L’Europe se trouve au seuil d’une nouvelle crise migratoire

Source Observateur-Continental

Avec l’amélioration de la météo des ressortissants d’Afrique commencent à prendre d’assaut les frontières européennes, notamment par la mer. Des contrebandiers sont prêts à transporter des réfugiés depuis la Libye moyennant 1.800 dollars par personne jusqu’au territoire européen le plus proche, l’île de Lampedusa, indiquent des médias européens. Le pacte migratoire adopté l’an dernier en UE s’est avéré inefficace, estiment les experts. 

Plus de 2.000 personnes sont arrivées sur l’île de Lampedusa en bateau en six jours seulement, rapporte la chaîne BBC. La bonne météo contribue à l’arrivée en Europe d’une nouvelle vague de migrants. Il s’agit principalement de ressortissants libyens, précise le média. 

« Cette année, presque 13.000 personnes sont déjà arrivées jusqu’au littoral italien, soit trois fois plus qu’à la même période en 2020 », explique l’article. 

Le gouvernement italien tire de nouveau la sonnette d’alarme en appelant ses partenaires de l’UE à la solidarité, alors que le ministre de l’Intérieur exige de procéder à des « changements structurels » dans la gestion des migrants à l’intérieur du bloc européen. Tout cela reste ignoré pour l’instant. De plus, par exemple, l’Autriche a déjà exclu la possibilité d’accueillir les migrants récemment arrivés à Lampedusa. 

Cette île est qualifiée de « portail en Europe ». La population de l’île d’environ 6.000 habitants, au départ, accueillait patiemment les réfugiés. Mais leur attitude envers ces derniers a changé. En pleine crise migratoire en UE, en 2015, près de 20.000 personnes ont débarqué sur cette île italienne. 

Selon les renseignements italiens, entre 50.000 et 70.000 personnes pourraient se trouver sur le littoral libyen en attente d’un tel « périple ». 

Selon la BBC, le record de 2015 d’affluence de migrants en Italie et en UE dans l’ensemble pourrait être battu cette année. 

L’UE a adopté un nouveau pacte sur la migration et l’asile en septembre 2020. Conformément à ce pacte, les pays accueillant des migrants dans le cadre d’un certain quota reçoivent des subventions du budget européen. Les frontières maritimes et terrestres ont été renforcées. Plusieurs pays européens sous différents prétextes refusent d’appliquer ce mécanisme. Alors que le Royaume-Uni a même utilisé le problème migratoire comme un prétexte majeur pour se retirer de l’UE. 

La situation migratoire en Europe semble même plus critique aujourd’hui qu’il y a 5 ou 6 ans. C’est le résultat de la crise grandissante dans les pays d’Asie et d’Afrique. Les restrictions de circulation adoptées par les pays de l’UE à cause de la pandémie pourraient ralentir une nouvelle vague migratoire, mais pas la stopper. 

Le système de quotas obligatoires adopté plus tôt par les pays membres de l’UE pour l’accueil de réfugiés a échoué parce que l’Europe a trop tardé à préparer une approche européenne systémique du problème migratoire. 

La volonté des migrants de se retrouver à tout prix dans les pays qui les attirent davantage réduit également l’efficacité de la politique migratoire commune. Il est question de l’Allemagne, de la Suède, du Royaume-Uni, des Pays-Bas, de la Belgique et de la France. Dans ces pays s’accumule au final la majeure partie des réfugiés. En même temps, il existe une catégorie de pays de transit aussi bien en UE qu’en dehors. Il s’agit notamment de l’Italie, de la Hongrie, de la Grèce, de la Bulgarie, de la Serbie, de la Macédoine et de la Turquie. Les gouvernements de ces pays tentent de contenir le flux de migrants et l’inverser, mais cela nécessite des moyens supplémentaires. 

Le problème d’affluence excessive de migrants peut être réglé en partie grâce au durcissement du tri, indiquent les experts. Il faut clairement séparer les réfugiés touchés par la guerre et les violences dans leur pays et les victimes des régimes totalitaires des migrants du travail à la recherche d’une vie meilleure. C’est un problème compliqué parce que les migrants arrivent souvent en UE sans papiers et il est même difficile de déterminer leur pays d’origine. 

Sachant que la bureaucratie européenne tire souvent profit de ce problème. L’Europe avec son niveau élevé de tolérance et de sécurité sociale accueille des migrants du travail tout à fait ordinaires sous couvert de réfugiés contraints à quitter leur pays pour une raison valable. Néanmoins, certains d’entre eux, voire la majorité, vivent grâce aux allocations et n’ont pas l’intention de travailler. 

L’Europe n’arrivera pas à stopper complètement les réfugiés d’Afrique et d’Asie ni pas ses propres moyens ni même avec la participation des institutions de l’Onu. Il n’existe pas de solutions pratiques à ce problème, le problème migratoire est chronique pour l’UE. Il ne peut pas être réglé définitivement. 

Cependant, l’UE sera forcée de chercher des solutions parce que de cela dépend en grande partie le fonctionnement de la maison européenne. Nous pourrions assister à un nouveau record d’affluence de migrants en Europe, n’excluent pas les experts. 

Selon l’Onu, le nombre de réfugiés dans le monde, en 2019, s’élevait à 26 millions de personnes. 

En 2019, d’après la Commission européenne, 8,8 millions de migrants hors UE travaillaient sur le marché européen. 

Au cours de cette période, 2,2 millions de migrants sont arrivés en UE. Les informations de 2020 n’ont pas encore été rendues publiques. Au total, l’UE compte presque 450 millions d’habitants.

Alexandre Lemoine

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Observateur-Continental

Le Pentagone a créé une armée secrète de 60.000 hommes

RCA: le mercenariat français continue de miser sur la déstabilisation

5 commentaires

  • behappy

    Le réchauffement climatique C’est 150 millions d’immigrations impérative par la mer qui monte etc
    Et cela commence aussi avec les conflits politique et économique
    « Rabat accusé d’utiliser des migrants contre Madrid »
    https://www.lefigaro.fr/international/espagne-maroc-le-nombre-de-migrants-arrives-lundi-a-ceuta-grimpe-a-5-000-un-record-20210518
    Vous savez comment ces 5/8000 immigrants sont arrivés en Espagne ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif
    a la nage, a marée basse !!!
    Sans vision globale tout cela n’est pas prêt de s’arrêter
    150 millions d’immigration prévue avec le réchauffement climatique
    Il va bien falloir les caser quelque part ?
    Heureusement juin se rapproche l’euphorie arrive https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif
    C’est quand même des énergies ultras positives pour recharger ses batteries ^^ (conseil du chef ^^)
    Parceque quand la bise fut venue ^^

  • CORELIA

    Des migrants arrivent ?
    Bon, et où sont passés tous les autres depuis le temps qu’ils migrent ?
    Les enfants semblent être une proie facile (sans papier, sans identité reconnue pour la plupart (1)…) pour tous les pédocriminels particulièrement…
    Les trafics humains ne peuvent que prospérer, dans l’ombre et le silence bien évidemment, qui veut un coeur, un rein ?…livré en un temps record…
    Et, oui si certains savaient qu’il n’y a pas de vieux migrants sur le sol de France, pourtant depuis des années ils rentrent des milliers de migrants…où sont-ils ? Que sont-ils devenus ?

    1) Comme c’est étrange pas de souci concernant le contrôle sanitaire des migrants semble t’il ?
    Avec variant ou non tu passes ou tu trépasses…Où sont acheminés les cas positifs ? Quel type de quarantaine est projeté (hôtel, centre covid, « incarcération » …)…
    Y a t’il un véritable contrôle sanitaire aux frontières ? Là aussi ça peut être inquiétant, car il n’y a pas que le coronavirus (NBC) mais des cas de tuberculose, malaria, ébola et j’en passe…

  • Sully-Morlandimus

    Pour ceux qui voudraient être investis d’un statut de Consul à Vie en faisant voter les étrangers, youpi, c’est champagne et cotillons que ces afflux d’exogènes !!

  • Sully-Morlandimus

    Le changement climatique, dont on ne sait rien de rien s’il va être dans un sens de réchauffement sur l’ensemble de la planète ou plutôt sur certaines régions de la planète, a bon dos. L’inversion des pôles qui n’est pas l’effet dudit réchauffement mais bien plutôt LA CAUSE, contrairement aux conneries diffusées via la presse mainstream, va très probablement faire apparaître des changements climatiques dans un sens plus humide et plus tempéré sur des régions actuellement situées sous les tropiques. Le Sahara ( ancien -(monde)- en basque-berbère) pourrait redevenir la grande plaine fertile d’antan. Donc, faudra raison garder avec les bons sentiments d’accueil. Envoyons-y gratuitement nos agronomes et spécialistes de l’irrigation de pointe et apprenons leur à redevenir autonomes en denrées vivrières. De toute façon avec la guerre civile qui couve ici, ils vont vite comprendre que le paradis européen n’en est pas vraiment un.

Laisser un commentaire