17.300 morts du Covid-19 en Grande Bretagne selon Nigel Farage et non pas 153.000 !

Par LLP via SOTT

Depuis le début, tous les chiffres épidémiologiques sont falsifiés par les autorités sanitaires.

Après avoir demandé le nombre exact de décès en Grande-Bretagne – dus uniquement au Covid-19 – au Centre national de statistiques comme le permet la loi, le célèbre politicien britannique Nigel Farage a été très étonné du résultat puisque la mortalité sur 24 mois est d’à peine 17 300 décès, ce qui représente un peu plus de 8600 morts chaque année, moins que la grippe saisonnière. 

D’un autre côté, les restrictions sanitaires, les plans blancs imposés dans le système hospitalier ont clairement causé beaucoup plus de décès que le Covid-19. Nous sommes du coup très loin des 153 000 morts déclarés officiellement, le chiffre a été multiplié par 9. Encore une fois, c’est la démonstration de la falsification des chiffres épidémiologiques afin de terroriser les populations et leur faire accepter l’inacceptable. C’est exactement la même chose avec le nombre de cas positifs quotidiens, les chiffres des hospitalisations et des réanimations…

En Grande-Bretagne, la moyenne d’âge des décès est de 82.5 années, au-dessus de l’espérance de vie ; c’est le même chiffre en France à quelques mois près. Nous pouvons donc conclure que les gouvernements occidentaux ont détruit leur pays en les plongeant dans le piège mortel de la dette pour des décennies pour une maladie qui tue moins que la grippe saisonnière avec une moyenne d’âge des décès de 82 ans ! C’est certainement la chose la plus stupide et la plus folle que l’être humain ait commise depuis sa présence sur terre.

Bien entendu, vous ne trouverez ce chiffre nulle part dans les médias officiels britanniques et encore moins parisiens. La propagande va continuer, le mensonge et la falsification sont essentiels à la mise en place du nouvel ordre mondial.

Commentaire : Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :

Source SOTT


Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

7 commentaires