« Explosif. Le Covid, créé en laboratoire selon le Dailymail !!! » L’édito de Charles SANNAT

Et nous étions parmi les « complotistes » qui aurions propagé des « fake news » ?? Comme le dit Charles « La différence entre une théorie du complot et la vérité c’est…12 mois environ ».

Par Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

J’ingurgite des centaines d’informations chaque jour, je stocke, je recoupe, j’analyse, et je ne vous parle que d’une infime partie de ce que je vois passer. Pourquoi ? Parce que j’attends systématiquement de pouvoir prouver les éléments avancés. Vous pouvez ne pas être d’accord sur l’analyse, mais les faits, eux sont toujours prouvés, démontrés. Vous aurez dans cet édito la copie et le lien source vers l’article du DailyMail, et puis vous aurez également l’étude scientifique concernée qui affirme que le SARS-CoV-2 a été créé en laboratoire par les Chinois.

Cela fait de nombreux mois que de très nombreuses informations circulent sur la fuite du virus SARS-CoV-2 qui serait le fruit d’expérimentations génétiques sur un coronavirus de chauve-souris dans le laboratoire P4 de Wuhan. Je vous en ai parlé régulièrement, en particulier à mes abonnés à la lettre STRATEGIES.

Bien évidemment, évoquer cela c’était être complotiste.

D’ailleurs, il était interdit d’en parler, puisque les gardiens de ce que l’on peut dire ou pas, à savoir les GAFA comme Facebook par exemple, mais c’est aussi le cas pour Youtube et tous les autres, contrôlent ce que l’on a le droit de dire ou ne pas dire.

Vous allez me dire, « mais non, Charles, nous sommes en démocratie, on peut dire ce que l’on veut ».

La censure officielle sur l’origine du SARS-CoV-2

Non on ne peut pas, sinon « Fake News », il faut être autorisé à penser… souvenez-vous de Coluche parlant des « milieux autorisés ».

Le pire, c’est qu’ils ne se cachent même plus et l’idée de vous censurer et de définir ce que vous pouvez évoquer ou pas leur semble parfaitement normale.


Vous avez un ministère de la vérité. C’était prévisible. A partir du moment où l’on veut définir ce qu’est la vérité, ce qu’est une Fake News ou ce qui ne l’est pas, c’est qu’implicitement vous acceptez un ministère de la Vérité ou de la censure au choix.

Vous voyez également pourquoi je ne parle jamais de « la covid » qui est la dénomination officielle que le narratif officiel veut vous imposer, pas parce que je suis contre cette sémantique, je m’en contrefiche pour tout vous dire, ce que je sais, c’est que la sémantique cache le fait que l’on ne veut pas que l’on se pose les bonnes questions et c’est la raison pour laquelle l’OMS avait demandé le changement de nom de SARS-CoV-2 en Covid 19. Il fallait brouiller les pistes.

Là encore les abonnés à la lettre STRATEGIES avaient pu lire le document de l’OMS qui expliquait pourquoi il était nécessaire de changer très rapidement le nom de la maladie.

Facebook, autorise donc à nouveau depuis le 27 mai, c’est-à-dire même pas encore une semaine à reparler des origines du coronavirus chinois.

Merveilleux.

La question à vous poser maintenant, est pourquoi est-on autorisé à en parler ?

Pourquoi ce qui a été interdit est désormais autorisé ?

Je vous donne un indice…

Ce n’est pas un hasard.

Je vous en donne un autre.

C’est parfaitement volontaire.

« L’étude qui affirme qu’aucun ancêtre naturel crédible au coronavirus »


« EXCLUSIF : Le COVID-19 « n’a AUCUN ancêtre naturel crédible » et a été créé par des scientifiques chinois qui ont ensuite essayé de brouiller les pistes en faisant de la « rétro-ingénierie » pour faire croire qu’il provenait naturellement de chauves-souris, selon une nouvelle étude explosive.

Une nouvelle étude explosive affirme que les chercheurs ont trouvé des « empreintes digitales uniques » dans des échantillons de COVID-19 qui, selon eux, ne peuvent provenir que de manipulations en laboratoire.

DailyMail.com a obtenu en exclusivité le nouveau document de 22 pages rédigé par le professeur britannique Angus Dalgleish et le scientifique norvégien Birger Sørensen, qui sera publié dans la revue Quarterly Review of Biophysics Discovery.

L’étude montre qu’il existe des preuves suggérant que des scientifiques chinois ont créé le virus alors qu’ils travaillaient sur un projet de gain de fonction dans un laboratoire de Wuhan.

La recherche sur le gain de fonction, qui a été temporairement interdite aux États-Unis, consiste à modifier des virus naturels pour les rendre plus infectieux afin d’étudier leurs effets potentiels sur l’homme.

Selon l’article, les scientifiques chinois ont pris la « colonne vertébrale » d’un coronavirus naturel trouvé chez les chauves-souris des grottes chinoises et y ont ajouté une nouvelle « pointe », le transformant en COVID-19, un virus mortel et hautement transmissible.

Les chercheurs, qui ont conclu que le COVID-19 « n’a pas d’ancêtre naturel crédible », pensent également que les scientifiques ont procédé à une rétro-ingénierie des versions du virus pour brouiller les pistes.

Nous pensons que des virus de rétro-ingénierie ont été créés », a déclaré Dalgleish au DailyMail.com. Ils ont modifié le virus, puis ont essayé de faire croire qu’il était dans une séquence il y a des années ».

L’étude fait également état de « destruction, dissimulation ou contamination délibérée de données » dans les laboratoires chinois et note que « les scientifiques qui souhaitaient partager leurs découvertes n’ont pas pu le faire ou ont disparu ».

Jusqu’à récemment, la plupart des experts ont fermement nié que les origines du virus étaient autre chose qu’une infection naturelle passant des animaux aux humains.

En début de semaine, le Dr Anthony Fauci a défendu le financement américain de l’Institut de virologie de Wuhan, affirmant que la subvention de 600 000 dollars n’avait pas été approuvée pour la recherche sur le Gain de Fonction ».

Vous pouvez lire l’article du DailyMail ici. 

Vous pouvez lire l’étude scientifique en question ici. 

Le lien avec l’économie ?

Simple.

Je vous l’ai déjà évoqué.

Si la Chine est coupable de la guerre contre le « covid », qui redeviendra le SARS-CoV-2 sous l’œil hagard des ahuris, des abrutis de service de BFM et le rouleau compresseur de la propagande officielle, quel sera le montant des réparations de guerre ?

Le potentiel de crise est évidemment considérable.

Ici, c’est l’arrêt pour la bonne cause de la mondialisation déjà bien ralentie (sur les flux de personnes, pas encore de marchandises).

Les implications économiques, industrielles, ou encore financières sont tout simplement colossales.

Je vous laisse sur cette citation de Franklin Roosevelt.

« En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi ».

Finalement, non, je vais plutôt vous laisser sur cette petite blague.

Vous savez quelle est la différence entre une théorie du complot et la vérité ?

Environ 12 mois !

Pour les soins, les traitements et les vaccins, les dossiers sont aussi épais…

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

3 commentaires

Laisser un commentaire