Vers une augmentation des prix de 30 à 50% dans les supermarchés dans les prochains mois : « C’est une loi pro-inflation, ça va exploser ! », prévient le patron de Lidl

Source Média-Presse-Info

Michel Biero, patron des magasins de grande distribution Lidl, était l’invité de RMC. Il explique comment la proposition de loi portée par le député Renaissance (macroniste) Frédéric Descrozaille, validée mercredi en commission de l’Assemblée nationale, va servir les intérêts des multinationales au détriment des consommateurs et entraîner une gigantesque inflation des prix dans les prochains mois.

« C’est le pire moment, dénonce Michel Biero. C’est une loi pro-inflation, ça va exploser. Ce n’est pas moi qui le dis. Le patron des TPE, PME et ETI a dit que ça allait entrainer des hausses de 30 à 50% sur les étiquettes dans les rayons. C’est une catastrophe pour les Français. C’est une loi pro-inflation, pro-multinationales, mais surtout pas pour le consommateur. »

Voir aussi :

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

20 Commentaires

  1. Bof, après le pouvoir est dans le porte-monnaie du consommateur. Si c’est trop cher, ils reviendront vite sur leurs augmentations.

    • FAUX.
      …Le plus dommageable, c’est que beaucoup pensent comme vous.
      La réalité va faire mal, très mal.

      – Votre raisonnement aurait pu être juste si notre pays ou l’Europe avaient une politique protectionniste. Et plus encore, possédaient un savoir faire en la matière, couplé à une production excédentaire.
      – Mais non, nous sommes tributaires de l’étranger et aucune loi n’oblige les producteurs a vendre aux européens, …même en interne.
      Donc ils vendront aux pays les plus offrants et payants en monnaie la moins inflationniste.

      – Moralité,
      Si les français ne peuvent plus payer les prix demandés par les producteurs ou les industriels, ceci détourneront leurs productions vers des clients étrangers plus aisés
      Dés lors s’ajoutera à l’inflation, la pénurie et le rationnement, …car c’est la seule chose que savent faire nos gouvernants !

      Nb : En toute logique la pénurie de nourriture va suivre celle actuelle de certains médicaments.
      Mais force 10, puisqu’au contraire des médocs, tout le monde mange 3 par jours.

      Vive Bruxelles, vive la Rance.

      • Je modère mes écrits.

        – il y a bien une marge qui va devoir s’ajuster pour éviter l’explosion des prix hors budget familiaux, à savoir celle des distributeurs (leclercs, lidl aldi…), d’où leur hargne.

        – Certes cette marge est importante. Mais elle ne suffira pas pour amortir l’incompétence crasse de notre politique monétaire et économique catastrophique, cumul d’une idéologie pourrie financée par du faux-argent à la tonne.

        Ps : IL y a fort à parier que notre gouvernement va offrir rationnements et chèques nourritures en fonction des revenus.
        ..Histoire de différer un peu et tomber de plus haut.

  2. Et à cela, si ça passe, va se rajouter la fin du tampon tarifaire de l’électricité fin juin. Tampon qui, pour l’heure, ne fait que différer dans le temps un coefficient multiplicateur de 400 à 500%…..Oh comme par hasard, juste au moment ou quelques petites réformettes sont en train de passer elles aussi.
    Si le caddy pèse 30 à 50% de plus dans le budget et que la facture de l’électricité de l’abonné non professionnel explose, je ne vois pas d’autre objectif inavoué de la part des instances dirigeantes tant nationales qu’européennes que celui de créer un chaos susceptible de générer des insurrections sans précédents depuis des siècles.

  3. Quand les pauvres n’auront plus de quoi manger, ils mangeront les riches.

  4. Et ce patron de grande surface connait les augmentations..

    Pour ne citer que deux produits:
    – steak haché 6.6.€ debut 2022 > 9.99€ depuis Octobre 2022 avec passage a plus de 10.20€ courabnt septembre
    – Bavette aloyeau a 3.30€ en debut 2022, et a 6.69€ depuis septembre 2022…

    Ces patrons de supermarchés a la langue aiguisée avec leurs conseils et deductions « a la mord moi » sont les premiers a faire augmenter les prix au dela du possible!!!!!

  5. Il est vraiment temps de passer à la pratique pour qui ne l’a pas encore fait. Râler ne sert à rien car nous ne pourrons pas faire front. Boycotter un produit trop cher, oui, bien sûr. Mais quand TOUS les produits explosent, difficile de tout boycotter.
    Informez-vous aussi sur les plantes sauvages, sur la purification de l’eau, sur les toilettes sèches, sur les graines germées, sur les astuces de grand-mère pour les petits soins …
    Pour ce qui est des médocs, une pharmacienne de ma connaissance dit que, pour le moment, il n’y a aucune pénurie. Même pour le paracétamol. Ils reçoivent tout ce qu’ils commandent.

  6. Bonjour,
    Moi je suis producteur alimentaire industriel, dans une PME pour la grande distribution.

    Je peux vous assurer que l’augmentation des prix est une obligation pour les fabricants. Certes, certains profitent de l’occasion et d’autres vont crever car ils ne parviennent pas à passer leurs augmentations.
    Tout a été multiplié: les matières premières, les ingrédients, l’énergie, les emballages, les produits de nettoyage, les protections, le matériel, etc…
    Avec parfois des augmentions de 100%.

    Pour la première fois, j’ai signé une commande à prix indéterminé. C’est le prix au moment de la livraison avec 3 mois de délai! C’est à prendre ou à laisser. Et pour travailler, on a besoin donc on paye!

    Clair que pour les consommateurs c’est vraiment pas ce qu’on veut. Mais impossible pour les producteurs de faire autrement.
    Et encore, les augmentations salariales arrivent seulement en janvier en Belgique dans le secteur alimentaire. Avec +12% qui vont forcément se répercuter sur les prix. (c’est l’indexation salariale automatique toujours inférieure à l’inflation réelle).

Laisser un commentaire