« POURQUOI MACRON NE CÉDERA PAS ! » par Patrick Manoukian

Merci Philippe L..

Auteur Patrick Manoukian via Le Libre Penseur

Petit rappel de ce texte de l’écrivain Patrick Manoukian concernant la réalité de Macron, pourquoi sa violence et quel est son objectif.

« Macron ne cèdera rien parce qu’il n’est pas là pour gouverner. Il n’est même pas là pour être réélu et encore moins pour faire une carrière politique. Il se fout de tout ça, et donc il se fout de ce qu’on pense ou dit de lui, de sa cote de popularité, de son avenir politique, il se fout de tout ça.

Macron est un condottiere mandaté par des commanditaires pour détricoter et privatiser tout ce qui est collectif et solidaire en France. Et sa récompense ne sera pas d’être réélu ou de prendre place dans le paysage politique français, sa récompense sera d’aller siéger dans tous les conseils d’administration des sociétés qu’il aura privatisées pour ses commanditaires.

Ce n’est rien d’autre qu’un homme de main qui obéit à des ordres et qui a agi en deux temps :
– en pourrissant l’État français de l’intérieur sous un Hollande complètement manipulé,
– et en prenant ensuite prétexte de ce pourrissement pour mener à bien son pillage en règle de l’État.

Voilà pourquoi il se moque de tous ces scandales à répétition le concernant et concernant son gouvernement.

Voilà pourquoi nous avons un gouvernement “de crise” composé sans vergogne à moitié de millionnaires, voilà pourquoi il garde un Président de l’Assemblée mis en examen, pourquoi sa ministre de la justice peut dire en rigolant qu’elle a juste oublié de déclarer trois appartements au fisc.

Voilà pourquoi il met sans honte un voyou à la tête de la police et autorise à cette police des comportements de voyous. Voilà surtout pourquoi il ne cède et ne cèdera devant aucune grève. Parce qu’il s’en fout. Il se fout de vous, il se fout du pays, il se fout de la misère et de la pauvreté, il se fout des éborgnés et des amputés par sa police. Il s’en fout.

Il détricotera tout jusqu’au bout sans écouter personne, sans état d’âme, et ne pense qu’à la fortune personnelle que chaque action contre le bien public lui garantit.

Et il partira en laissant un pays épuisé et exsangue, trop sonné pour se défendre contre le plus violent des systèmes de finance ultralibérale qu’on puisse imaginer. Il laissera tomber tout le monde. Le pays comme ceux qu’il aura manipulés pour en faire ses pires factotums et qui, seuls, devront affronter la vengeance populaire.

Nous ne pouvons plus rester sur le terrain politique
Voilà pourquoi il ne cède et ne cèdera pas, et voilà pourquoi la seule façon de le faire céder est de nous montrer plus obstinés, plus jusqu’au-boutistes, plus tenaces et plus violents que lui. Nous ne pouvons plus rester sur le terrain politique.

Le seul mouvement qui l’ait ébranlé, c’est celui des Gilets Jaunes, parce qu’il l’a désarçonné là, politiquement et sur le terrain, où il ne s’y attendait pas.

En un an, il a neutralisé ce danger en le ramenant dans les mains de ceux qui défilent dans les clous, dans des couloirs et dans des nasses où ils acceptent pratiquement de se faire tabasser.

Il faut sortir des clous
Il faut sortir des clous. Disperser le mouvement, redéfinir les manifestations. Sortir des clous et des nasses. Il faut qu’enfin se bougent ceux pour qui nous nous battons vraiment, étudiants et lycéens. Il faut reprendre les ronds-points, les ponts, les périphériques, éclater les défilés dans les villes et dans le pays. Le forcer à disperser et affaiblir ses milices. C’est une question de survie du pays.

Il a déjà entrepris la privatisation des hôpitaux, de la SNCF, des gares, des aéroports, des barrages, de la Sécu. Il s’attaque à celle des routes, de la police, des universités, de la culture, de la justice. Cet homme ne veut plus d’État, sinon pour l’armée et la police, et nous savons tous qu’un tel État s’appelle une dictature ».

Patrick Manoukian

Source Le Libre Penseur

8 commentaires

  • bonjour

    merci de ce constat

    dans chaque commune : comment confiner ? comment museler ? tous les privilegiés ?

  • predateur

    c est pas faux ….

  • Excellente analyse!

    Macron vue de l’étranger:

    Sky News Australia
    French President Emmanuel Macron has ‘gone mad’

    Je dirais:
    Macron est fou et dangereux!

    • Radagast

      C’est la même Australie qui mobilise ses militaires pour forcer à respecter le confinement qui dit ça… Imaginez si même eux le croient fou…

    • Volti

      Il est dangereux mais pas fou au sens où tu l’entends. Il a une mission et il la mènera au bout, si nous le peuple de l’arrêtons pas. Il ne sera pas responsable des dégâts qu’il a fait, la facture sera pour le peuple. Lui se fera bien payer dans les institutions financières qui l’ont financé pour le mettre en place et, qu’il a contribué à enrichir.

  • userseb

    il n’est que le ‘starter’ de la fin des privatisations. depuis fin 80 ils l’ont tous fait à petite ou moyenne échelle… ici M. va plus loin encore.
    les privatisations sont des moyen « rapide » de réduire les dettes publiques. Et bien qu’il ne s’en inquiète…. ce sera au suivant de reprendre la barre, M. vise plus loin.
    La force de travail du peuple est déjà taxée à un point où l’on arrive au maximum de ce que la courbe en J de davis peut supporter.
    Ici, M. a vendu nos corps… notre santé… ROI de 7 et c’est bingo.
    bientôt les pensions au « rocher noir », la SS, les allocations….la concession au lieu de la propriété.
    C’est l’optimisation maximum du profil sur la vie des sujets de sa majesté.
    Nous n’en sommes qu’au début.

  • Marsi

    Oui bien entendu il faut arrêter la machination infernale! Mais déjà qui en a conscience? Une minorité! Qui est prêt à se mouiller pour résister? La minorité de la minorité! Qui tient à tout prix (quoi qu’il en coûte ;-)) à garder son petit confort sans efforts (les vacances, le pouvoir d’achat, les divertissements, la bonne bouffe, les GAFAM’s, …), l’écrasante majorité. S’il faut se faire piquer pour ça, ce n’est pas très cher payé pourvu qu’on revienne à la vie normale d’avant. Comme si la vie d’avant était idyllique! Comme si on allait revenir à la vie d’avant! Pauvres naïfs ceux qui croient cela…et je le dis également pour ma fille qui a choisi elle aussi la facilité et l’illusion, en étant informée au maximum par mes soins mais en refusant de croire que la réalité était aussi moche. Je souhaite à la majorité un bon réveil quand il sera trop tard pour réagir sans violence et sans souffrance. Pour la minorité, courage: il faut agir selon ce qui nous paraît juste, meme si la cause paraît perdue.

  • lulutordu8

    Totalement d’accord avec cette analyse. Macron reçoit ses ordres de plus haut : Des super riches qui l’ont placé là où il est.