Macron veut « continuer à emmerder les non-vaccinés jusqu’au bout »

Capture d’écran/ le Figaro

Pour quelqu’un censé incarner le rassemblement de tous les français, être le gardien de notre constitution, défendre la France, voilà des propos indignes de la fonction suprême, que ce prétentieux et vulgaire blanc-bec n’a eu de cesse de ridiculiser depuis ce funeste jour de 2017, où il a été propulsé président par…… on connait la suite

On ne peut faire la liste (trop longue) de toutes les « décisions » suggérées par des intérêts qui ne sont pas les nôtres et, qui ont mis notre pays dans l’état tel que nous le voyons actuellement. Ça va du bradage de notre patrimoine, à un endettement abyssal et à présent, à une volonté non dissimulée de faire se battre les Français entre eux, avec cette inutile propagande « vaccinale » qui ne protège personne et l’instauration d’un document, digne des « heures les plus sombres » de notre histoire. Si c’est sa conception d’une France libre, il fait fausse route le banquier élyséen.

Au lieu d’exiger, de sanctionner, d’ordonner, de punir, d’ostraciser, comme un gamin capricieux qui n’a jamais su convaincre, (il n’a même pas essayé) il aurait fallut écouter les voix autorisées par des années d’études, de pratique, réfléchir à ce qu’il y avait de disponible pour soigner, ne pas exclure et interdire de prescription les médecins de proximité, ni sanctionner le personnel soignant. Il fallait soigner même si c’était inefficace (on a la preuve du contraire) et non faire des expériences de thérapie génique sur un peuple innocent, en baptisant « vaccin », pour faire avaler la couleuvre, une mixture qui n’en est pas un , ne protège pas (sauf soi-disant des formes graves) et a des effets secondaires graves, à ne pas négliger.

Comment doit-on qualifier ce qui se passe en ce moment dans notre pays ? C’est une situation jamais vue. Sous prétexte sanitaire, c’est une dictature qui se met en place.

Depuis deux années, nous avons eu le croque mort en chef, et ses chiffres de décès journaliers, ont plombé le moral des français qui ne comprenaient plus rien, aux injonctions paradoxales, aux mensonges. Arriver à dire une chose et l’heure suivante son contraire, n’a posé aucun problème moral à ces sinistres individus.. décréter poison vénéneux, un médicament connu depuis des décennies pour privilégier une mixture bâclée en 3 mois dont on ignore tout, et vendue à prix d’or par un des big pharma qui a payé des milliards pour fraude, charlatanisme, tromperie sur l’efficacité d’un produit, quand ce n’est pas pour blessures volontaires et qui continue à gagner des milliards sur le dos des injectés, sans responsabilité en cas de désastre à venir. On décore même de la légion d’honneur, les protagonistes bien soumis, pour qui l’honneur, se résume à démissionner pour pantoufler ailleurs, ou se soumettre avec des salaires à la hauteur de leur immoralité.

Et ça continue avec la litanie journalière des milliers de CAS, qui en fait ne sont pas malades mais seulement ayant été en contact avec le virus. Elle va durer combien de temps cette narrative toxique, juste bonne à terroriser les gens ?

De qui se moque t-on ?

Le manque d’argument scientifique pour justifier des décisions ubuesques comme, le port du masque, manger assis car le virus, ou un de ses multiples variants attaquerait ceux qui sont debout, le confinement qui a produit plus de drames que d’effets. un papier nous donnant à nous même l’autorisation de sortie, les interdictions de vente dans les super marché de certains produits et pas d’autres. Les métros bondés sans distanciation et les terrasses interdites etc etc…. Et, pour ceux qui se sont permis de remettre en cause ces « décisions » pour le moins débiles, ils ont été accusés d’être « complotistes », l’argument bateau qui clôt toute discussion censée. On ne parlera pas des médias collaborateurs et propagateurs de la bien pensance, ni de certaines outrances verbales journalistiques, que le CSA n’a jamais condamné.

Sont-ils financé par l’argent public, pour cautionner les débordements d’individus trop bien payés qu’ils se croient tout permis ?

Maintenant c’est aux enfants que ces fous furieux s’attaquent.

Nous avons un article 68 qui peut, si les soi-disant représentants du peuple font leur travail, demander la destitution de ce personnage nuisible à la France, aux français et de fait, limoger tous les sbires qui l’accompagnent et attisent les braises, dans ces actions préjudiciables à la paix sociale, à la santé du peuple et aux institutions. Divide et impera ne doit pas être le slogan de l’exécutif.

Mettons la pression sur les députés, après les présidentielles, il y aura les législatives, ces messieurs doivent s’inquiéter pour leur fauteuil qui rapporte bien trop pour le résultat fourni et attendu par le peuple. Sans généraliser, il n’y a pas trop de voix qui s’insurgent contre ce système totalitaire.

Il va sans dire que s’abstenir d’aller dans les lieux qui cautionnent cet apartheid, est un geste de résistance pour tout ceux qui contestent le bien fondé de ce énième affront à nos libertés.

Le tiroir caisse parlera pour nous

Bonne réflexion

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

63 commentaires

Laisser un commentaire