Les Etats-Unis envisagent de frapper la Russie en cas d’escalade

Source Observateur-Continental

Les analystes de la RAND admettent, en envisageant à travers un document publié, une attaque américaine contre la Russie pour protéger les alliés de l’Otan. Même si les experts américains considèrent que les conséquences d’une escalade vers un conflit généralisé, incluant potentiellement l’utilisation d’armes nucléaires, pourrait être catastrophique, ils donnent le feu vert pour transgresser cette redoutable ligne rouge.

L’organisation américaine à but non lucratif RAND, au service de l’armée américaine, a publié ce décembre un rapport sur la stratégie d’escalade des Etats-Unis dans la confrontation avec la Russie. Les principaux objectifs de Washington, selon le rapport, sont de «punir» et de «dissuader» la Russie, tout en faisant cela de manière à ce que Moscou n’ose pas utiliser l’arme nucléaire et qu’un conflit militaire direct entre La Russie et les pays de l’Otan n’éclatent pas.

Les auteurs du rapport suggèrent que la Russie pourrait mener une frappe non nucléaire contre des pays européens membres de l’Otan, ou contre des installations militaires des Etats-Unis et de l’alliance, y compris celles situées dans l’espace. Le scénario d’escalade implique trois actes: une attaque hypothétique des forces armées russes contre un allié américain de l’Otan; la réaction des Etats-Unis; la réaction de Moscou à la réaction de Washington. «La politique américaine dans la guerre jusqu’à l’heure actuelle a été guidé par un impératif clair à éviter: une guerre Otan-Russie. Une attaque russe limitée contre l’Otan n’invalide pas cet objectif», écrit l’auteur du rapport, invitant, donc, les Etats-Unis à attaquer la Russie. 

Les experts envisagent quatre scénarios d’hostilités. Dans le premier cas, les Américains craignent que la Russie ne lance une attaque avec des missiles sur un entrepôt ou un aérodrome, par exemple en Pologne. Le deuxième scénario est une attaque ciblée sur un satellite américain dans l’espace. Les analystes de RAND pensent qu’un large éventail d’attaques non cinétiques (c’est-à-dire non militaires) contre la Russie – propagande, etc. peuvent être utilisées dans ce cas.

Les experts ont, également, suggéré que la Fédération de Russie pourrait frapper trois bases aériennes en Pologne et en Roumanie, à partir desquelles des armes sont fournies à l’Ukraine. Le quatrième scénario est une attaque russe à grande échelle (ou «moins restreinte») contre des bases militaires américaines en Europe, y compris la base de Ramstein en Allemagne et le port de Rotterdam.

En réponse, les analystes de la RAND proposent de frapper les régions des républiques populaires de Donetsk (RPD)et de Lougansk (RPL), de Zaporijia et de Kherson sous prétexte que les Etats-Unis les considèrent comme ukrainiennes.

Plus tôt, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, dans une interview accordée à l’agence de presse étatique russe, TASS, a fait référence à des déclarations venues d’outre-Atlantique. Selon lui, «des responsables anonymes du Pentagone» évoquent «un coup de décapitation au Kremlin». «Ils menacent en fait d’éliminer physiquement le chef de l’Etat russe», a déclaré Lavrov à l’agence TASS.

Philippe Rosenthal

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

31 Commentaires

  1. A mon avis, qui n’engage que moi, si la coalition de l’horreur transgresse une certaine ligne rouge (je ne sais pas laquelle), c’est un site très important directement aux USA qui sera attaqué, par des missiles hypersoniques mais non nucléaires. Le but des Neocons étant de déclencher le nucléaire, leurs objectifs seront au moins déjoués : ils auront des destructions à coup sûr mais ne pourront pas prétexter d’une attaque nucléaire pour déclencher le grand jeu.

  2. La guerre en cours est surtout économique et financière. Le volet militaire n’y constitue qu’une option. Ce qui compte, c’est de répondre à la question : « Vers quel côté va balancer l’Empire du milieu ? »…. Question sous-jacente, « Comment faire basculer d’un côté plus que de l’autre ? »….
    Je suis persuadé que la question de Taïwan, le lâchage de Taïwan plus précisément, n’est qu’une affaire de temps…..càd que dès que les states auront acquis une autonomie suffisante en matière de production des puces, ils laisseront ce dominion tel un bon nem à croquer sans ñock-mam à qui on sait. Comme Moscou l’a très probablement bien compris, il va y avoir une phase d’accélération certaine avant que ce délais n’expire. L’enjeux pour la grande finance et consorts industriels c’est l’Asie. Point à la ligne.

    • Je pense aussi que les states cherchent surtout à mettre sur le dos de la Russie et du conflit leur dette abyssale impossible à rembourser (et qui entraîne le monde économique avec eux) tout en essayant de garder leur fameux impérialisme qui leur échappe de plus en plus.

      Leur empire s’effrite … Seule une guerre peut encore les légitimer et les sauver. Les amerloques pensent qu’une fois de plus l’Europe sera le terrain de guerre et que leur territoire ne craint rien. Mais cette fois ci avec les technologies et les forces des autres pays (Chine et Russie) le sol américain n’est plus à l’abri de bombes…. Ca doit les faire hésiter …

      Pour Taiwan combien de fois les américains ont ils montré au monde qu’ils sont toujours prêt à lâcher leur soi-disant allié quand ils n’en ont plus besoin ? souvent je crois. Les américains n’ont qu’un seul allié : eux-mêmes. Les allemands en ont eu pour leur frais avec l’explosion de nord Stream … La France à de nombreuses reprises ….

  3. Bonjour, est-il envisageable que malgré les apparences de ce conflit, les dés soient pipés et que l’issue du conflit soit déjà connue? Est-il possible qu’après pas mal de dégats, une solution se dégage d’où emergera le nouvel ordre mondial?
    Qu’en pensez-vous?

    • Oui c’est possible. Nous sommes les marionnettes de mégalos, tous noyés dans l’hybris. Bien malin, celui qui pourra prédire l’avenir… Une chose est certaine, l’avenir proche sera sombre, très très sombre.

      • – Pourtant la chose se passe exactement comme cela doit se passer et ne pouvait se passer.
        …Enfin, pour ceux qui ont eu et qui ont le courage d’assumer les évidences.

        – Maintenant parce que l’immense multitude n’a pas eu le courage, ni l’intelligence de voir les évidences, l’évidence du pire, nous allons la prendre dans la gueule.
        Ainsi soit-il.

      • Meilleur voeux Laurence !
        où très lumineux si l’on est proche de l’impact. (trois fois hélas !)
        Mais à la différence de tous les autres conflits livrés par la CIA et les ricains depuis 1945, ils ne pourront pas menacer la partie adverse de céder avec leurs armes nucléaires car celles de leurs adversaires sont bien plus puissantes.
        Ce qui est effrayant, c’est la dimension suicidaire des dirigeants européens serviles, tels la macrotte, qui tels des teckels larbins, iront jusqu’à mordiller directement le géant russe et peut-être l’obliger à sortir le grand jeu.

  4. Finalement ici, il y a plein de trolls pro-russes et pro-chinois…
    C’est un drôle de pays que la France qui idolâtre les tyrans et les dictateurs :
    Lénine
    Staline
    Mao
    Pol Pot
    Le général Franco
    Salazar
    Pinochet
    Les colonels (Grèce)
    François Darlan
    Etc…
    Ce pays est un pays de malades mentaux.
    Pas étonnant qu’il sombre vers l’abrutissement généralisé à grande vitesse…

    • ungars oublie….
      — Truman et ses deux bombes nucléaires
      — la CIA créée par le même Truman
      — Hoover et son FBI
      — j’en passe,et des meilleurs….

    • Sans être pro russe ou pro chinois, on ne peut quand même pas dire que les states sont des blanches colombes et des anges … Non ? Si ?

      de toute façon la réalité est un nuancier et non quelque chose de binaire. Nous ne savons pas tout ce qui se joue réellement derrière et peut-être tant mieux.

      • tout a fait. Et sans connaitre les tenants et les aboutissants difficile d’avoir un avis sur la question.

        Simplement poutine aurait pu trouver mieux que l’excuse des nazi pour envahir l’ukraine.

        Par contre les frappes russes sur d’autres pays de l’otan, alors que poutine a déjà bien du mal avec ce conflit… perso j’y crois pas !

        La question que je me pose c’est comment peut finir ce conflit ? si personne ne veut cèder ? poutine dos au mur, que fera il ?

        • – Ce n’est pas Poutine qui « a le dos au mur », mais bien les néo-conservateurs, néo-libéraux et les RINO.

          -Les forces élitistes économico-politico-financières qui gouvernent les USA(et « l’Occident ») ont besoin d’une guerre mondiale pour masquer leur ruine imminente.

          – Si le château de carte de leur empire basé sur des dettes n’est pas rendu solvable très rapidement par les biens et les richesses d’un empire vaincu (Russie ou et Chine), ils sont « morts ».

          Ils iront jusqu’au bout car ils n’ont pas le choix !
          Poutine n’est qu’un trouble fête, un fâcheux contre temps.

    • Ungars,
      « Finalement ici, il y a plein de trolls anti-russes et anti-chinois » .

      ..Et surtout, un supporter de foot reconverti qui pense que la politique c’est un match tyran contre gentil.
      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • Du temps où internet n’existait pas, les merdias faisaient déjà la pluie et le beau temps dans les consciences citoyennes, ce n’est pas bien difficile à comprendre.
      De plus ces mêmes merdias réalisaient eux-mêmes les sondages d’opinion, donc ce que pensaient réellement les Français, on l’a vu lors du joug allemand 40-45, ce peuple avait tellement souffert de la première guerre mondiale avec ces boucheries inutiles et ses gueules cassées qu’il n’avait pas le coeur à en refaire une deuxième aussi rapidement.
      L’alternative aux merdias au service des politocards étaient les syndicats certains portés par de grands tribuns toujours considérés comme populistes par les syndicats opposés.

  5. @Marsi;

    Un temps j’ai eu cru qu’effectivement l’épisode en cours avait été prémédité par des forces cohérentes et unies. Un temps. Comme l’a exposé plus haut ici dornamando, il y a une dette souveraine abyssale des states détenue à plus de 71% par l’empire du milieu et par Tokyo. De façon peut-être intuitive, les states et surtout leur finance veulent se donner le bon rôle de redistribuer les cartes à l’échelle de la planète en offrant sur un plat d’argent les réserves naturelles hébergées par l’immensité sibérienne aux yellows-amarillos. D’une pierre deux coups, se faisant, ils héritent de toutes les pépites industrielles de notre pauvre Europe. Les industriels allemands ne vont-ils pas tarder à fermer toutes leurs usines en Europe sous peu ??
    La quasi totalité des chefs d’Etat et des membres de la commission européenne ne sont-ils pas de facto des mercenaires à la solde des grandes instances financières hébergées de l’autre côté de l’Atlantique ??
    Le cadre juridique de l’extraterritorialité US construite, stape by stape, dès 1917 n’a t’elle pas constitué un cheval de Troie pour briser 2 empires européens dans un premier temps et ensuite pour avoir sous son contrôle militaire et économique tout un continent ??

  6. «La politique américaine dans la guerre jusqu’à l’heure actuelle a été guidé par un impératif clair à éviter: une guerre Otan-Russie.  »
    Ah bon ? On n’avait pas remarqué…https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

Laisser un commentaire