Hier, pas de profs ; maintenant, manque de médecins ; demain, plus de pain ?

Source Peter Kerstens

Non aux apprentis sorciers. 

Il faut congédier les charlatans qui prônent l’égalitarisme absolu. Il faut renvoyer ces faux prophètes du diplôme garanti et de la réussite pour tous. Après avoir conduit l’économie française dans le gouffre, ces socialos menteurs et leurs laquais libéraux ont gangrené tout le système scolaire. Par des réformes successives, toutes plus opaques et plus médiocres les unes que les autres, voici que le ministre chargé de l’Éducation nationale imagine de nouvelles mesures, vecteurs d’émancipation. Dans ce fatras de propositions « transversales », tout est virtuel : « l’hétérogénéité » désignant le multiculturel imposé ou encore les « projets » concernant les utopies gauchistes et « l’école de la réussite » qui permettrait à tous les incapables un accès garanti dans le milieu universitaire ou professionnel. Encore une utopie. 

Assez de stupidités ! 

Depuis 30 ans, le système scolaire a produit une foule d’élèves ignares et vindicatifs. Le métissage des classes explique aussi le faible niveau d’acquisition des connaissances et il est clair que le Quotient Intellectuel (Q.I) d’un élève n’est pas égal à celui de son copain ! Nier cette évidence est infantile. Le savoir ne se distribue pas, il s’acquiert. Sans contrôle permanent des connaissances et de l’assiduité des élèves par des devoirs et des examens rigoureux, il ne sera pas possible d’inverser la tendance de la médiocrité généralisée qui a plongé le niveau scolaire de la France dans le classement des nullités. 

« Il n’y a pas de sot métier, il n’y a que de sottes gens » Nicolas Boileau. 

L’éducation, c’est le rôle des parents, l’enseignement des disciplines peut être dispensé par l’État ou par le clergé ou par l’armée, mais il n’est pas tolérable que les instituteurs et les professeurs doivent combler les carences familiales ! 

Cela fait très longtemps que le marché du travail réclame des secrétaires trilingues, des électriciens, des paveurs ou des bouchers. De son côté, Pôle Emploi recense 300.000 postes disponibles et de plus, 200.000 analphabètes hantent les statistiques depuis 20 ans : où est l’erreur ? 

Non aux classes poubelles 

Il est urgent de rétablir la discipline, d’exiger le respect du corps enseignant, dont les membres doivent cesser de se comporter en « copain » vis-à-vis des élèves et qui avec efficacité et bon sens feront preuve de compétence. Il est indispensable de renvoyer les quelques perturbateurs qui polluent la bonne entente dans les classes et si nécessaire supprimer les allocations familiales aux parents trop laxistes. 

En outre, nous ne devons plus accepter les touristes dans nos grandes écoles ou dans nos universités, ni tolérer des étudiants qui viennent à nos frais musarder dans les amphithéâtres pendant des années sans obtenir le moindre diplôme. 

Il faut stopper cette hérésie et restaurer le goût de l’effort et du travail 

Ces ministres suffisants et arrogants, ces idéologues irresponsables ont excommunié la mémoire, l’histoire et la liberté, en organisant une production à la chaîne d’élèves amnésiques, parfaits robots manipulables par des politiciens corrompus. Il faut s’opposer à ces dérives sectaires contraires aux intérêts de nos enfants, car elles interdisent toutes références à notre passé civilisateur et à nos valeurs ancestrales, racines indispensables au développement de notre culture et de notre avenir. 

L’école de demain doit être l’école de tous, mais garante de la qualité et de la différence au terme des études. La réussite pour tous est une vaste fumisterie socialiste. 

Par bêtise, par manque d’anticipation et courage politique, les princes qui nous gouvernent depuis 40 ans sont responsables de l’état de délabrement du système éducatif. Cette absence de vision explique le manque de médecins et la crise profonde des hôpitaux. Mais l’on retrouve également cette incapacité à prévoir ou à anticiper la hausse des matières premières depuis 2019 et bien sûr la gestion absurde de l’épidémie de Covid-19, des problèmes de sécurité dans nos villes, et surtout de la crise énergétique actuelle. 

Il faut en finir avec les chimères du Docteur Micron et le sous-développement général du pays. 

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

12 Commentaires

  1. Monsieur Kerstens, aussi longtemps que nous serons gouvernés par le capitalisme, celui-ci va favoriser la pétaudière actuelle. Le productivisme. La recherche non du bien-être de tous, mais du profit. L’institution des quotas de médecins a été une catastrophe. Du coup, « les plus doués » se retrouvent dans ces machines à formater que sont les Grandes Écoles en particulier de commerce ou « de management », et en ressortent tout simplement inutiles.
    .
    Comme, en plus, ce qu’on appelle « les syndicats » favorisent cette politique au lieu de s’y opposer, comment voulez-vous qu’on s’en sorte ? Quant à ceux, indépendants, qui montrent très fort du doigt toutes ces choses, on les retrouve en prison ou dans des asiles psychiatriques, comme du temps de Béria. Pas de vagues !

  2. Manque de médecins: une bonne occasion pour se tourner vers les médecines douces, les astuces de grand-mère, le décodage biologique, les huiles essentielles, …
    Et travailler sur notre peur de mourir qui fait que, au moindre bobo, on va voir le toubib !
    Manque de pain ? Pas de souci: faisons-le nous-mêmes ! Au besoin, fabriquons des fours à bois, ouvrons les fours communaux s’ils existent encore… Ces lieux étaient, paraît-il, des lieux de convivialité et d’échanges d’informations assez sympathiques (pour apprendre les derniers ragots du quartier https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif).

    • « une bonne occasion pour se tourner vers les médecines douces, les astuces de grand-mère, le décodage biologique, les huiles essentielles, … »

      En 1900, il n’y avait QUE les médecines douces, les remèdes de grand-mère… Quelle belle année c’était. 15% des nouveaux nés crevaient à la naissance, et l’espérance de vie moyenne était de 45 ans. Génial les remèdes de grand-mère et la médecine « naturelle », quelles performances, quel résultat…

      Un jour faudrait peut-être arrêter le délire de vieux réac écolo bobo qui prétendent guérir à coups de tisanes et autres bains de siège. Parce que les conneries à mi-chemin entre le placebo, la croyance et le remède de rebouteux à 2 balles, dans les faits, ça vaut pas mieux qu’un coup de pied au cul.

      Parce qu’on peut bien raconter toutes les jolies histoires qu’on veut, il n’empêche que les 40 ans d’espérance de vie qu’on a gagné en un siècle, c’est pas aux huiles essentielles d’urine de furets ou aux cataplasmes au crottin de cheval qu’on les doit.

      En tout cas moi personnellement, dans un monde de pseudo gourou guérisseurs à la mord moi l’noeud, je serais mort depuis 4 ans.

      • Il te manque des données. L’hygiène a considérablement amélioré l’espérance de vie. Moins d’exploitation de l’homme par l’homme, plus d’aliments, moins de travail brutal etc. N’oublie pas que la majeur parie des quelques molécules efficaces en allopathie proviennent ou sont l’imitation de molécules végétales. Les techniques douces de médecine chinoises comme d’autres sont très effectives aussi. Bref, arrête de dire des niaiseries. Informe toi. Avec tout mon respect.

        • Ah ouais, la médecine douce chinoise très effective, qui permettait aux chinois, en 1949, d’avoir une espérance de vie de 35 ans.
          Enfin tu peux toujours essayer la corne de rhinocéros pour voir si tu bandes dur avec, et si t’as pas les moyens d’en acheter, t’as qu’a te ronger les ongles, c’est de la kératine aussi…
          Sinon t’as les écailles de pangolin, réduites en poudre, censées soigner un peu tout, des panaris au cancer, ou favoriser la lactation chez les mères allaitantes. Sauf que comme pour la corne de rhinocéros, c’est aussi juste de la kératine. V’la la gueule de ta médecine « effective ».

          « la majeur parie des quelques molécules efficaces en allopathie proviennent ou sont l’imitation de molécules végétales. »
          Ouais, et même la totalité proviennent de molécules végétales ou animales. Sauf que c’est bien la médecine moderne qui a trouvé lesquelles, leurs effets exacts, en quelle quantité, et leurs interactions avec d’autres produits. Parce que bon, c’est pas en bouffant du roquefort que tu vas soigner une pneumonie, même si il y a des penicillium dedans…

    • Salut. Je laboure superficiellement la terre, je sème, je ratisse, je protège, j’arrose quand il faut, je fauché, je bats, j’evente et je mouds au moulin de pierre à manivelle, je mets une heure pour un kilo de grain, je faits mon pain, je coupe du bois pour le four, je cuits… Pas sûr que mon énergie dépensée soit récupérée… Bonne nuit.

    • Bien raisonné Biquette, t’es positive…

Laisser un commentaire