Famine Mondiale : Pénuries Alimentaires, Une Guerre A Venir ? La Nouvelle Arme Des Mondialistes

Source Citizen-Ligth.fr via APHADOLIE

Synopsis vidéo :

Famine Mondiale :  la nouvelle arme des mondialistes ?

La prochaine guerre sera-t-elle … alimentaire ?

Pourquoi, dans les grandes surfaces, on remarque des rayons vides ou presque vides ? Plus de farine, d’huile, de sucre, de pâtes ?

Que se passe-t-il au juste ?

Pourquoi Emmanuel Macron, pourquoi les Nations Unies inquiètent la population en parlant d’une crise à venir … « sans précédent » ?

Ce documentaire de 40 minutes pose les questions que tout un chacun et tente de trouver des réponses. Vous allez entendre des agriculteurs, patron de grande surface, économiste et analyste.

La nouvelle enquête exclusive de Citizen Light.

(3 mai 2022) : un documentaire d’Armel Joubert des Ouches.

A propos de Citizen Light :

Le projet Citizen Light consiste à créer une agence de presse indépendante et libre de toutes pressions et conflits d’intérêts.

Les objectifs :

  • Amener une information juste, pertinente, vérifiable afin d’éclairer chaque citoyen.
  • Lutter contre la censure médiatique sur des sujets clés : science, droit, santé, souveraineté, autonomie, économie…
  • Proposer un média européen sans conflits d’intérêt.
  • Porter des projets, mettre en lumière les initiatives pour un monde meilleur.

Plusieurs correspondants locaux et journalistes professionnels ont déjà rejoint ce projet.

Devenez des citoyens engagés, rejoignez-nous et contribuez à notre action en fournissant des informations directes, des faits réels, des témoignages. Prenez contact avec nous : 

https://citizen-light.fr/contact/

Bonus… (8mn)

Lors du sommet extraordinaire du G7Emmanuel Macron a alerté sur une « crise alimentaire sans précédent » qui va arriver dans les prochains mois.

Vidéo du jeudi 24 mars 2022.

Pour rappel voir aussi :

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

29 Commentaires

  1. RAPPEL : le CAPITALISME vit de crises, et quand il n’y en a pas (naturellement, il n’y en a pas si souvent), il les invente. Il en a presque toujours plusieurs sur le feu à la fois, et il augmente la pression sur l’une ou l’autre, selon comme cela l’arrange.

    • Pas le « capitalisme », mais l’affairisme.

      Le pauvre bougre qui trime pour capitaliser en prévision des jours sans, n’est en aucune façon (pour moi) un capitaliste.

      Le capitalisme, comme le socialisme sont intrinsèquement neutre, quand ils ne sont pas pervertis par l’idéologie du profit facile.

      Fondamentalement, dans un monde où les valeurs morales seraient supérieures à la bassesse humaine élevée en dogme, les deux concepts devraient se compléter et non se détester.

      …Mais bon, les hommes étant ce qu’ils sont, il faut qu’ils s’opposent, atavisme des temps anciens, diront certains.

      • « Le pauvre bougre qui trime pour capitaliser en prévision des jours sans »
        capitaliser ça veut pas dire économiser ça veut dire créer une plus-value. Si tu veux je t’explique aussi ce que ce dernier terme signifie, camarade.

        • Exact.
          Encore faut-il avoir lu les livres du Capital.
          La gauche a été tuée par le gauchisme bourgeois, privant les prolos d’une analyse qui permettait de comprendre leur condition.

          Nos maîtres défendent leurs intérêts de classe avec hargne, pendant que le prolétariat est divisé comme jamais… à ce propos une lecture de Machiavel ne ferait pas de mal.

          (au vu de la bouillie mentale actuelle, je précise que « le capital de Marx » est une analyse du capitalisme et pas un manuel sur le communisme)

          • Bonjour,
            Ce n’est pas que « La gauche a été tuée par le gauchisme bourgeois », c’est juste que la gauche d’un point de vue économique n’est malheureusement pas toujours juxtaposée à la gauche d’un point de vue culturel (même si idéalement ça devrait être le cas pour pouvoir pleinement, et donc légitimement, s’appeler « gauche »). De nos jours le point de vue de gauche en question de culture est tenu principalement par la classe moyenne libérale, qui d’un autre coté cautionne à bras ouvert la droite économique mondialiste qui lui refile des miettes juteuses (pour le moment). Et le débat culturel sur les minorités a éclipsé dans les médias de communication le débat économique sur les classes sociales, ce qui arrange doublement le pouvoir capitaliste en place : il garde à l’ombre les arguments vraiment dangereux pour lui tout en enrageant la droite culturelle ségrégationniste afin d’utiliser cette dernière comme épouvantail vis à vis de la classe moyenne libérale dont je vous parlais ci-dessus (qui est ainsi maintenue à la fois dans la complicité économique, cette histoire de miettes, ainsi que dans la peur de la répression culturelle).

            J’aurai bien échangé avec vous à ce sujet bien que n’ayant pas lu les classiques que vous citez, mais mes messages sont malheureusement tous révisés voire censurés sur ce site, je ne sais même pas si vous verrez celui-ci.

            • Quoi tu n’as pas lu Marx !https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif
              Un classique que j’ai adoré et qui effectivement donne d’excellentes clés de compréhension. Il est toujours d’actualité, et je dirais même, surtout maintenant où le transfert de richesse est quasiment terminé.

              – Malheureusement Marx à lui aussi était un outil au service du « capitalisme bancaire ».
              Il fut très utile dans le transfert des richesses des « barons d’industrie » vers des grands groupes, dites sociétés anonymes tenues par les grandes familles banquières.

              De plus ce qui est édifiant chez Marx, c’est son absence quasi totale d’analyse de la condition sociale paysanne. Qui pourtant était largement la plus représentative de la société du XIX°.
              A croire que pour lui, seule la classe prolétarienne(travailleur salarié) existait.

              …Rien que cela devrait interroger.

              • C’est parce qu’à l’époque de Marx beaucoup de paysans étaient propriétaires de leurs terres il me semble. D’ailleurs en effet par la suite les paysans propriétaires terriens se révélèrent parmi les plus hostiles à la collectivisation des terres en europe de l’est, si je me souviens bien.

                • Au contraire de l’industrie naissante, il n’y avait pas un modèle bien défini de la paysannerie. Cela variait énormément suivant les pays.

        • Capitaliser c’est effectivement faire une plus value (en nature ou en argent) sur sa production..ou celle des autres.
          Sans plus value point de capitale.

          -Question à Mr le professeur la boussole Gche/dte.Ht/bas:

          Comment faites vous pour mettre de coté et donc « économiser », si vous consommez toute votre production et ne capitalisez point ?

          • Ho, un message qui a réussi à passer. C’est moi professeur m engels ? *soupir* capitaliser c’est justement consommer le surplus de production (plus-value découlant de l’inégalité de la répartition des gains parmi les travailleurs) pour l’investir, crée plus de surplus, le ré-investir etc théoriquement à l’infini (concrètement en termes matériels clairement pas, c’est le truc là sur la croissance). L’économiser c’est figer un capital et c’est la mort du capitalisme qui nécessite une transaction constante et non équitable. Voilà. A mettre avec des points d’interrogation partout paske je suis tout sauf prof dans l’âme sinon je serai pété de tunes et pas à moisir sur ce blog. : )

            • Tu peux prendre ton temps et me remettre ça au clair.
              J’ai rien compris.

              • L’excédent de richesse produit par l’inégalité (de la répartition de la richesse produite par les travailleurs) est investie par la classe bourgeoise capitaliste afin de générer un nouvel excédent de richesse (intérêts bancaires) qui à son tour permet d’embaucher plus de travailleurs ce qui augmente l’inégalité et produit un nouvel excédent de richesse etc etc. Si on avait gardé l’excédent de richesse en guise d’économies, sans le ré-investir, on n’augmenterait pas ainsi indéfiniment le taux de croissance du capital.

                Mais bon puisque toi tu sous-entend que t’as lu marx (chapeau c’est super chiant) normalement t’as pas besoin de mes observations pour comprendre le fonctionnement du capitalisme je pense lui il était bien plus calé sur le sujet.

                • Sauf que t’oublies qu’il y a plusieurs types ou déclinaisons de ce que l’on appelle capitalisme dont le capitalisme rhénan…..
                  Ce sont les calvinistes qui au départ ont construit une sorte de capitalisme sans recourir aux robinets de la grande finance. Une sorte de capitalisme vertueux. Ayant été eux-mêmes contraints à la vertu — car la vertu est fille des contraintes et en l’occurrence la répression exercée auprès des calvinistes a constituée une contrainte majeur– ils ont naturellement mis au point quelque chose de vertueux. Ensuite, ça s’est emballé avec la colonisation de vastes étendues vierges de toutes formes d’extractions massives et surtout avec l’accès à de l’énergie quasi gratuite. le fruit interdit en somme.

    • Salut Volti,
      Un de mes coms ne passe pas et je ne sais pour quoi ?https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  2. Je crois pas que cette crise soit un fake : ça fait plus d’un an que je répète que l’épuisement des engrais minéraux, la destruction de la microbiologie des sols, et la déforestation (et la destruction du phytoplancton marin) entrainant un déréglement climatique profond, font que dans les dix prochaines années l’agriculture va connaitre une crise jamais vue à un niveau mondial. Faites des réserves pour quelques années les pitis moutons, y compris d’eau, bien que je devrais même pas vous donner de conseils vu comment j’ai été traité ici parce que j’ai dérangé votre petit cercle sectaire pendant deux jours.

  3. quand on mélange volontairement famine et pénurie … est-ce la peine d’aller plus loin que le titre https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  4. A propos du premier reportage: il date déjà de début mai. Vu comme tout va vite, c’est déjà tard. De plus, on y parle de pénurie et on accuse bien entendu en premier les consommateurs.
    Or faisant les courses comme tout le monde (ou presque), je ne constate aucune rupture d’approvisionnement, hormis sporadique, avec un rappel pour tel ou tel produit. Rien qui me fasse dire: attention, ça commence.
    Aussi je ne suis pas allée loin dans l’écoute de la vidéo.
    Je sais qu’il y a des mouvements de foule illogique, bizarre… mais on ne peut pas accuser le mouton d’être un mouton, c’est inutile. Les moutons vont prendre n’importe quoi, au risque de n’avoir à manger que de la farine mélangée sans doute avec de l’huile (bon, on fait des galettes mais … ça ne nourrit vraiment pas). Quant au papier Q, je vous rassure, les journaux n’ont plus de plomb. A condition toutefois d’acheter ces torchons.
    (Petite touche d’humour, bien sûr).
    Donc les moutons un peu plus évolués, vont prendre, eux, de quoi se nourrir à peu près correctement pendant le temps de vaches maigres qu’on nous prépare.

    Ceci dit, il y a des années que je me prépare comme devrait le faire tout consommateur averti. En s’y prenant à l’avance, non seulement on ne vide pas les rayons, et de plus, la facture s’étale sur le temps. Ça passe beaucoup mieux. On profite aussi des promos (des vraies bien sûr). Je pense aussi aux personnes qui n’ont vraiment, mais alors vraiment pas le moindre sou pour cela ou pour autre chose. Il faudra en tenir compte.

    Quant à la défense du territoire, il s’agit d’y penser sérieusement. Vous avez vu ce qu’il se passe à St Martin ? Après un ouragan. Et c’est partout pareil. Alors étudiez les techniques de protection avant de voir arriver des hordes d’humains redevenus sauvages.
    Parano ? Moi ? Ou juste réfléchie ? On en reparlera bientôt. Ou pas…

    • « des hordes d’humains redevenus sauvages » yes moi depuis que j’ai vu 28 jours plus tard j’attends que ça trop bien.
      Sinon trop d’encre ça doit refiler le cancer du rectum à la longue voire à la moyenne qd-meme je pense. Surtout qu’elle est surement fabriquée en chine.

  5. le solgan des moutons de bergerie « Un mensonge répété mille fois se transforme en vérité »
    il suffit de répéter qu il va avoir des pénuries alimentaires pour ce bon peuple dévalise les rayons …..mais on traduit ici , par des méchants capitalistes qui organisent la famine ….
    les organismes stockeurs des céréales débordent de céréales,la cause ,des gros rendements et surtout une logitisque inéxistante ,des camions sans chauffeur ,pour cause de vacances ou de covid
    l automne dernier ont pourri une douzaine de tonnes de blé dans la cour d un marchand d aliments ,parce que ce n était valable d envoyer un camion de 25 tonnes pour rapatrier le blé chez un OS
    A VOS POUBELLES on a reçu un courrier nous indiquant que de 8 au 19 aout les collectes de tri (bacs jaunes) ne seront pas assurées en cause ,je cite ,en effet,suite à différentes pannes et de nombreuses absences de personnel touché par le covid,les emballages et papiers n ont pas pu être triés pendant plusieurs jours
    salauds de capitalistes

    • – Quand il y a rupture dans la chaîne d’approvisionnement, qu’il y ait surproduction ou pas, au final il y a pénurie.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      – Et puis le coup, du « bon peuple » fautif des pénuries parce « qu’il dévalise les rayons », même pas envi de développer tellement c’est https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    • Rien de nouveau pour celui qui connait le passé.

      – La famine* de1789, qui fut une des excuses(…dite raison) de la révolution française, fut une famine due au choix en une politique volontairement exécrable.
      Le résultat, tout le monde le connait. Ou du moins, je l’espère.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      *) Famine qui fut en vérité pas si important que la république aime à le dire …et loin s’en faut !

Les commentaires sont clos.