L’Allemagne suspend la certification de Nord Stream 2 : vous avez des pulls ?

Ça commence à bien faire leur petite guéguerre pour savoir, qui a la plus grosse.. L’intérêt des populations passe au dernier plan et comme d’habitude, c’est aux réglementations juridiques, (qui viennent d’apparaître comme par hasard ?) que l’Allemagne fait appel. Comme si ça n’avait pas pu être débattu et résolu avant. Comme le précise l’auteur, sortez les pulls et pour ceux qui peuvent, coupez du bois… Les USA se frottent les mains, ils vont pouvoir nous refiler leur gaz de schiste (qui saccage la Planète) que nous paieront plus cher et qui traversera l’Atlantique.. Merci Robert du 09

Par Karine Béchet-Golovko pour Russie-Politic

Alors que les prix du gaz flambent en Europe, l’Allemagne a la bonne idée de suspendre la certification de Nord Stream 2 « pour des raisons juridiques », hautement géopolitiques. Le gaz russe est russe par définition, donc, anti-démocratique, à la différence du gaz (beaucoup plus cher) américain, lui permettant la démocratie sous perfusion de l’Europe. Décidément, les dirigeants européens ne défendent plus l’intérêt de leurs populations …

C’est largement diffusé dans les infos en France (sans aucune analyse), à la Une du New York Times (avec un léger accent de victoire) : l’Allemagne a suspendu la certification de Nord Stream 2, ce qui est la phase finale juridique avant l’entrée en service. La raison avancée est une non-conformité à la législation allemande :

« La certification du pipeline « n’est possible que si l’opérateur est organisé sous une forme juridique de droit allemand (…). Le processus de certification reste suspendu jusqu’à ce que l’opérateur de Nord Stream 2, basé à Zoug, en Suisse, ait achevé de transférer « des actifs essentiels et des ressources humaines » à une filiale créée en Allemagne pour la partie allemande du gazoduc. »

Ensuite, il faudra soumettre cet avis à la Commission européenne, qui donc pourra encore faire jouer le temps et renforcement le chantage politique, surtout avec la détérioration des relations entre l’Europe et la Russie.

Et justement pendant ce temps-là, les prix du gaz augmentent  et il reste à espérer un hiver clément en Europe pour compenser la dépendance atlantiste de nos gouvernants. Car n’oubliez pas que les instances européennes luttent contre la « dépendance » à la Russie, c’est pourquoi elles tentent d’ouvrir le marché aux Etats-Unis, à qui la question de la dépendance n’est évidemment pas posée.

Nous vivons une époque merveilleuse, coupez du bois et préparez vos pulls !

Source Russie-Politic

Un commentaire

Laisser un commentaire