Bande passante, par Lediazec

Source Lediazec

Un homme biologique devient Miss Pays-Bas. Un travelo devient champion féminin de lancer du javelot – j’extrapole à peine –, ou « championne » du monde de boxe féminine.

Que cela choque ou non, n’a pas d’importance, puisque la décérébration fait partie du programme. Le monde se retrouve tête-bêche, applaudissant des oreilles, léchant les pieds de qui lui botte le cul.

La sortie du film Sound Of Freedom est l’occasion chez nos ennemis de la presse-collabo de s’en donner à cœur-joie.

Tiré d’une histoire vraie, de Tim Ballard, ex de la CIA, ce film au budget modeste cartonne au box-office. Au point de talonner le dernier opus d’Indiana Jones au box office, lit-on.

Le film aborde le sujet mille fois occulté de la traite des enfants, du trafic sexuel, de la pédophilie et de l’adrénochrome, ces « crimes rituels » pratiqués chez les gens de l’élite. L’horreur d’une vie sans la vie, où les élites mondiales sont mouillées jusqu’au cou !

Le Parisien, média subventionné, lance les contre-mesures, annonçant que le film sera interdit en France, car le contenu fait partie des théories du complot, chère à la « complosphère », jetant de la boue au visage de qui dénonce ces crimes.

Le journal « populaire » n’explique pas qui ou quoi motive le sabotage d’une œuvre militant contre une telle horreur. Un jour viendra où certains salauds devront rendre des comptes devant les tribunaux !

Peut-être quand ceux-ci seront débarrassés des complices.

Revenons à nos moutons. Les émeutes récentes ont servi à casser et à piller. Mais pas que. Le traumatisme est grand.

A ce jour, je n’ai pas entendu de témoignages sur des librairies prises d’assaut et dévalisées par un public cherchant à élargir son champ de connaissance. La lecture serait-elle tombée en désuétude ?

Il se murmure sous le manteau (c’est une grande taille) que certains casseurs ont été cornaqués (et payés ?) pour que, pendant que l’homme ordinaire cultive la trouille devant son écran-télé, l’État vote des lois « liberticides » afin de souquer les derniers écrous d’un régime qui pue la dictature, malgré la pulvérisation intensive de produits neutralisants !

Tout va si vite ! Jugez-en : on nous annonce d’ores et déjà un « duel Édouard-Philippe/Marine Le Pen » aux présidentielles de 2027. Les blaireaux vont être à la fête ! Aurons-nous droit au redondant « j’ai voté contre Le Pen, j’ai sauvé la France » ?

Parions que Poutine sera de la partie pour « intrusion dans la politique intérieure de la France » !

« 64, c’est non » ! C’est écrit sur les murs, à propos de l’âge de départ à la retraite. Un drôle a fait de l’humour, ajoutant : « 64, c’est le département de la Morgue. Non, merci ! »

On me souffle – Oh, rumeur, que j’aime ta rumeur ! – qu’à partir de tout bientôt, les réseaux sociaux, couic ! C’est le fantasme de la bande à Macron et des non élus de l’UE. Celui de Jacques Attali aussi. Grand artificier de tous les sales coups depuis 1981, sous toutes les présidences, n’a-t-il pas annoncé l’inéluctabilité d’une « censure des réseaux sociaux » comme un acquis politique ? D’une « mise au pas » de la bétaillère  ! Depuis le temps que ça le démange d’éradiquer du complotiste comme on tire une taffe sur un clope !

On verra. Ce que l’observation de la vie nous apprend, peut présenter des variations notables. Un exemple récurrent de rouage grippé : si, pour empêcher le vol, le banquier met à jour inlassablement de nouveaux modèles de coffres-forts dits « inviolables », c’est parce qu’il sait que le voleur, n’ayant autre chose à faire, a déjà en mains les outils pour craquer le nouveau système !

Pour bien nous l’enfoncer, dans le crâne, restons polis, Gabriel Attal, la voix de son Maître et bidule chargé des comptes publics, l’annonce : « un effort global sera demandé aux français en 2024 pour réduire la dette ».

Comme les très riches sont logés dans des paradis fiscaux, qui restera pour raquer, d’après vous ?

Nous sommes le 14 juillet, jour de la Fête nationale. Macron a décidé de fermer son clapet et ne pas s’adresser au pays comme le veut la tradition.

S’il pouvait profiter de l’occasion pour se barrer du pays, la nation lui serait reconnaissante ! Le bon week-end !

Sous l’Casque d’Erby

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur contenu ou orientation.

Volti

Un Commentaire

  1. J’aimerais bien, pour me marrer, voir un transformer™ participer à une équipe de natation synchronisée, cela devrait valoir son pesant de chocolat !
    https://i53.servimg.com/u/f53/11/40/28/12/transf10.jpg
    .
    Quant à la Complosphère (terme inventé par ceux que ça gêne), je m’étonne qu’elle ne soit pas contrée par unComploKub plus logeable, à moins que les Grands Décideurs ne craignent qu’il prenne le bouillon !

Les commentaires sont clos.