2023 s’annonce pire que 2022. Jusqu’ici « Tout va bien » !

Par Rodlediazec

On me souffle à l’oreillette que si 2022 a été (est toujours) une année dégueu, 2023 sera encore pire, parole de spécialistes ! Pour l’instant tout va bien. Je crains l’instant fatidique, celui du dernier coup de minuit le 31 décembre. Le moment où nous basculeront dans l’horreur absolue si bien décrite par Orwell avant l’heure.

Une lueur d’espoir, en ce qui me concerne, eh, oui, c’est chacun pour soi : je ne me prénomme pas Winston ; pas plus que mon nom n’est pas Smith. Et, chose importante, je ne turbine pas au Ministère de la Vérité à ré-gribouiller l’histoire en fonction de la ligne du Parti, mais au ministère de la Vérité-Vraie !

Je suis l’être le plus soumis que vous puissiez trouver en rayon. Je m’appelle Charliel Sangenre et suis membre actif du Parti Renaissance depuis octobre dernier. Un choix mûrement réfléchi. Je suis innocent de tout ce dont pourrait m’accuser le Parti et l’opinion publique ultérieurement.

Je suis aussi docile que l’agneau sacrificiel se rendant de son propre gré au piquet, s’y attachant avec un nœud de huit pour servir de festin à la Bête immonde, parce que c’est ainsi qu’elle l’exige !

Pour un salaire raisonnable, certes, j’ai travesti l’Histoire jusqu’à la rendre aussi lénifiante qu’un film des Studios Walt-Disney ! En comparaison, Blanche Neige et les 7 nains est une histoire gore ! 

Je ne me suis pas révolté contre le Parti, ni été révulsé par ses décisions concernant l’obligation vaccinale, le confinement, le couvre-feu, la taxe énergétique et tant d’autres excès, changeant le récit de dose en dose jusqu’à l’overdose finale.

Je ne suis pas de ce genre de personnes colportant de la fausse nouvelle pour le plaisir sadique de nuire à l’image du Guide Suprême ; ou chercher à ruiner les fondements de notre merveilleux système de gauche hérité de notre Grande Révolution, rythmant une vie de bonheur permanent que tout le monde admire et nous envie.

J’ai même, à l’occasion de colloques destinés à l’instruction citoyenne, devant des individus ordinaires, défendu l’idée d’une régulation drastique de la population mondiale afin de sauver ce qui peut encore l’être de notre belle planète. Pour cela, ai-je martelé, la démocratie n’est pas nécessaire. Seuls comptent les êtres d’exception. Ce que le comte de Gobineau appela les « Fils de Roi » dans « Les Pléiades » et Nietzsche « Les Surhommes » dont le Zarathoustra en véhicule l’héritage et qu’aujourd’hui on désigne comme l’Élite. A quoi bon s’encombrer d’un trop grand troupeau, ai-je conclu, à chacune de mes interventions.

N’ai-je pas dit tout le mal dont j’étais capable, et plus encore, sur la Russie et sa brute de Président, l’Ours Poutine ? Caché les vrais raisons de la guerre autant que j’ai omis de signaler dans mes rapports quotidiens la présence massive de milices nazis au cœur même du pouvoir ukrainien, que nous célébrons comme des héros ?

N’ai-je pas arrangé au mieux des intérêts du Parti l’addiction du Guide Suprême aux drogues et au sexe déviant, occultant sa paranoïa croissante et rédigeant des dizaines de feuillets le présentant devant la postérité comme un dirigeant exceptionnellement doué ?

Pauvre de moi ! Fou que je suis d’avoir pensé être récompensé pour ce dur labeur entièrement consacré au mensonge pour le bon fonctionnement du nouveau ministère de la Vérité-Vraie dont j’ai accepté la fonction avec joie et ambition. N’ai-je pas milité de toute la force de mon âme, monsieur le Juge, pour le bien de notre nouvelle religion ? Qu’ai-je fait pour mériter pareil sort, Votre Grâce ?

J’ai poussé le zèle jusqu’à refuser le vaccin afin d’éviter la moindre altération de mon immunité naturelle, dans l’unique but de mieux servir les intérêts du Parti et voici qu’à présent on me juge pour « complotisme aggravé », comme on le faisait jadis lors des grands procès de triste mémoire où le Juge était à son tour accusé et condamné comme le prévenu qu’il venait d’expédier devant le peloton d’exécution !

Voilà le sort qui vous attend, vous qui vous apprêtez à commettre l’irréparable en m’expédiant par-delà le monde terrestre ! 

Maudite soit cette maudite année 2023 qui se profile et qu’on annonce si noire !

Profitons de 2022 tant qu’il reste un dernier bout de calendrier à brûler ! Bonne fin d’année aux futures victimes !

Sous l’Casque d’Erby 

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

10 Commentaires

  1. si l’année 2023 est l’année du départ forcé de macaron , elle sera quand même positive……..!!

  2. Concernant les droits de l’Homme nous en sommes encore et Toujours à la préhistoire et je ne vois vraiment pas comment nous pourrions en sortir…. bref nous sommes condamnés à vivre en tant que sous-Hommes , rien n’a pas vraiment évolué depuis disons deux millénaires… les prédateurs sont aux commandes https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

  3. Quelle ligne de temps allons-nous choisir pour 2023 ? Choisirons-nous de rester dans la matrice artificielle ?
    Nous n’avons pas le choix ? SI !
    Nous sommes dans l’incertitude totale, essayons de rester ouverts, de ne pas nous focaliser sur ce qui ne va pas et n’ira pas davantage, voire même s’aggravera. Beaucoup vont tomber à nos côtés, le système immunitaire en dessous de zéro. Ils ont fait un choix de vie, avant même leur incarnation. Prions pour eux. Nous ne pouvons rien faire d’autre.

    J’espère que vous vous êtes préparés depuis ces 2 ou 3 dernières années, physiquement et psychologiquement. Ce qui nous allons vivre, si nous restons dans la 3D, est apocalyptique. Du jamais vu !
    Serons-nous capables de faire face, de penser et d’agir tout en gardant le cap de nos valeurs personnelles et collectives ?
    Serons-nous capables de nous serrer les coudes, de ne pas aller hurler avec les loups, ou de nous repaître des cadavres tels les charognards ?
    Le désir de vengeance pour toutes les violences subies peut être au sommet. Allons-nous y céder ?
    Sentez-vous l’impatience du cheval sauvage, longtemps entravé, qui piaffe violemment contre ses barreaux, prêt à s’élancer, bousculant tout sur son passage, dès que ce sera LE moment ?

    • Ah biquette, je suis tellement d’accord avec toi! Comment réagirons-nous face aux injustices, aux morts, au chaos, au manques, à l’urgence… Qui sera assez fort pour conserver ses valeurs nobles et ne pas céder à la violence aveugle ou au désespoir? Bien que je me prépare depuis quelques années, je ne me sentirai jamais assez prêt…mais en effet, je prie pour que nous ayons suffisamment la foi pour choisir la Vie dans ces moments sombres. Et je reste confiant, car les âmes de bonne volonté sont aidées.

    • peux tu nous en dire plus concrètement sur ce qui nous attends mme irma ?

  4. Oui Marsi, personne ne peut jurer garder ses valeurs devant cette situation inédite. Alors oui, la prière, la foi, pour que nous recevions la Force qui nous sera nécessaire. Je crois aussi que nous sommes aidés. Si nous demandons. Car On ne viendra pas sans notre demande, par respect pour notre libre-arbitre.
    Force, Courage et Honneur !! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

Laisser un commentaire