Pro ou anti vaccin : l’avis du psychiatre Frédéric Badel

Vaccination-obligatoire-en-france-covid-19-21

Constat et analyse du Docteur Frédéric Badel, médecin-psychiatre spécialisé dans les stress post-traumatiques :

« – La population est désormais scindée en deux groupes.

Le premier, hétérogène, est composé des personnes favorables au vaccin. Il réunit celles qui, par conviction ou par lassitude, sont prêtes à s’y soumettre pour sortir de la crise. Il abrite ainsi les personnes qu’il a été possible de sensibiliser, qui croient sans hésitation au message relayé par les ondes. Celles-là resteront réceptives à tous les messages de danger et agréeront la méthode de sortie de crise, fût-elle assortie de privations pérennes de leurs droits.

On trouve aussi dans ce groupe les personnes qui se sont coupées de toute information depuis longtemps, pour se protéger, et qui sont devenues indifférentes à tout discours. Pour elles, l’essentiel est de ne plus entendre parler du sujet. Elles ont disqualifié tous les avis pour les neutraliser. Ainsi le leurre des tests conduisant à une épidémie de cas, sans morts ni malades, ne parvient plus à leur entendement, comme si leur cerveau avait été débranché. Leur priorité est de mettre un terme à la maltraitance qui leur est infligée en se coupant de toute nuisance.

Le second groupe rassemble les détracteurs du vaccin, ceux qui ont échappé à l’influence du matraquage médiatique, qui ont souvent pris des avis ou cherché des informations hors des sources classiques, tout en restant sensibles à la réalité de leur environnement (services hospitaliers non saturés, nombre de morts comparable aux années précédentes, mesures prises non proportionnées, amenuisement des droits fondamentaux sans justification etc.). Ces personnes ont également intégré qu’une vaccination n’exempterait pas des mesures de distanciation sociale et, par conséquent, que la convivialité ne serait pas rétablie, que le gouvernement garderait de façon arbitraire le contrôle de la population et de ses activités. Elles observent avant tout l’immixtion toujours croissante de l’État dans leur quotidien et dans leur vie privée.

Ces deux groupes sont désormais séparés par une ligne qu’il sera difficile de faire bouger. La manipulation a montré des limites qui étaient prévisibles et elle sera sans effets sur ceux qu’elle a tenté, en vain, de convaincre. Ces groupes se sont figés, leurs effectifs se sont immobilisés, et peu importe les arguments avancés, les scandales établis ou les preuves apportées, ceux-ci se noieront dans un récit national inaliénable impossible à dénoncer sauf à être traité de complotiste. Les mots se seront substitués à la réalité et, utilisés à contre-emploi, ils auront perdu de leur sens et véhiculeront des idées en rupture avec les faits.

Le pouvoir en place pourra même avouer ses mensonges, le peuple l’acclamera, incapable de le croire mal intentionné et persuadé qu’il est au-dessus des soupçons. Il n’est donc plus temps de publier des résultats d’études prouvant l’efficacité de tel produit, le mensonge sur tel autre, de produire des courbes démontrant le caractère infinitésimal du risque sanitaire et disproportionné des réactions de peur. Surdité et aveuglement règnent en maître chez les personnes qui, conditionnées, sont privées de jugement et incapables d’admettre que des faits objectifs puissent démentir la réalité qu’elles ont construite.

Organiser l’affrontement de ces deux groupes de la population est une possibilité – opportunité ? – désormais envisageable. Nos dirigeants devraient rapidement s’en saisir pour encourager une organisation sociale qui opposerait bons et mauvais citoyens, gens sains, dociles, responsables et vaccinés et gens toxiques, rebelles, inconséquents et non vaccinés. Ce système de bons citoyens est présent en Chine. Il repose sur la délation et l’obéissance à la règle.

Le bon usage par le gouvernement de la graduation dans la contrainte et la soumission du peuple conduisent à ce jour à l’acceptation d’une vaccination inutile dont la toxicité n’est pas évaluée et pour laquelle les laboratoires, compte tenu de la rapidité d’élaboration des produits, ont déjà négocié de ne pas être tenus responsables de potentiels effets secondaires, obtenant des États qu’ils répondent de telles conséquences. Et pourquoi pas en définitive puisque les politiques sont devenus médecins.

Nos gouvernants et nos parlementaires, de par leur pouvoir et leur influence, vont inciter toute une population à faire un geste dont l’intérêt n’est pas démontré et dont les conséquences ne sont pas mesurées, et se présenter ainsi en sauveurs.

Cela évoque les techniques sectaires et les suicides collectifs. Pour échapper à la fin du monde ou aux extra-terrestres – ici au virus mortel -, le sacrifice est présenté comme salvateur. La réalité ensevelie sous les messages quotidiens discordants, culpabilisants, a laissé la place au délire dans lequel les liens logiques se dissolvent.

Les sectes se servent de ces moyens : isoler les individus en les coupant de leurs liens sociaux et familiaux, rendre les gens dépendants en les privant de leurs moyens de subsistance, propager un discours univoque martelé dans des grand-messes permanentes, évincer toute pensée divergente, présenter les opposants comme des nuisibles qui ne comprennent ni leur propre intérêt, ni l’intérêt commun supérieur. « Nous contre les autres » est généralement la doctrine simple compréhensible par chacun car simpliste, et hélas adoptée.

Le cap est franchi. Maintenant que les lignes de partage qui clivent la population se précisent, ce gouvernement n’a plus la possibilité de revenir à des positions plus raisonnables et proportionnées. Il a fait tout son possible dans le domaine de la manipulation, il a mobilisé toutes les sphères d’influence tout en restant crédible auprès d’une partie importante de la population. Pour ceux qui, rebelles, refusent d’adhérer, d’autres méthodes plus coercitives encore s’imposent.

Les signes de cette dérive totalitaire se trouvent dans les techniques de lavage de cerveau employées, identiques à celles des sectes. Elles étaient là dès le départ, mais comment croire qu’un gouvernement démocratiquement élu puisse se retourner contre son peuple ?

Aujourd’hui, une partie de ce peuple est plongée dans la pauvreté, le désarroi, les « non-essentiels » commencent à se suicider, les troubles psychiatriques se multiplient et… le conseil scientifique continue d’assurer sa grand-messe à une armée de fidèles hallucinés.

Demain, n’importe quel virus, réel ou fictif, pourra de nouveau semer la terreur chez des populations prêtes à se faire vacciner pour conserver un peu de liberté. Elles y sont prêtes. Et si les tests actuels sont encore utilisés -contre toute logique-, même les populations vaccinées seront positives et resteront contagieuses. Les mesures de distanciation resteront la règle.

Signe supplémentaire de la supercherie, les hommes qui murmurent à l’oreille des virus prédisent déjà les vagues à venir et leurs dates d’apparition. Toute science a vraiment déserté nos sociétés.  Les réseaux sociaux, « complotistes », ont donné des dates de confinement bien avant leur annonce officielle, montrant ainsi que toute préoccupation sanitaire était absente des décisions officielles.

Les conséquences humaines sont terribles. Tout lieu de convivialité a disparu, les gens sont plus isolés que jamais, ils souffrent de mesures iniques imposées par une poignée de dirigeants, sans aucune concertation, sous couvert d’assurer leur salut. Ce qui fait l’humain, sa capacité à tisser des liens, son besoin d’entrer en contact avec l’autre, est menacé. Le tissu social s’est dissout dans les mesures imposées par un régime devenu fou, hors de contrôle, déroulant une feuille de route établie de longue date en dépit de toute considération du réel. Les mesures prises altèrent la santé de la population et tuent. Elles sont anti-sanitaires. La dictature est en marche.

Notre mode de vie a effectivement bien changé ; le Covid n’en est que le prétexte, le catalyseur. Cette dégradation de nos conditions d’existence et la disproportion des mesures prises pour lutter contre un virus donne du crédit au discours de ceux qui voient là le moyen d’instaurer un nouvel ordre mondial qui doit annihiler notre vie privée et nos droits individuels.

Les premiers constats montrent les signes de la réalisation de cet ordre nouveau. »

Dr Frédéric Badel, médecin-psychiatre

Source: https://www.le-journal-catalan.com/pro-ou-anti-vaccin-lavis-du-psychiatre-frederic-badel/86849/

**La Tribune Libre est l’espace de libre expression des abonnés des ME. Son contenu n’engage pas le site des ME.**

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

17 commentaires

  • Très juste, et comme on pouvait si attendre, dès le 1er jour, puisque l’objectif était de nous imposer une NOUVELLE NORMALITÉ/NEW NORMAL dans la plus grande sidération possible, et en un temps record, pour que les pro-vaxx soient les + nombreux possibles…

    À cela, on peut pour faire tomber les barrières plutôt que d’attendre/espérer une confrontation armée de ces 2 camps intégrer et mieux conscientiser ce petit document de 14 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/11/r71-quelle-connexion-entre-la-mort-du-capitalisme-et-le-nom-en-marche-nov20.pdf que Résistance71 présente ainsi :

    R71 : D’un côté nous avons une oligarchie parasite et eugéniste capitaliste transnationale voulant imposer à marche forcée son projet de substitution qu’elle appelle depuis bien longtemps déjà le “Nouvel Ordre Mondial” ou “Gouvernance Mondiale” ou “Gouvernement Mondial” et de l’autre la quasi-totalité de l’Humanité “prolétaire” voulant sortir du cycle infernal de la domination et de l’oppression, même si un bon nombre ne sait pas quel chemin emprunter pour ce faire.

    La bonne nouvelle est que tout ceci est un projet, en cours de réalisation certes, mais c’est un projet mené par des humains (déjantés) contre d’autres humains (bien moins déjantés), d’une minorité possédant un certain contrôle des rouages de la gouvernance, contre la vaste majorité ne possédant que sa volonté et sa force colossale de capacité à la coopération mue par la puissance de l’amour de la vie et de la nature. Ceci n’est qu’un projet humain, tout projet peut se réaliser ou échouer, peut être mis en place ou mis en échec, réussir ou foirer. Notre pouvoir individuel et collectif est celui de dire NON ! En masse et de le mettre en échec une bonne fois pour toutes ; nous en avons la pleine capacité, il ne nous manque que la vision de notre futur, celui que nous choisirons et non pas celui qui se veut imposé.

    Brisons l’inertie de notre soumission pour mettre en branle le mouvement de notre amour de vie et de nature en rendant la division impossible par la redilution du pouvoir dans le corps social de notre société des sociétés ayant lâché prise de tous les antagonismes factices qui nous sont imposés.

    C’est entre nos mains depuis un petit moment déjà, faut juste que nous décidions si nous les serrons pour nous permettre de briser les chaines de la dissonance cognitive, ensemble, où si on se les mets sur la goule et là c’est fin de partie pour l’Humanité ?
    Tout est une question de choix ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/11/17/ce-17-11-20-an-ii-des-gilets-jaunes-ensemble-faisons-foirer-leur-plandemie-planetaire-versions-pdf/

    Si seul on va plus vite, ensemble on ira plus loin… C’est nous qui voyons…
    JBL
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Avatar Leveilleur

    Lorsque vous entendez dire à la télé, telle chose est pour votre bien vous pouvez vous dires que non et qu’il y a derrière ça des intérêts obscurs qui ne profitent qu’à une minorité, le bien est le mal sont inversés car s’ils voulaient notre bien, ils ne nous imposeraient pas de porter un masque alors qu’on sait que le masque va créer plus de problème de santé qu’il n’en résout, ils ne nous confineraient pas alors que l’on voit ce que ce confinement provoque au niveau économie et sur la psychologie des gens, tout ça pour un virus pas plus virulent qu’une grippe.

    Je ne suis pas une complotiste, je suis un chercheuse de vérité et au contraire, je dénonce le complot contre le peuple, cette guerre qu’ils ont édifié pour nous soumettre par la peur pour leur seul intérêt obscur et destructeur.

    Oui il y deux camps qui se sont créés et nous pouvons voir aujourd’hui ceux qui ont choisi le camp de l’obéissance aveugle car ils ont peurs, car ils ne réfléchissent pas, car ils ne s’informent pas, car ils n’ont pas de discernement, ni d’intuition suffisante ou si ils en ont, ils continuent à faire comme tout le monde sans sortir du lot.

    C’est ça un être humain ? un être qui a peur, qui se soumet, qui ne réfléchie pas par lui même ? non parbleu, il est bien plus que ça et tout ce qui se passe est la conséquence de sa paresse de penser par lui même mais cette paresse n’excuse rien. Alors si vous êtes de ceux qui réfléchissent et qui cherchent la vérité je vous invite à montrer un exemple, à faire preuve de courage devant l’adversité, à vous affirmer en tant qu’être libre et à dire non à tout ça.

    BERNAYS – Comment manipuler l’opinion

    https://www.youtube.com/watch?v=UvkhFpb7M7Y

  • Avatar mat40

    et ce psychiatre sait pas comment etre objectif et non orienté ???

    toute ce qu’il applique au premiere «  »groupe » » favorable au vaccin …….

    «  » Il réunit celles qui, par conviction ou par lassitude, sont prêtes à s’y soumettre ,,,

    qui croient sans hésitation au message relayé par les ondes.,,,

    Celles-là resteront réceptives à tous les messages de danger et agréeront la méthode de sortie de crise, fût-elle assortie de privations pérennes de leurs droits.

    les personnes qui se sont coupées de toute information depuis longtemps, pour se protéger, ,,,

    indifférentes à tout discours.,,,

    l’essentiel est de ne plus entendre parler du sujet. , comme si leur cerveau avait été débranché. Leur priorité est de mettre un terme à la maltraitance qui leur est infligée en se coupant de toute nuisance. «  »

    et pour la deuxieme «  »groupe » » ,,,, detracteurs du vaccin …..

    ceux qui ont échappé à l’influence du matraquage médiatique,,,,

    qui ont souvent pris des avis ou cherché des informations hors des sources classiques, tout en restant sensibles à la réalité de leur environnement (services hospitaliers non saturés, nombre de morts comparable aux années précédentes, mesures prises non proportionnées, amenuisement des droits fondamentaux sans justification etc.). ,,,

    Ces personnes ont également intégré qu’une vaccination n’exempterait pas des mesures de distanciation sociale et, par conséquent, que la convivialité ne serait pas rétablie, que le gouvernement garderait de façon arbitraire le contrôle de la population et de ses activités. Elles observent avant tout l’immixtion toujours croissante de l’État dans leur quotidien et dans leur vie privée. «  »

    et c’est EXACTEMENT la methode utilisée par des sectes ,,,, devise en au moins deux groupes, flatte une et crache sur l’autre ……

    si ^^on^^ se faiter parti d’une groupe ^^on^^ est manipulé, feignant , obeisent , submissive etc etc ,,,,,

    et si ^^on^^ fait pârti de l’autre , ^^on^^ est libre de pensée, conscient, intelligente, ouverte, pas manipulé etc etc etc …..

    • Bonjour,
      Mat tu dis:

      et ce psychiatre sait pas comment etre objectif et non orienté ???

      toute ce qu’il applique au premiere « »groupe » » favorable au vaccin …….

      …/…

      et c’est EXACTEMENT la methode utilisée par des sectes ,,,, devise en au moins deux groupes, flatte une et crache sur l’autre ……

      Je ne vois pas bien où le psychiatre est orienté vu qu’il ne fait que montrer comment le pouvoir s’y prend pour diviser et confronter. Il n’en est pas responsable de cette situation, il ne fait que l’analyser et ensuite la mettre en exergue. Celui qui divise est bien le pouvoir avec l’aide des médias et tout autre support de propagande.

      Orné

  • désolée, c’est l’heure de la sieste. Mais en attendant mon retour, je vous mets un petit article:
    https://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/293393
    C’est en Anglais mais GGl translate fait très bien son travail.

  • Très bon article, très bien écrit. On en arrive encore là: que faire ? Encore et toujours, expliquer, prouver, sans prosélytisme, sans excès. Laisser à chacune et à chacun le temps du cheminement de sa pensée. Le trajet de l’oreille au cerveau est parfois loin. Ensuite, il faut que le cerveau cherche dans sa banque de données une situation à peu près comparable, pour ensuite réagir en fonction de ce qu’il aura trouvé.
    Le problème est que, à part dans des vies antérieures, et encore, nous n’avons jamais vécu une telle situation. J’ai d’ailleurs entendu plusieurs fois cette réflexion: je n’aurais jamais pensé vivre ça !

    A mon sens, il ne faut jamais attaquer aussi en famille. On prend les personnes une par une, quand c’est son moment, qu’il ou elle paraît disponible. L’influence du clan est trop forte et si tout le monde se ligue contre le malheureux qui ose affirmer ce qui va contre la pensée dominante, il se fera bouffer. Et celui/celle qui aurait émis un doute n’osera pas le faire, car il/elle sentira la puissance du groupe dominant.
    Enfin… si la personne n’en démord pas, il n’y a plus qu’à respecter son choix…

  • @biquette

    voui, ma puce
    La famille va être plus coercitive en matière de vaccin, que la gendarmerie….

    Mais il y a pire :
    Les parents !!!
    Comment peuvent ils éviter le vaccin et celui de leurs enfants…sous peine d’ être traités de parents indignes ????

  • Avatar behappy

    hcgaia
    Relevons un peu le niveau qui s’abaisse pendant mon absence ^^
    Tes parents doivent ils rester confinés dans leur epad (mouroir) sans sortir de risque d’attraper le virus ou un virus de la grippe d’ailleurs ? (peut être cela t’arrange ?)
    Dit nous, tu leur a conseillé quoi ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif
    Les conseils peuvent avoir une influence non ? (responsabilité karmique ou cause a effets)
    Tu es prêt a assumer la responsabilité de tes conseils sur les autres ou tes proches ou tu viens ici pour parler pour te divertir ? et rester superficiel ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

  • @rantanplan

    Je ne donne aucun conseil à ma famille….

    Mais à toi, je conseille de te faire vacciner plutot dix fois, qu’ une !!!
    Ca va nous faire des vacances !!!
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Avatar CryptoKrom

    Racisme sanitaire, cela a toujours existé, mais ressort fortement actuellement.

Laisser un commentaire