« Le Texas saisit la Cour suprême et porte plainte contre 4 autres Etats ! » L’édito de Charles SANNAT

La saga continue.. Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Si vous suivez les actualités en écoutant radio-Paris, ment, radio-Paris ment, Radio-Paris est allemand, vous n’ignorez pas que Trump est la pire des ordures jamais portée par cette planète, que même le petit Adolf était un prix de vertu par rapport à ce type et que Trump est évidemment très isolé, enfermé dans sa Maison-Blanche, plus personne ne veut lui parler, et que même qu’il va partir faire du golf en Floride.

Voilà pour le narratif officiel.

Sinon, de l’autre côté des Etats-Unis, il semblerait que cela ne soit pas aussi manichéen que ce que l’on veut bien nous raconter ici.

Je suis donc allé chercher pour vous cette information qui est parfaitement officielle. Ici la source sera Newsweek, un journal pas franchement « trumpiste » ni « complotiste ».

Que nous dit-il ?

Que (roulements de tambours) :

Le Texas vient d’engager une action en justice avec SCOTUS contestant les procédures électorales dans 4 États Swing

Le Texas poursuit la Géorgie, la Pennsylvanie, le Michigan et le Wisconsin devant la Cour suprême pour « irrégularités inconstitutionnelles » dans le processus électoral, affirmant que les États ont utilisé la pandémie de coronavirus pour justifier « l’ignorance des lois des États » en ce qui concerne le vote par correspondance.

Le procureur général du Texas, Ken Paxton, a intenté une action en justice mardi, alléguant que les quatre États swing ont violé les lois fédérales et étatiques en modifiant les procédures électorales. Les quatre États du champ de bataille énumérés dans le procès ont été la clé du chemin du président Donald Trump vers la victoire en 2016 et ont été vitaux pour sa candidature à sa réélection. Compte tenu du nombre de votes électoraux en jeu, les plaignants ont fait valoir que les États « détermineront le résultat de l’élection »…

Diantre !

C’est qu’il y aurait eu des fraudes et des irrégularités commises lors des dernières élections aux Etats-Unis… et c’est à peu près une certitude. Mais pour le moment il est difficile de se prononcer, tant la désinformation est importante, sur l’ampleur des fraudes et si ces fraudes sont de nature à remettre en cause les résultats.

Ce qui est certain en revanche, c’est que plusieurs Etats américains, et pas des moindre, ont changé les règles du jeu du vote, au mépris des règles, des lois et de la Constitution, notamment sur cette histoire de vote par correspondance a priori illégal et très cadré.

Ce qui a été massivement fait et donc inconstitutionnel, et cela est largement suffisant pour invalider les résultats, car, les votes par correspondance ont été massifs. Ils sont donc sans aucun doute de nature à remettre en cause le résultat final de l’élection.

En effet les responsables exécutifs et judiciaires des quatre États concernés sont accusés d’avoir apporté « des changements significatifs » aux règles électorales, une décision qui, selon les plaignants, « a supprimé » les mesures de sécurité pour les bulletins de vote par correspondance. Parmi les mesures qui, selon les plaignants, ont été supprimées figuraient la vérification des signatures, les exigences en matière de témoins, les observateurs du scrutin et les lieux de dépôt des bulletins de vote sécurisés autorisés.

Pour bien comprendre ce qu’il s’est passé et pour le résumer de manière simple et limpide, tout le monde pouvait aller voter, sans carte d’identité, sans avoir à prouver son identité, sans avoir à signer et sans qu’il ne puisse y avoir la moindre vérification possible pendant ou après le vote.

Jamais, ni dans aucun pays qui ne soit pas une dictature, les règles électorales permettent de telles choses.

Alors, oui, il y a un énorme sujet autour de la régularité de ces élections que cela plaise ou non, que vous aimiez Trump ou pas, ce n’est pas la question.

La question c’est d’avoir une démocratie qui repose sur un système électoral sécurisé et dans lequel tous les citoyens puissent avoir confiance.

N’imaginez pas que cela ne concerne que les Etats-Unis. Quand vous voyez Emmanuel Macron évoquer le retour du vote massif par correspondance, il y a évidemment de quoi frémir, surtout que les machines à voter, également dans notre pays, deviennent de plus en plus nombreuses.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

17 commentaires

  • mirzabad mirzabad

    It’s not over untill it’s over…
    Trump ne lachera rien face au deep state…

    • Avatar engel

      Il ne lâchera rien…
      mais il peut-être trahi au dernier moment par la cours suprême !
      …Même si celle-ci majoritairement républicaine lui promet de le nommer prochain président.
      …Il suffira de deux traites pour que tout bascule.

      – Il prend un gros risque s’il ne déclenche pas l’état d’urgence avant. Ce qui serait légal au motif « d’une puissance étrangère ayant interféré dans le processus électoral présidentiel ».
      Après il sera trop tard, cela s’apparentra à un coup d’état.

  • Avatar wall

    Ceux qu’il a lui même nommé ne le suivent pas

    Le temple du droit américain, qui compte trois magistrats nommés par Donald Trump sur neuf, n’a pas motivé sa décision, et aucun de ses membres n’a notifié son désaccord.

    https://www.lepoint.fr/monde/la-cour-supreme-met-fin-aux-espoirs-de-donald-trump-09-12-2020-2404877_24.php

    • Avatar Maxandre

      « …décision qui sonne PROBABLE-MENT le glas des ambitions… »

      Trump avait prévu tout les coups, raison de son décret de 2018 sur l’ingérence étrangère.
      Et sinon il lui reste d’autres armes dans la constitution.
      Lincoln les avaient utilisées pour purger les corrompus/corruptibles

      Qui vivra verra.

  • Avatar houm

    tu confond la cour supreme de la pensylvanie totalement corrompue par les democrates
    avec la cour supreme des etats unis
    et un article du point avec une source de l afp autant se torcher avec
    maintenant si tu crois tous les mensonges des medias menteur c est mal barré
    biden ne sera pas elu il y des collusions avec des interets etranger comme la chine et l ukraine
    c est une question de securité nationale et de haute trahison
    a voir
    La famille Biden et la corruption
    https://cdn.lbryplayer.xyz/api/v3/streams/free/la-famille-biden-et-la-corruption/cad8e2aae64427fcd5f979938416a249d56c5601/e9919f

    • Avatar wall

      Tu as un problème de compréhension ?
       » La Cour suprême des États-Unis a refusé mardi de se saisir d’un recours  »
      C’est quoi que tu comprends pas la ?

      Et tu penses que nous devons croire une vidéo du fils de Trump au lieu du journal le point.J’espère que c’est de l’humour.

      • Avatar engel

        Mais oui bien sûr…https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

        – Toute personne, dotée d’un minimum de savoir, sait que la cours suprême des états-unis rendra sa décision définitive SEULEMENT le 14 dec !

        – Et donc, toute personne dotée d’un minimum de connaissances(ou d’intelligence sachant lire le com* sous l’articlehttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif) sait(comprend) que cette même cours suprême des E.U accepte le résultat transmis par la Pennsylvanie, par TEMPORELLE OBLIGATION.
        Mais qu’elle reste totalement libre de suivre ou non le « résultat » de la dite Pennsylvanie.
        – Elle peut, « en son âme et conscience » désavouer les grands électeurs. A fortiori si elle estime qu’il y a eu fronde ou(et) vice judiciaire.

        …Et seul un mur de propagandes bêtes peut ignorer cela, mon cher Wall.
        .
        .

        *) commentaire sous l’article du Point :
        Safe harbor deadline dit :
        « C’etait hier, la loi prévoit que les Etats qui ont certifié leurs résultats ne peuvent plus etre modifies par le Congrès 6 jours avant à date du vote des grands électeurs qui est le 14 decembre.
        C’est donc le 8 decembre, hier, date que l’on appelle le safe harbor deadline. Autrement dit, ils sont définitifs, le Congres a l’obligation de les accepter et Trump et son armada d’avocats ne peuvent plus rien faire. It’s over ! »

        PS : Attendre le 14 dec pour l’ouvrir est aussi une bonne option pour éviter de passer pour ce que l’on est…

        • Avatar mat40

          @ engel,,,

          «  »– Toute personne, dotée d’un minimum de savoir, sait que la cours suprême des états-unis rendra sa décision définitive SEULEMENT le 14 dec ! » »

          la cours supreme na pas donnez sa decision definitive des elections ,,,,

          la cours supreme a refusé de se saisir d’un recours visant à bloquer la certification des résultats de l’élection présidentielle en Pennsylvanie.

        • Avatar wall

          Bref, tu l’as ouvert pour en revenir exactement a ce que je disais mon cher engel.
          Tu passe encore une fois pour ce que tu est, vraiment !

      • Avatar houm

        cote comprehension vous etes deficient
        et ca
        https://youtu.be/7uyn5banIuc
        Le professeur Dongsheng a dit: Joe Biden est contrôlé par les Juifs de Wall Street, avec qui le PCC traite directement quand ils ont besoin de quelque chose d’Amérique.
        https://numidia-liberum.blogspot.com/2020/12/officiel-chinois-nous-subvertissons.html

  • Avatar mianne

    Enfin je me souviens que quand Trump a été élu, jusqu’au bout nos médias mainstream français nous ont affirmé que c’était la démocrate Hillary Clinton qui avait été élue, alors que le comptage des votes n’était même pas terminé et qu’ils l’affirmaient encore obstinément après la fin du comptage . Je me souviens aussi que le démocrate Obama a été nommé ( ironiquement ?) Prix Nobel de la Paix , lui qui a lancé d’innombrables guerres américaines dans le monde entier alors que Trump, quels que soient ses défauts, n’a lancé aucune guerre américaine et a même rapatrié de nombreuses troupes américaines dont dernièrement celles qui étaient en Somalie . Il faut espérer pour le monde entier que le président américain qui résultera de cette élection ne soit pas un va-t-en guerre .

  • Avatar boco

    Il faut :
    – « Un système électoral sécurisé … de confiance » de manière globale.
    Pour :
    – Des candidats « inconnus » d’inconfiance totale ?

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    Finalement c’est comme la corruption ? On parle toujours des corrompus, jamais des corrupteurs ?
    C’est bizarre !
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • Avatar Cyrildu44

    Le point faible de Trump a été de ne pas déclencher de guerre dans le monde.
    Là, avec l’appui de la cour suprême, il a l’occasion de déclencher une guerre au sein même de son pays.

    Pour mettre fin au conflit, des élections sont de nouveau organisées et Trump l’emporte haut la main !

  • Avatar criminalita

    Le problème avec robinette c’est qu’il fermera le robinet du gaz russe via l’Europe.
    Puis avec une nouvelle guerre probablement en Grèce pour leur piquer les gisements pétroliers dont Erdogan y voit sa fortune passer à un niveau galactique, s’il met la main avant la Clinton.
    Nous en Europe deviendrons un possible brasier génocidaire avec une russie devenant une menace dont bidet nous fera péter une super bombe sous faux drapeau russe sur le Vatican. Celui-ci devenu ennemi après la mort du pape noir actuel, les mondialistes voudront réduire à néant le christianisme. Des signes de cette fin d’empire religieu se manifeste chaque jour sur les lèvres de ces gauchomaçonniques.
    Quand un monde veut remplacer un autre ça se passe forcément avec des, larmes, armes.
    Il est aussi probable que l’on voit des peuples entiers disparaître.
    Qui vivra verra.

  • Avatar houm

    mise a jour
    Un tiers des États américains ont maintenant rejoint la plainte du Texas à la Cour Suprême pour renverser l’élection

    Pour l’instant : Au total, dix-sept États américains ont déposé un mémoire à la Cour suprême des États-Unis mercredi pour soutenir la tentative du Texas de renverser les résultats de l’élection.