A Ramstein, l’Otan satisfait la requête ukrainienne d’armement

Source Observateur-Continental

Les ministres de la Défense de l’Otan et des hauts représentants militaires d’autres pays dans le cadre du groupe de contact pour soutenir l’Ukraine se sont réunis la semaine dernière à la plus grande base aérienne américaine en Europe, à Ramstein. Le chef du Pentagone Lloyd Austin, qui présidait la réunion en question, a annoncé la décision du président américain Joe Biden d’envoyer à Kiev des armes et du matériel militaire pour 675 millions de dollars. 

D’après les informations américaines, des représentants de 50 pays ont été invités à la base aérienne près de Francfort-sur-le-Main. Il s’agissait d’une troisième réunion de ce genre organisée sous la présidence de Lloyd Austin. Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg y a également participé. 

L’organisation en soi de réunions du groupe consultatif à Ramstein est considérée par des observateurs comme une pression exercée sur Berlin, qui refuse pour l’instant de livrer à l’Ukraine des armes offensives lourdes, notamment des chars Leopard 2. Début avril déjà, le groupe allemand Krauss-Maffei Wegmann (KMW) s’était dit prêt à envoyer en Ukraine 100 chars Leopard 2A7, y compris des pièces de rechange et des modules d’entraînement pour les équipages. Toutefois, le groupe avait exigé un acompte de 1,55 milliard d’euros et promettait de commencer les livraisons 36 mois après son versement. 

La situation en Ukraine était le thème central de la réunion. La veille, Kiev avait instamment demandé aux pays de l’Otan de livrer des armements lourds. C’est avant tout les États-Unis qui ont réagi à cette requête. Selon Lloyd Austin, un nouveau paquet d’aide militaire à hauteur de 675 millions de dollars a déjà été préparé avec l’approbation de Joe Biden. Il inclut des obusiers de 105 mm, des munitions d’artillerie, des missiles antiradars Harm, des véhicules Humvee, des armes antichars et d’infanterie ainsi que des équipements d’hiver. Il est également question de livrer des lance-roquettes multiples (LRM) Himars, qui s’avèrent très efficaces dans les combats en Ukraine, estiment les Américains. 

Ce n’est certainement pas un hasard si le secrétaire d’État américain Antony Blinken s’est retrouvé le jour même à Kiev avec son paquet d’aide sous la forme de crédits et de garanties pour 2 milliards de dollars. Toutes ces actions visent clairement à prolonger le conflit en Ukraine. 

Kiev a organisé deux grandes offensives près de Kherson et de Kharkov en prévision de cette rencontre afin de confirmer l’opérationnalité des troupes ukrainiennes. Sachant que, selon les autorités ukrainiennes, l’armée ukrainienne a réussi à repousser les troupes de la Russie et de ses alliés sur ces axes. 

À la veille de la rencontre, Jens Stoltenberg a exigé des participants de continuer de soutenir l’Ukraine en dépit des problèmes éventuels avec l’approvisionnement en énergie ou même des troubles sociaux. Selon lui, pendant l’hiver il sera question de cohésion entre les pays de l’Otan au vu de leurs problèmes économiques grandissants. Dans un article publié par le britannique Financial Times, Jens Stoltenberg fait état d’une “phase critique” en Europe liée aux conséquences d’un “hiver austère”.

Alexandre Lemoine

4 Commentaires

  1. En fait, et suivant les accords signés à Rammstein, l’Ukraine fait déjà partie, ipso facto, de l’OTAN ! 🙁
    On peut donc considérer que la guerre est déclarée officiellement entre la Russie et Washington et l’ U.E.
    Ca va chauffer ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  2. « D’après les informations américaines, des représentants de 50 pays ont été invités à la base aérienne près de Francfort-sur-le-Main. Il s’agissait d’une troisième réunion de ce genre organisée sous la présidence de Lloyd Austin. Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg y a également participé. »
    Dans un premier temps, disons 2 mots au sujet de ce lieu de rendez-vous (Francfort) :
    Rappelons que le bâtiment de l’IG Farben (IG-Farben-Haus en allemand), a été construit de 1928 à 1930 à Francfort-sur-le-Main en Allemagne : le trust chimique « IG Farben » était notamment connu pour avoir financé la campagne de Adolf Hitler et avoir développé le Zyklon B, le gaz des chambres de la mort. Remarquons que, durant la guerre, le siège d’IG Farben, à Francfort, n’a jamais été bombardé alors que le reste de la ville était dévasté par les bombes alliées. Rappelons aussi que le siège d’IG Farben fut établi dans un immeuble construit sur le campus Westend, un gigantesque quartier privé appartenant à la famille Rothschild depuis 1837. Après la guerre, IG Farben deviendra le quartier général suprême des forces alliées européennes, et le siège des forces d’occupation américaines, notamment celui de la CIA, ce qui a conduit à son surnom « le Pentagone de l’Europe ».
    Dans un second temps, rappelons à nouveau et ci-dessous, le processus standard des guerres de l’OTAN sous l’égide de son comparse l’ONU, ces deux institutions créées par les globalistes et autres dégénérés, pour asservir le monde :
    01. On arme les camps opposées (désaccords d’intérêts, ethniques ou religieux) et on attise les rivalités ;
    02. Les populations, effrayées par des actes terroristes, fuient vers les villes dans l’espoir d’une meilleure protection. La faim et la misère se développent ;
    03. Les médias de masses commencent leur propagande et diffusent les images des atrocités dans le monde entier ;
    04. Dans les pays développés on recueille des aides médicales et alimentaires à envoyer dans les zones de crise ;
    05. Les O.N.G. n’aidant qu’une seule des parties opposées, sont militairement attaquées par l’autre. C’est à ce moment que commence l’intervention des Nations Unies ;
    06. Sous les motifs les plus divers, les « forces de la paix » envoyées par l’O.N.U. se retrouvent au milieu de tirs croisés et sollicitent des renforts ;
    07. La « fabrication du consentement » opérée par le battage médiatique ayant fait son œuvre, les opinions publiques des différents pays sont convaincues de contribuer à l’effort « pour la paix » en envoyant des renforts (troupes et matériel) ;
    08. Arrivé à son paroxysme, le conflit peut être alors contrôlée à volonté ou intensifiée ;
    09. Selon le Plan, les protagonistes, en coulisses, assistent à la destruction du pays ou à l’épuisement des parties en lutte ; on appuie secrètement le parti qui sera à la tête du futur nouveau gouvernement ;
    10. Le pays est enfin mis sous le contrôle des Nations Unies. Les « forces de la paix » s’en iront lorsque le nouveau gouvernement sera devenu le fidèle porte-voix du Nouvel Ordre Mondial ;
    11. La reconstruction du pays commence : le nouveau gouvernement s’endette auprès des institutions financières internationales (BM, FMI) et, en échange, met à la disposition de la haute finance toutes ses richesses nationales (naturelles, voies de communication, productions, ressources de son peuple, etc.) ;
    12. La boucle est bouclée : la dépendance du pays vis-à-vis des « puissances d’argent » est accomplie. La colonisation intensive du pays a commencé : « Mission Accomplished » fait afficher GW Bush sur l’USS Abraham Lincoln après sa guerre en Irak.
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/

    • Concernant IG FARBEN, tu oublies un “détail” !
      Rockfeller étant, également, actionnaire de cette société, il commanda ( ou plutôt rédigea) en 1910 le rapport “Flexner”.
      C’est avec ce pseudo rapport, dont on retrouve des extraits dans le livre d’Hitler ( Mein kampf), qu’il a démolit et fait interdire toutes les médecines alternatives en Amérique pour y substituer la médecine “moderne” à base des médicaments qu’il fabriquait, notamment avec IG FARBEN !
      Saleté de médecine allopathique qui tue plus qu’elle ne guérit ! 🙁
      Le mondialisme des crapules n’a pas attendu le Davos de Swaab ! 😉

  3. La France fait partie de l’OTAN grâce au putana conjoint de Sarkozy* et Hollande*, ne parlons pas du vassal yankee qui occupe l’Elysée !

    Monsieur Stoltenberg* et madame von der Layen*, carpettes du mondialisme financier ne négligez surtout pas la colère des européens …

    * ce quatuor se reconnait dans la crapule criminelle de Kiev

Les commentaires sont clos.