« Animer un atelier de désintoxication de la langue de bois »

C’est le moment puisque nous sommes encore confinés, d’en profiter pour se désintoxiquer le cerveau. Nous serons à même de décrypter le langage servi par les politiques et autres « managers », dans le but de nous faire avaler leurs plus indigestes couleuvres. Prenez un papier et un crayon, écoutez n’importe quel discours politique, pub, articles de journaux alignés, et notez les oxymores, les anglicismes, euphémismes et autres pléonasmes. C’est assez amusant à faire, mais surtout à analyser une fois que l’on a les clés, mais pour cela, il vous faut visionner la vidéo ci-dessous. Bonne réflexion! Partagez ! Volti

******

Clarté..123.fr

Par Aurel IO

Ce film nous invite à découvrir cette proposition inventée suite à la présentation de la conférence gesticulée Inculture(s) 1 de Franck Lepage.

C’est une réflexion globale sur la manière dont les communicants, les médias, les « managers » et les politiques fabriquent et utilisent les mots (ceux qui nous permettent de penser) afin d’annihiler toute critique, tout espoir d’alternative. Pour mieux nous manipuler et nous soumettre. Et sur une méthode jubilatoire, conscientisante et émancipatrice pour nous réapproprier le langage et, ainsi, renforcer notre pouvoir d’agir et de lutter. Réalisation: Aurélien Blondeau

7 commentaires

  • Mieux qu’une vidéo.

    Allez visiter le site du CORTECS.

  • Avatar Rik22

    Pas si facile de trouver des textes intégraux, voici quelques liens à exploiter :
    https://www.parismatch.com/Actu/Politique/Document-l-integralite-du-discours-d-Emmanuel-Macron-du-16-mars-2020-1678998
    et une collection de discours publics ;
    https://www.vie-publique.fr/discours

    • Avatar Rik22

      Sur le discours de lemaire du 15 avril, quelques perles :
      – une prévision de croissance à moins 8 % pour l’année 2020, … prévision de croissance pour la zone euro à -7,5
      – la reprise économique que nous observons par exemple en Chine et qui devrait être progressive aussi dans les pays de la zone euro, et notamment en France (l’Europe avant la France, il est aux ordres)
      -…prendre un certain nombre de décisions multilatérales ces dernières 24 heures pour soutenir les pays en développement (et combien d’aides pour la France ? aide financée par nos pv ?)
      – S’agissant du soutien aux petits entrepreneurs, nous avons décidé, dans ce projet de loi de finances rectificative, d’améliorer le Fonds de solidarité qui va passer, comme l’a indiqué le Premier ministre, de 1 milliard d’euros à 7 milliards d’euros (avec quel argent ? qui va réellement être indemnisé ?)
      Lemaire n’est pas un bon client, on lui a écrit un discours simple car on sait qu’il sait à peine lire.

  • Avatar mianne

     » ce que nous appelons de ce vieux et noble mot de citoyenneté … » dit ironiquement Franck Lepage . Eh bien non, ce mot n’est ni vieux ni noble . Il y a trois décennies , « citoyen » était un nom commun , « un citoyen », surtout pas un adjectif . L’adjectif correspondant était « civique » . La première fois que j’ai entendu un journaliste parler d’ un projet « citoyen », d’une démarche « citoyenne », j’avais envie de hurler . Quelques semaines plus tard, ils avaient fabriqué, à partir de ce prétendu adjectif « citoyen », le nom abstrait « citoyenneté », ce que l’on nommait depuis des siècles  » civisme » . Cela m’agace d’entendre les journalistes des radios officielles accumuler les barbarismes, répétés aussitôt par leurs collègues et par les personnages politiques, et les oublis d’accords de certains participes passés quand ils étaient nécessaires . Ségolène Royal nous avait fait hurler de rire en parlant de la « bravitude » de certains jeunes . Est-ce le résultat d’avoir accordé aux Baccalauréats scientifiques, pendant plus de trois décennies, des coefficients énormes en mathématiques par rapport à ceux des disciplines littéraires qui ont permis à certains lycéens incultes , incapables de rédiger une phrase correcte, d’obtenir sans problème un Bac scientifique et d’accéder aux études supérieures puis à l’ENA ? J’adore les conférences gesticulées de Franck Lepage et sa démolition de la langue de bois au niveau de l’entreprise, au niveau municipal, régional, national et dans tous les discours fumeux de nos personnages politiques . Son décryptage de la feuille de paye des salariés est excellente . https://www.youtube.com/watch?v=BOUK-AX3BzA
    C’était en 2009 . Les chiffres actuels sont encore pires .
    .

  • Avatar mari8000

    Cela m’agace d’entendre les journalistes des radios officielles accumuler les barbarismes, répétés aussitôt par leurs collègues et par les personnages politiques, et les oublis d’accords de certains participes passés quand ils étaient nécessaires . Ségolène Royal nous avait fait hurler de rire en parlant de la « bravitude » de certains jeunes

  • « Animer un atelier de désintoxication de la langue de bois »
    En finir avec la langue de bois ce n’est évidement ni devenir grossier, ni régler ses comptes, se battre au lieu de débattre ni crier plus fort que l’autre. C’est au contraire rester calme, lucide et courtois, en disant les choses directement et simplement.
    Mais l’important, avant de parler pour déterminer des besoins et trouver des solutions, c’est d’abord d’avoir une vision non tronquée de notre monde, de notre société, de son fonctionnement, son histoire, de ses religions et aussi et surtout de se connaître soi-même : « connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les dieux. » était inscrit sur le fronton du temple de Delphes.
    La plupart de nos sociétés sont régies depuis longtemps par deux pouvoirs iniques et usurpateurs : le politique et le religieux. Et ces deux pouvoir se fondent volontiers sur l’ignorance du peuple et s’accroît d’autant que les esprits sont faibles, les gens incultes.
    C’est si évident aujoud’hui que l’on pourrait associer les mœurs de notre époque à celle de l’époque de la corruption romaine dans les Gaules où, suivant l’expression d’Henri Martin, « les riches s’étourdissaient dans les orgies, les pauvres s’abrutissaient dans la misère »
    La première chose à faire est donc de sortir de son ignorance.
    Première désintoxication :
    Rappelons ce monologue de Morpheus dans Matrix :
    « La Matrice est universelle. Elle est omniprésente. Elle est avec nous ici, en ce moment même. Tu la vois chaque fois que tu regardes par la fenêtre ou lorsque tu allumes la télévision. Tu ressens sa présence quand tu pars au travail, quand tu vas à l’église ou quand tu paies tes factures. Elle est le monde qu’on superpose à ton regard pour t’empêcher de voir la vérité. »
    Maintenant, remplaçons « La Matrice » par « Le Sionisme » et vous avez le véritable problème qui empoisonne le monde. et qui va, s’il n’est arrêtée à temps, le conduire dans les abîmes.
    Je sens déjà un léger malaise chez certains : c’est le premier effet de la suppression de la langue de bois, lorsqu’on appelle un chat, un chat, et dont notre esprit, depuis un moment, c’était déhabitué.
    Le sionisme c’est le nomadisme séculaire caché derrière un pseudo anonymat de personnes responsables d’un nombre incalculable d’actes nuisibles pour le genre humain au cours du temps.
    Cet anonymat, aujourd’hui véritable secret de polychinelle, cache très mal un fanatisme messianique et « globaliste » qu’Oscar Levy, en son temps, dénonçait déjà : « Nous les juifs, qui nous sommes posés en sauveurs du monde, qui nous sommes vantés d’avoir fourni au monde le Sauveur, nous ne sommes plus aujourd’hui que les corrupteurs du monde, ses destructeurs, ses incendiaires et ses bourreaux. »
    Lorsque le sionisme cherche à faire croire au reste du monde que la conscience nationale des juifs trouverait satisfaction dans la création d’un État palestinien, les juifs dupent encore une fois les sots goïmes de la façon la plus patente. Ils n’ont pas du tout l’intention d’édifier en Palestine un État juif pour aller s’y fixer ; ils ont simplement en vue d’y établir l’organisation centrale de leur entreprise charlatanesque d’internationalisme universel ; elle serait ainsi doué du droit de souveraineté et soustraite à l’intervention des autres États.
    C’est ainsi que, de manière évidente aujourd’hui, elle est devenue un véritable lieu d’asile pour tous les gredins démasqués et une école supérieure pour les futurs bateleurs.
    L’accusation d’antisémitisme est leur arme préférée car l’antisémitisme est avant tout sans danger pour la caste dirigeante et secrète de ce peuple qui, lorsqu’elle est à bout d’arguments (c’est-à-dire tout le temps), dégaine systématiquement la « reductio ad hitlerum » et fait taire et soumet la moindre opposition ou dissidence ; une arme plus ou moins savamment entretenue par l’entremise d’une posture volontairement détestable et méprisante qu’ils s’ingénient à mettre dans tous les actes qu’ils entreprennent.
    C’est pour cette raison que depuis près de trois mille ans qu’existe des antisémites, le peuple juif vit toujours et apparaît en pleine forme. Si les conséquences de l’antisémitisme possédait la moindre efficacité, le peuple juif aurait disparu depuis longtemps.
    Pour bien comprendre le sentiment de haine que voue une caste dirigeante et secrète sioniste au genre humain tout entier, y compris leurs congénères, juifs de la rue ou bourgeoise, paisibles et honnêtes, il est impératif de connaitre leur histoire (sainte).
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/histoire-des-israelites.html
    PS : Pour ceux dont l’atrophie intellectuelle n’a pas été totalement accomplie par l’œuvre de destruction mémorielle et mentale orchestrée à grande échelle, si vous souhaitez connaître les vrais « barbares » derrière la fable enseignée sur le dernier conflit mondial, trouvez (si vous le pouvez) l’ouvrage « Hitler ou Juda ? Un second procès de Nuremberg ». Après cette lecture, pour tout être normalement constitué, plus rien n’est comme avant.