« L’inquiétante étude. Vacciné ? 40 % de « chances » supplémentaires d’être infecté ! » L’édito de Charles SANNAT

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Quand tout le monde pense la même chose, cela veut dire que plus personne ne pense.

J’ai l’impression d’être dans un tel moment.

Un moment d’aveuglement volontaire, un instant où le monde s’est endormi sur les croyances rassurantes.

On veut croire que cela ira forcément mieux demain.

Comment leur en vouloir ?

Impossible bien évidemment.

Nous avons tous envie de retourner à notre vie d’avant, et si cela doit se faire au prix d’une petite injection me permettant de retourner au bistrot, alors « pourquoi pas », et puis, « il faudra bien y passer un jour, alors autant le faire maintenant ».

Comme vous le savez j’aime lire, questionner la réalité, la sonder, comprendre ce qu’il se passe.

Plus de chance d’être infecté après la vaccination qu’avant… 

Dans sa dernière vidéo le Professeur Raoult parle longuement de la vaccination et fait part de son scepticisme. C’est important à écouter et à garder dans un coin de votre tête pour alimenter vos propres réflexions. Toute sa vidéo d’ailleurs mérite d’être écoutée. A un moment, il explique qu’il ne s’explique comment il lui semble clair que désormais, les vaccinés ont en gros beaucoup plus de « chances » de plus d’être infectés que… les non vaccinés ce qui est tout de même un comble !

C’est un passage fort passionnant et normalement la vidéo ci-dessous doit démarrer au moment où il en parle. Ecoutez, je vous reprends après.

Bon le Professeur Raoult explique donc qu’il ne « se l’explique pas », mais que peut-être que sa bibliographie est incomplète. Je pense que c’est un gros malin, qui sait très bien!

Alors, comme je suis un type sympa, il pourrait être utile, je n’en sais rien, je ne suis pas médecin, ni virologue, ni épidémiologiste, ni un prôôôôfessionel (à dire en bêlant) de la santé, mais comme je vous l’ai dit, j’aime lire et je sais lire ! Alors, je vous disais qu’il pourrait être utile de regarder vers cet article du BMJ le British Medical Journal (qui n’est pas un site complotiste hein, mais une vraie revue scientifique de premier ordre quand bien même les méchants Anglais ont fait un vilain Brexit).

La déplétion des lymphocytes après la vaccination !

Vous savez, je n’y connais vraiment rien, mais d’après mes cours de bio et une pensée émue pour mon professeur Madame Tivetti de l’époque, les lymphocytes c’est un truc qui en gros à avoir avec les défenses immunitaires, et pour faire simple, si toi y en a pas avoir lymphocytes, toi y en à tomber malade plus facilement. Je vous rappelle que je ne suis pas médecin, mais que j’ai eu de très bons professeurs, à une époque, où nos professeurs avaient pour ambition de transmettre aux jeunes, qui passaient dans leurs classes avec un véritable degré d’exigence.

Or, d’après cet article, la vaccination au Pfizer (mais pas que…), entraîne une « déplétion des lymphocytes » c’est-à-dire une baisse très forte des défenses immunitaires pendant les jours qui suivent la vaccination.

Et autant vous dire, que ce n’est pas bon.

C’est un peu la logique appuyez sur démarrer pour arrêter votre ordinateur.

Et bien là l’idée c’est de faire baisser vos défenses immunitaires avant que cela aille mieux éventuellement après. Enfin ce n’est pas l’idée, mais c’est le résultat obtenu dans la vraie vie.

Voilà le titre de l’article qui insiste sur la nécessité de prévenir les vaccinés d’être très vigilants juste après la vaccination.

« Covid-19: des avertissements plus forts sont nécessaires pour freiner la socialisation après la vaccination, disent des médecins et des spécialistes du comportement »

Source BMJ 2021 ; 372 doi: https://doi.org/10.1136/bmj.n783 (publié le 19 mars 2021) ici.

« Outre les articles cités par les auteurs, d’autres études ont montré un effet similaire. Une étude danoise a montré une augmentation de 40% des infections au cours des deux premières semaines suivant la vaccination Pfizer-BioNTech, malgré l’absence de vaccination dans les foyers ayant récemment fait l’objet d’épidémies. [1] En effet, l’essai original de Pfizer a démontré une augmentation statistiquement significative de 40% du «COVID suspecté», avec 409 cas dans le bras vaccination au cours de la première semaine de l’essai, contre 287 dans le bras placebo. D’autres publications ont omis de mentionner la période immédiatement après la vaccination. [3] [4] Il existe des preuves anecdotiques substantielles de personnes qui avaient été testées négativement avant la vaccination, devenant infectées peu de temps après, invariablement attribuée à une exposition juste avant la vaccination. [5] D’autres ont exprimé des inquiétudes à ce sujet. [6] »

« Au fil du temps, comme prévu, la probabilité qu’un travailleur de la santé soit un cas index diminuait à mesure que l’immunité se développait. Cependant, après la vaccination, ce chiffre a commencé à augmenter. [11] »

« La vaccination Pfizer provoque une chute transitoire des lymphocytes pendant les trois premiers jours après la vaccination. [12], Les essais de phase 2 d’AstraZeneca ont également montré une baisse des neutrophiles. [13] La déplétion des neutrophiles après la vaccination [14] et la déplétion lymphocytaire [15] ont été mises en évidence pour d’autres vaccins et ce dernier est connu depuis 1981. [16] Il existe une littérature contradictoire sur la question de savoir si cet effet entraîne une sensibilité aux infections virales, mais il existe certainement des preuves suggérant que c’est le cas chez les enfants. [17] Compte tenu des preuves d’épuisement des globules blancs après la vaccination COVID et des preuves d’une augmentation des taux d’infection COVID peu de temps après la vaccination, la possibilité que les deux soient liés de manière causale nécessite une enquête urgente ».

« Cette réponse se réfère uniquement à la sensibilité au COVID au cours des deux premières semaines de vaccination; il ne commente pas l’efficacité des vaccins après cette période ».

Avant que ça aille mieux, c’est pire !

Beaucoup ont observé notamment chez les affreux complotistes, une très nette augmentation du nombre des infections lorsque la vaccination en était à ses débuts.

Il se pourrait que l’on commence à comprendre la cause d’abord de l’augmentation des infections, avant que cela ne diminue.

Les vaccins entraîneraient (c’est une hypothèse sérieuse, pas une vérité établie pour le moment avec certitude) une baisse des défenses immunitaires et une augmentation très significative du risque d’infection.

A cela s’ajoute les inconnues sur les effets à terme des vaccins à ARN Messager dont on ne sait pas encore grand-chose.

A cela s’ajoute l’impossibilité de parler du bénéfice risque par catégorie de personne. On veut vacciner tout le monde.

A cela s’ajoute le fait que les variants sont là, tellement là, que même en Angleterre, pays cité en exemple, on commence à s’inquiéter bigrement du variant indien… qui menace le déconfinement de nos amis britanniques.

A cela s’ajoute les incertitudes sur la durée de l’immunité et les futurs mutants pas encore connus.

A cela s’ajoute l’idée géniale de l’Union Européenne et de son camarade commissaire politique au tourisme et au pass sanitaire le triste sire Breton, de rouvrir tout le secteur du tourisme en Europe pour cet été. Idée brillante s’il en est d’un point de vue économique, mais du côté sanitaire, nous allons nous faire un beau bouillon de culture cet été… A moins, que, l’on reconfine début juillet, car si les indicateurs sont orientés à la baisse, la réouverture des restaurants, la fin du télétravail, la reprise des écoles, pourraient entraîner une hausse significative des cas (sous l’effet des variants les plus résistants) dans les semaines qui viennent.

Bref, vous l’aurez compris, dans cette épidémie, il faut surtout, penser, penser encore, penser beaucoup, encore plus, et quand on a pensé faire le tour du sujet, on recommence encore. Il faut beaucoup réfléchir face à la situation actuelle.

La vaccination inutile ou dangereuse ?

La réponse est sans doute nettement plus nuancée, et c’est bien ce qui nous manque, de la nuance. Entre le tout vaccinal pour tout le monde et sans recul, et une vaccination ciblée sur certaines population plus fragiles, la question devait être posée, le débat engagé. Bref, là encore, il y avait toute une palette de décisions possibles et de stratégies vaccinales.

Nous n’avons pas de recul suffisant pour affirmer que la vaccination est dangereuse, nous n’avons pas plus ce recul nécessaire pour affirmer qu’elle est tout le temps sûre.

De la même manière, le ratio bénéfice risque est évidemment très différent d’un public à l’autre. On ne meurt pas du virus lorsque l’on est enfant ou adolescent (dans les variants actuels). On meurt du virus lorsque l’on a plus de 65 ans etc.

Quand au Professeur Raoult qui est malin comme un signe, il sait déjà tout cela. Assis dans le bureau de son IHU, il sait déjà ce qu’il va se passer.

La vaccination ne sera qu’un moment de répit, pas la fin de l’épidémie.

Alors ceux qui veulent croire que cela ira forcément mieux demain seront terriblement déçus. Il n’y a pas pire que les « ascenseurs » émotionnels, mais c’est ainsi.

Quand on ne pense plus, quand on ne veut pas voir, on se fait rattraper par la réalité cruelle.

Toujours.

Les faits sont aussi têtus que la réalité est dure.

N’oubliez pas de vous abonner gratuitement à la lettre d’informations du site, histoire, de recevoir ce genre d’article que vous ne verrez presque nulle part ailleurs et de partager cet article sans modération !

Charles SANNAT

Restez à l’écoute.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

17 commentaires

  • mianne

    C’est parfaitement normal que les tests soient positifs sur une personne vaccinée , donc qui a été mise en contact avec le virus , et l’on essaye de nous faire passer cela pour une nouvelle flambée de contaminations appelant peut-être un nouveau confinement et de nouvelles mesures liberticides .
    On peut supposer qu’en 2020 la ministre de la santé Buzyn a fait interdire le seul traitement antiviral efficace et pas cher qu’est l’hydroxychloroquine ( Plaquenil) dans le but de favoriser le laboratoire de son époux fabriquant un autre antiviral le remdesivir très cher, dangereux et inefficace . Aujourd’hui , toujours pour une raison financière , les gouvernements mondiaux sous l’égide des membres du Forum de Davos , ne veulent pas entendre parler d’un traitement antiviral ( qui ne concernerait que les seules personnes malades, soit un très faible pourcentage de la population ) mais veulent imposer , par l’intermédiaire d’un passeport sanitaire quasiment obligatoire , une vaccination à renouveler tous les ans et qui concernerait TOUT LE MONDE , soit une énorme manne financière pour les laboratoires .

  • predateur

    on commence à avoir bcp de personnes vaccinées dans notre entourage ,ne l étant pas nous mêmes………dans le lot il y a un pourcentage non négligeable de gens qui juraient ,il y a quelques mois ,que jamais elles ne se feraient vacciner….on n a pas eu de retour de problème aprés vaccination ,que ce soit astrazénéca ou pfizer ….personnes qui d ici peu ,pour ceux que ma compagne cotoie professionnellement ,exigeront quelle soit vaccinée si elle veut continuer à les avoir dans sa clientèle …..
    tout ça pour dire qu il ne sert à rien de trouver des pseudos excuses ,pour mettre en doute la l utilité du vaccin , la société vous l imposera d ici peu ……

    • userseb

      Le « system » va tenter de l’imposer d’une manière indirecte… un peu comme la grippe.
      Mais là où ils ont merdé dans leur stratégie c’est qu’au lieu de faire une « Blitzkrieg », ils tardent à mettre en place. L’hiver prochain, quand les 1er orage cytokinique vont émerger, tous ceci sera mis sous le tapis.
      en 2009, pour le H1N1 ils n’avaient pas étés si loin mais c’était le même schéma.
      Selon moi il faut s’inquiéter pour la prochaine salve. Tout ira beaucoup plus vite.

    • @ Prédateur, on ne doute pas de l’utilité du « vaccin ». Aucun problème. Son but ? Génocidaire. Davos ne s’en cache pas plus que Gates.
      Et ce n’est pas « la société » qui nous l’imposera. Elle va nous imposer sans doute de faire un choix. Et chacune et chacun devra le faire, ce choix: quelques mois de survie pour garder son boulot, ou bien passer dans la dissidence et garder sa vie aussi longtemps que possible.
      A moins que la 3è solution n’arrive entre temps… et là… ce sera le 3è choix. Va-t-on enfin se décider à l’adopter ?

      • predateur

        si si la même qui met à l index les fumeurs ,les gros ,les viandards …….je peux te citer également le cas d une jeune femme en cdd dans un service social d une mairie d une grande ville , en contact principalement avec les retraités ,à qui le supérieur hiérarchique conseille vivement la vaccination …..cdd qui sera à renouveler en fin d année ……tu te fais vacciner ou tu perds ton emploi ????

    • ungars

      Disons que certains sont bien trouillards pour un vaccin, quand on sait ce qu’on qu’on vécu nos ancêtres à la bataille de Verdun…

  • Oui, ça ira plus vite, je le crois aussi. Jusque-là, j’ai compris que, lorsque les « vaccinés » rencontreront leurs premiers coronas de la saison automnale, leur système immunitaire va s’enflammer et ne se calmera plus puisque les anticorps spécifiques auront été détruits (cf le Dr Sherry Tenpenny).
    Mais une phrase s’est glissée subrepticement dans ma lecture: les coronas suivants pourraient bien ne pas être plus naturels que ce covid. On voudrait nous faire croire que les labos P4 sont des passoires. On peut aussi pousser un petit virus dehors, histoire de lui faire prendre l’air.
    Alors oui, ça pourrait aller très vite !

  • criminalita

    Bonne chance les vaccinés !
    Avec toutes les incertitudes et les erreurs commises par les labos avec leurs médocs ratés pour des raisons économiques, manque de temps pour l’évaluation et les tests nécessaires, vous comprenez qu’on ne peut faire confiance à cette bande de ploucs falsificateurs.
    Mais le plus grave c’est de voir tous les gouvernements complices dans ce complot international. Si là vous ne voyez pas venir l’arnaque de cette crise provoquée c’est donc mieux de vous vacciner et disparaître à jamais pour le bien de la survie de l’espèce humaine.
    On ne garde que les meilleurs, ceux qui ont une intuition et savent prévenir le danger que représente l’homme pour l’homme.
    Si on continue dans leur plan, Guerre il y aura. Soyez prêts.

  • Sully-Morlandimus

    Et le thym ? combien d’effets indésirables ?
    Idem pour l’artemisia annua ?
    L’absinthe plus oscillococcinum ?

  • Geronimo1971

    Les vaccins ciblent l’ADN qui est un antenne sensible à tout type d’ondes y compris celles émises par les forces de l’ombre et celles de par les forces de la lumière. Il semblerait que les forces de l’ombre on perdu la bataille mais pratiquent la stratégie de la terre brûlée en essayant de faire vacciner un maximum de personnes avant de finir sur une potence ou un peloton d’exécution. Allez voir sur le site exoportail pour vous renseigner. Ce sont les ETs qui tirent les ficelles et nous pauvres humains sont faciles à berner ….il suffit de proposer un apéros ou un concert sataniste type Hellfest pour que les gens se jettent dans la gueule du diable….Ils ont toujours rien compris…

  • Geronimo1971

    Mon cher Sully, je pense que les gens syphonnes sont ceux qui croient être seuls au monde alors qu’il existe des milliards d’exoplanetes dans l’univers susceptible d’abriter la vie et que l’univers a quelques 15 milliards d’années à comparer aux quelques millions d’années de la race humaine. Soi c’est très présompteux, soit c’est la marque d’une ignorance profonde. Pour ma part, savoir qu’on ne sait pas tout c’est déjà un bon début….

    Il existe donc certainement des civilisations, des entités ou des formes de vie totalement differentes des nôtres avec probablement un rapport à la matière et à l’énergie et à d’autres grandeurs physiques que notre cerveau n’est même pas capable d’imaginer, sauf pour des personnes comme Einstein qui ont théorisé les trous de vers qui permettrait précisément aux ETs de venir de n’impose quel point de l’univers, ou d’autres dimension dans notre espace / temps.
    Les principales étoiles de constellation d’Orion si je me souviens bien sont alignées sur les 3 principales pyramides d’Égypte.

  • CryptoKrom

     » A un moment, il explique qu’il ne s’explique comment il lui semble clair que désormais, les vaccinés ont en gros beaucoup plus de « chances » de plus d’être infectés que… les non vaccinés ce qui est tout de même un comble !  »

    – on l’a assez cité ici… les vaccins affaiblissent le Corps !
    – ils ne veulent NI nous Soigner, NI nous Proteger !

  • Geronimo1971

    J’ai fait assez de biologie et de génétique dans une vie antérieure pour savoir que les vaccins verrouillent le système immunitaire, le rendant moins souple pour s’adapter à des agents pathogènes. Cela a parfaitement été démontré dans une étude parue sur PUBMED (la plus grande bibliothèque d’études médicales à comité de lecture du monde) il y a déjà une vingtaine d’années à propos du vaccin contre la grippe. L’étude expliquait que si on avait été vacciné une fois, on était quasiment obligé de se faire vacciner à vie pour éviter une forme grave de la maladie ( à condition que le vaccin corresponde au virus son nous balançait sur la tronche…). Avec au passage un manne financière pour Big Pharma, un affaiblissement de l’immunité générale, et au passage un verrouillage du code génétique (qui est actuellement verrouillé à 2 brins alors que le code renferme 12 brins ce qui nous donnerait des pouvoirs qu’on ne peut même pas imaginer si tous ces brins étaient actifs (une peu comme Lilou dans le 5 ème éléments…😜). A chacun de choisir le monde/système dans lequel il veut vivre…

Laisser un commentaire