La France reste championne des dépenses sociales

Source STATISTA

Comme le révèlent les dernières données publiées par l’Organisation de coopération économique, la France reste le pays riche qui consacre le plus d’argent aux prestations sociales.

Les dépenses sociales de l’Hexagone représentaient 31,6 % du PIB national en 2022, un chiffre en légère baisse après le niveau record de 32 % atteint en 2015 et 2016. Ces dépenses couvrent l’ensemble des prestations sociales publiques : retraite, santé, famille, emploi, etc. Et si la France n’est pas la plus dépensière dans chacune de ces catégories, elle reste parmi les pays les plus généreux pour chacune d’entre elle, ce qui explique sa première place au classement général.

Proche du niveau de l’Hexagone, on retrouve des pays voisins comme l’Italie (30,1 % du PIB), l’Espagne (28,1 % du PIB) et la Belgique (29 % du PIB), mais aussi des pays nordique comme la Finlande (29 % du PIB) et le Danemark (26,2 %du PIB). La moyenne de l’OCDE se situe à 21,1 % et ce sont des pays comme la Corée du Sud (14,8 % du PIB), l’Irlande (12,8 % du PIB), la Turquie (12,4 % du PIB) ou encore le Mexique (7,4 % du PIB) qui figurent parmi les moins dépensiers de l’OCDE en rapport à leur PIB.

Infographie: La France reste championne des dépenses sociales | Statista Vous trouverez plus d’infographie sur Statista

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur contenu ou orientation.

10 Commentaires

  1. “Open-bar et que ça coule à flot !”
    Tant qu’il y a de l’argent gratuit en endettant même les génération futures, pourquoi s’en priver.

    Mais bon, on va peut-être moins rigoler quand les investisseurs étrangers ne voudront plus financer nos dettes toutes pourries d’état.
    Là, le retour à la réalité va faire mal, très très mal…https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    Ps : Sans compter que le PIB de la France est totalement surgonflé artificiellement . Donc en vérité , les dépenses sociales représentent beaucoup beaucoup plus.

  2. Ne t’inquiètes pas pour ça. Pour l’Uk, l’argent coule aussi à flots. Pour les retraités morts de certains pays aussi, pour la sécu offerte aux étrangers aussi, même morts, pour les prestations sociales de nos élus qui, logiquement, ne devraient pas y avoir droit, itou.
    D’ailleurs, appeler ainsi les retraites, alors que c’est un juste retour des choses et non une aumône – même si la somme mensuelle peut le laisser penser -, je trouve que c’est un abus de langage.
    Il faut aussi voir que nous sommes le (ou l’un des) pays les plus ponctionné du monde. Il est assez logique d’en recevoir les avantages. Si là encore, on peut parler d’avantages. Admettons…
    Donc on regarde là encore par le petit bout de la lorgnette, sans voir la totalité. SI on arrêtait le gaspillage vers l’étranger, il y aurait bien assez d’argent pour les Français (et citoyens de France, habitant EN France).

    • Que l’argent coule a flot encore et toujours, je n’ai aucun doute.
      Par contre, quand il ne faudra même plus l’encre pour l’imprimer, tu sera biens avancée.

      A part l’or, tout les autres moyens monnaies c’est de la dette.
      Et quand c’est de la merde(sans contre valeur réelle) et bien, cela se passe très mal.
      C’est si dur que ça, à comprendre ça ?

  3. Augmentez les salaires … les dépenses sociales diminueront !!! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
    Le SMIG de l’époque (1950) était prévu pour faire vivre un foyer avec 2 enfants … alors, si on le compare au SMIC d’aujourd’hui … quel progrès !!!

    • Augmenter les salaires n’augmentera pas notre de capacité de production.
      Le problème est là, nous consommons infiniment plus que nous produisons.
      Et donc, pour maintenir notre train de vie, la France s’endette depuis 50 ans. Mais ce temps touche à sa fin…

  4. Eh ragnagna et ragnagna… Le vrai boulet de notre pays, ce sont les Lagardère, Drahi, Arnault et autres parasites milladaires qui ne payent pas d’impôt, qui planquent leur pognon avec la mafia des paradis fiscaux, qui touchent des milliards d’euros d’aide et ne créent aucun emploi, qui jettent les gens comme des kleenex, qui délocalisent sans cesse, privant ainsi la France de son travail, de sa production, de son énergie et condamnant des millions de gens au chomâge.
    Ceux-là oui, coûtent. Le reste c’est baratin de canailles communicants payés pour faire les Jesuispartout des temps de paix au service de ce même patronat qui s’est livré aux nazis avec un immense plaisir. Voir “Le choix de la défaite”, d’A. Lacroix-Riz.

    • C’est peut-être bien le problème, mais les français ont laissé faire en regardant passivement leur futur mise à la casse, consciencieusement effectuée par ces gens.
      Maintenant s’en vient l’inéluctable conséquence socio-économique.

      • Les français sont des moutons, même pas enragés, vont chez papa et maman le dimanche, et reprenne le taf sans broncher, sans rien voir le lundi, avant de se vautrer en canapé pour mater l’Hanounaze ou les Musclor débiles. Niveau CM1. Plus aucune résistance, aucune conscience de rien. Je les ai vus tous ces crétins à faire la queue pour s’injecter la dose mortelle et rien dire quand l’américain de l’Elysée a craché sur les non-vaxx. Méritent pas grand-chose, ces gris esclaves. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

        • Ouais mais le vrai problème à mes yeux, c’est que tous ces intellectuels “d’Hanounaze ou des Musclors” nous emmènent toi et moi avec eux.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

Les commentaires sont clos.