« Pass Sanitaire. Techniques de guérilla économique !! » L’édito de Charles SANNAT

Par Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

La lutte contre le pass sanitaire et toute obligation vaccinale directe ou indirecte doit être totale parce qu’elle conduit notre classe politique à mettre en place une société de la surveillance totale.

D’un point de vue philosophique et économique, je pense que de la liberté nait la créativité. Et c’est la créativité qui permet de créer les conditions d’une évolution positive de l’humanité. C’est la créativité qui permettra de relever l’ensemble des défis écologiques, techniques, scientifiques auxquels nous serons confrontés tout au long de notre évolution.

Toutes les sociétés qui castrent la créativité des hommes sont des sociétés mortifères et qui terminent toujours dans une forme de pauvreté et de médiocrité au mieux et conduisent à des économies de la subsistance !

« Cela fait 7 jours que des millions de Français sont victimes des premières lois de discrimination, non pas parce qu’ils sont malades, mais non « vaccinés ». Ne les oublions pas ».

Ne vous y trompez pas.

On peut débattre du « vaccin », mais le pass sanitaire comme les obligations castratrices se combattent. Et non, aucun, encore une fois aucun argument n’est recevable lorsque l’on veut « pourrir » la vie de la moitié de la population alors que nous sommes confrontés à une maladie certes grave mais je rappelle qu’il y a des alternatives.

Hier je vous parlais de la la technique de guérilla numéro 1. 

1er principe de guérilla économique et pacifique que je vous invite à adopter, à partager et systématiser. La pression psychologique.

Vous êtes en vacances, appelez les activités de votre secteur. « Bonjour Monsieur, Madame, je voulais savoir si nous pouvions venir sans pass sanitaire. Haaa… non, impossible, il faut un pass ? D’accord, je comprends, dans ces conditions nous ne pourrons pas venir. C’est dommage. Bon courage à vous ».

Si nous sommes des milliers à faire cela, nous rendons palpable notre absence de consommateur, nous rendons visible la perte de chiffre d’affaires, et nous affaiblissons le moral de l’adversaire.

Soyez évidemment en toutes circonstances courtois et élégant. Demandez leur également s’ils ont une baisse de la fréquentation… vous les obligerez gentiment à dire que cela ne va pas…

Le principe de la guérilla économique totale est simple.

Rendre le coût du pass sanitaire inacceptable pour l’Etat

Technique numéro 2. Ce sont deux éléments de langage que vous devez répéter inlassablement dans tous vos messages sur les réseaux sociaux, dans vos écrits à vos députés ou sénateurs, dans vos envois aux médias et aux journalistes et de façon plus large dans toutes vos correspondances.

1/ Il y a des alternatives ! Regardez l’exemple de la Suède. Pas de confinement, pas de pass vaccinal exigé source ici avec tableau comparatif de tous les pays européens. Donc ce n’est pas une question sanitaire, mais bien une question politique de réduction des droits et des libertés inacceptable. Répétez et répétez encore qu’il y a des alternatives. Toute la politique gouvernementale est basée sur la peur et l’absence d’alternatives. Montrez que l’on peut faire autrement aidera à gagner la bataille de l’adhésion.

2/ Apprenez au plus grand nombre la définition de la santé selon l’OMS. Il n’y a là rien de complotiste et ce n’est on ne peut plus officiel !

Pour l’OMS source site de l’OMS ici :

« La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ».

Physiquement on meurt plus de cancer que de Covid… cela ne veut pas dire que le Covid n’est pas grave, cela veut dire que l’on ne peut en aucun cas réduire la santé des gens au Covid ! C’est un mensonge. Pointez-le en toutes circonstances.

La santé c’est aussi un bien-être social. Quel est le bien-être social des sous-citoyens discriminés parce que non-vaccinés ?! Cela rentre en collision directe avec les principes de la santé de l’OMS. Sans intégration sociale il n’y a pas de bonne santé ! La ségrégation est inadmissible quel qu’en soit le motif.

La santé c’est le bien-être mental, alors que les politiques menées par ce gouvernement non seulement ne règlent jamais rien, c’est au mieux mauvais depuis le début, des masques aux mensonges, et les confinements successifs, les couvre-feu et toutes les mesures restrictives de la vie affectent directement la santé mentale de nos concitoyens.

On vous rétorquera alors… il n’y a pas d’alternative !

Reportez-vous alors au premier élément de langage et parlez de la Suède.

En Suède 0 confinement et il reste encore des Suédois car ils ne sont pas tous morts du Covid, et prennent moins d’anxiolytiques que les Français qui sont rendus fous par ce gouvernement.

Gagner les coeurs, gagner l’adhésion. 

Les vaccinés ne sont pas nos ennemis, ils sont nos alliés. L’objectif est de les rallier à la réflexion, car le sujet N’EST PAS la vaccination mais le PASS Sanitaire.

Il y en a de plusieurs types.

Le vacciné qui avait très peur. Respectez le, soyez bienveillant et dites lui toujours que la vaccination est un acte intime et que vous êtes heureux pour lui s’il se sent mieux et plus sécurisé.

Le vacciné en marche, vacciné par conviction. Ne perdez pas de temps avec lui. Ils sont très minoritaires. 3% environ.

Les vaccinés forcés et contre leur gré. Ils sont très nombreux et plus l’Etat, avec sa propagande et ses menaces, les pousse à la piqûre, plus ils sont en réalité mécontents. C’est la cible prioritaire de notre communication pour les convaincre que la vaccination est une chose, et que le pass en est une autre.

Laissez la haine au gouvernement !

Faites preuve d’amour envers les autres vaccinés.

Faites preuve de compassion.

Faites preuve de compréhension envers tous ceux qui sont vaccinés ou veulent se vacciner. Ne cherchez jamais à les convaincre de ne pas le faire. C’est un choix intime et chacun doit rester libre de le faire ou pas. Respectez cette liberté, défendez-là. Ce que nous défendons ce n’est pas la vaccination ou son absence, c’est la liberté de choix, celle de choisir ce que l’on se fait injecter ou pas, et c’est l’idée de ne pas subir une discrimination sociale si l’on fait un choix qui ne convient pas à nos dirigeants.

Laissez la haine aux journalistes, aux ministres, au gouvernement et au président.

Parlez sans cesse de leur haine, de leurs excès, de leurs violences. Montrez-les pour ce qu’ils sont.

Montrez qu’ils perdent la tête quand nous, nous la gardons froide.

Il faut rallier au boycott le plus de gens possible pour rendre le coût du pass sanitaire inacceptable pour l’Etat.

Restez pacifique, restez calme, vous n’êtes pas démunis, vous pouvez tous lutter, chacun à votre place, mais plus que tout, vous n’êtes pas seuls. Vous êtes des millions.

Si nous acceptons la discrimination une seule fois pour les non-vaccinés, alors un jour, et en fonction des circonstances, nous l’aurons pour d’autres, d’autres catégories.

Aucune épidémie, je dis bien aucune, n’autorise des politiques à fouler aux pieds nos libertés, notre Constitution et nos principes d’égalité et de liberté.

On lutte au contraire contre les épidémies et contre toutes les épreuves en fonction de nos principes d’égalité et de liberté.

Vive la France.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

17 commentaires

  • Chronique d’un « Pass » annoncé mais loin d’être gagné.
    Après 1789, la France est passée d’une monarchie qui avait pour contre-pouvoirs tous les corps intermédiaires, à une oligarchie financière dénuée de tout contre-pouvoirs, le tout sous le vocable trompeur de démocratie. La démocratie est le vêtement dont se pare le pouvoir sous le prétexte qu’existe une représentation populaire. Mais cette représentation est, dans les faits, c’est-à-dire concrètement, catégorielle et non pas populaire parce que contrôlée par des partis politiques sous influence des puissances d’argent. Le véritable pouvoir aujourd’hui n’est pas à rechercher dans l’apparence des arcanes politiques, il se cache derrière l’anonymat des capitaux et dans les paradis fiscaux. Le véritable pouvoir auxquelles sont soumises les populations, maintenues dans la naïveté et l’inconscience, est économique : il appartient aux principaux détenteurs de capitaux de la planète ; lesquels ont tant et si bien œuvrés depuis des centaines d’années qu’ils sont devenus propriétaires directs et/ou indirects de la majeure partie des actifs tangibles de ce monde. Depuis le XVIIIème siècle, les principaux banquiers sont étroitement interconnectés entre eux et ont des intérêts communs et liés. Les activités de ces banquiers sont structurellement internationales, leurs intérêts pouvant être qualifiés d’apatrides, ou plus exactement de supranationaux, en ce sens qu’ils n’ont aucun rapport avec un quelconque « intérêt national » au sens culturel et géographique du terme « national ». La France, les USA et leurs alliés ne sont plus depuis le début du XXème siècle, au bas mot, gouvernés par ce qu’on appelle un phénomène politique, qui représente l’intérêt commun, mais par un cartel d’entreprises dirigé par les principales banques globales d’investissement qui ont leur quartier général, depuis Oliver Cromwell, à la City de Londres. En réalité, les Etats occidentaux n’existent plus car ils ont été privatisés lorsque le contrôle de leurs monnaies est tombé dans les mains des banquiers privés, ce qui explique, en Europe, l’apparition des institutions européennes, qui ne sont que la formalisation politique (traités de Maastricht et Lisbonne) de cette capture des règles d’organisation des peuples par des intérêts privés. Tant que le destin des monnaies restera l’apanage des banquiers mondialisés, et continuera en conséquence à échapper aux peuples qu’elles contraignent, nous assisterons à la continuation de la mise sous tutelle financière, économique, juridique et politique de ces derniers. Pour ceux qui l’auraient oublié, cette vérité a été directement précisée par l’un des fondateurs de l’oligarchie financière : « Donnez-moi le contrôle de la monnaie d’une nation et je n’aurai pas à m’occuper de ceux qui font les lois » (M.A.R.). Si l’on retourne aux fondamentaux, il apparaît en effet que la monnaie, et son pendant qu’est la dette, conjuguée au principe de l’entreprise anonyme qu’elle a juridiquement autorisé à se mettre en place, sont les armes du servage d’aujourd’hui au même titre que l’épée et la lance étaient celles du servage d’hier.
    Dans l’objectif de hâter sa prochaine disparition volontaire, les autorités politiques en charge de la France (la « Maquereaunie » en particulier) relaient avec zèle, voire même anticipent, l’agenda mondialiste consistant à appauvrir matériellement, physiquement et moralement la plus grande masse des gens peuplant la planète au profit de quelques usurpateurs, véritables escrocs économiques qui ont, aujourd’hui, pris l’ascendant sur les pouvoirs politiques des États. Aussi, la France qui n’a aucune politique, et encore moins de politique socialiste, dans le sens « social » du terme, est en revanche l’un des principaux fers de lance de l’agenda globaliste, lequel prospère sur le développement de la misère humaine.
    Les cartes sont actuellement dans les mains des populations civiles : ces dernières ont enfin, phénomène unique dans l’histoire, la possibilité de reprendre leur destin en main ; ce qui signifie, très précisément, qu’elles ont la possibilité de réinstaurer des gouvernements politiques en lieu et place des ersatz actuels entièrement aux mains des puissances financières. Les peuples auront ce qu’ils méritent : ils recevront, s’ils acceptent de se prendre en charge (en contrepartie d’un peu de courage) des fruits extrêmement bénéfiques… mais l’accepteront-ils ? Là est la question…
    Lien sur « 1789 » : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/larevolutionfrancaiseestlaresurrectiondelafemme.html

  • Leveilleur

    Nous savons que ce n’est pas une question sanitaire, mais bien une question politique de réduction des droits et des libertés.

    Les politiques n’ont pas à nous dire ce qui est bien ou mal pour nous, nous ne sommes plus des enfants, qu’ils s’occupent de ce pour quoi ils ont été élu.

    Ces politiques ont peur que nous reprenions notre souveraineté, notre pouvoir personnel, parce que ça voudrait dire que nous n’avons plus besoin d’eux, qu’il n’ont plus d’utilité dans nos vies, mais pourtant c’est vrai, eux aussi arrivent à leur apogée, comme cette civilisation, nous n’avons plus besoin d’eux pour penser nos vies ou pour être pris en charge, alors pourquoi reculer l’inévitable, ils sont déjà foutus, c’est l’évolution spirituelle de chacun qui veut ça, c’est notre âme qui cherche reprendre son pouvoir personnel et qui nous pousse vers ça.

    Dans un dernier sursaut les politiques cherchent à contrôler la masse mais ils ont d’or et déjà perdu car ils ne pourront jamais empêcher la liberté qui grandie et qui est propre à chacun depuis toujours.

  • Passetec

    La fRANCE est en Démoncratie ….

  • Radagast

    Mais il insiste avec son boycott le bougre. On dirait qu’il veut aggraver la crise économique.

    Et une fois qu’on y sera, il se passera quoi ?
    Plus de travail, des difficultés d’approvisionnement, plus d’aides pour les plus pauvres, et quoi ? Un plan du FMI comme pour la Grèce, mais en pire ?

    Un beau boycott bien réussi, ce sera un super levier, une parfaite excuse pour faire passer quasiment n’importe quelle loi.

    Il y a une autre option. Ignorer massivement le pass. Ne jamais présenter de pass sanitaire, ne jamais se faire tester contre le covid, ne jamais utiliser quoi que ce soit qui puisse tracer un positif, un malade ou un cas contact.

    La totalité du pass sanitaire et de la politique du gouvernement en général repose sur les cas et les cas contact.
    Si personne ne se fait tester, si un positif affirme qu’il n’a rencontré personne, qu’il n’a été nulle part, il n’y aura officiellement plus de cas. Donc plus de raisons ni de moyens de faire une différence entre les uns et les autres.

    On ne peut pas se battre, trop de pacifistes et de frileux crocodiles (grande gu…eule, petites pattes) prompts à crier à la révolution si c’est les autres qui la font, le boycott pour le boycott est inutile et surement contre-productif, les recours en justice ne donneront rien, alors il faut prendre le problème à la base.

    Plus aucun test fait = plus aucun cas.
    Plus de cas, plus besoin de pass sanitaire, de confinements…etc
    Simple, efficace, le seul point faible, c’est les collabos qui continueront à se faire tester. Mais la plupart d’entre eux sont déjà vaccinés, donc ils se font de base beaucoup moins tester que les autres.

    A défaut de pouvoir empêcher le pass sanitaire d’exister, on peut faire en sorte de supprimer sa raison d’être.

  • Partiellement d’accord, partiellement pas d’accord.
    Arrêter de se faire tester, bien sûr ! Je connais des personnes qui se sont fait tester parce qu’ils ne se sentaient pas bien, au cas où ! Stupide à mon sens.

    Là où je ne suis pas d’accord – mais j’aimerais l’être – c’est que les commerçants/restaurateurs…, par exemple, ne veulent pas se prendre une prune (9 000 euros maintenant je crois) parce qu’ils auront accepté des gens sans pass.
    Que tout le monde fasse pareil ? Oui, mais…dans les nombreuses petites communes qui n’ont que 3 commerces, si ce n’est un seul (le fameux bar du village), ces malheureux ne font pas le poids.
    Sur les Champs Élysées, c’est autre chose.

    Il y a aussi les employés dont la plupart n’ont pas de quoi subvenir à leurs besoins sans bosser. Donc, plutôt que de se faire tester toutes les 48h, ils se font piquer. Quitte à raccourcir de plusieurs années leur vie.

    On peut les comprendre, être en compassion pour eux, en effet.
    Pour répondre cette fois à Charles, il n’y a aucune raison de haïr les vax. Toutefois, perso, j’essaie d’éviter de les approcher. Pfizer a prévenu, ainsi que la généticienne Alexandra Henrion-Caude: ils sont contagieux !! Alors quand je vois ce mélange dans les manifs, ça m’inquiète un peu…

    • Radagast

      Tu n’as pas bien compris mon propos. Je ne dis pas aux commerçants de ne pas demander le pass sanitaire, ils n’ont pas le choix sinon ils vont perdre leur commerce.
      Je dis aux gens de ne jamais utiliser leur pass sanitaire. Si il est obligatoire pour aller dans un bar, alors on ne va pas dans un bar.

      Mais l’objectif est avant tout de ne plus se faire tester.

      On dit qu’il y a 20 000 contaminés par jour. Pour obtenir ce chiffre, il faut tester genre 1 million de personnes. Si il n’y a que 100 personnes qui se font tester, on ne passe jamais le seuil d’alerte, donc le pass sanitaire n’a pas lieu d’être, et les commerçants n’ont même plus besoin de le demander.

      • Ah d’accord. J’ai cru comprendre que tu ne préconisais pas le boycott.
        « Mais il insiste avec son boycott le bougre. On dirait qu’il veut aggraver la crise économique.  »
        Or « Si il est obligatoire pour aller dans un bar, alors on ne va pas dans un bar. »

        Je partage ton raisonnement: moins de tests, moins de « cas ». On le voit à certains moments, notamment le dimanche où le nombre de cas baisse.
        Seulement il y a bien des cas où les gens pensent ne pas pouvoir faire autrement. Dommage car il ne faudrait pas beaucoup de jours de discipline/désobéissance pour que les mensonges du gouv soient mis sur la place publique.

  • Ah oui, je n’ai pas répondu pour la question du boycott. Le but est de faire réagir les commerçants, comme je le disais hier. Lorsqu’ils auront une baisse de fréquentation de 50% par exemple, ils iront voir le maire et protesteront. Il faut l’espérer. Si le maire est inféodé, comme le nôtre, au pouvoir en place (et FMac de surcroît), il fera semblant de les plaindre et ça s’arrêtera là. Sinon, il devra faire remonter l’info au préfet. Et là… mouais… pas garanti non plus !! L’autre chien chien à son maître, je ne sais pas ce qu’il fera…
    Donc il faut des actions plus fortes encore…

    • Demeter

      Exact; nous ne sommes desormais plus a des actions de pleurnicheuses… Qui est ce mec, le conseiller ministeriel a deux balles, qui veut mener un enfer aux non vaccinés??? il a une maison? une voiture? des amis friqués? une famille??? Commencons aussi par lui faire vivre un enfer, apres on verra si il changera pas d’avis… Un ou deux bons hackers (pas russes) peuvent lui faire comprendre de changer de direction rapidement, son trip c’est la tune!!!!! et des gros bras a gros cerveaux peuvent s’y mettre aussi… NOUS SOMMES EN GUERRE…

  • CryptoKrom

    L’OMS a donc dit:  » « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ».  »

    Ahhh c’est pour sa qu’ON NOUS RENDS MALADE… (contaminations , bourrage de cranes massif mensongers, harcellement moral H24 générateur de Peurs et d’Angoisses, restrictions, PV, prisons sans juge , confinn. piquouzes recontaminantes, etc…)

    pour pouvoir mettre en place les Lois des Envahisseurs ! .
    Bref rien a voir avec votre Bien-Etre s’ils instituent le MAL !

  • CryptoKrom

    Techniques contre le Pass OK !

    Mais…. pour les vaxxinés… forcés ou pas…. je suis pas du méme avis.

    Vous m’avez assez lu pour sa….
    Chacun doit assumer ce qu’il décide !

    Coté Compassion….j’en ai jamais eu de qui que ce soit !
    …méme malade comme un chien allité plusieurs jours en crevant de soif….PERSONNE !
    Zero compassion…d’aucun proche méme pas ma mére…
    pourtant tous ses proches,
    passant tous les jours a quelques métres de moi…. RIEN !
    Zero….chacuns ne vivant QUE DANS SA Bulle d’Existence Personnelle !

    Alors les autres hein…. PFFOUHHAA !

    Chacuns aura ce qu’il MERITE ! DIEU en sera SEUL JUGE ! …et pas VOUS !

    Venez pas m’enm… pour un mouchoir, j’en ai…..plus !

  • Sully-Morlandimus

    Le 20 octobre l’UE va annoncer l’Autorisation de Mise en Marché de 4 à 5 thérapies médicamenteuses contre la merdouille dont une –espagnole– qui est pressentie pour un taux de guérison de l’ordre de 100% quelque soit le variant et l’état de gravité de l’affection du patient.
    Du coup les vaccins encore en phase III non terminée ne pourront plus être prescrits et délivrés jusqu’à l’obtention de leur AMM respectif.
    L’UE se couvre ainsi de futures procédures en justice.
    Celui qui se croit être le Young Leader ( 2019) des contre vérités a bien dit suite à l’annonce faite au sujet du ausweis nazitaire qu’à la minute où il y aurait une (autre) solution ils arrêteraient ce cirque. Donc, ils connaissent le timing exact de la commission européenne et ce faisant font tout pour atteindre un quota de vaccinés-tracés- ausweissisés dépassant les 90-92% de la population.
    Je vous laisse en interpréter le profond cynisme.
    En amuse gueule, des nouvelles d’Israël…….nouvelles officielles du ministère de la santé……non complotiiistes !
    https://www.businesstravel.fr/israel-ne-rouvre-pas-ses-frontieres-aux-voyageurs-vaccines.html

Laisser un commentaire