Moments de mensonges et de vérités: L’empire de l’huile sur le feu

Par  Dr Pascal Sacré via Mondialisation.ca

Tous les citoyens européens veulent-ils réellement d’une guerre avec la Russie ?

Je parle bien aux citoyens, à vous, lecteurs.

Je parle de l’OTAN qui au nom de tous les habitants des pays européens concernés veut nous entraîner dans une guerre avec une puissance nucléaire, en l’occurrence la seule capable, peut-être avec la Chine, de rivaliser avec les États-Unis d’Amérique.

La Russie du président Vladimir Poutine.

Citoyens européens, réalisez-vous bien de ce dont il s’agit, là ?

Nos gouvernants veulent cette guerre.

Alors qu’ils la fassent, eux et leurs enfants. Si eux sont assez fous pour cela, ma foi, qu’ils aillent peupler les champs de bataille de leurs corps. Qu’il n’y ait pas de malentendu, je ne souhaite du mal à personne. Je demande juste que le provocateur soit le payeur.

Citoyens, vous et vos enfants, voulez-vous de cette guerre ?

Je ne parle aucunement de pacifisme aveugle, ici, ou d’objection de conscience, mais de bon sens, de réalisme et de responsabilité.

Plus jamais ça après la première guerre mondiale, idem après la deuxième guerre mondiale, mais cette fois, comme le prédisait Albert Einstein, réalisez-vous qu’il n’y en aura pas de quatrième ?

Photo (capture d’écran) : Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, en compagnie des ministres des Affaires étrangères finlandais et suédois, le 24 janvier 2022 (image d’illustration).

Que ceux qui paradent et haussent les épaules regardent de toute urgence le film : « La Route » ou lisent le livre correspondant de Cormac McCarthy. Il n’y a plus rien après ce genre de guerre. Les chanceux sont ceux qui meurent immédiatement.

Aujourd’hui, nous avons des gouvernants immoraux et corrompus. 

Ils sont impliqués directement ou indirectement dans de multiples scandales, certains avérés, jugés, d’autres à venir.

Cela, après la gestion déplorable et mensongère de la maladie appelée COVID et la volonté criminelle et mercantile de vacciner tout le monde, de plus en plus de gens l’ont tristement constaté.

Quels que soient les cris d’orfraie des médias mainstream (MSM) ou les anathèmes lancés par les autoproclamés « factcheckers » (vérificateurs de faits), de plus en plus de citoyens ouvrent les yeux par eux-mêmes sur ces scandales juridiques, politiques, médicaux.

À l’immoralité et la corruption s’ajoutent aujourd’hui le comportement suicidaire. Toutefois, c’est votre suicide, citoyens des pays européens, qui est organisé en ce moment.

Le réalisez-vous ?

Les dirigeants européens inféodés à l’OTAN n’ont rien à faire des civils ukrainiens brandis comme le prétexte humanitaire à cette folie. 

Si c’était le cas, ils seraient intervenus depuis 2014 pour faire cesser les bombardements des habitants russophones du Donbass et faire respecter les accords de Minsk régulièrement violé par le régime ukrainien pronazi, et par les groupes néonazis soutenus par le président en exercice, Volodymyr Zelensky.

S’ils n’ont rien à faire des civils ukrainiens, russes ou autres, pourquoi les dirigeants européens veulent-ils entraîner leurs populations dans ce bras de fer suicidaire avec la Russie ?

Je ne parle plus seulement de catastrophe alimentaire ou énergétique, déjà pourvoyeuse d’une grande pauvreté à venir en Europe, mais du spectre d’une guerre nucléaire.

Je laisse spéculer tous les gens ayant leurs neurones connectés sur les réponses à cette question. Tous les indices raisonnables sont disponibles. 

Depuis l’Afghanistan, l’Irak, la Syrie, la Lybie, celles et ceux qui n’ont pas encore compris ce qu’il se passe avec les États-Unis et l’Otan n’auront pas grand bénéfice de la lecture de cet article.

Ici, je m’adresse au citoyen, militaire ou non, mon voisin, mon compatriote, mon frère, mon ami européen qui a compris l’urgence et la nécessité de reprendre notre pouvoir, trop longtemps délégué à des personnes qui ne méritent plus notre confiance.

Combien de temps allons-nous laisser ces gouvernants jouer avec nos vies, nos destins, notre avenir commun ?

Il n’y a aucun espoir que tout cela se termine par un mea culpa, des excuses publiques de ces gouvernants que la foudre du bon sens aurait remis sur le droit chemin, contre toute attente.

Cette possibilité est aussi probable que de voir le soleil en pleine nuit.

Nous sommes impliqués.

Que nous le voulions ou non, qu’en notre for intérieur nous les désavouions ou non, cela ne change rien à la fin.

Nous devrons assumer et prendre sur nous les décisions insensées de nos gouvernants, élus ou non.

Parés des médias hystériques et agressifs qui leur appartiennent, ces gouvernants sont accrochés au pouvoir et à l’argent comme des tiques sur la peau. Ils ne lâcheront pas prise d’eux-mêmes. Encore une fois, si leurs décisions ne concernaient qu’eux et leurs familles proches, ma foi, ce serait leur problème, leur fin.

Mais leurs décisions nous impliquent nous, nous tous, citoyens européens. Elles nous entraînent vers la fin de nos vies, une fin atroce, soit dans la pauvreté extrême et la faim, soit dans une apocalypse nucléaire.

Qui va dire aux ministres de l’intérieur de la Finlande et de la Suède d’arrêter tout de suite ce qu’ils font, en notre nom, en agitant leur adhésion à l’OTAN sous le nez de l’ours russe qui heureusement pour nous, ne perd pas facilement son sang-froid ?

Qui va leur dire de s’excuser, de faire comme si rien ne s’était passé et de rentrer dans leurs pays respectifs s’occuper des Finlandais et des Suédois ?

Qui va bâillonner Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN, comme autrefois, dans toute communauté saine d’esprit, certains se dévouaient pour faire taire le fou du village avant qu’il n’attire les foudres de l’ennemi ?

Ann Linde, ministre suédoise des affaires étrangères, signe fièrement, avec application la demande d’adhésion officielle de son pays à l’organisation transatlantique, l’OTAN.

Les Suédois ont-ils conscience de la portée réelle de cet acte de provocation à l’égard de leur puissant voisin ? Sont-ils tous avertis du risque encouru ? Comme cela implique tous les Européens, avons-nous tous été consultés ? Malheureusement, si nous laissons faire ces ministres, ces gens, sans refuser explicitement, ce sera comme si nous étions d’accord.

Les forces encore invisibles en présence, qu’elles soient bien réelles (militaires) ou spirituelles (au choix ou les deux, selon les espoirs de chacun) attendent peut-être notre réaction, avant de faire quoi que ce soit.

Vous voulez des idées d’actions ?

Ces crises successives ont ceci de bien, aujourd’hui, que tous les masques tombent. Les collaborateurs du mensonge, de la guerre et les criminels ne peuvent plus se cacher. 

Ils tentent de nous terroriser pour nous garder sous leur coupe mais cela ne marche plus si bien.

Enregistrez tout et gardez bien en tête qui est qui car ces gens ont l’art du retournement de veste. Il n’en sera pas question.

Il ne s’agira pas d’un toilettage de surface, de nettoyer la façade. Pas cette fois.

Il s’agit de nous guérir de ce mal absolu qui se nourrit des mensonges, des guerres et de la peur permanente, puis, entre les survivants de cette dernière guerre, de refonder notre société sur des bases saines, de vérité, de justice et de paix.

Nous ne laisserons pas les pyromanes devenir nos pompiers. Cette tromperie perpétuelle est finie.

Citoyens, interpelez vos institutions et les médias mensongers, en nommant les personnes responsables. Envoyez-leur des courriers individuels et/ou collectifs, avec preuves d’envois, et affichez, exprimez votre refus de cautionner leurs gestes.

Madame Linde a deux enfants.

Se rend-t-elle compte de la portée de son geste en liant le destin de tous ses compatriotes à une organisation belliqueuse suicidaire ?

Tout le monde se rend-t-il bien compte de la portée de son geste et les gens réalisent-t-ils bien qu’ils sont complices, en se taisant ?

Quand, pour nos enfants, pour la vie humaine, allons-nous stopper ces personnes et refonder toutes ces institutions qui ont perdu leur droit à nous représenter ?

Avant qu’il ne soit trop tard, je l’espère.

Dr Pascal Sacré

Sources diverses

Comme à mon habitude, j’encourage le lecteur à chercher les réponses par lui-même, à se renseigner au-delà des médias mainstream (MSM), à se forger sa propre opinion, sans aucune concession pour les mensonges même, voire surtout, lorsque cela implique de quitter sa zone de confort.

Otan : après la Finlande, la Suède va officialiser sa candidature — Enfant de la Société — Sott.net

La Russie pourrait riposter si l’Otan renforce militairement la Suède et la Finlande, dit Poutine Par Reuters (investing.com)

Putin warns Finland ‘made a mistake’ and Lavrov says ‘total hybrid war’ has been declared on Russia | Daily Mail Online

«Historique» : la Finlande et la Suède ont soumis leurs demandes d’adhésion à l’OTAN — RT en français

La Gestapo ukrainienne… Le bataillon Aïdar fait peur même aux autorités ukrainiennes | Histoire et société (histoireetsociete.com)

« J’ai vu des crimes abominables commis par le bataillon Azov » — Enfant de la Société — Sott.net

Le bataillon néonazi Tornado, un plongeon dans l’horreur brute — Laurent BRAYARD (legrandsoir.info)

Les mensonges de l’empire sur la guerre en Ukraine exposent une terrifiante dérive de la réalité (NEO / VT) | Resistance71 Blog (wordpress.com)

La source originale de cet article est Mondialisation.ca

Copyright © Dr Pascal Sacré, Mondialisation.ca, 2022


Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

5 commentaires

  • Sur la vicieuse, très vicieuse instigation de Londres (comme d’habitude), il y a eu une première guerre mondiale pendant, de fait, cinq ans. Mon grand-père ne fut démobilisé, en avance sur ses camarades, qu’en mai 1919 parce qu’il avait perdu un frère dès 1914.

    Toujours « grâce » aux efforts de paix londoniens (les British veulent toujours voir détruit un État fort en Eurasie), la grande purge dans les officiers soviétiques de 1937 marque réellement de fait le coup d’envoi de la seconde guerre mondiale. Il n’y a eu à aucun moment de traité « de paix » final, donc à la réflexion cette guerre continue. On peut d’ailleurs noter que pas une année ne fut calme depuis lors.Un point d’orgue fut tiré avec les bombes de Hiroshima et Nagasaki, dont on sait maintenant qu’elles n’avaient été lancées que pour arrêter la victorieuse avance russe en Mandchourie. Les efforts anglo-saxons ont continué en Corée, au ViêtNam, en Yougoslavie, au Moyen-Orient, en Géorgie, l’URSS est tombée mais la Russie s’est relevée. En fait, depuis 85 ans la Seconde Guerre Mondiale se déroule, alors que les Rois des Océans ont un peu perdu de leur superbe. Pourtant, à aucun moment « un ennemi » n’a mis le pied sur leur sol sacré.
    .
    Non, en fait l’Empire est malade de l’intérieur, de ses propres excès, de ses propres mensonges, de ses propres nullités, de son orgueil même. On repenserait presque à la chanson de Brassens sur le roi des….. Pas la peine de renverser le souverain, il est en train, tout seul, de tituber en haut de son trône.
    .
    Il lui suffirait (!) d’un peu d’humilité, pour reprendre tout simplement sa place avec les autres dans le concert des nations. L’acceptera-t-il ? Ce jour-là, au prix du réalisme, celui qui s’est toujours voulu le chef d’orchestre ira retrouver sa vraie place dans un orchestre de chambre : l’un des seconds violons. La seconde guerre mondiale sera enfin terminée.

  • En complément, et sur le seul point de désaccord, estimant que CE système est totalement IRRÉFORMABLE ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2022/05/21/le-pouvoir-de-dire-non-a-lempire-de-lhuile-sur-le-feu-dr-pascal-sacre/ au contraire, à mon sens, la solution est hors cadre, càd hors État et ses institutions.

    J’ai rappelé la conversation gouailleuse du père Peinard écrite et publiée en 1896 pour dire que dans ce domaine on n’a pas avancé d’un pouce ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/07/10/faramineuse-consultation-sur-lavenir-par-emile-pouget-le-pere-peinard-1896-nouvelle-version-pdf-gratos/

    Et parce qu’on en est encore arrivé là en veautant…

    + dans ma bibliothèque PDF ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • Toujours un régal de lire Emile Pouget. En ce moment je revisite Rodolfo Gonzalez Pacheco, intellectuel et militant anarchiste argentin. Citation du jour : « Il n’y a pas de paix. L’attendre de la part des Maîtres c’est comme attendre un baiser de la bouche d’un canon. » – Rodolfo Gonzalez Pacheco – Carteles.
      En ce qui concerne la réforme ou le changement de système, on ne peut pas dire que les peuples ne se soient pas montrés patients… Le météorologue local ne cesse de répéter, à qui veut l’entendre : « Tout finit par arriver, à commencer par le pire ! »
      Le bon dimanche à tous.

  • Passetec

    de pire en pire l’empire de l’huile sur le feu

Laisser un commentaire