Des médecins allemands établissent un lien de causalité élevé entre vaccins anti-covid et décès de patients

Source Le Courrier des Stratèges

Outre les effets secondaires parfois graves, des cas de décès ont été répertoriés après une vaccination. Et, en Allemagne, il est possible de passer de la constatation de corrélations à l’établissement d’une causalité. La conférence de presse qui s’est tenue le 20 septembre 2021 avec le professeur Dr. Arne Burkhardt et le Professeur Dr. Walter Lang à Reutlingen fait grand bruit outre-Rhin. Lors de cette séance, ces deux scientifiques ont validé le rapport se focalisant sur les liens entre les décès et la vaccination anti-covid, appuyé par des autopsies et établi par l’un des médecins allemands les plus respectés, le Professeur Peter Schirmacher .

Décès en lien avec les injections selon les autopsies

À Heidelberg, le Prof. Dr. Peter Schirmacher a récemment mis en exergue une corrélation entre les vaccins contre le Covid-19 et 40% des décès qui sont apparus dans les 14 jours suivant la vaccination.  

Lors des autopsies, les scientifiques ont pris l’option de mobiliser des matériels à la pointe de la nouvelle technologie pour arriver à établir un lien entre la vaccination et les décès de plusieurs vaccinés. Les résultats ont ainsi révélé que les injections engendrent une « crise de folie des lymphocytes (Lymphozyten-Amok)». Pour se mettre dans le contexte, on rappellera que les lymphocytes forment une sous-catégorie de globules blancs qui sont responsables des réactions immunitaires.

Cette crise est essentiellement due à : une surproduction de lymphocytes ou hyperplasie, un déstockage des organes lymphatiques qui contribue à la réduction des facultés immunitaires externes, un réflexe immunitaire abusif capable d’engendrer des maladies auto-immunes et l’apparition inattendue de ganglions lymphatiques au niveau de quelques organes à l’instar des poumons, de l’utérus, des glandes salivaires …

Face à ces effets secondaires, force est de constater que cette conférence de presse a eu l’effet d’une bombe à retardement.

Des phénomènes jusqu’alors inconnus

Les autopsies ont également fait sortir les deux médecins légistes de leur zone de confort, surpris de découvrir pour la première fois de leur carrière de nouveaux profils de maladie.

Le Prof. Dr. Burkhard n’a pas manqué de déclarer que  « Parmi ce que je vous montre, il y a beaucoup de choses que j’ai vues pour la première fois. Je ne peux pas encore vous nommer certaines choses, car je cherche toujours des noms pour les désigner» et dans la même foulée, il ajoute “Des effets graves sont probablement diagnostiqués à tort comme des crises cardiaques par de nombreux pathologistes. On trouve des accumulations de lymphocytes partout”.

Dans le Courrier des Stratèges, nous avons déjà évoqué le fait que l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a élargi la liste des effets secondaires des vaccins anti-covidLa HAS exprime même ses craintes sur le vaccin et son impact sur les défenses immunitaires.

Des maladies auto-immunes d’une grande rareté

Des autopsies découlent trois différentes maladies rares qui relèvent toutes du domaine de l’auto-immunité : la vasculite leucoclasmique de la peau, le syndrome de Sjögren ainsi que la maladie de Hashimoto.

En Allemagne, seuls 20 décès ont été reconnus comme étant provoqués par la vaccination. Toutefois, de janvier à juillet 2021, période correspondant au lancement de la campagne de vaccination, on compte  1 230 décès post-vaccinaux déclarés. Selon certains spécialistes, seuls 10% de ces cas sont déclarés. Et si seulement 40% des décès post-vaccinaux, déclarés et non-déclarés, étaient réellement dûs aux vaccins anti-Covid, il faudrait constater plusieurs milliers de décès directement causés par le vaccin.  

Source Le Courrier des Stratèges

9 commentaires

  • Radagast

    « L’avantage » de faire un « vaccin » qui fait produire la protéine spike à ceux qui le reçoivent, c’est que tout vacciné pourra être dépisté positif au coronavirus… Donc peu importe de quoi ils pourraient mourir, ce sera toujours des décès dus au covid…

    Article de décembre 2020 :

    https://www.umontpellier.fr/articles/spike-lespionne-au-service-du-depistage

    Je cite :

    – Contrairement aux tests PCR – Polymerase Chain Reaction en anglais – qui cherchent à détecter la présence du génome du virus, les tests sanguins ou salivaires dits « Elisa » permettent de détecter des protéines spécifiques que l’on trouve en grande quantité sur l’enveloppe du virus. « L’une d’elle, que nous appelons la protéine Spike, nous intéresse particulièrement car elle présente une séquence spécifique au virus et elle est déterminante pour son entrée dans la cellule. Si on trouve cette séquence c’est que nous sommes face au Sars-Cov-2. On ne peut pas se tromper » poursuit le chercheur.

    En gros, on ne peut pas se tromper, si on détecte des proteines spike, c’est le Sars-Cov-2… Il suffit de dire que c’est un nouveau variant, ou de raconter que l’efficacité du vaccin diminue avec le temps, pour justifier le fait que des vaccinés sont victimes de la covid19… J’imagine que le prochain variant inclura tout un lot de nouveaux symptômes histoire de faciliter l’étiquetage covid19 et éviter la mise en cause du vaccin.

    • Volti

      On nage en plein film de science fiction ? Ils ont collé quoi dans leurs seringues ? Pourtant le Dr. Madej est loin d’avoir une réputation d’illuminée ! Dr Madej : contenus d’injections vus au microscope x 400
      https://rumble.com/vna3md-on-nage-en-plein-film-de-science-fiction-.html?fbclid=IwAR2as_wkqv2gLuMbfwQ9-TlZJ5hBbQp4caQxPimNYTm6oPGy8isV3GTtTtI

      • agnelette

        Ce n’est hélas, pas de la science fiction.

        Ce qui est absolument incompréhensible, c’est la facilité avec laquelle les gens foncent vers cette injection, sans se poser aucune question.

        J’ai une connaissance, qui fait vacciner sa fille pour qu’elle puisse aller simplement à la piscine et au cinéma avec ses copines de collège…

        Après de tels raisonnements, je suis stupéfaite, je reste sans voix, et complètement anéantie d’entendre de tels discours et de justifications pour arriver à accepter l’injection, qui est tout, sauf un vaccin.

        On voit voit que pour beaucoup, aller prendre un café en terrasse, manger au restau ou aller voir en salle le dernier film, leur semble, à leurs yeux être si important—(jusqu’à se faire pikouzer pour en bénéficier—, que tenter de raisonner avec, est franchement devenu le vrai parcours du combattant, une pure perte d’énergie et carrément peine perdue… laissons-les dans leur mouise….

        Cela rejoint le vieil adage très connu :

        « nul n’est prophèle en son pays » ou bien « chacun sa m……. »

        • Demeter

          Tu veux mon opinion? Les gens dans leur 99% sont de gros cons abrutis juste capables de tendre le bras pour se faire piquouzer!!!

          Tout le reste n’est que futilité!!!

          Pour le test Elisa, qui sert pour le HIV et l’hépatite, ils vendent deja des medocs chargés de tromper les tests Elisa, pour le Sida, il y a le pref, pour l’hépatite, je sais plus le nom. Ces medocs dont la posologie est adaptée selon la charge virale, sert a masquer la séropositivité et tromper les tests, volonté d’une caste de rendre les gens malades et de contaminer le peuple avec ces deux maladies. Nombre de séropositifs utilisent le prep pour pouvoir fournir des depistages negatifs tout en etant transmissibles, et contaminer leurs partenaires… Le monde des malades et des seropositifs est vraiment pourri!!!

          Mais attention, le test Elisa justement possede une limite de detection assez large qui permet d’etre seropositif sans etre depisté comme l’étant… C’est pour ca que le nombre de seropositifs en France officiels dans la jeunesse et meme au dela est au moins 10 fois inferieure au taux reel. Si la limite est par exemple de 1 pico gramme de proteine du HIV par ml de sang (je dis un chiffre au hasard), tous les sero positifs reels avec 0.75pG seront déclarés SAINS… Voila l’arnaque!!!!! Surtout grace au prep aussi… Ou comment passer a coté d’une epidemie reele de sida…

    • xc

      Hélas pour eux, il y a des gens qui peuvent recevoir un vaccin efficace sans que cela leur confère la moindre protection ou une protection suffisante. Il en a été ainsi pendant les tests faits avant mise sur le marché des vaccins contre le coronavirus alors qu’aucun variant n’était encore apparu.

  • Expérience personnelle qui n’a rien d’empirique :

    J’ai connaissance de 3 décès COVID et de 2 COVID long ( sur les 5, 2 vaccinés..)

    Cette semaine , la fille d’une prof à reçu à 18 ans sa seconde dose , quelques minutes après elle est tombée bleue. Mais elle va bien.
    Une collègue de ma femme à des vertiges et des malaises depuis qu’elle à courbé l’échine suite au discours de notre cher leader .

    En tout , une dizaine de personnes de mon entourage souffrent d’effets secondaires ( un gendarme avec AVC, une collègue avec maladie de peau etc…)

    Au final je connais 3 personnes décédées du COVID et 7 décédées dans les 48h après la vaccination.

    Sans doutes le hasard https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • xc

    Les conclusions de ces médecins sont-elles validées par des pairs, comme doivent l’être des conclusions pour être qualifiées de « scientifiques ».

    Combien de personnes tuées par les vaccins, combien préservées de la mort par ces mêmes vaccins ?

    • Demeter

      Comparons ce qui est comparable…
      Il y a vaccins et vaxxins… Le vaxxin covid n’est pas un vaxxin, mais un merdage génétique destiné a empecher le virus d’entrer dans les cellules par remplacement des spikes de la cellule d’origine par un spike modifié empechant la clé (virus) d’entrer dans la serrure (cellule)… Sauf que la fabrication incontrolée des spikes modifiées entraine des thromboses a cause de cette surproduction par les cellules sanguines et par les cellules des vaisseaux sanguins…

      Combien de vrais vaccins de type pasteur avec la methode du virus atténué ou tué ont sauvé de vies? Des millions, et quasiment tous (a part la variole qui présentait des risques serieux).
      Combien de vaxxins a base d’arnm et d’adenovirus ont sauvé des vies??? aucun. Pour info, les vaxxins ARNm et adéno ont ete arreté sur les maladies a corona animales car pour l’exemple que je connais particulierement bien, tous les chats vaccinés pendant les phases 3 tombaient malades a cout ou moyen terme, et ces vaxxins ont eté arrétés!!! Les vétos serieux le confirment a ce jour et ne recommandent plus d’utiliser ce genre de vaxxin) Mais pour les humains, comme on doit vacciner pour vacciner et gagner des chekkels, on y va gaiement, meme si cela tue d’ici 20 ans les trois quarts de la populace a venir ou vivante car cela empeche la naissance de 99% de la descendance a venir…

      Pour ceux qui veulent une piqure de rappel, 2005, SGA, saison 1 episode 7, le sérum… Lien et ressemblance fortement vérifiable….

Laisser un commentaire