Les sanctions contre la Russie reviennent en boomerang contre l’Occident

Par Alexandre Lemoine pour Observateur-Continental

La pression par les sanctions visant la Russie et les pays qui soutiennent l’opération militaire spéciale, qui prenait de l’ampleur tout au long de l’année 2022, pourrait grandir prochainement avec un dixième paquet de sanctions. 

L’initiative d’adopter des restrictions venait toujours et avant tout du côté américain. Ce sont les États-Unis qui faisaient pression sur leurs partenaires européens, notamment l’Italie et l’Allemagne, pour les inciter à adopter une position plus ferme vis-à-vis de la Russie. 

La nouvelle année de fut pas une exception. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a déclaré le 10 janvier, lors d’une conférence de presse, que l’UE adopterait de nouvelles restrictions. « Nous élargissons les sanctions contre ceux qui soutiennent les actions de la Russie par des moyens militaires, par exemple contre la Biélorussie et l’Iran », a-t-elle dit. 

Premièrement, le sort des actifs russes bloqués reste toujours d’actualité pour les États-Unis et l’Union européenne. Plusieurs pays de l’UE insistent sur leur saisie au plus vite et leur transfert à Kiev pour rétablir son économie. Deuxièmement, le premier ministre ukrainien Denys Chmyhal, lors de sa récente rencontre avec le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans, a insisté pour que les nouvelles sanctions incluent des restrictions contre le secteur nucléaire russe. 

En examinant de près la question relative aux restrictions décrétées contre le secteur nucléaire de la Russie, il convient de noter que ce n’est pas seulement un puissant complexe composé de 350 entreprises et organisations employant plus de 250.000 personnes. C’est aussi un fournisseur de technologies uniques d’enrichissement d’uranium reconnues dans le monde entier, et c’est la Russie qui reste aujourd’hui l’un des plus grands exportateurs d’uranium. 

Rien que les États-Unis ont importé en 2021 550 tonnes d’uranium russe enrichi d’une valeur de 645,7 millions de dollars, et pour la même somme Washington a acheté de l’uranium russe enrichi entre janvier et octobre 2022. Sur fond de crise gazière survenue en UE, il serait logique de supposer une hausse de la demande d’autres sources d’énergie, notamment nucléaire. Le premier violon en Europe en l’occurrence revient à la France avec plus de 50 réacteurs actifs d’une capacité totale de 61,4 GW. Une part aussi élevée de l’énergie nucléaire de la Cinquième République explique également une consommation annuelle d’environ 10.000 tonnes d’uranium, dont 8.000 tonnes viennent d’étranger, y compris de Russie. 

En 2022, la France a significativement accru les achats d’uranium à la Russie, et ce, souvent en contournant les sanctions. Emmanuel Macron fait face à un choix difficile. D’un côté, il faut suivre l’UE, de l’autre, il faut penser au bien-être de son propre pays. Certes, il existe plusieurs autres États fabricants d’uranium tels que le Canada, le Niger et l’Australie. Mais il y a aussi la Chine, dont l’industrie est prête à acheter littéralement tout. C’est pourquoi il reste à savoir si la France aura suffisamment de combustible pour ses propres centrales nucléaires en cas de sanctions contre le secteur nucléaire russe. Il faut seulement rappeler combien de fois le président français téléphonait à son homologue russe depuis le début du conflit armé en Ukraine. 

Il ne faut pas non plus oublier un autre chiffre mentionné par Greenpeace. Presque 30% de l’uranium pour les centrales nucléaires vient de Russie et du Kazakhstan. Et bien que la part de ce dernier dépasse celle de la Russie, il ne faut pas balayer un autre avantage primordial du nucléaire russe – l’enrichissement de l’uranium. Selon les experts, la Russie possède 42% des capacités mondiales pour son traitement. Sachant que la majeure partie de l’uranium en provenance du Kazakhstan se retrouve d’abord dans les usines d’enrichissement en Russie avant d’être expédiée aux acheteurs. 

Il convient également de garder à l’esprit les grands projets étrangers de construction de centrales nucléaires avec la participation de la Russie. Il est question au total de huit projets, dont la centrale nucléaire turque d’Akkuyu, et les capacités en cours de construction en Biélorussie, en Inde, en Hongrie, au Bangladesh, en Chine (deux centrales) et en Égypte. Le portefeuille des commandes étrangères compte 34 unités de production à différents stades de réalisation. Ce qui explique le discours du premier ministre hongrois Viktor Orban du 2 décembre 2022: « L’adoption de sanctions sur les livraisons de gaz russe et l’énergie nucléaire russe aurait des conséquences tragiques pour la Hongrie, et Budapest s’efforcera d’empêcher une telle démarche de Bruxelles », c’est pourquoi le gouvernement hongrois « se battra pour défendre ses intérêts ». Et ce n’est pas une question politique ou idéologie, c’est une question de sécurité. La coopération énergétique entre Moscou et Budapest est nécessaire pour que les gens et les entreprises en Hongrie ne soient pas confrontés à des restrictions dans l’utilisation de l’énergie. 

De cette manière, on ignore si les nouvelles sanctions contre la Russie seront efficaces. Alors que les restrictions contre le secteur nucléaire se retourneront contre les pays européens eux-mêmes.

Alexandre Lemoine

Voir aussi

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

9 Commentaires

  1. Dans l’Immonde: La guerre en Ukraine considérée comme la plus meurtrière en Europe depuis 1945 …

    Même mon père m’a reproché de ne pas être empathique avec l’Ukraine.
    J’ai failli le traiter de crétin !!!

    Journalistes de mer**, pourquoi juste regarder en Europe?
    Et l’Irak, la Libye, etc. ?

    On nous montre un bâtiment éventré et tout le monde se met à genoux pour prier contre Poutine.

    Vous étiez où bande de braillards avant ?
    Vous attendiez le OK des journalistes ???

    Vous écoutez/lisez quoi quand vous n’avez pas les doigts dans le nez ???

    Quand on écoute les journalistes, ‘plusieurs’ se plaisent à dire que les mathématiques ce n’est pas pour eux. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    Je pense que l’intelligence n’ont plus !!! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

    • Témoignage d’un vieux de plus de 60 ans.

      Vu que je ne les ai qu’exceptionnellement côtoyées dans ma jeunesse, je peux t’affirmer que l’intelligence associée à l’indépendance d’esprit ne se sont pas éteintes dernièrement. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • Bonjour …

        Si ce n’était que de leur stupidité, je ne m’en ferais pas trop, mais les gens qui les écoutent sont pendu à leurs lèvres comme si c’était paroles d’Évangiles.

        Il n’y a presque plus aucune réflexion.
        C’est hallucinant !!!

        Et moi qui aime la science en général et les maths, je me tape du crétin de matin au soir parfois.

        Je repense souvent au ailes de l’avion qui se seraient repliées sur elles-même en s’encastrant dans le Pentagone le 11 septembre, justifiant le petit trou formé pour laisser passer l’avion avant que le toit s’écroule 30 minutes plus tard https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

        J’ai mal à la tête … j’arrête https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  2. Je vais corriger une petite erreur de datation…https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

    Nos chefs sont super-vexés car le 14 janvier (pas le 17, je m’étais trompé avec la date d’annonce), les Kieviens ont reçu une salve de missiles sur leur territoire qu’ils n’ont pas pu repérer avec les radars, faisant une connerie en tentant un tir anti-missile à dniepropetrovsk qui entraîna la démission d’Arestovych pour avoir parlé.

    C’est bien le 17 janvier que les Kieviens ont annoncé leur impossibilité devant la furtivité des missiles hypersoniques qui reste un mystère ainsi que la manœuvrabilité.

    « La Direction principale du renseignement du ministère ukrainien de la Défense n’a pas averti les autorités du pays de nouvelles attaques de missiles sur des cibles stratégiques. C’est ce qu’a déclaré Oleg Soskin, conseiller de l’ancien président de la république Leonid Kuchma.
    Les services de renseignement n’ont rien rapporté. Où est la Direction principale du renseignement, où est-ce (chef de la Direction principale du renseignement du ministère de la Défense de l’Ukraine Kirill. – Ed.) Budanov. [Ils ne savaient rien] qu’une frappe de missile était en préparation, qu’ils atteindraient calmement Kiev, Lvov, Loutsk, Jytomyr, Rivne », a-t-il déclaré sur sa chaîne YouTube .
    Soskin a souligné que le système énergétique de l’Ukraine est presque complètement hors service et aujourd’hui « tient à peine ». Et en cas de gel, « tout s’effondrera complètement », a-t-il noté. »
    https://iz.ru/1456022/2023-01-17/na-ukraine-zaiavili-o-krupnom-porazhenii-svoei-razvedki

    Le 17 janvier était le 32ème anniversaire de… https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif, devinez quoi :

    « Le 17 janvier marque le début de l’opération «tempête du désert». Bombardée intensément, l’Irak tente de déstabiliser la coalition en lançant des missiles Scud sur Israël. Après plus d’un mois d’attaques aériennes, des centaines de milliers de soldats de la coalition sont déployés dans le cadre d’une offensive terrestre qui débute le 24 février (1991). »
    https://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMEve/169

    Quelle offensive a commencé 31 ans plus tard un 24 février 2022 ? J’ai un trou de mémoire… 🙂

    Le lendemain, le 18 janvier, V. Poutine fait un discours

    « la puissance militaro-industrielle russe rend la victoire en Ukraine « inévitable » »
    https://www.usnews.com/news/world/articles/2023-01-18/putin-russian-military-industrial-might-makes-ukraine-victory-inevitable

    Et juste après, grande réunion de l’OTAN en urgence à Ramstein pour cause de panique sur le rafiot.

    Ce qui est important, ce n’est pas le fait qu’ils n’ont pas de missiles hypersonique, c’est qu’ils ne comprennent pas comment ça fonctionne, la stabilité, la furtivité, la manœuvrabilité. Nos dirigeants sont comme les indiens d’Amérique qui ne comprenaient pas comment fonctionnaient les armes à feu. Les dirigeants qui nous dirigent en sont là car l’enfumage s’est retourné contre eux, leurs savants sont « has been ».

    Du coup , ils se comportent comme les chefs de guerre Amérindiens criant à la guerre contre un ennemi qui allait forcément leur mettre une branlée car on ne lutte pas avec des arcs contre des cabines. Ça les rend fous !!!

    Il faut leur faire comprendre qu’ils ont perdu du fait d’avoir abusé de bobards et que « Dieu véridique » finit toujours par vaincre « Satan le menteur » qui les possède.

    Vous voyez, je sais faire preuve de psychologie… https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

    • ….Juste le bouquet final d’un feu d’artifice de désindustrialisation qui commença à la fin des années 60.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif
      La fermeture des filières des Vosges, des mines, de la sidérurgie, des raffineries…
      Les français avaient d’autres priorités, gagner toujours plus et préparer les prochaines vacances à la plage…

  3. Aucune leçon ne semble être tirée de ces paquets de sanctions qui ne sanctionnent que l’Occident. Là encore, c’est difficile de croire que ce sont des incompétents. Et on y va, ça continue !!
    L’Occident et la France en particulier sont dépouillés à tous les niveaux. Il ne nous reste que la prière !! Ou à appeler les ET à l’aide. Enfin, ce que vous voudrez !

Laisser un commentaire