Graves problèmes sanguins potentiels avec le taux de D-dimère chez certaines personnes vaccinées ! Ce médecin prévient (France Réinfo)

Merci à GL.

Pour illustration

Source CRASHDEBUG

Bon vous savez ont voit passer beaucoup de choses avec ces vaccins, mais je ne vous passe que ce qui me semble sérieux et probable.

Ici c’est apparemment un médecin généraliste Luxembourgeois qui voit certains de ces patients vaccinés avec des taux très élevés de D-dimère qui seraient rapidement mortels à court terme (1 an) et liés à des micros thromboses, d’autres cas sont rapportés sur les placentas de femme après accouchement qui sont aussi remplis de tas de micros thromboses.

Écoutez le témoignage de ce Médecin, je pense que c’est important.

On sait déjà que les médecins en france, on interdiction de faire le liens entre les morts post-vaccination et les vaccins, alors il faut noter le courage de ce généraliste.

Et il faut empêcher la dissimulation, alors svp diffusez sur vos canaux.

Amitiés,

Folamour

Dr. Benoît Ochs sur les analyses de sang de ses patients et les valeurs D dimères

Rumble — 💥🔴💥 Ce médecin annonce la couleur !

Une personne sur cinq vaccinée a une formule sanguine incorrect (d-dimère largement en surdose) avec possiblement des micro-thromboses partout dans le corps. Ce médecin s’interroge sur les chances de survie de ces personnes à court et moyen terme.

Si vous êtes injecté « vacciné » faites vérifier ces d-dimères lors d’une prise de sang, c’est urgent !


Partout des gens se lèvent contre le MENSONGE
, et regardez la SEULE artiste francophone qui tente de nous prévenir :


Voir aussi :

 Pourquoi la protéine Spike est toxique dans le COVID-19… Et aussi dans les vaccins ARNm et ADN (Francesoir.fr)
Déconstruction de l’arnaque Covid : les documents Ministère de la Santé admettent que le CDC n’a jamais isolé de « virus covid-19 » … le test PCR ne détecte que le BRUIT des instruments (Naturalnews.com)

Source CRASHDEBUG

32 commentaires

  • Sully-Morlandimus

    D-dimères……oh fatch, oh bonne mère !!

  • Ce médecin explique très bien les D-dimères. Pas plus de 500. Au-delà, c’est danger. En revanche, je n’ai pas compris pourquoi seulement 1 personne sur 5 (de ses patients) ont des D-dimères élevés.

    Alors je rapproche cette info d’une autre: comme il s’agit d’expériences, cela veut dire – et je le constate dans mon village – que certaines personnes ont reçu des placebos, d’autres des doses variables. D’où des effets secondaires allant de nuls à forts (la mort), avec toute la fourchette intermédiaire.

    Donc, avis aux lectrices et aux lecteurs, injectés, adeptes des prises de sang: faites tester vos D-dimères. Au moins vous saurez si vous faites des mini-tromboses et si, de fait, vos jours sont comptés ou non.

    • engel

      Nous ne sommes pas égaux face à une agression.
      Chaque individu est unique avec un métabolisme propre. Ceci implique une réaction personnelle plus ou moins rapide et intense.
      …Mais le temps faisant, l’issue ne diffère guère si l’agent pathogène est très puissant.

    • jardinfleuri

      Un article vient de sortir. Ils ont testé le vaccin sur des souris en intra musculaire( IM ) et en intra veineux (IV )Lorsque e vaccin est en IV, la protéine Spike est directement produite dans le sang. Ce qui provoque rapidement un phénomène de coagulation par le fibrinogene. Ceci expliquerait les thrombose et AVC. Donc, c est lorsque le vaccin est injecté dans la circulation sanguine. Il faudrait que la personne qui injecté vérifie si elle est bien dans le muscle en retirant un peu la seringue avant d injecter. Très souvent, tombe sur un vaisseau sanguin.
      Les articles scientifiques sortent peu à peu. Ça finira par se savoir.

  • J’oubliais: Victoria Abril, géniale ! Oui cette femme en a !! Et l’autre qui lui dit: on ne t’a pas invitée pour cela !! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • fabienne

    Et apparemment, on ne peut pas réduire ce taux de D-dimères ?

    • engel

      – On peut tout au plus lutter contre les effets avec des anticoagulants…à vie, ou plutôt, jusqu’à la mort.
      – En ce qui concerne la cause, là c’est mal barré ! Vu que ce serait du à la toxicité des produits injectés qui se sont fixés dans l’organisme.

  • criminalita

    J’ai des nouvelles d’un docteur qui travaille dans la médecine quantique dont j’en ai parler sur sa découverte sur le strontium en forte quantité chez les vaccinés. Pour le D dimère il en avait fait sa thèse avec un collègue et il en est ressorti que ce test n’est pas vraiment sûr. Donc ce qui peut se produire actuellement, ce test ne révèle pas chez tous les testés un chiffrage exact du résultat. Il en déduit que le problème est plus grave après un test qui vous ferait croire à un résultat favorable .
    Les preuves sur la picouse s’accumulent dans son appareil quantique et il reçoit énormément de vaccinés malades du vaccin en Suisse

    • Sully-Morlandimus

      Moi aussi je suis en réseau avec des personnes expertes en physique quantique.
      De ton côté, le thérapeute en question semble être en mesure d’annihiler les effets faisant suite à l’injection de toutes ces merdes, non ?

      • criminalita

        Oui avec des cartes magnétiques qui rétablissent la bonne vibration de tes cellules.
        Avant il faut 1heure pour établir un diagnostic plus précis qu’un IRM. Dommage pour le tarif de 250 francs suisses la consultation non remboursée en France.

      • CryptoKrom

         » des personnes expertes en physique quantique. »

        A quel point « expertes » ?
        …en retard sur le devellopement des virus quantiques, déja testés.

        • Sully-Morlandimus

          Plutôt du style à décontaminer des décennies de pollution par les pesticides des vignobles, par exemple en moins de 3 années, analyses chimiques et mesures bioélectroniques à la clef.
          D’autres, par le biais de produits informés mais avec des procédures qui ont nettement évolué en moins de 15 ans.
          On peut pas trop s’y étaler car c’est très secret.
          Il y a aussi les mots-codes qui guérissent, voir avec Gregg Braden …..

  • predateur

    c est potentiellement égoîste de faire régulièrement la critique d une technique , qui, au fil des mois fait ses preuves , le nombre de cas graves s est vertigineusement effondré ,on essaie de se raccrocher sur la possiblité qu un médecin aurait eu à sa connaissance des patients qui auraient des séquelles de la vaccination …..quand on voit le nombre de gars qui ont changé de bord depuis le début ,dont raoult , faut prendre ces témoignages à la légére

    • Salut :)
      La vaccination est loin d’être la seule responsable de la chute de mortalité, la principale cause étant que au fil des variants le virus devient bien moins virulent que la souche originelle. Un virus ce comporte toujours ainsi jusqu’à disparaître et devenir un simple rhume.

      D’ailleurs je l’avais démontrée chiffre à l’appui que la mortalité était déjà en chute libre bien avant que la campagne de vaccination devienne significative.

      Akasha.

    • engel

      Oui c’est ça et elle est tellement efficace ta technique, qu’elle l’est le plus là où elle est le moins pratiquée.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      Ou si t’as du mal, disons que les comparatifs entres états prouvent que la vaccination est très efficace dans les pays qui ne l’a pratiquent pas.

      PS: Pour être sûr va faire le test à 12 euros et reviens fièrement nous annoncer que c’est des conneries

      • N’oublions pas que les effets les plus graves sont… la mort, et donc, par conséquence, ces décès sortent des statistiques. Ca, c’est pour les quelques jours après l’injection. Attendez la suite, cet hiver. La protéine spyke continue de faire des ravages, lentement mais sûrement. Et quand les organismes infectés rencontreront les premiers coronas de la saison, nous perdrons certainement beaucoup de monde autour de nous.

        • boco

          Mais la vaxmination sera loin et le lien de causalité étiolé …
          https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
          vaseline chie you play

        • engel

          Hummmmm, J’ai lu les protocoles et je suis très circonspect.

          Si « traiter » signifie « diminuer les conséquences » alors oui. Mais dans tous les cas, le mal semble trop profond pour espérer revenir à la normale.
          Il semblerait que la modification OGM soit irrémédiable.

          …Seul le temps nous le dira si les cobayes ont eu raison de faire confiance aux politiques et aux médecins de foires.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

        • Sully-Morlandimus

          Surtout, Biquette, il faut tenir compte du côté insidieux des rappels pour lesquels les doses en ARN-m sont multipliées par des facteurs allant de 25 à 40….C’est là qu’est le piège.
          Les premières injections ont des dosages aléatoires mais cantonnés dans une fourchette des concentrations relativement basses. Celles et ceux qui ont décroché le pompon des dosages en fourchette haute doivent faire partie du groupe à avoir connu des effets secondaires plutôt carabinés.
          Des témoignages que j’ai, c’est le crescendo des effets secondaires à la deuxième injection qui reste une constante. Les forts en gueule qui se rient de nous, j’attends patiemment quand ils en seront à leur troisième injection, pauvres benêts !

  • ALF

    Rassurez-vous on aura bientôt des térapies géniques à ARN messager pour la grippe… Pfizer nous l’a promis, puis on l’aura pour la rougeole puis le tétanos, la diphtérie et ainsi de suite… Comme ça tous les vaccinés covid qui auraient dû mourir mais qui ont résisté seront rattrapés par ces nouveaux vaccins !

  • Oui il y a de quoi traiter ces personnes. Et même, dans le meilleur des cas, il y a de quoi faire avant l’injection, immédiatement après, et au long cours.

  • clegiru

    Attention aux erreurs d’interprétations. Les taux élevés de d-dimère sont une conséquence pas une cause.
    Cela signifie souvent qu’il y a déjà des caillots. Les d-dimères ne causent pas de coagulation, ils sont le sous-produit de dégradation de la fibrine.
    Il peut y avoir d’autres causes rares de taux élevé.
    Cela peut par contre être mis en rapport avec l’effet de la protéine S qui attaque la paroi des petits vaisseaux sanguins. Micro saignements diffus, donc caillots diffus et présence importante de fibrine qui se décompose en d-dimères d’où les taux élevés.

Laisser un commentaire