Où allons-nous?

Faisons le point: voici plus d’un an et demi que tous les jours on agite le spectre du virus par l’entremise des médias, détenus par une petite poignée de gens puissants aux intentions malsaines (cf. Vanguard, Blackrock groupes).

Il faut bien se rendre compte que sans ces médias et leur acharnement quotidien, personne ne se serait inquiété plus que d’habitude concernant une maladie assimilée à la grippe saisonnière. Le covid existe certes, est mortel dans certains cas (comme la grippe ordinaire) mais est loin de justifier cet intérêt continu et obsessionnel des médias. Rien n’à voir avec la grippe espagnole de 1918, la peste ou le choléra.

Le cancer et la pollution tuent plus que le covid, et ça on n’en parle plus. On reporte d’ailleurs des opérations du cancer car le traitement des covidés est décrété plus prioritaire…si tu n’es pas vacciné, reviens dans 3 mois avec un test PCR négatif… On vaccine les enfants alors qu’ils ne risquent rien et que le vaccin est incapable d’empêcher la transmission du virus… Il faut un laissez-passer (conditionnel) pour aller au cinéma ou au restaurant… on peut perdre son boulot si on ne reçoit pas la piqûre bienfaitrice dont on vous force indirectement à accepter les conséquences négatives… on sait très bien qu’il y a d’autres traitements plus efficaces et moins coûteux mais on étouffe la vérité…on fait porter des masques sans aucune preuve qu’ils empêchent la transmission… on fait tout pour ne pas investir dans l’infrastructure hospitalière… puisque plus de 75% de la population est vaccinée et que le vaccin protège des formes graves, la situation devrait s’être améliorée de 75% et pourtant c’est toujours la crise, l’urgence?!… à l’heure où j’écris (avant Noël 2021), la Belgique referme les écoles et impose le masque dès 6 ans à cause d’un variant à peine plus méchant qu’un rhume… en démocratie théorique on fait taire les gens qui ne partagent pas la voix unique du gouvernement, on culpabilise, on menace, on ment, on manipule, on terrorise,…tous les moyens sont bons pour faire accepter le vaccin comme étant l’unique sauveur au monde pour votre vie.

 

Pour le bien de tous.

La fin justifie les moyens.

Coûte que coûte.

Nous sommes en guerre.

Le plus effrayant est de constater que malgré cette mauvaise pièce de théâtre grossière et absurde, la propagande fonctionne chez la majorité des gens. Mon explication est très simple: les gens ont peur de souffrir (surtout), de mourir et désirent continuer à vivre un maximum de bons moments avant que ne survienne l’inévitable. Le paradoxe est que, comme tout déni de la réalité, cela ne fait que précipiter ce qu’ils redoutent.

Ce n’est pas un hasard si on en est là. Je me suis souvent demandé comment des gens cultivés, éduqués et intelligents pouvaient être aveuglés au point de croire des choses complètement stupides. Il faut tout d’abord un terrain favorable à l’acceptation de l’erreur. Même si cela peut paraître absurde de prime abord, ne plus croire en Dieu est une excellente chose à ce sujet car cela implique que:

  • vu que la mort est la fin, il faut profiter un maximum de cette vie grâce à l’argent, au pouvoir, au plaisir, l’amusement, les émotions positives. Tout ce qui s’écarte de ces objectifs est non seulement une perte de temps mais une malédiction. Et si une piqûre permet d’éviter la malédiction, alors merci bien ça m’arrange! Car coûte que coûte je dois vivre comme je le souhaite et fuir tout ce qui m’en empêche. Que du bonheur comme dirait TF1! Est-ce ça la liberté? Est-ce bien réaliste de toujours fuir la souffrance en espérant qu’elle nous ignore indéfiniment? N’est-il pas plus intelligent d’apprendre à l’accepter quand elle est là sans pour autant la rechercher quand elle n’y est pas? La souffrance peut être source d’apprentissage aussi, tout échec est un obscure succès…
  • puisque Dieu n’existe pas, il ne reste que l’Humain pour décider de ce qui est bien et mal. Et tuer peut être bien pour certains! Certains en tirent même du profit et le font soi-disant pour le bien de l’Humanité. Le bien devient le mal et le mal le bien, tout devient relatif…à ce que je crois et pense. Cf. péché originel d’orgueil, l’Homme croque la pomme de la Connaissance du Bien et du Mal.

Il y a aussi des racines psychologiques liées à l’expérience personnelle, car toute expérience émotionnelle laisse des traces en nous. Ainsi si j’ai une angoisse de mort, un besoin de contrôle, un besoin de sécurité, une addiction quelconque, une aversion pour certaines personnes ou choses, je ne serai pas aussi libre que je le pense et quand un choix se présentera à moi, la balance penchera déjà fortement d’un côté. J’aurais cependant l’illusion d’avoir été libre de faire un choix qui me convient parfaitement.

Bref cela se résume à: la peur de souffrir (ou de ne pas vivre épanoui) + être centré sur ma personne = s’enfoncer dans l’Erreur.

« Celui qui contrôle la Peur des gens devient le maître de leurs âmes. » Machiavel, 15ème siècle

Et ce n’est pas le bouddhisme ou n’importe quelle religion qui me contredira. Mais prenons celle que nous connaissons le mieux (enfin là je m’avance): le Christianisme. Jésus, par ses paroles et ses actions est pour moi irréprochable. Il est né parmi les pauvres, a prêché l’amour de Dieu, des autres, le pardon, la confiance, a fait le bien autour de lui, n’a rien imposé, encourage l’humilité (exemple: en lavant les pieds de ses disciples) et est allé jusqu’à se sacrifier lui-même pour nous. C’est l’exact opposé des valeurs actuelles qui sont: l’amour excessif de soi, des plaisirs, du pouvoir, de l’argent, le règne par la peur, le mensonge, l’orgueil,… Si on prend Macron ou la plupart des responsables politiques, trouvez-vous qu’ils ressemblent au Christ (hahaha)? Pourtant s’approcher de ce modèle en politique est possible mais rare, mon exemple préféré est José Mujica, ex-président de l’Uruguay. Il donnait 90% de son salaire aux pauvres et aux jeunes entrepreneurs, avait une vieille Volkswagen Beetle et a inscrit la maison présidentielle comme refuge pour les sans-abris. Quand un vrai président de cette trempe se présentera, je courrai voter pour lui.

                                       Ceci est un président

Voici une autre équation: l’amour de Dieu et des autres + la confiance = construire durablement en Vérité.

Quand j’étais petit, comme tous les enfants (sauf ceux qui n’ont même pas le temps de rêver et qu’on abîme dès les premières années), je rêvais d’un monde beau, joyeux où l’amour règne. La majorité des gens aspire à ce paradis sur terre alors… pourquoi n’est-ce pas ainsi? Sommes-nous idiots? Le Christ nous a montré la voie…les évangiles sont plus que jamais d’actualité. Alors pourquoi s’enfonce-t-on dans la médiocrité et les problèmes? C’est en très grande partie à cause de l’orgueil et l’égoïsme. On le sait depuis longtemps…alors pourquoi n’a-t-on pas changé? Parce que c’est difficile, il faut faire des efforts, des sacrifices, lutter contre la satisfaction facile et insatiable de notre bien-être. Préférer le bien-être de l’autre avant son bien-être personnel. Le Christ nous apprend que le Mal existe et je le crois volontiers: il y a bien une force qui pousse l’Homme vers ses mauvais penchants alors que l’Homme aspire pourtant au bonheur. Sinon pourquoi échouerait-il depuis des millénaires à établir une société paisible? Le mal est encore une fois déguisé en bien, on veut vous faire croire que consommer des vacances, du sexe, des restaurants, des objets…va vous conduire au bonheur. Ce n’est pas qu’il faille rejeter ces choses mais quand il n’y a plus QUE ça comme but ou comme consolation…

Donc voilà pourquoi, avec une société bien préparée depuis des dizaines d’années par la perte de repères spirituels, culturels et familiaux, par la dépendance au confort, l’individualisme, il n’a pas fallu beaucoup forcer pour que la majorité des gens, qui avaient sans le savoir déjà perdu une bonne partie de leur liberté, s’engouffrent dans le miroir aux alouettes de ce qui est gentiment proposé par les médias.

Actuellement, il reste une minorité qui se rend compte et qui croit qu’il suffit de dénoncer les choses pour apporter un changement. Certes c’est une étape nécessaire mais elle est loin d’être suffisante! Il faut aussi lutter contre le constant et puissant courant de la propagande et des croyances acquises par la masse. Il est difficile de déverser ses pensées dans un verre qui est déjà plein! Une fois persuadé du bien-fondé de ses choix, l’être humain a la fâcheuse tendance de tout interpréter en fonction de ses croyances. Il faudra alors un solide tremblement de terre pour ébranler ses convictions, d’autant plus que ce n’est vraiment pas confortable de reconnaître qu’on s’est trompé et qu’en plus il faut assumer ses erreurs. Et encore faut-il être capable de faire face à la réalité, comme par exemple se dire: mais si le vaccin ne fonctionne pas, on nous aurait donc menti, trompé?! Volontairement?! Mais pourquoi?! Il y a des gens qui ne pourront jamais l’accepter tant c’est difficile, et c’est vrai, ça l’est vraiment! Et ce ne sont pas les manifestations pacifiques qui feront trembler les tyrans (savoir qu’ils tuent moralement et même physiquement ne les dérange pas plus que ça, alors des personnes qui contestent gentiment dans la rue…c’est tellement mignon!). Ni les recours en justice…cette justice qui a toujours été au service de l’État.

Ce qui pourrait faire bouger les choses à ce stade n’est plus que violent, que cela vienne du peuple, des conséquences mécaniques (effondrement) du système en mouvement ou de Dieu. Tout le monde pressent depuis un moment qu’on va droit dans le mur et que quelque chose de désagréable doit arriver pour arrêter le Mal qui nous dévore. Si nous avions trouvé une autre solution, facile, rapide et indolore, ce serait déjà fait. Il faut croire qu’il n’y en a pas en l’état et c’est difficile à accepter.

Mais les puissants de ce monde, eux, ont une solution à vous proposer qui est le Nouvel Ordre Mondial. Il est indolore pour eux mais pas pour nous. Nous n’aurons pas le temps de nous mobiliser pour faire tomber le gouvernement injuste car nous connaîtrons bientôt l’effondrement économique inévitable du système actuel, une crise bien fertile pour le radicalisme (40-45 n’est pas si loin, on peut encore se souvenir de ses débuts), qui trouvera un peuple exsangue réclamant à corps et à cri une solution, quoiqu’il en coûte, pour retrouver un minimum de paix et de confort. Au regard de l’acceptation majoritaire pour une si petite chose que le vaccin, je vous laisse imaginer la réponse du monde pour qui promettra de rétablir l’ordre, la paix et le confort. Ce ne sera évidemment pas gratuit mais qu’importe! Mieux vaut être esclave et bien nourri que libre et affamé! Les exilés d’Égypte de l’Ancien Testament (Moïse, passage de la mer rouge, …), ne disaient pas autre chose malgré leur libération. La liberté n’est facile à assumer pour personne. Ils ont tourné en rond dans le désert pendant 40 ans avant de trouver la terre promise.

Petite remarque: ne sous-estimez JAMAIS votre adversaire. Les gens qui désirent le nouvel ordre mondial sont déterminés.

« Nous aurons un gouvernement mondial, que nous le voulions ou non. La seule question est à savoir si le Gouvernement Mondial sera instauré par l’adhésion, ou par la conquête. »
Warburg, en 1950, disait devant le Sénat US

Les protagonistes mûrissent ce projet depuis des décennies se sont infiltrés dans tous les domaines de la société, se donnant les moyens d’arriver à leurs fins. Même si l’État semble faire n’importe quoi, c’est voulu.

« En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi »
Franklin Roosevelt.

Alors quand l’événement est mondial je vous conseille d’être très prudent. Les informations vraiment importantes sont cachées au grand public. Préparez-vous car le Covid n’est qu’une étape dans un plan plus vaste. Les pièces sont maintenant en place sur l’échiquier planétaire, il ne reste plus qu’à les déplacer au gré de ceux qui s’en sont donné les moyens. Et ne croyez pas que nous serons facilement plus fort qu’eux car nous sommes plus nombreux! Nous sommes tellement dépendant de notre confort, de l’argent… Il suffit d’une réelle crise (bien autre chose que le covid) et là ce sera la révélation : qui sera résistant et qui sera collabo quand sa vie en dépendra? Je peux déjà vous dire que la grande majorité mangera dans la main du gouvernement, quoi qu’ils proposent pour un peu de pain et de chaleur, je n’ai aucun doute là-dessus, réveillez-vous!

Au sujet de la politique sanitaire mondiale actuelle, qui parait incohérente, voici quelques pistes qui montrent les intérêts de pratiquer cette politique :

  • Financièrement c’est une grande réussite pour Big Pharma et associés
  • Comme le but est d’instaurer le nouvel ordre mondial, il faut d’abord déconstruire socialement et économiquement. Le covid (qui a été créé de la main de l’homme) permet ces 2 objectifs. L’économie accentue sa chute et le tissu social est encore plus divisé. Mention spéciale à l’Australie, la France et l’Italie. Le chaos est d’ailleurs recherché pour, comme je l’ai dit, venir reconstruire sur d’autres bases qui n’auraient pas été acceptées autrement. Tant mieux même si le peuple se révolte!
  • Le nouvel ordre mondial sera basé sur le communisme technologique, c-à-d le contrôle total du peuple. L’imposition du pass sanitaire est une première étape dans ce sens, avec comme objectif que les gens l’acceptent, s’y habituent, le tout pour leur bien évidemment.
  • La dépopulation: à ce sujet je pense qu’une fois les premiers « vaccins » acceptés par la majorité, il vont tôt ou tard introduire une véritable cochonnerie dans une future injection, qui elle fera de plus grands ravages. S’ils l’avaient fait dès le début, les gens se seraient méfiés et le processus mondial d’administration du « vaccin » aurait été stoppé. Vaccinés, il n’est pas trop tard pour encore réfléchir!
  • Tout ceci est également un préconditionnement pour accepter dans son corps un identifiant qui permettra d’accéder à n’importe quel service en étant strictement contrôlé. Et cela à l’air de fonctionner puisque les gens acceptant dans leur corps un produit dont ils ne connaissent pas la composition en faisant juste confiance aux avis des experts. Après il suffira de dire que la puce sous-cutanée qu’on vous propose (d’abord) puis qu’on vous impose ensuite, c’est pour votre bien: plus de sécurité, de facilités. Réveillez-vous!

Pour ceux qui croient, nous seront alors en plein dans l’Apocalypse, avec la marque de la Bête (qui est le Nouvel Ordre Mondial) sans laquelle personne ne pourra rien acheter ou vendre. Ce sera le communisme technologique où les réfractaires au système seront dans un premier temps marginalisés, et ensuite pourchassés pour être mis à mort. Ce n’est que pure logique (et de toute manière c’est écrit depuis 2000 ans): une communauté veille à faire respecter ses règles et rejette ceux qui mettent en danger sa pérennité, comme le système immunitaire rejette les toxines. Le prétexte sera bien entendu de ne plus jamais retomber dans la crise mondiale dont j’ai parlé plus haut. Nous verrons alors apparaître l’Antéchrist déguisé en gentil bienfaiteur (dans un premier temps) mais qui n’aura qu’une chose en tête: la destruction de l’humain. Toutes les nouvelles normes de ce joli monde idéal seront édictées pour le bien de l’humanité, ce qui en trompera beaucoup. Comme le vaccin et tant d’autres choses…


Cela durera pendant un petit temps, puis Celui qu’on croit ne pas exister (ou alors uniquement sous forme d’énergie impersonnelle) interviendra un peu plus radicalement que maintenant et mettra fin à toutes nos erreurs pour reconstruire une nouvelle société mondiale qui elle sera durable.

Pour ceux que cela intéressent, voici un site qui reprend les messages actuels reçus par différentes personnes privilégiées dans le monde. Soyez indulgent avec la traduction Google, ce n’est pas toujours idéal. Ceci dit, il y est question du covid, du nouvel ordre mondial, des ruptures d’approvisionnements,… Et on peut dire que les prophéties sont en cours de réalisation…

Marsi

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

15 commentaires

  • soubiemyriam

    C’était long mais bon.

    D’accord avec presque tout.

  • Leveilleur

    Bonne réflexion et analyse, oui aujourd’hui le bien et le mal sont inversés. Je pense que cette pandémie était nécessaire pour que les gens se réveillent et fassent un choix car dans cette vie, il nous est demandé de faire un choix et d’acter ce choix, il ne s’agit plus de rêver à un monde meilleur mais de le mettre en pratique, de comprendre que nous sommes des êtres spirituels à l’image de Dieu, que nous sommes souverain de nous même, que nous avons le pouvoir et le libre arbitre, que beaucoup de gens ont abandonné entre les main de gens cupides et avides et alors que ces gens là n’ont aucun droit sur nous pour le monde spirituel.

    Or nul homme ne peut nous dire ce qui est bon pour nous, au fond de nous, nous le savons et si nous ne choisissons pas en conscience alors nous subissons, mais nous devons respecter le choix de chacun et personne ne peut aller à l’encontre du libre arbitre, nous pouvons choisir de réveiller les consciences mais chacun fera ce qu’il voudra.

    Il était prévu depuis longtemps que dans le futur il y aurait deux groupes d’humains qui se sépareraient, deux civilisations, une basée sur les besoins égoïstes, le mensonge et l’esclavage, 60% de l’humanité, et l’autre une civilisation de vérité et de liberté, 40 % de l’humanité, qui préparerait l’entrée dans l’Ère du verseau, et l’année 2021 est l’année du choix et aujourd’hui nous pouvons voir ce qui on fait leur choix.

    N’oublions pas que chaque personne a déjà choisi, essayer de les réveiller après ça ne servira à rien, il est temps de créer des groupes et de construire le monde de demain en dehors de ce système déjà mort et nous pouvons déjà voir des initiatives en ce sens, ne perdez pas espoir, l’amour et la vérité triompheront toujours, croire le contraire c’est donner au mal le pouvoir absolue, le mal n’est là que pour prendre conscience d’un bien, tout es à sa place et cette pandémie n’a été que le grand révélateur de tout ça.

  • Radagast

    J’ai lâché quand l’auteur à voulu expliquer la cause de tout ça par le fait de ne plus croire en Dieu… Le trip cul-bénit prosélyte à la con, merci bien. Cette manie qu’ont les croyants de s’imaginer toujours supérieurs et meilleurs que les autres…

    Je ne crois pas en Dieu, je ne suis pas vacciné, et il n’y a absolument aucune chance que je l’accepte un jour.

    D’ailleurs, il serait aussi facile de dire que le vaccin marche si bien à cause de la croyance en dieu… Des gens assez stupides pour croire à ces histoires ont déjà les neurones tordus dans le sens de la propagande covidienne. Ils croient déjà dur comme fer à n’importe quoi sans le moindre début de preuve.

    Les gars, si vraiment vous pensez que le vaccin est malsain, arrêtez d’essayer de l’exploiter pour vendre vos croyances débiles. La récupération, l’exploitation de n’importe quoi pour faire passer votre message minable, c’est exactement ce que font les politiciens. Vous vous prétendez meilleurs, mais vous essayez de tirer parti de la situation pour servir vos croyances, c’est minable comme attitude. Vraiment minable, et mesquin, et fourbe. Vous vous posez en pères la vertu, mais vous êtes tout le contraire, vous avez pas honte sérieux ?

    • Leveilleur

      Je suis d’accord avec toi, ce n’est pas une question de croire en Dieu forcement mais avant tout une conviction personnelle, si oui ou non, on veut se faire vacciner. Ce que l’auteure veut dire, c’est que la foi en Dieu peut éviter de croire que seul la science nous sauvera mais dans ce contexte, ce n’est pas non plus Dieu qui nous sauvera, c’est nous seul !

    • ConscienceU12

      Radagast, tu peux dire ce que tu veux, mais on vit bien des temps que l’on pourrait nommer « Biblique » (pour faire simple), et la constat qu’il fait est bon quoi qu’on en pense, par contre là où je te rejoins (et Leveilleur également) c’est que ce fanatique religieux croit qu’un sauveur interviendra https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif radicalement pour mettre fin à toutes nos erreurs, ce qui est totalement faux – Le seul sauveur c’est nous même, TOUT est en nous, bref, rien d’extérieur ne viendra nous libérer de l’emprise leur NOM qui est déjà condamné à l’échec, il nous suffit juste de CONTINUER A NAGER le temps qu’il disparaisse de lui-même ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      • engel

        – On peut parfaitement croire en la plénitude du message de Jésus (amour, partage, effacement de soi, don de soi, croire en une force unificatrice universelle qui subsiste*…); mais pour autant n’être point adepte de toutes les histoires de soumissions à dormir debout qui regorgent dans toutes les religions.
        …A commencer par ce fameux dieu anthropomorphique qui réglerait la destinée humaine tout en laissant le libre arbitre à l’homme.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

        – Certes nous vivons des « temps bibliques », ou plus exactement « prophétiques », prévus depuis bien longtemps. Mais lire en l’avenir n’a jamais été réservé aux croyants.
        – De même que si notre futur est inscrit, alors le libre arbitre civilisationnel n’existe pas.
        Et le collectif business de dieu sur terre et de ses représentants autoproclamés en devient une escroquerie pour gogos craintifs. …En fait, une belle histoire de Covid céleste.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

        *) Du genre « rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme », …même l’énergie de vie et ou spirituelle.

      • Marsi

        @ConscienceU12 C’est en effet ma croyance mais je ne l’impose à personne, contrairement aux fanatiques. Je n’en parle d’ailleurs que très peu. Chacun a sa conscience qui se forme par la confrontation aux idées des autres et aux expériences de la vie. À une époque on pensait aussi que la terre était plate. Seul l’avenir nous dira qui était dans la vérité, ce qui vaut pour moi également.

  • Marsi

    @Radagast, je ne me sens absolument pas supérieur à qui que ce soit. Croire en un Dieu qui se laisse crucifié et qui laisse des gens se faire crucifier ne confère aucun avantage, bien au contraire. Pour toi cela doit être une folie de croire en un tel Dieu, mais pas pour moi car c’est justement par la liberté nécessaire à l’amour que de telles choses arrivent. Judas et d’autres ont été bien déçus de ne pas tomber sur un Dieu qui fait régner l’ordre et l’amour par sa toute puissance… Les non-croyants ont droit au même respect que les croyants, c’est juste une manière différente d’appréhender la vie. Quand à mon explication, elle vaut ce qu’elle vaut, cet article n’est pas destiné à convertir ceux qui le lisent mais à partager une manière différente de voir les choses.

  • Sully-Morlandimus

    @Marsi
    Jan Palach, né le 11 août 1948 à Prague et mort le 19 janvier 1969 dans la même ville, est un étudiant en Histoire tchécoslovaque qui s’est immolé par le feu sur la place Venceslas à Prague le 16 janvier 1969. Il est l’un des symboles en Tchéquie de la résistance à l’invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du Pacte de Varsovie.
    Jésus était un essénien tendance poli-militaire. Une forme de résistance à l’occupant. Son sacrifice doit certainement participer au fait que l’on en parle encore 2000 ans après. Ne pas être croyant ne doit pas être synonyme d’idiotie, quand-même ! Parler « d’avantage » sur ce sujet est complètement abscond. Ce Jésus-là ne spéculait pas à la baisse ou à la hausse sur les titres de l’Eternel que je sache.
    Respect au non croyant, oui, car faute de Foi le chemin à parcourir ici-bas peut être plus difficile que pour celui qui CHERCHE la Foi. Pour rappel, les derniers à disparaître dans les lots des locataires des camps de concentration étaient des prêtres. Par contre beaucoup de pitié pour celles et ceux qui abordent des sujets sans en détenir une bribe d’éléments. Autre rappel, Jésus ne s’est jamais revendiqué être un Dieu….

    • Marsi

      Jésus a très clairement déclaré être Dieu dans les Évangiles. Après on peut le croire ou pas…Je suppose donc que tu nies la véracité des Évangiles. Avec cette approche, on peut remettre en question tout ce qui est écrit sur les personnages historiques en prétendant que c’est de la manipulation. On en arrive au négationnisme et là je ne suis pas d’accord.

      • Sully-Morlandimus

        Tu as un écrit de JESUS attestant ces dires ?
        Les évangiles, c’est du palimpseste. A chaque époque il y avait une réécriture. Y fonder une analyse scientifique relève de l’improbable. Comme toi ou moi, Jésus a été une incarnation du créateur. Tu l’appelles comme tu veux, la théorie de l’évolutionnisme déclinaison Darwinienne tient de moins en moins la route au fil des découvertes scientifiques. Avant que de me traiter de négationniste regarde-toi dans un miroir, gentil garçon !

        • Marsi

          Si tu relis, je ne t’ai pas traité de négationniste. Jésus n’a rien écrit mais ses paroles ont été rapportées par des témoins directes. Après on est libre d’y croire ou pas, comme toutes les paroles de personnages historiques. Pour Darwin je pense comme toi.

Laisser un commentaire