Selon le commandant Jean-Baptiste Colas de la Défense française, le puçage des populations a commencé

Source le Média en 4.4.2

Comme souvent, les complotistes ont une longueur d’avance sur le mainstream et se voient confirmer leur dires, une fois les comploteurs passés à l’action. Pour confirmer aujourd’hui, ce n’est ni plus ni moins que le commandant Jean-Baptiste Colas de la Défense française qui va le faire. En ce début d’année, le ministère des Armées a décidé de publier « Ces guerres qui nous attendent, 2030-2060 » pour penser et imaginer les conflits possibles de demain.


Rappelons que le document de la Fondation Rockefeller avait, dès 2010, prévu l’« hypothèse » d’une pandémie mondiale. L’imaginaire — que l’on voit venir — de l’armée et des banques doit être pris tout-à-fait au sérieux.

Invité sur le plateau du Quotidien  (vidéo ci-dessous) devant l’anti-complotiste Yann Barthès, le commandant Jean-Baptiste Colas affirme que le puçage des populations est un fait puisqu’il a déjà commencé. Selon le scénario P-nation, pour maîtriser les populations trop mobiles, le puçage va se généraliser, une puce qui contiendra toutes les données médicales, financières… et ceux qui refuseront cette puce deviendront des apatrides et devront se réfugier sur les côtes. Ils seront considérés comme des pirates.

Un peu sur le cul, l’anti-complotiste Yann Barthès demande au commandant la probabilité que cela arrive. La réponse du haut gradé ne va pas rassurer notre journaliste : « Des apatrides il y en a déjà et le puçage existe déjà. » Voilà ! Le ministère des Armées confirme que notre site est très en avance sur les journalistes mainstream — à moins que Jean-Baptiste Colas ne soit un rigolo ou, plus grave, un Dr Folamour ? C’est lui qui a pris le risque du décollage de Franky Zapata le 14 juillet 2019 à quelques mètres de la tribune présidentielle, alors qu’une connexion radio de la combinaison de vol était brouillée. Il paraît que cela a donné un nouvel éclat au rayonnement de la France de par le monde. Le tableau semble bien noir, car la technologie pourrait jouer un autre rôle que celui d’asservir les peuples du monde. Il faudrait pour cela que les forces bienveillantes l’emportent.

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

7 Commentaires

  1. Bien sûr que le puçage a commencé. La RFID, c’est dépassé. On en est aux nanoparticules, et les injections sont là pour ça. D’où l’insistance des gouvernements à nous injecter. Ils ne se sont jamais occupés de notre santé !

  2. fantasme… 😉
    j’ai un sacré doute sur la généralisation de ce genre de choses…

    • En effet car tous les lots n’ont pas les mêmes produits. Mais pour ce qui est de la réalité, elle est bien là. Vois les dossiers que met Chloé Framery sur son site. C’est impressionnant.

  3. Les puces rfid d’Hitachi mesuraient 0,4 x 0,4 mm en 2003, puis 0,15×0,15 mm en 2007.
    La génération 2013 mérite le nom de poussière intelligente avec une dimension de 0,05 x 0,05 mm. Je te laisse imaginer ce qui existe depuis avec l’augmentation des finesses de gravage.

  4. Chouette on va pouvoir s’acheter et se vendre entre nous!https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  5. Excusez moi mais ce que vous affirmez dans l’article….n’a rien à voir avec le propos dans la vidéo !

    A quoi jouez vous ?

Les commentaires sont clos.