« Rationnements, interdictions, confinements, les plans secrets des gouvernements pour gérer les pénuries ! » L’édito de Charles SANNAT

Source Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Cette semaine je vous propose de « réfléchir aux réflexions » que mènent les gouvernements depuis quelques temps maintenant sur la gestion nécessaire des pénuries ! Oui, je sais, réfléchir aux réflexions, c’est un peu redondant et insistant en terme de style, d’un autre côté cela décrit quand même fichtrement bien la réalité.

Aucune surprise à attendre de la part des dirigeants d’ici et d’ailleurs.

Ils sont assez conventionnels et particulièrement prévisibles.

Depuis la nuit des temps, en temps de pénuries, ce sont les rationnements, les interdictions, les réquisitions et autres saisies !

Nous allons vers une période de très forts changements, une période qui a déjà commencé, et notamment nos mobilités vont radicalement se réduire, et nos horizons se rétrécir.

Plus que jamais, le choix de votre localisation fera l’agrément de votre vie et votre pouvoir d’achat.

Encore une fois, j’insiste sur votre triptyque PEL pour patrimoine, emploi et localisation. La manière dont vous allez articuler tout cela fera la différence entre vivre une sobriété heureuse, ou la vivre de manière malheureuse parce que fondamentalement subie.

Enfin, une économie de guerre, car c’est de cela dont parle le président, c’est avant tout une économie de la pénurie.

Nous passons de l’ère de l’abondance à celle de la rareté.

Les gouvernements feront tout pour tenter de l’encadrer et de l’organiser.

Il y a peu de chance qu’ils y arrivent véritablement et cela se terminera de la même manière qu’à chaque fois où dans l’histoire il a fallu gérer les pénuries.

Rationnements, marché noir et petits arrangements où certains seront plus égaux que d’autres.

Pendant les confinements Covid, et alors que les gueux ne pouvaient pas aller au restos, les riches, eux, allaient dans des restaurants clandestins et hors de prix…

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

15 Commentaires

  1. C’est Stupide d’interdire de conduire le dimanche: les gens prendront leur voiture le samedi ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    Pour le moment, pas de pénurie dans les magasins.
    Attention si vous partez en vacances, pas sûr que vous puissiez revenir ! Ou alors prévoyez le jerrycan. Sauf que, en voyage, c’est un tantinet dangereux…
    Pour la campagne, il vaut mieux être en autarcie, si on ne peut plus circuler…Sauf à se faire livrer les courses.

    • Pour l’essence et le diesel, il faut plutôt s’attendre à une pénurie totale pendant au moins 3 ans (le temps que les raffineries puissent être adaptées à un pétrole dont les caractéristiques ne sont pas celles du pétrole Russe).

      Sur le site thesaker.is, un spécialiste (Jorges Vilches) publie régulièrement des articles sur ce problème bien connu par les ingénieurs mais apparemment pas nos politiciens (sauf bien sûr s’ils le font exprès, ce qu’il est raisonnable de penser !?)

      http://thesaker.is/tag/jorge-vilches/

      • Dans 3 ans cette thématique sera complètement dépassée.

      • Avec un surcoût monstrueux. Quoi qu’il en soit, il faut bien penser que nous, les petits et sans grade, n’auront plus les moyens de nous déplacer, du tout. Même aller bosser avec un carburant à 5 €, ce n’est même pas la peine de bouger. Les entreprises ne pourront pas suivre. Elles tenteront bien de faire payer les clients, mais ce seront encore les plus riches qui le pourront. Jusqu’au jour où… Bref, les dominos vont tomber un à un.

        @ Enfin… Engel, sans doute as-tu raison. Quelque chose se sera passé entre temps.
        Je veux bien espérer que les ME auront déjà envisagé tous les cas de figures et prit, si possible, les mesures appropriées. Après… « à l’impossible nul n’est tenu ».

        • Les plus pauvres, les plus riches plus tard. Je ne pense pas que les plus pauvres vont se laisser mourir de faim. Il y aura rationnement avec des rations de plus en plus petites.
          Les.salaires ne suivent pas l inflation. Il y a des choix à faire. Boire ou conduire.

      • Dans trois ans!!!!

        Avec des capitaines de rafiot qui naviguent à vue et tenus en laisse par leurs créanciers 🤡

        Attendez cet hiver, on en reparlera…

        Et en attendant on importe le bon brut de l’Oural via l’inde qui raffine et prends sa com…

        Business is business…

        BRIKS 1 – ue O 🤡

    • je pense qu’il faut envisager un moyen de deplacement alternatif et garder la voiture pour les déplacements urgents, a grande distance, …

  2. le pays est ingouvernable disent-ils , mais c’est ça la démocratie et , l’assemblée nationale sera plus vivante !! une satisfaction avec l’élimination de deux parasites malhonnétes notoires que sont ferrand et castaner

  3. j’avais déjà publier un article qui va dans ce sens début mai cela était parut dans la presse grecque qui eux ont trouver l’info dans la presse espagnole c’est sur qu’on ne fait pas trop de pub…..

    https://www.keeptalkinggreece.com/2022/05/10/eu-energy-blackout-emergency-plan-states-citizens

    voici la traduction ( par V.A. du groupe les amis de la Grèce fb)

    HALLUCINANT… LE RÉSULTAT DES SANCTIONS SUR LES PEUPLES EUROPÉENS… ON VOIT BIEN QUE CES HAUTS TECHNOCRATES DE BRUXELLES NE SONT PAS TOUCHÉS PAR LES MESURES QU’ILS VEULENT NOUS IMPOSER… COMME NE PLUS CIRCULER LE DIMANCHE… NE PLUS VOYAGER EN AVION SAUF POUR LES HOMMES ET FEMMES D’AFFAIRES….ETC… A LIRE ABSOLUMENT…. La Commission européenne a préparé un plan d’urgence en cas de panne d’électricité. Selon le quotidien espagnol El Pais, la Commission a l’intention de présenter le plan le 18 mai. Le plan contient plusieurs mesures à prendre par les États membres de l’UE pour le pire scénario dans lequel l’afflux d’hydrocarbures russes est stoppé avant que l’Europe n’ait trouvé des moyens d’approvisionnement alternatifs et suffisants.
    Le plan serait basé sur le règlement sur la sécurité d’approvisionnement, qui est en vigueur depuis 2017 et peut être étendu au pétrole sous certaines conditions. Dans ce cas, parallèlement aux processus au niveau institutionnel, une campagne a été lancée pour réduire la consommation d’énergie des citoyens et des États.
    Les données et études fournies par l’Agence internationale de l’énergie n’y sont pas utilisées.
    Selon les médias grecs citant le rapport El Pais, la mise en place de ces mesures d’urgence, si elle est jugée nécessaire, réduira la consommation quotidienne de pétrole comme suit :

    Les chiffres correspondent aux économies de pétrole quotidiennes en milliers de barils

    – Télétravail (jusqu’à trois jours par semaine) – Un jour de télétravail équivaut à 170 000 barils en moins
    – Covoiturage avec d’autres personnes et conduite douce (économique) – 470 barils en moins
    – Réduction des limites de vitesse sur les autoroutes (au moins 10 km/h) – 430 barils en moins
    – Dimanches sans voitures dans les villes – 380 barils en moins
    – Doux – conduite de camion économique – 320 barils en moins
    – Limiter le nombre de voyages en avion à des fins professionnelles – 260 barils de moins
    – Utilisation des transports en commun, des vélos et de la marche – 330 barils en moins
    – Accès alternatif des voitures (un seul ou même dernier chiffre de permis de conduire) dans les villes – 210 barils en moins
    – Utiliser le train au lieu de l’avion – 40 barils de moins

    La première réaction au plan a été sur les chaînes de télévision grecques : comment les tavernes et le tourisme fonctionneront-ils si les gens ne sont pas autorisés à utiliser leur voiture le dimanche…
    Pendant ce temps et alors que l’UE se prépare à ce que la Russie coupe l’approvisionnement en gaz naturel des pays ne payant pas en roubles.
    PS Tandis que les technocrates de l’UE préparent un paquet de sanctions après l’autre, par un week-end calme de fin de printemps, ils pourraient aussi s’asseoir dans un parc ensoleillé et élaborer un plan de paix entre l’Ukraine et la Russie.

    • Ainsi que l abattage d animaux.
      Serait bien de se préparer à la résidence et faire des propositions. Les provisions ne seront pas perdues au cas où on se tromperait.

Les commentaires sont clos.