartphones ont transformé nos interactions sociales et commerciales, le métavers pourrait changer la façon dont les gens et les entreprises communiquent, et fonctionnent, de manière innovante mais imprévisible ».

La nouvelle initiative du WEF se concentrera sur deux domaines clés, ou « pistes d’action » : la gouvernance métaverse et la génération de « valeur économique et sociétale ». Le WEF « explorera les thèmes des cadres réglementaires, des choix technologiques et des opportunités économiques ».

Plus précisément, la « gouvernance des métavers » fait référence à l’engagement des membres de l’initiative à recommander des « cadres de gouvernance pour des écosystèmes de métavers interopérables, sûrs et inclusifs ».

Selon le WEF, « cela implique de trouver une harmonisation entre la réglementation et l’innovation afin de développer l’interopérabilité tout en préservant la vie privée et la sécurité des utilisateurs ».

Pour « générer de la valeur économique et sociétale » , les membres de l’initiative devront partager et accélérer « les idées et les solutions qui donneront vie au métavers ».

Le WEF a déclaré que « ce faisant, ils cartographieront les nouvelles chaînes de valeur et les nouveaux modèles d’entreprise à travers les industries, en identifiant les éléments et les cas d’utilisation qui offrent des opportunités économiques ».

Les « acteurs » de l’industrie voient le potentiel de rentabilité du « métavers »

La piste d’action de l’initiative « générer de la valeur économique et sociétale » cache ce qui pourrait être au cœur des efforts du WEF pour fixer les règles d’engagement dans le métavers alors qu’il n’en est encore qu’à ses débuts.

Jusqu’à présent, plus de 60 entreprises « parties prenantes » ont adhéré à l’initiative, dont plusieurs entreprises de la haute technologie, telles que Meta, Microsoft, la société taïwanaise d’électronique grand public HTC et Sony Interactive, ainsi que Walmart, le groupe LEGO, des universitaires et des représentants de la société civile.

Nombre de ces acteurs pourraient être séduits par le potentiel de croissance du marché des métavers, qui, selon Bloomberg, atteindra 800 milliards de dollars d’ici 2024.

Les exemples sont déjà évidents. Par exemple, selon le WEF, le célèbre jeu vidéo Fortnite « vend pour plus de 3 milliards de dollars d’articles cosmétiques numériques aux joueurs chaque année, ce qui en fait une entreprise d’habillement plus importante en termes de chiffre d’affaires que plusieurs maisons de mode mondiales ».

Compte tenu du potentiel du marché, il n’est pas surprenant que les dirigeants de plusieurs grandes entreprises technologiques, et du WEF lui-même, aient chaleureusement salué la nouvelle initiative du WEF.

Par exemple, Jeremy Jurgens, directeur général du WEF, a déclaré:

L’initiative « Définir et construire le métavers » fournit à l’industrie une boîte à outils essentielle pour construire le métavers de manière éthique et responsable.

« Cela contribuera à garantir que nous pouvons exploiter pleinement ce moyen vital pour l’interconnexion sociale et économique d’une manière inclusive, éthique et transformatrice ».

Clegg de Meta ajoute :

« Le métavers est à un stade précoce de son développement. Bien mené, le métavers pourrait être une force positive pour l’inclusion et l’équité, en comblant certains des fossés qui existent aujourd’hui dans les espaces physiques et numériques.

C’est pourquoi l’initiative « Définir et construire le métavers » sera si précieuse. Elle ne doit pas être façonnée par les entreprises technologiques seules. Elle doit être développée ouvertement dans un esprit de coopération entre le secteur privé, le législateur, la société civile, le monde universitaire et les personnes qui utiliseront ces technologies.

Cet effort doit être entrepris dans l’intérêt des personnes et de la société, et non dans celui des entreprises technologiques ».

Brad Smith, président et vice-président de Microsoft, a fait remarquer:

« Bien que le métavers n’en soit qu’à ses débuts, nous pensons qu’il a le potentiel de fournir des connexions améliorées pour tout le monde.

En tant qu’industrie, il nous incombe à tous de veiller à ce que ce nouveau paradigme soit développé d’une manière qui soit accessible à tous, qui mette les besoins des gens au premier plan, qui renforce la connexion humaine et qui soit développée en toute sécurité avec une confiance intégrée dès la conception ».

Cher Wang, fondatrice et présidente de HTC, a qualifié le métavers d’« inévitabl », en déclarant:

« Le métavers est la prochaine étape inévitable de l’évolution de l’internet, mais il nécessitera une collaboration globale entre toutes les parties prenantes de l’écosystème pour en faire un environnement ouvert, sûr et sécurisé.

En tant que telle, cette initiative du Forum constitue un solide point de départ pour aborder les principaux fondements technologiques et politiques qui permettront au métavers de réaliser son potentiel illimité ».

De même, Peggy Johnson, de Magic Leap, s’est montrée enthousiaste quant aux transformations que le métavers pourrait apporter, notamment dans des domaines tels que la santé :

« Chez Magic Leap, nous sommes enthousiasmés par la façon dont des technologies comme la réalité augmentée vont transformer notre façon de vivre et de travailler, en particulier dans des domaines en pleine croissance comme la santé, la fabrication et le secteur public.

Pour réaliser le potentiel de ces technologies, il faut un cadre de réglementation réfléchi qui protège les utilisateurs et facilite l’innovation future, soutenu par toutes les parties prenantes, notamment les entreprises, les consommateurs, le gouvernement, les ONG et le monde universitaire ».

Yat Sui, cofondateur et président d’Animoca Brands, une société de logiciels de jeux basée à Hong Kong, a décrit le potentiel du métavers dans le domaine de la « propriété numérique » :

« Animoca Brands est heureux de participer à l’initiative inaugurale du métavers lancée par le Forum économique mondial et nous sommes impatients de dialoguer avec nos collègues du secteur alors que nous naviguons sur le potentiel de la véritable propriété numérique dans le métavers ouvert ».

D’autres, comme le Dr. Inhyok Cha, PDG de l’entreprise sud-coréenne de gestion des services informatiques CJ Olive Networks et chef du service numérique du groupe CJ Corporation, ont salué la nouvelle initiative du WEF pour son potentiel à aider les parties prenantes à surmonter des « complexités imprévues ».

« L’avancée et l’adoption rapides du métavers vont créer des complexités imprévues en termes de gouvernance, d’éthique, d’effets sociaux et industriels.

Ainsi, le besoin d’intelligence collective pour anticiper, analyser, concevoir, expérimenter et réviser constamment les mesures et les cadres de gouvernance sera crucial ».

Qui va gouverner le « métavers » ?

Les remarques d’Inhyok reflètent les questions également reconnues par le WEF quant à savoir qui va « gouverner » le métavers, et de quelle manière.

Plus précisément, le WEF décrit la gouvernance des métavers comme « un défi à multiples facettes qui doit prendre en compte l’interopérabilité, la vie privée, la sûreté et la sécurité ».

Selon le WEF, les « modèles de gouvernance du monde réel » représentent une option possible pour la gouvernance des métavers.

Cependant, loin de se référer à des institutions de gouvernance définies par la constitution, avec des freins et contrepoids, le WEF cite le «conseil de surveillance » de Facebook comme un exemple de ce « modèle de gouvernance du monde réel ».

Cependant, selon le WEF, « tous les législateurs ne sont pas satisfaits » de ces modèles, citant, par exemple, de nouvelles réglementations telles que la loi sur les services numériques de l’Union européenne, qui contrôlera la modération du contenu et la « désinformation » sur les plateformes de médias sociaux.

Parmi les autres modèles de gouvernance potentiels cités par le WEF figurent les systèmes basés sur l’utilisateur et modelés sur la technologie blockchain et les jetons non fongibles (NFT).

Des entreprises technologiques désireuses de développer les technologies du futur « métavers ».

Pour les entreprises de Big Tech, la rentabilité et les flux de revenus potentiels offerts par le métavers vont de pair avec la capacité des entreprises à développer les technologies qui seront utilisées pour créer le métavers.

En effet, le WEF nous apprend que « les principales entreprises technologiques, dont Apple, Google, Meta Platforms (Facebook), Microsoft, Niantic et Valve, développent les technologies qui façonneront l’avenir du métavers ».

Le WEF ajoute que le métavers sera façonné par trois innovations technologiques potentielles, notamment « la réalité virtuelle (VR), la réalité augmentée (AR) et les interfaces cerveau-ordinateur (BCI) ».

Alors que la RV et la RA peuvent être familières à beaucoup, la BCI représente la plus ambitieuse de ces trois pistes technologiques – et peut démentir les véritables intentions du WEF et des « parties prenantes » de cette nouvelle initiative.

Plus précisément, la BCI vise à « remplacer entièrement les écrans et le matériel physique ».

Le WEF fait référence à une technologie telle que Neuralink, qui « nécessite une neurochirurgie pour implanter des dispositifs dans le cerveau », comme un exemple de BCI.

Au cours de la réunion, le président d’Alibaba Group, J. Michael Evans, s’est extasié sur les « traceurs d’empreinte carbone individuels », qui ressemblent à la technologie de « l’allocation carbone personnelle » dont The Defender a déjà parlé.

De même, Pekka Lundmark, PDG de Nokia, a prédit que d’ici 2030, « les smartphones seront implantés directement dans le corps », ce qui facilitera sûrement l’expansion du métavers.

La source originale de cet article est The Defender

Copyright © Children’s Health DefenseThe Defender, 2022

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

56 Commentaires

  1. Quand je vous disait qu’ils sont déjà à l’event 2051!🤡

    Encore faudrait-il qu’il aient réussi à vous introduire votre code mac où une puce.

    Ceci dit, le plan suit son cours et les finalités publiquement annoncées.

    Les méchants affranchis des essstremes redeviendront de fait nomades chasseurs ceuilleurs ou hordes de barbares s’affrontant bêtement pour leur idéologie, au choix 🤡

    laissant tout contrepouvoir inopérant pour déjouer le plan…

    Profitez ou préparez vous bien, au choix, les deux n’étant pas incompatibles 😁🤡

  2. Ce n’est pas une prédiction, c’est un objectif à atteindre pour les psychopathes du FEM.
    Ils veulent en arriver à Matrix, la culture industrielle sous contrôle total de l’être humain.
    Quand je vois comment les gens, spécialement les jeunes, sont connectés en permanence, le Metaverse va être un total succès! Ce sera tellement cooool! Bien mieux que l’horrible réalité (cf. le film Player One, certainement produit par le N.O.M.) et tellement addictif!
    Seulement, comme toute drogue/fuite, il y a toujours un prix à payer. Je vous laisse imaginer ce prix, qui sera exagérément élevé pour les drogués et pour l’humanité.

    • effectivement cela à commencer avec la génération insta quand on les vois dans la réalité on ne les reconnais même pas tellement ils veulent ressembler à leur avatar qu’ils se sont créer a grand renfort de filtre certains on passer le cap et use et abuse de la chirurgie esthétique pour atteindre l’inaccessible idéale et sombre dans la dépression, le future est a la réalité augmentée et l’homme augmenté…

  3. En tout cas une constante s’impose on ne pourra pas dire qu’ils ont mentis ou qu’ils ont caché la vérité cela fait des années qu’il ne se cache même plus, la seule chose dont je me réjouis est que je suis à un age ou normalement je ne vivrait pas ces horreurs mais c’est pour les futurs générations que ce un triste monde, enfin pour ceux qui en aurons conscience…

    • Et bien je ne suis pas si sûr que vous écharperez à ces horreurs…mais en effet je suis aussi bien triste pour la nouvelle génération qui ne se rendra même pas compte de ce que des psychopathes leur imposent. L’amour va se refroidir de plus en plus avec de tels comportements…comme cela a d’ailleurs été écrit il y a 2000 ans dans l’Évangile nous concernant: « Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens. Et, parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. » Mt 24,12

  4. Des fous dangereux !
    Des fous qu’il faut faire enfermer dans des asiles où ils en ressortiront jamais !
    Les atteintes qu’ils veulent porter à l’individu, à son intégrité ne sont plus tolérables !
    Nous avons affaire à des parasites de la pire espèce, il est temps de clarifier la situation dans l’intérêt de l’humanité et de son devenir.
    Humain tu as des ennemis qui ont rien d’humain, qui ont aucun sentiment humain !

  5. — Le Forum économique mondial lance l’initiative « Metaverse » et prédit que les vies numériques deviendront « plus significatives pour nous que nos vies physiques ». —

    Ça prend de grands malades pour y croire !

    Parfois des gens se suicide, parce que dans leur jeu préféré leur avatar n’est plus disponible.
    Leur vie ‘réelle’ leur semble si insignifiante, que le dernier endroit pour se sentir important(vivant?) est un jeu où ils peuvent s’exprimer, souvent avec violence.

    Avoir perdu le sens de notre éternelle ‘But’ – quoi qu’on en pense – laissant les gens comme des bouts de chairs qui n’ont comme horizon futur que de pourrir dans un trou, sans contre-partie, ne peut que laisser un mauvais goût dans la bouche.

    — Nous sommes des parcelles de Dieu partis jouer dans l’Univers. —

    • Entièrement d’accord, si on en arrive là, c’est parce qu’il y a une énorme perte de sens de la Vie, un terrible vide existentiel. Ils l’ont vicieusement détourné pour le remplacer par « être riche, être beau, fort, réussir professionnellement, s’amuser tout le temps ». C’est FAUX et irréaliste. Cela mène au désespoir pour beaucoup et laisse un goût amer, un vide dans l’âme ». Le but de la vie est d’aimer et d’être aimer dans le sens profond du terme:

      « J’aurais beau parler toutes les langues de la terre et du ciel, si je n’ai pas la charité, s’il me
      manque l’amour, je ne suis qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante.
      J’aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de
      Dieu, et toute la foi jusqu’à transporter les montagnes, s’il me manque l’amour, je ne suis rien.
      J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j’aurais beau me faire brûler vif, s’il
      me manque l’amour, cela ne me sert à rien.
      L’amour prend patience ; l’amour rend service ; l’amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas,
      ne se gonfle pas d’orgueil ;
      il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il
      n’entretient pas de rancune ;
      il ne se réjouit pas de ce qui est mal, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ;
      il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout. »

      • Le but de la vie, c’est la vie elle-même, la survie des espèces. L’amour n’a rien à voir là dedans, c’est du délire anthropologique ça. L’amour est le sentiment le plus débile, irrationnel, et illogique qui existe.

        • Si l’amour est un délire anthropologique, je préfère néanmoins ce délire à celui des mondialistes, qui entraîne chaos et souffrance. Pour moi, l’amour n’est pas qu’un sentiment, c’est un choix et une force que je préfère largement à la haine. Reste que chacun est libre de choisir son délire, fût-il rationnel.

          • Tous les autres êtres vivants sur terre vivent sans amour, et ils s’en portent très bien, et vivent de ce fait en harmonie entre eux et avec la terre. L’amour est un résidu de notre intelligence, qui nous fait faire n’importe quoi. Qui te dit que les mondialistes ne font pas ce qu’ils font par amour ? Chacun adore ce qu’il veut… Certains aiment le mal.

            • Bonjour …

              « Tous les autres êtres vivants sur terre vivent sans amour … »

              Cela, à ma connaissance, aucune étude sérieuse ne le confirme.
              D’ailleurs, pour la vie en général(humain compris), c’est ce que l’on nous enseigne.
              Nous ne sommes que des machines biologiques, pour la science dans son ensemble, et donc sans émotions ni sentiments ‘réels’ !

              Il n’y a pas longtemps, les animaux n’avaient que de l’instinct et pourtant les dernières recherches démontrent une intelligence et même une pensée abstraite qui dépasse celle de bien des enfants.

              Cela ne confirme pas que l’amour ou les émotions existent, mais il est facile de démontrer que la vie sous toutes ses formes n’est pas composée de machines biologiques.

            • J’avais oublié votre dernière phrase !

              « … certains aiment le mal. »

              Pour avoir ‘vu’ le mal au moins une fois – mais pendant un très court laps de temps heureusement – je peux affirmer que la terreur est le mot qui décrit le mieux le ressentit devant un être de ce ‘niveau’ !!!

              Mais, c’est vrai que l’amour rend aveugle 😉

            • si l’amour n’est qu’un concept, une idéologie qu’on déforme pour y justifier son égo, alors en effet ce n’est pas l’amour véritable mais un mensonge de plus. Par contre, si l’amour est ouverture, respect, paix, joie, harmonie, patience, … c’est le véritable amour, qui n’est pas qu’un concept mais une manière d’être.

      • Bonjour …

        Eh oui, le véritable ‘Amour’ est totalement désintéressé. C’est une confiance sans limite envers la vie en général et les autres, ce qui n’est pas facile avouons-le en ces temps de tromperie ?

        Pour la plupart des humains, l’amour n’est qu’un sentiment parmi d’autres.
        Pour celui qui cherche, qui est attentif aux émotions qu’il ressent, quelles soient positives ou négatives, l’amour est une source de joie inépuisable.

        On peut ‘TOUT’ aimer. Ses parents, ses animaux de compagnie, ses passions, ses délires, soi-même, et c’est toujours l’amour !!!

        L’acceptation intégrale et totalement objective de soi, est probablement la prochaine étape pour l’humain.

      • Oups! Désolé j’ai addressé le commentaire à la mauvaise personne, je viens de le déplacer!

      • Mon commentaire n’est pas très clair, désolé !
        Je suis d’accord avec l’ensemble de vos commentaires.

  6. Ce matin, j’ai parlé à deux habitantes du village, très sympas. Mais d’une ignorance crasse !! Sur tous les sujets qui nous préoccupent ! Je vous avais parlé de l’une d’elles qui ne connaît pas les chemtrails.
    Les deux, piquousées 3 fois. Dont l’une qui me dit: « j’ai attrapé le covid, heureusement que j’étais vaccinée ! »
    Le rapport avec le sujet est le suivant: il y a la jeune génération, dont un prof de sport me parlait comme étant lobotomisée, et il y a les « anciens » que certains appellent les vieux, qui ont la tête dans le sable. « Tout ça me fatigue », me disait cette voisine. « Il faudrait passer ses journées à chercher qui dit vrai et qui dit faux, et j’ai mieux à faire » !
    Bref, on est mal barré, même si je dois reconnaître que peu à peu, quelques personnes se réveillent.
    Là, je comprends que, quand je balance la sauce, ça peut perturber largement. Je crois qu’elles ont eu des vertiges lorsque nous nous sommes quittées. J’ai senti un ouf de soulagement de leur part.
    Et cette fois au moins, je me suis surprise à sourire largement. Finie la colère. Que faire d’autre ??? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    • Salut Biquette,
      Quand ils vont rendre la réalité dans la gueule, tu verras qu’ils vont être autrement perturbés.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif « j’ai attrapé le covid, heureusement que j’étais vaccinée ! » ha ha ha, elle est énorme celle ci, c’est une de mes favorites dans les répliques des mous du bulbe, un conseil,courez vite en sens inverse de ce genre d’individus, c’est peine perdue.

      « Il faudrait passer ses journées à chercher qui dit vrai et qui dit faux, et j’ai mieux à faire » ! Ce qui sous entend, j’ai mes œillères, ma télé et donc mon avis(du moins,celui de la télé) et entendre des idées contradictoires me forcerait a réfléchir et réfléchir en cette période,c’est trop dur et ça pourrait me faire dévier de mon train train quotidien.

      Ha oui, ce ouf de soulagement des personnes à qui on essaye de faire comprendre des choses et qui n’avaient en fin de compte qu’une seule envie, ne pas se faire mal intellectuellement pendant que vous vous décarcassiez a leur expliquer des sujets sérieux qu’ils font semblant de ne pas voir. (qu’est ce que l’on peut être pénible en les importunant de la sorte https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif)

      Merci Biquette pour cet écrit qui illustre très bien la bêtise ambiante et vous faites bien de ne plus vous énervez, ça n’en vaut plus la peine.
      Les gens qui en sont encore au stade larvaire en cette période, c’est de leur fait car les réponses sont à portée de clic pour les personnes qui veulent faire l’effort ou à portée de personne comme vous qui pourrait les aiguiller vers la vérité en interagissant avec, si elles ne font pas l’effort,tant pis pour elles et comme le dit engel quand la réalité leur arrivera en pleine tronche, ça va secouer dans leur bocal.

    • Biquette (soupir), il faut néanmoins essayer d’éveiller les gens mais avec l’expérience, on sait très vite s’il est utile ou non de poursuivre le dialogue. Et puis il ne faut pas se décourager, car c’est une graine de doute qui est peut-être semée dans leur esprit, qui germera plus tard… On début on résiste, mais à force d’entendre plusieurs fois la même chose…peut-être se ravise-t-on? Spiegelma a raison, il ne faut jamais s’énerver mais être prêt à rencontrer ce genre de réactions et plutôt compatir à leur ignorance qui les perdra. La paix intérieure est un bien précieux qu’il faut entretenir, quelles que soient les circonstances, et cela aide pour dire et faire ce qui est juste.

  7. Ah si, un autre point: Antoine ne jure que par Elon Musk. Mais dans l’article, il est bien noté l’intention du FEM de se servir de Neuralink, et pas à des fins de soulager des handicapés (qu’il ferait bien disparaître, entre autres !). Quand on met de doigt là dedans, il faut bien penser à toutes les implications les plus – en apparence – débiles, débiles pour nous, mais judicieuses pour d’autres.

    • Quand tu vois les psychopathes dangereux au pouvoir, tu te doutes bien que la sagesse n’y est vraiment pas et qu’ils trouveront en premier les mauvaises applications qui servent d’abord leurs intérêts. Et pour faire passer la pilule, il ne montreront que les bonnes applications. Un peu comme la cryptomonnaie qui arrive: c’est plus sûr, plus pratique, moins coûteux à produire/maintenir: que du bonheur quoi!

    • https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif J’ai remarqué aussi ce point sur neuralink et je suis quasiment certain que musk fait parti de ce plan funeste.

      Vu que ce groupe de tarés contrôlent tout avec l’aide des gouvernements depuis un moment, ça m’étonnerait qu’ils auraient laissé quelqu’un devenir l’homme le plus riche du monde (quasi 220 milliards),qu’ils l’auraient laissé lancer une myriade de satellites de communication, qu’ils l’auraient laissé racheter twitter avec soit disant la reprise de la liberté d’expression qui va avec(ça leur ferait trop de tort) sans que musk ne soit de connivence avec eux.

      Ils poussent vers l’automobile électrique, musk en fait depuis un moment, ils poussent vers le métavers via l’interface neuronale, musk est dedans aussi, je ne vois pas ça comme du hasard et je pense qu’Antoine se plante sur lui ou peut être,est ce moi, on verra bien.

      • https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
        Dans les années 80/90, l’Elon de cette époque s’appelait Bill…Gates !
        Bien sûr que Elon Musk est un faux-nez, mais vrai attrape gogos.

      • Elon roule évidemment pour l’agenda… Avec notamment ses ‘voitures’ de merde. Plus exactement ses smartphones/tablettes roulants (même gratos je n’en voudrai pas de ses daubes/dangers publics. Ou alors si mais juste pour le plaisir de la brûler. Comme tout ce qui fonctionne avec batterie au lithium, évidemment ça crame et explose super bien). Fours micro-ondes sur roues. Ultra polluants/nocifs/dangereux (pour l’utilisateur déjà, mais pas seulement). Electromagnetic pollution. Et sinon aussi, c’est un scandale absolu qu’il utilise le nom de famille de Nikola Tesla pour son entreprise… https://youtu.be/UsuYxFBHsiQ

    • Musk Elon notre héros ! Tout comme Trump (MakeAmericaMicrowavedAgain!), Poutine… ^^
      Ce Musk est une pourriture parmi les pourritures. Et entre autres, comme déjà dit, un hypocrite (parmi les hypocrites. C’est très tendance ça, aussi. L’hypocrisie). Qui prend (à raison malheureusement, pour plusieurs au moins) les gens pour des cons. Il a fait un don aux camionneurs du Canada (Freedom Convoy). En crypto (dont il fait notamment la promo. Et qui assassine la ‘liberté’ : l’argent liquide) bien sûr. Alors qu’avec ses camions autonomes il (lui, comme d’autres) va tout simplement tuer le métier de camionneur. Cherchez l’erreur (les erreurs) ! Elon2030Agenda.
      Quant à l’Antoine dont tu parles, pas étonnant qu’il soit fan de ce type. C’est un clown (parmi les clowns). TrustTheFuckingQPlan bordel ! 😁

      • https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif C’est clair qu’avec les crypto, il sait se jouer des gens via ses annonces qui font bouger les cours dont j’imagine il sait tirer profit.
        Les crypto vont clairement être un boulet à nos pieds si les gouvernements arrivent à les imposer.

        Musk le dit que dans un avenir proche de nombreux emplois seront perdus pour les humains à l’avantage des machines contrôlées par l’IA (ses machines ou celles de ses petits copains).

        Après Antoine croit en Q et pense qu’elon est du bon coté de la barrière, j’avoue ne croire ni à l’un ni à l’autre mais à la limite,ce n’est pas très grave,on a notre analyse personnelle pour faire la part des choses.

        Je pense que c’est une bonne personne qui essaye d’ouvrir les yeux sur ce qui se passe ( covid et autre) à ceux qui n’ont toujours rien compris et en général ses informations sont plutôt de bonne qualité.
        Je trouve que c’est déjà honorable de sa part d’essayer de le faire.

        • Yo,

          C’est bien pire qu’un boulet (même si il y a de ça. Avec à nos pieds en plus. Ca correspond bien. Boulet/Chaînes, numériques) la crypto. C’est carrément la fin, définitive/irrémédiable, de la ‘liberté’. Avec la disparition de l’argent liquide qui va inévitablement avec. Et les gouvernements (amenés à être remplacés par des algorithmes. Prochainement obsolètes eux aussi, comme nous. Par leur faute et la notre) c’est un détail à coté de notre comportement (très majoritairement inconscient/irresponsable).

          Ils ont bien sûr leur part de responsabilité également. Mais c’est principalement de notre faute. Nous méritons ce qui nous arrive. En construisant (inconsciemment pour beaucoup. Et trompés/influencés/manipulés, pour le faire) nous-mêmes (mais pas seulement), comme des grands/cons, notre prison numérique (sans argent liquide. Et gérée par la machine. L’IA. Autonome) mondiale, relativement confortable. Et pratique. Sous prétexte en particulier de commodité, cette catastrophe arrive.

          Elon de mes 2 dit ça oui je sais. Mais pareil, encore une fois il se moque du monde.

          Antoine je ne pense pas non plus que ce soit un mauvais gars. Et tout n’est pas à jeter dans ce qu’il dit. Comme d’hab’ avec ce genre de personnes…

          • La liberté va prendre un sérieux coup dans les noyaux si le liquide venait a disparaître, je pense que je suis comme beaucoup ici, je fais le retrait max au guichet et après je fonctionne avec le liquide pour ne pas être tracer par mes dépenses.
            Vous avez raison sur les crypto,adieu la vie privée et la liberté.

            Je penserais plutôt l’inverse sur la responsabilité du peuple(même si la majorité est bête a manger du foin) sur ce qui se passe, je dirais que la plus grosse part des responsabilité de la situation vient des gouvernements et de la clique de moisis.

            Dans la logique ou aux pays des bisounours (là ou vit un grand nombre), les gouvernants sont censés être des gens honnêtes,bienveillants et dévoués au bien être de leurs citoyens, leurs représentants pour que tout roule,hors on sait que les pouvoirs qui sont les leurs par leur statut ne leur servent plus pour ces rôles confiés par les peuples mais bien au contraire ils s’en servent pour leur profit tout en abrutissant les masses, en les ruinant et en les asservissant.

            Ca ne date pas d’hier mais les médias arrivent toujours a les faire passer pour ce qu’ils ne sont pas et ça passe et ça continue de passer encore pour beaucoup.

            Pour moi,ce sont surtout eux avec leurs potos (banquiers,big pharma,grandes familles etc)les responsables.
            Ce que l’on pourrait reprocher aux peuples, c’est d’être naïfs, crédules envers cette mafia, très cons pour se faire séduire par la technologie qui les enchaîne et particulièrement égoïstes au quotidien mais ça encore une fois, la faute incombe à « l’élite » qui a lavé le cerveau des gens,les infantilisant depuis des générations en les rendant de plus en plus ignares,irresponsables, malléables pour continuer d’aller vers toujours plus de domination sur eux et sur le monde.

            Ils ont sciemment diminuer l’intellect des gens,évincer la morale et l’éducation pour les orienter vers la vie de merde actuelle qu’ils nous ont concocté et la technologie leur a grandement simplifié la tâche (téléphone portable,réseau sociaux etc) rendant les gens accrocs.

            La plupart des gens, en occultant toutes les tares inhérentes à l’espèce humaine qu’ils se trimballent, ne veulent pas la mort des autres,ni la guerre,ni l’asservissement,ni la destruction des environnements et des espèces animales, la plupart veulent juste vivre sereinement leur petite vie.

            Et cela aurait pu se faire si on ne les privait pas de leur intelligence et de leur conscience pour vivre en harmonie avec la terre.

            Les « élites » veulent des esclaves domestiqués,les terres,la terre tout court au final.

            Je vois plutôt les choses dans ce sens concernant les responsabilités même si au final,au point ou on en est rendu,ça ne change plus grand chose, on a déjà sauté de la falaise,on est en pleine chute.
            Espérons juste que la falaise ne soit pas trop haute

            • Elle va disparaître à jamais la ‘liberté’ si le liquide disparaît.
              Essentiellement à cause de nous. Qui préférons généralement/majoritairement bien sûr désigner d’autres responsables (qui existent aussi, mais…) à la place. Au lieu de prendre nos responsabilités. C’est bien plus confortable. La plupart perdent leur temps à faire ça. Au lieu de changer (de comportement. Si influencé etc, soit-il, comme je disais et toi aussi ci-dessus), on continue.

              Et au final, à mon avis tout le monde va perdre. Seule la machine va gagner.
              Disparition de l’argent liquide ou pas, c’est la clef. Si ça arrive, comme attendu et à cause de notre comportement etc, c’est terminé. Bye bye ‘liberty’ etc.. Le monde entier définitivement à la merci de Big Sister (IA, A).

              Ce sera bien fait pour notre gueule et pour celle des ‘élites’ également.
              Tous responsables. Eux et nous. Dans l’ordre que tu veux, mais en tout cas tous (plus ou moins selon le comportement bien évidemment).

              Quant à la destruction des environnements et des espèces animales (etc), si les gens veulent réellement ça, qu’ils commencent par la base/l’essentiel. Qu’ils cessent d’utiliser un téléphone portable (le problème numéro un, avec notre comportement, de ce monde) et tout ce qui fonctionne avec les antennes-relais de la mort (cell towers of death). Qui empoisonnent/assassinent, relativement lentement mais sûrement, rien de moins que l’ensemble du vivant. Sans ça…

              Stop (ne plus l’utiliser) smart technology (phone etc), payer un maximum en liquide (la CB doit servir principalement à retirer des espèces) en évitant le plus possible les divers paiements électroniques, don’t touch crypto ! Ces 3 choses c’est le principal à faire. Tout le reste à coté est secondaire. Voire du blabla et de la distraction.

              Et si jamais (pas pour toi hein), j’emmerde profondément les nombreux… qui très souvent répondent à ça en prétendant, qu’on n’est plus au moyen âge, qu’il faut aller vivre dans une grotte avec un chapeau en alu, qu’il faut vivre avec son temps, etc etc.. Vivre avec son temps, tu parles ! Crever avec son temps oui.

              • la liberté a déjà virtuellement disparu car les gens sont inconscients et foncent joyeusement droit devant dans l’abîme. Je te rejoins sur la responsabilité de chacun, la dépendance aux technologies et le danger qui arrive de la disparition de l’argent liquide qui signe la fin de nos libertés citoyennes. C’est l’aboutissement d’années d’efforts pour les leaders et de léthargie pour le peuple.

              • https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif On est bien d’accord.
                personnellement, j’ai un téléphone portable,jamais connecté aux données mobile,il me sert juste a appeler et pour le sms de la banque lors de l’accès au compte bancaire,gps non activé,cache devant les caméras,bloqué tout ce que je pouvais sur le téléphone,désinstallation d’un max d’appli dessus installées de base,je hais ce truc.

                Je ne remet pas en cause la responsabilité des gens en cause dans ce qui se passe,loin de là car ce sont des victimes volontaires de ce qui se passe,esclave du système pour un semblant de bien être éphémère,de vrais cons pour la plupart courant après le cancer de l’humanité:l’argent, quitte a scier la branche sur laquelle ils sont assis.

                Pour moi si l’enfer existe,il est sur terre,les plus grosses ordures vivent dans l’opulence et la jouissance pendant que les gens pour la plupart écervelés mais pas profondément méchants sont broyés.

                Comme j’ai déjà pu le dire, ce n’est pas les crypto,la perte de libertés ou tout autre désastre qui changera quoi que ce soit sur l’avenir de l’humanité, on a transformé l’humain dans les aspects le plus importants, la conscience,la morale,la perception des vraies valeurs,le respect du vivant et on est allé trop loin pour un retour possible avec le temps qu’il nous reste.

                On est en train de vivre une sixième extinction de masse, tout se meurt sur la planète et le temps de faire reprendre leurs esprits aux humains,ça sera déjà invivable.

                J’ai presque envie que les choses s’accélèrent pour en finir rapidement avec cette mauvaise blague qu’est la vie que l’on nous propose et dégager de ce cauchemar.

                • OK. Moi aussi j’en ai un de téléphone portable.
                  C’est un reste de quand j’étais fan.
                  Il est éteint h24 et 7j/7.
                  Mais cette merde (ce piège toxique, pratique, intelligent et à la mode) devient obligatoire. Après avoir été longtemps facultatif seulement.
                  Obligé d’avoir ça pour les SMS de vérification de la banque etc, en effet.
                  C’est un scandale et très énervant. Mais une réalité…

    • https://youtu.be/ndAlzoq0FfI
      A propos de Musk et de Neuralink etc, je suis tombé hier sur cette vidéo.
      J’ai cru que c’était récent. Mais non. 25 décembre 2021.

  8. Ha ha ha !

    Mais oui, laissez les faire…
    Ils vont s’en mordre les doigts…car dans chaque « nouveau monde »
    il y aura de « nouveaux virus »…

    Et cette fois-çi, il n’y aura aucun « vaxxin »…
    Il sera impossible d’arreter les Virus Quantique controlés par des Esprits Humains
    entrainés a les créer, les dévelloper, les controler…

    Aucun logiciel ni barriéres physiques ne pourra les bloquer !

    Ha ha ha !!
    De plus il n’y aura plus assez d’enfants ou de pauvres adultes pour miner les Terres Rares…
    la VRAIE Main d’Oeuvre sera irradiquer EN MEME TEMPS par ces Débiles Mentaux Pervers Démoniaques….
    vu que les Riches sont devenus RACISTES envers ceux qui les font vivre…

    Ouiiiiii !! Laissez les faire…
    La « Tour de Babel 2.0 » est a l’horizon.

    Ha ha ha…
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • Bonjour …

      Votre description est celle d’un perpétuel cauchemar géré par des sadiques.
      L’anxiété y règne en maître, et le suicide est au top, s’ils le peuvent 🙁

  9. Même les hyènes ne voudront pas de leurs cadavres.
    Ils ne peuvent aller « reposer » dans un cimetière, ils finiront sous le Soleil dans une casse spécialisée en pièces détachées, on arrête pas la régression dans ce monde inhumain dans lequel ils veulent « survivre ». On voit déjà toute la perversité de ce monde pourri qui va jusqu’à s’intégrer dans l’éducation des jeunes enfants, et souiller notre vie de tous les jours.
    Des M….. que ces individus d’un autre monde, d’un monde si éloigné de l’être humain et de la création en général, qu’il doit être maudit et banni à jamais !

  10. Au moins on est tous d’accord sur le sujet: le Metaverse c’est de la merde et on n’en veut pas.

  11. Qu’ils le lancent leur métavers, on leur fera plaisir, on les branchera sur leur réseau de tarés, eux et tous les abrutis qui courent après chaque injection, on aura enfin la paix.

  12. Il y a plusieurs films ou ils imaginent l’équivalent de leur metavers. C’est un truc à la mode.
    Sauf que la réalité est généralement bien différente de la fiction.
    J’ai beaucoup de mal à croire à ce truc. Pas seulement de mon point de vue, mais pour tout le monde. Je pense que ça va faire un gros flop.

    D’abord parce que le virtuel est virtuel. Il existe des tas de choses simples qui t’en sortent à coup sur, comme une envie de pisser ou de manger.
    Ensuite, un virtuel dans lequel on tomberait vend du rêve, de l’imaginaire. Leur métavers sera bien réel. Pas du tout un rêve. Qui irait jouer à un jeu vidéo, aussi bien soit-il, si il imposait de bouffer de la pub tout le temps, si il fallait y faire des courbettes à son patron, si pour changer de costume ou choisir son apparence il fallait en passer par la carte bleue ? Qui voudrait ne pas pouvoir jouer un rôle dans un monde « imaginaire », être contraint d’y rester soi-même ?

    Alors certes, certains aspects pourraient fonctionner dans une certaines mesures, mais de là à imaginer que ça pourrait devenir plus réel que le réel, j’ai un énorme doute. Je suis sur que c’est le rêve de ceux qui veulent tout contrôler, de ceux qui veulent faire un max de fric sur le dos des cons, mais pas du tout celui du type lambda.

    Surtout que cette vie virtuelle sera forcément intégralement logguée. Il sera facile de savoir combien d’heures tu passes dessus, à quelle heure tu y es ou n’y es pas, et tout ce que tu y fais, dit, ou cherche, et que tout ça peut directement impacter ta vie réelle. Qui a envie qu’on sache de lui quand il regarde du porno, combien de temps, à quelle heure, quels goûts il a en la matière etc… J’imagine ton patron de dire « te fous pas d’ma gueule, tu serais pas fatigué si t’avais pas maté un porno hier à 2 heures du mat au lieu de dormir pour être en forme aujourd’hui pour bien faire ton boulot ! ». Exemple con, tiré par les cheveux, mais le principe est valable.

    Bref, ça aura l’attrait de la nouveauté, mais une fois habitués, ça va tourner au bide intégral. Un truc que si on l’utilise, ce sera par contrainte, pas par envie.

    • Quand je vois la dépendance des gens aux jeux, réseaux sociaux, internet… bref le virtuel, je ne suis pas sûr que ça fasse un flop. Quand j’ai connu les débuts d’Internet avec le modem 16Ko/s, je pensais aussi que ça ferait un bide mais regarde aujourd’hui ! N’oublie pas que l’homme a cette fâcheuse tendance à fuir le vide de son existence plutôt que d’y remédier par un changement personnel. Et une aussi belle fuite qu’une nouvelle vie dans un monde parallèle, ça ne se refusera pas pour la majorité!

      • https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif Contrairement à vous,j’ai vu tout de suite le potentiel offert par internet, c’était pour moi sur que ça fonctionnerait.
        Les débuts d’internet avec le modem 56K et les téléchargement à 4~5 ko/s ^^, franchement malgré la lenteur, les débuts d’internet étaient plaisants, les gens étaient heureux de pouvoir communiquer par ce biais,peu d’impolitesse,liberté d’expression,ça a quand même bien changé.

    • https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif Le metavers sera surtout la pour répondre à l’ennui que provoquera la perte d’utilité de l’humain pour le système.
      Ils ont déjà prévu tout cela, remplacement de l’humain par la machine, revenu universel, occupation des gueux dans le métavers vu qu’ils seront inutiles.
      harari nous a déjà décrit l’avenir qu’ils nous ont préparé et je pense que le metavers risque de fonctionner,peut être pas tout de suite,graphisme a améliorer etc mais passé un certain stade de conception, les gens vont rentrer dedans.

Les commentaires sont clos.