« La réponse chinoise aux droits de douane américains ! ». L’édito de Charles SANNAT

Source Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Pour le moment la réponse chinoise aux droits de douane américains restent modérée, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de rétorsion. Il y aura rétorsion chinoise. C’est une certitude. Mais, la Chine travaille toujours avec un esprit de temps long. Alors que Poutine est en visite d’Etat à Pékin et que jamais les relations sino-russes n’ont été aussi étroites et les coopérations aussi vastes, voici ce qu’a dit le ministre des affaires étrangères chinoises.

Ses propos ne souffrent aucune ambiguïté « stratégique » comme dirait notre phare du palais national.

« Si les Etats-Unis considèrent constamment la Chine comme leur principal rival, les relations entre les deux pays resteront marquées par des troubles et des problèmes, a déclaré M. Wang.

Notant que la question de Taïwan est la « première ligne rouge » à ne pas franchir dans les relations sino-américaines, M. Wang a dit que la Chine exigeait des Etats-Unis qu’ils restent fidèles au principe d’une seule Chine et aux trois communiqués conjoints sino-américains, s’abstiennent d’envoyer des signaux erronés aux séparatistes recherchant l’ »l’indépendance de Taïwan », et respectent l’engagement du président américain, Joe Biden, de ne pas soutenir « l’indépendance de Taiwan « , de ne pas soutenir « deux Chines  » ou « une Chine, un Taïwan », et de ne pas utiliser la question de Taiwan comme un outil pour contenir la Chine.

La Chine demande également que les Etats-Unis cessent d’armer Taïwan et soutiennent sa réunification pacifique, a-t-il ajouté.

M. Wang a déclaré que le droit du peuple chinois au développement était inaliénable. Les Etats-Unis ont adopté des mesures sans fin pour réprimer l’économie, le commerce, la science et la technologie de la Chine, a-t-il déclaré, notant qu’ »il ne s’agissait pas d’une concurrence loyale mais d’un endiguement, et pas d’une réduction des risques mais d’une création de risques« .

Les Etats-Unis doivent mettre en œuvre leur déclaration selon laquelle ils ne cherchent pas à contenir le développement économique de la Chine, ne cherchent pas le découplage avec le pays, et n’ont pas l’intention d’arrêter les progrès scientifiques et technologiques, a déclaré M. Wang.

Ils doivent cesser de faire du tapage autour de la « surcapacité » en Chine, révoquer les sanctions illégales imposées aux entreprises chinoises, et cesser d’imposer des tarifs douaniers de la section 301 qui violent les règles de l’OMC, a-t-il ajouté. »

Quant à l’ambassade de France en Chine vous pourrez aller lire ses derniers commentaires à ce sujet.

Les Etats-Unis se lancent à corps perdus dans une démondialisation qu’ils tentent d’organiser à leur profit unique.

Cela ne se fera pas sans grands chocs économiques, sans raréfaction, pénurie et inflation.

La démondialisation qui se déroule sous vos yeux est aussi inflationniste que la mondialisation était déflationniste.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur contenu ou orientation.

2 Commentaires

  1. Petit commentaire sur un des articles joints: la résistance des caissières. J’en suis fort aise ! En fait, c’est surtout NOTRE résistance qui fait le poids. Je n’irai jamais dans un magasin entièrement automatisé. Que vivent les relations humaines ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

Laisser un commentaire