Bracelet électronique : Les collèges de la Sarthe à l’heure chinoise

Proposé par Radagast

Source Le Média en 4-4-2

En 2020, la ville de Pékin a testé des bracelets électroniques sur des collégiens. En pleine pandémie de coronavirus, cet objet connecté permettait de relever la température corporelle. Les données étaient transmises par Bluetooth vers une application mobile dont disposait l’enseignant, qui les mettait à son tour à la disposition des parents et de l’établissement. Un professeur se voulait rassurant sur la confidentialité : « Seuls le nom [sic !] de l’élève et sa température apparaissent, rien d’autre. »

*****

Dans le département de la Sarthe, on n’avait jamais vu de bracelets sur des collégiens comme en Chine. Eh bien ! cette lacune va être réparée. Pour lutter contre la sédentarité, promouvoir l’activité physique quotidienne, éduquer aux bases de la nutrition, le département de la Sarthe, le recteur académique, le directeur diocésain et la CPAM se sont tous mis à l’heure de la Chine. Dès le mois de juin 2022, sept collèges sarthois ont déjà participé à des tests de bracelets électroniques. Dans un collège du Mans, les fameux bracelets ont été reçus comme des cadeaux de Noël par les enfants. Une fois enfilé à leur poignet, le bracelet ne les quittera pas durant les quatre années que durera leur scolarité dans l’établissement ! Un prisonnier libéré sous condition doit porter le bracelet électronique pendant deux ans au plus. Les collégiens écoperont donc d’une peine supérieure à celle d’un condamné !

À la rentrée prochaine, tous les élèves de 6e des 75 collèges de la Sarthe recevront ce dispositif, qui sera mis en place progressivement aux 30 000 collégiens sarthois — et peut-être un jour dans la France entière. Il s’agit d’un bracelet connecté qui mesurera le nombre de pas qu’ils réalisent durant la journée, mais également leur rythme cardiaque et encore leur température. L’objectif ? Les inciter à faire plus d’activité physique. Comment le croire, puisque c’est leur forme non seulement physique, mais aussi morale et sociale, qui sera évaluée via une application connectée, développée par l’Université de Paris et la MGEN, Tous en forme ?

TousAntiCovid a été un échec car il fallait la télécharger volontairement et être équipé d’Android ou d’IOS. En revanche la collecte de données via un bracelet gracieusement imposé par l’Éducation nationale peut remporter un succès. À moins que les élèves et leurs parents ne se réveillent de ce cauchemar informatisé. Si le bracelet électronique des condamnés est une mesure d’aménagement de peine, celui des collégiens de la Sarthe le serait aussi. Fini l’école buissonnière et vive le contrôle à la chinoise !

Nicolas Dupont-Aignan : Pour le prétendu bien sportif des élèves, on les conditionne à la servitude volontaire. Assez ! Plus que jamais on a besoin de LIBERTÉ…

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

6 Commentaires

  1. 50 euros de l’heure en echange
    et couverture totale accidents irradiations
    sinon rien !
    (toujours pas de bracelets pour les pédophiles)
    Non mais, flicer et irradier les enfants…pfff!
    Attention au micro incorporé, transmettant tout dialogue en continu…
    En rentrant chez vous, mettez le dans une boite metallique jusqu’au lendemain.
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    • En plu, ces machins connectés peuvent rendre malade : problèmes dermiques, maux de tête, ennuis cardiaque (un comble) : refuser A TOUT PRIX.

    • Le smartphone fait peu ou prou la même chose, et pourtant 3/4 de la population en porte un en continu.
      Quand ce n’est pas une montre, ou tout autre objet, connectée.
      Ce bracelet est dans la continuité avec en prime le concept du « c’est bon pour leur santé ».
      Je parie sur un plébiscite d’une grosse majorité de la population…
      Et si on pointe du doigt les dangers, que ce soit de contrôle ou d’electromagnétisme, on passe pour un fou.

      « Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale d’être bien adapté à une société malade ».
      Jiddu Krishnamurti

  2. Ca date un peu ils en parlaient le 5 juillet sur BFM :

    https://www.bfmtv.com/societe/education/sarthe-un-bracelet-connecte-distribue-a-des-collegiens-pour-mesurer-leur-activite-sportive_AV-202207050399.html

    Je comprend pas comment les parents peuvent accepter ça sans rien dire.

    « tous les élèves de 6ème des 75 collèges de la #Sarthe bénéficieront du dispositif, qui sera mis en place progressivement à l’ensemble des collégiens sarthois. »

    L’année dernière en Suède :

    https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-des-puces-rfid-greffees-dans-la-paume-de-salaries-suedois-60182.html

    Un lien qui ne laisse pas de place à l’imagination. Tout est dit, explicitement (date du 30/03/2022) :

    https://aulnaycap.com/2022/03/30/yuval-noah-harari-explique-ce-quest-lhomo-deus-ou-homme-dieu/

    « Et si vous avez suffisamment de données et suffisamment de puissance de calcul, vous pouvez hacker les algorithmes humains et à ce moment là vous pouvez contrôler et manipuler les gens d’une manière que même Staline et Hitler, les grands dictateurs du XXème siècle n’auraient pas pu imaginer…  »

    On en est plus aux théories conspirationnistes là, c’est clairement dit et expliqué.

  3. On en parle ici aussi :

    https://www.causeur.fr/sarthe-collegiens-bracelet-electronique-surveillance-239234

    C’est quand même gonflé, après avoir mis le pays sous cloche à cause de l’imprévoyance du gouvernement sur les équipements de protection individuels.

    Tiens, on en apprend une bien bonne sur la période pré-pandémie COVID-19 :

    https://www.sciencesetavenir.fr/sante/covid-19-le-debut-de-la-pandemie-aurait-pu-etre-detecte-des-semaines-en-avance_165262

Les commentaires sont clos.