Malgré le demi-tour nucléaire de la COP28, Jancovici veut vous sucrer vos animaux de compagnie

Source H16

Le monde de l’acrobatie compte une nouvelle figure d’importance : Emmanuel Macron, l’actuel locataire de l’Élysée, vient en effet de réaliser une cascade particulièrement osée, un salto arrière carpé doublé d’un 180° virevoltant afin de … relancer le nucléaire.

Eh oui, le cru de la COP28 de cette année promet d’être franchement charpenté : après des années d’atermoiements, de pleurnicheries sur l’avenir de la planète et sur l’indispensable nécessité de planter des moulins à vent et des miroirs magiques un peu partout, voilà qu’une majorité de dirigeants mondiaux, confrontés aux rendements anecdotiques de ces technologies, se retrouvent à présent à pousser l’énergie nucléaire : c’est ainsi qu’une vingtaine de pays ont appelé à tripler les capacités de l’énergie nucléaire dans le monde d’ici 2050, par rapport à 2020.

On attend donc avec une certaine gourmandise que ces déclarations grandiloquentes se traduisent par des actes et des projets politiques concrets que notre président s’empressera de présenter devant le peuple : après tout, si l’on doit tripler la capacité nucléaire du monde, la France doit faire sa part et devrait donc, en toute logique, construire sur son territoire de nombreux nouveaux réacteurs. Évidemment, après les petites envolées lyriques du frétillant Macron sur Fessenheim, le virage intégral promet quelques moments croustillants et les têtes révulsées et apoplectiques des militants écolo-hystérique du pays promettent de fournir une grosse cargaison de support mémétique .

Et à propos de virage, cette COP28 est aussi l’occasion pour le même Macron d’en réclamer un concernant le charbon : que voulez-vous, c’est cracra, cette source d’énergie, et il faudrait vraiment songer à ne plus l’utiliser.

Certes, mais à qui donc s’adresse le président français ? Certainement pas aux Français qui n’utilisent quasiment pas le charbon, mais plutôt aux Chinois, de loin les plus gros consommateurs de charbon dans le monde : selon le BP Statistical Review of World Energy, ils comptent pour 51,7% de la consommation mondiale de charbon en 2019, suivis par l’Inde (11,8%) et les États-Unis (7,2%).

Dès lors, on peut s’interroger sur la portée réelle des exhortations de Macron, président d’un pays en perte de vitesse sur à peu près tous les sujets (sauf l’imposition de ses contribuables, hein), et ce alors qu’il ne peut même pas faire valoir une quelconque constance dans ses avis, ses projets ou ses dispositions.

En outre, Macron semble un peu oublier que la Chine consomme tout ce charbon pour ses besoins énergétiques gigantesques et notamment lorsqu’elle fait tourner ses usines qui fabriquent les panneaux solaires, les éoliennes, les batteries et les véhicules électriques que le même freluquet pousse à utiliser partout chez nous et en Europe. L’incohérence d’ensemble (appelée État stratège, n’est-ce pas) étant devenu une marque de fabrique macronienne, elle n’étonnera que les plus endoctrinés.

Et si l’on peut malgré tout se réjouir que cette COP28 marque enfin un vague retour au bon sens de certains dirigeants qui comprennent l’absurdité des solutions écologiques “alternatives”, intermittentes et économiquement désastreuses au nucléaire, au pétrole et au charbon, on doit rappeler que ce genre de raouts internationaux ne sont que des spectacles hypocrites proposés par des brochettes de clowns se déplaçant en jet qui crament des tonnes de kérozène pour aller à Dubaï, c’est-à-dire un endroit climatisé et refroidit à grand coup d’énergies fossiles, clowns qui essaient ensuite de nous expliquer comment nous passer de climatisation et de voyages en avion.

D’ailleurs, puisqu’on parle de supprimer les voyages en avion, comment ne pas rappeler le cas (clinique, pour ainsi dire) de Jean-Marc Jancovici qui, récemment, voulait tendrement nous assigner à résidence pour le bien de la planète (un peu) et de son porte-monnaie perso (surtout) via des conférences sur l’énergie à la clef, en limitant de façon arbitraire et ridiculement basse le nombre de vols aériens autorisés par personne dans une vie.

De façon coïncidente, le même verdolâtre vient de nous infliger une nouvelle réflexion, cette fois-ci sur les animaux de compagnie, estimant à tort qu’ils avaient un impact sur le climat. Harpant sur le fait (sans intérêt pour le climat, du reste) qu’un chien représenterait 1 tonne de CO2 (et 12.5 grammes de poudre de perlimpinpin, selon les calculs précis du laboratoire Jancobobar) soit 10% de l’empreinte carbone d’un Français, il en conclut qu’il faudrait tout faire pour se passer d’eux.

Après l’interdiction larvée des voyages aériens (puis de tout voyage, hein, après tout, quel besoin d’aller plus loin que le département ?), après la volonté de masquer les animaux d’élevage, on sent nettement poindre l’envie d’interdire les animaux de compagnie qui mangent, qui occupent de la place et qui pètent sans arrêt.

Finalement, c’est toujours la même chose avec l’écologie punitive : d’abord on calcule tout, on mesure, on vérifie ce qui dépasse et ce qui rentre dans les bonnes cases. Tout doit être connu, compté, avec cette précision que le ridicule ne peut jamais atteindre. Une fois les calculs faits, inévitablement, on commence à limiter, à restreindre pour qu’enfin, les observations rentrent dans les prévisions, qu’enfin la réalité se plie aux plans (quinquennaux). Le côté soviétique n’est pas fortuit : c’est la même pensée mécaniste, collectiviste et anti-humaniste qui est à l’œuvre.

L’étape ultime est bien sûr atteinte lorsqu’on commence à interdire et à punir ceux qui ont bravé les interdictions en leur donnant ensuite le choix entre le goulag ou le plomb.

On pourra cependant faire remarquer à Jancovici que l’Humanité se tournant vers le nucléaire et abandonnant le charbon (notamment chez les plus gros consommateurs), les efforts punitifs des Français en terme de voyages et d’animaux domestiques seront (en plus d’êtres nanométriques) parfaitement inutiles. Il devrait donc garder ses bonnes idées et se les appliquer soigneusement, ce qui lui interdira tout voyage en dehors des frontières française, le brave écolo ayant déjà amplement dépassé son quota personnel de délires carbonés en avion.

H16

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur contenu ou orientation.

Volti

16 Commentaires

  1. Avec mes amis de l’association Résistance 5G Nantes, nous avions déjà il y a quelque deux ans discuté longuement sur l’avenir de l’énergie dans le monde. Disons que ce n’est pas brillant.
    .
    Jean-Marc Jancovici, le nucléariste de l’étape, avait pourtant soulevé le lièvre : AUCUNE solution n’est satisfaisante pour l’avenir, sauf celle dont on ne veut pas parler. Nous voulons parler de la VRAIE modération énergétique. Bien au contraire, sous des prétexte variés on empile des “solutions” qui sont à nouveau des gouffres énergivores, et qui ne réduisent en rien les consommations antérieures.
    .
    C’est bien pour cette raison que nous tentons, avec d’autres associations de la Planète, de nous élever contre tout ce qui est production électro-énergétique nouvelle comme le Linky (entre 30 et 35 millions sur la France), qui ajoute sa consommation propre à celle des concentrateurs (il y en a 700 000 en France), aux Data Centers souvent gigantesques, sources de réchauffement, et gabegies d’industries extractives compliquées, de transformations hyper-polluantes (ah, c’est vrai, tout est délocalisé en Chine). S’y ajoutent tous les terminaux divers (“smartphones”, capteurs divers par milliards) qui rivalisent de pollutions hertziennes en très haute fréquence pulsée, la pire.
    .
    Il y a quelques jours mon copain Stéphane Lhomme, qui lutte contre le Linky presque depuis le début, a prévenu qu’il allait être très pris par la lutte contre le renouveau (tu parles !) du nucléaire. On a pourtant connu Maïak, Tchernobyl, Fukushima…. des dossiers restés brûlants.
    .
    Oui, solution il y a; et nous tentons d’y faire toucher du doigt les décideurs, les influenceurs…. il s’agit d’un sujet tabou ! Remplacer les terminaux hertziens (dont les smartphones, aïe !) par des connexions fixes utilisées uniquement à bon escient. S’élèvent contre ce trait de bon sens les industriels (comme d’habitude, et ils sont puissants) et AUSSI les usagers, complètement accros à leurs zapettes partout, sur la route, dans le train, à l’école, avec les copains et copines, partout ! Et ceci bien entendu au détriment de leur santé future.
    .
    Même processus avec “le Linky”, qui est dans le monde semble-t’il (nous cherchons encore un peu partout) la pire façon de récupérer des données, aussi bien au niveau énergétique, que confidentialité, que santé (des personnes se suicident en raison des nuisances parfois insupportables, j’en connais ou du moins j’en ai connues). D’autres moyens existent, BEAUCOUP plus satisfaisants aux dires mêmes des syndicalistes d’EDF.
    .
    L’énergie ? Un très bon moyen pour détruire la France et les Français, y compris ceux qui viennent d’y arriver. Car il faut tenir compte des supertankers de pétrole et de gaz quand ce n’est pas de charbon, mais aussi des porte-conteneurs devenus gigantesques, des paquebots de croisière (je repense à celui au pied duquel j’étais passé plusieurs fois à Saint Nazaire (Harmony of the Seas, 362,12 mètres de long, 47,42 mètres au-dessus de la ligne de flottaison soit au moins onze étages)) : tous ces machins-là polluent autant qu’un million de voitures par kilomètre CHACUN, mais on n’en parle pas ; de plus, quand ils sont au port leurs machines tournent au ralenti, car le fuel utilisé est si lourd – et chargé de déchets graves – qu’il ne doit pas descendre en-dessous de 50°C sous peine de se solidifier dans les tuyaux. L’oncle de ma femme, ingénieur à la Transat, autrefois, inspectait régulièrement les tuyaux pour les maintenances périodiques d’hiver, DE L’INTÉRIEUR tant c’était gigantesque, dans le paquebot France. On a du mal à s’imaginer. Ajoutons les grands yachts des très très riches, qui se déplacent un peu partout, et ils sont nombreux ! Sachant qu’en général pour un oui ou pour un non (en général c’est oui) ils ont aussi leur avion personnel, et ce ne sont pas des Piper Cub. Dans un village très particulier en Bretagne, TOUS les habitants ont leur avion de loisir personnel, ou leur hélicoptère, le plus farfelu ayant carrément un bimoteur. Le village est configuré pour les évolutions de ces engins volants loin, très loin des appareils volants sans pilote à bord.
    https://www.dji.com/fr/dji-fpv?site=brandsite&from=landing_page

    • On lui doit une fière chandelle à ton ami. Il a été le premier à lancer l’alerte sur le Linky. Courageux, il doit faire face à de multiples procès, stupides, juste pour l’enfoncer. Il a toute ma reconnaissance. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  2. Si vous me faites chi**, c’est pas mon animal de compagnie qui va finir empailler https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  3. Manipulation par faux postulat de départ.

    – Nous avons les gisements et nous avons la technologie, depuis longtemps pour l’exploiter correctement, le CHARBON.

    – En vérité, technologiquement parlant, le CHARBON n’est que très peu polluant.
    Pour peu que l’on veuille bien y consacrer le prix d’une méthodologie de traitement adéquate durant tout son cycle de exploitation/transformation.

    Mais Chuttt !!! ..Faudrait quand même pas qu’on devienne autonome. Et que le péquin moyen s’aperçoive de la trahison du politique ayant détruit sciemment la France.

  4. Peut-être y a t-il (aussi) un autre objectif à cette potentielle interdiction des animaux domestiques: on sait ce qu’ils apportent au plan psychologique et même de la santé (puisque les deux vont ensemble). Alors priver les gardiens de ces animaux, enfants compris, ce serait source de déstabilisation – une de plus -, les peluches n’exerçant pas les mêmes fonctions.
    Dans certains hôpitaux, certains EHPAD, .. les chiens et les chats sont admis. On connaît le rôle des chevaux dans les soins aux handicapés, autistes … Il y a aussi les “bars à chats”…

  5. J’ai dit cela à mon chien. Il n’est pas content du tout (le toutou). M’a dit choper Jean-Marc aux mollets s’il passe dans le coin.

  6. Quand je vous disais (depuis des années) que ce Jancolobobo était un fils de P…arachutiste; …y’en avait toujours un ici pour le défendre, j’espère que cette fois vous avez compris qu’il n’a jamais été de notre côté ce Bat…racien !! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    • Dommage qu’il soit trop nucléophile, ce n’est pourtant pas un imbécile, loin de là !

      • Le mec veut que l’on pique nos animaux de compagnie pour sauver la planète et rêve de nous imposer un pass’ carbone en forme de crédit social, et tout ce qui te dérange c’est que le mec serait trop nucléophile ; …t’es sérieux là ?!

        • Trop nucléophile, cela veut dire qu’il veut détruire la planète. Mais pour cacher cette tendance, il reporte la responsabilité de cette destruction sur des créatures sans défenses : ce n’est pas loin de la sociopathie, là ! Hélas, je suis très sérieux ! Hélas !

  7. Et juste au cas ou ces petites centrales nucléaires seront construites par les USA ! …et ensuite l’UE nous empêchera rapidement de les utiliser ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  8. Quand je pense que c’est pour des raisons uniquement politiques (et financières sans doute pour des prescripteurs) que la France s’est privée de Superphœnix….. à mon avis elle se serait moins accrochée au Niger !
    (sachant tout le mal que peut apporter le nucléaire, même si “la frontière est capable d’arrêter les nuages pollués” comme osait l’affirmer un certains professeur — blanchi depuis par la cour de cassation).
    .
    Incidemment, un ami (oui, encore un) météorologue quand il l’a su, s’est fait immédiatement muter aux Antilles, qui venaient pourtant de prendre de plein fouet l’ouragan Hugo. Il a bien fait !

Les commentaires sont clos.