Nucléaire : les « trois secrets » de l’accident de Marcoule..

Un cercueil blindé, des déchets mystérieux, un blessé soigné par l’armée : un journal espagnol dénonce les silences français.

un blessé est évacué après l'accident sur le site nucléaire de Marcoule, le 12 septembre 2011 (Stringer France/Reuters).

Selon le quotidien espagnol Publico, les autorités françaises cherchent à cacher l’origine radioactive de l’accident qui a eu lieu lundi 12 septembre sur le site de Marcoule, faisant un mort et quatre blessés. Selon leurs informations, la victime a été contaminée : le cercueil, mis en terre samedi, est protégé par un blindage spécial et la famille n’a pas pu voir le cadavre.

Le quotidien croit également savoir qu’aucune autopsie n’a été effectuée. Et seuls les gendarmes, équipés de combinaisons de protection, ont eu accès au hangar où a eu lieu l’explosion.  Lire la suite

Dernière directive santé…[MàJ]

Apparemment le texte est réel et la pétition valide!
voir le site des I.D.E (infirmier Diplomé d’Etat)
http://ide-liberal.com/index.php?rubid=6&artid=775&PHPSESSID=a339f268731faa9f50e09bb6f08a15e4

Il y a des soucis avec cette pétition, on ne sait trop si c’est info ou intox (hoax) voir le site et liens connexes

Je publie volontiers, mais aidez moi un peu, sur des dizaines de courriels, je ne peux pas tout vérifier. Je fais confiance à ceux qui m’envoie les alertes, à charge qu’ils vérifient leurs informations….. Pour être crédibles, il faut que les informations le soient aussi ;)

Citation posteur hoaxbuster:

C’est pas vraiment sans liens direct avec le sujet mais ça n’apporte pas trop d’eau au moulin. Surtout le lien sur l’ordonnance est pour le moment caduque vu que cette ordonnance est abrogée. Pourquoi poster ici alors ?
Ensuite, tu nous envoies 3 articles de l’humanité, et surtout 3 articles du même auteur qui, on l’aura compris, n’est pas d’accord avec cette ordonnance. Cependant, l’auteur oublie que cette ordonnance est, au dernière nouvelle, abrogé, annulée, caduque,….. Faudrait juste attendre de voir ou ca va avant tout.

Reçu par courriel, à faire circuler! Merci à la4emedimension.

Il faut que je vous raconte la dernière de Roselyne, et je compte sur vous pour faire passer !
Aujourd’hui, j’avais formation obligatoire sur les prélèvements (sanguins et autres). Le directeur du principal labo avec lequel notre hôpital travaille nous apprend (tenez-vous bien !) que nous, les infirmières, n’avons plus le droit de faire les prises de sang.

D’après la dernière ordonnance de notre chère ministre de la santé (donc, pas de passage devant députés et sénateurs !), les laboratoires, pour subsister, devront passer une certification assez contraignante et compliquée, et pour ce faire, doivent, entre-autres, se porter garants du préleveur (c’est à dire, nous, en l’occurrence !).
Conséquence immédiate : les infirmières ne seront autorisées à prélever que si elles ont été formées et agréées par le labo dans lequel le prélèvement est analysé ! Exit, donc, les infirmières intérimaires ou remplaçantes…Seconde conséquence, et non des moindres : les prélèvements à domicile seront désormais interdits ! Les patients devront donc se rendre au laboratoire par leurs propres moyens, quel que soit leur état, ou bien se faire hospitaliser !Troisième conséquence : les laboratoires étant tenus de s’équiper de machines hyper-performantes, avec le moins de personnel possible, (ah oui, parce que j’ai oublié de vous préciser que l’État a décidé de diminuer fortement le remboursement des examens sanguins aux laboratoires !) pour pouvoir continuer à fonctionner, ils vont devoir se regrouper (but final avoué : 1 à 2 labos seulement par département !!!).
Bref, les hôpitaux de taille moyenne qui possèdent leur propre labo vont le fermer (c’est déjà fait à Paoli-Calmette, par exemple, Cavaillon et Orange vont suivre) et il faudra donc se déplacer vers un grand plateau technique pour faire les examens qui ne sont pas hyper-courantsComme ces grands plateaux techniques seront les seuls à accueillir une grande partie des examens à réaliser, nous n’aurons les résultats qu’au bout de plusieurs jours (et mieux vaut ne pas en avoir besoin un vendredi après-midi !)Enfin, cerise sur le gâteau : en toute discrétion, il a été décidé que désormais le directeur d’un labo n’a plus besoin d’être biologiste !La Générale de Santé, ainsi que d’autres grands groupes financiers sont donc en train de racheter tous les labos de France et de Navarre et il devient donc impossible à un médecin biologiste de posséder son propre labo… Lire la suite

La télé rend con, Bob l’éponge aide bien!

Haaaaaaa! Blasphème vont s’écrier certains face à une telle étude scientifique (à croire qu’ils n’ont que ça à faire comme étude…), voir si Bob l’éponge à un impact sur le cerveau de nos enfants, et la réponse est oui! Le jus de cervelle serait attaqué, l’éponge n’est pas la plus fréquentable, même via un écran. Je réclame une étude similaire avec les différedts politiciens, à savoir lequel abruti le plus les foules avec ses déclarations!!!

Vous avez peut-être grandi en regardant Bob l’éponge, sans forcément mesurer le grave danger auquel vous exposiez votre cerveau en formation. Et pourtant:

Une récente étude pédiatrique montre qu’il suffit de 9 minutes d’exposition à Bob l’éponge pour affecter le fonctionnement du cerveau des enfants.

Pour le vérifier, les chercheurs ont réalisé une expérience avec 60 enfants de 4 ans: 20 d’entre eux ont regardé Bob l’éponge, 20 autres un autre dessiné animé plus neutre et 20 autres ont effectué du coloriage. Après 9 minutes, tous ont dû accomplir des tâches destinées à mesurer leur concentration et leur attention. Tous ceux qui ont mangé du poisson tous ceux qui ont regardé Bob l’éponge ont été moins performants que les autres enfants.

Dire que vous auriez pu faire une carrière d’Einstein si vous n’aviez pas trop absorbé de dessins animés comme une éponge pendant votre enfance. [Pediatrics via Washington Post]

Article trouvé sur gizmodo.fr

Le laboratoire Servier pourrait changer de nom

Comment se refaire une beauté sur de nouvelles bases et surtout faire « oublier » un scandale? Quand on voit le nombre de personnes qui refusent de s’informer pour une raison ou une autre, on peu librement penser que cette technique peut fonctionner, changer de nom est donc une option envisagée par le laboratoire Servier, responsable du funeste médiator.

http://media.rtl.fr/online/image/2011/0110/7649704514_des-pilules-du-mediator-vues-le-18-novembre-2010-a-brest.jpg

Selon le quotidien La Tribune du vendredi 16 septembre, le deuxième laboratoire français, Servier, a engagé une réflexion stratégique sur son avenir.

Près d’un an après le début de l’affaire du Mediator, ce médicament qui aurait causé la mort de 500 à 2 000 personnes (selon les estimations) en 33 ans, les laboratoires Servier sont mis en cause pour le Protelos, autre médicament suspect de graves effets secondaires.

L’hypothèse d’un changement de nom est envisagée, sans doute au moment de la succession du très controversé Jacques Servier, 89 ans, président-fondateur du groupe. Le dirigeant devrait bientôt être mis en examen.

Source: la-croix.com

Dates de péremption: Faut-il les respecter au jour près?

Quand on a peu de moyen, il faut savoir faire la différence. Quelques conseils…

Un magasin de déstockage alimentaire vend des produits dont la date limite de consommation (DLC) est proche et dont la date limite d'utilisation optimale (DLUO) est parfois dépassée, à Choisy-le-Roi, en mai 2009. SIPA

Pour éviter le gaspillage, mieux vaut apprendre à lire les étiquettes…

Vingt kilos d’aliments non consommés par an se retrouvent dans la poubelle de chaque Français. Pour lutter contre ce gaspillage, l’Ademe a déclaré le 15 septembre «Journée de lutte contre le gaspillage alimentaire». L’Ademe conseille notamment d’apprendre à décrypter les dates de péremption. En Angleterre, le gouvernement envisage de les retirer de certains produits, comme le riz ou les pâtes. A l’inverse, faut-il respecter scrupuleusement les dates limites sur les produits «sensibles» comme les laitages ou les œufs?  Lire la suite

Une « super tuberculose » nous menace

Haaaa! Une nouvelle pandémie arrive, plus dangereuse que les autres, on va avoir besoin d’un maximum de vaccins dont les gens ne voudront pas alors que la France va en acheter des millions avec nos sous, pour ensuite les offrir aux pays africains avant de les détruire car arrivés à péremption. Aurions-nous donc là un nouveau scénario qui se répète? Vu que l’OMS s’est montré avec le H1N1 peu fiable, on peut se poser la question…

L’OMS a mis en garde, hier, contre une souche de tuberculose hautement résistante aux médicaments. Celle-ci se répandrait à un « rythme alarmant à travers l’Europe ».

Près de 12% des patients diagnostiqués dernièrement ont développé cette forme résistante aux médicaments. Le Dr Ogtay Gozalov qui travaille pour l’OMS explique: « Cette tuberculose peut toucher n’importe qui, nous pouvons tous être exposés et infectés ».

En Europe occidentale, c’est à Londres qu’on constate le plus grand nombre de cas, avec 3.500 nouveaux malades signalés chaque année. Près de 50% des personnes atteintes par cette forme de tuberculose résistante aux médicaments sont susceptibles de mourir. (7sur7Sydney/ca)

Source: 7sur7.be

Journée de lutte contre le gaspillage alimentaire…

Journée de lutte contre le gaspillage alimentaire : l’Ademe ne veut plus voir de nourriture à la poubelle.
(Ademe : Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie)

CONSO – L’Ademe veut sensibiliser les Français et leur donner des trucs pour jeter moins de nourriture…

La France jette chaque année 1,2 million de tonnes de nourriture : Inacceptable pour l’Ademe, qui a décidé de faire du 15 septembre la Journée de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Avec un site Web et une campagne dans la presse et à la télévision, l’Ademe espère sensibiliser les Français, qui jettent chacun en moyenne 20 kilos d’aliments par an, dont 7 kilos d’aliments encore emballés. Quelques trucs pour ne pas nourrir la poubelle…

Ne pas craquer sur les promos si on n’en a pas besoin

Premier «truc» évident pour ne pas jeter: ne pas acheter ce dont on n’a pas besoin. Eviter de se laisser tenter par les offres «3 pour le prix de 2» si l’on n’a besoin que de deux… et faire attention aux dates de péremption sur les produits pour ne pas se retrouver avec 12 yaourts bons pour la poubelle deux jours après les avoir acheté.

Lire la suite

La France détruit ses vaccins contre la grippe A

Cout total pour ces vaccins: 400 millions d’euros!!! Un gaspillage phénoménal au nom des lobbys pharmaceutiques! Un honte, surtout pour un virus qui au final s’est montré nettement moins dangereux que le remède, mais également que la grippe classique saisonnière!

En novembre, les dernières doses de vaccin contre le H1N1 seront incinérées. Au final 19 millions de doses ont été détruites, pour un coût total -d’achat et de destruction- d’environ 400 millions d’euros. Les vaccins contre la grippe A bientôt périmés. Au mois de novembre, la dernière dose des 94 millions de vaccins commandés par la France pour lutter contre la France sera détruite, rapporte Le Parisien. En 2010, 19 millions de doses ont déjà été incinérées.

Lire la suite

Californie: un inquiétant projet de loi pourrait permettre de vacciner les enfants à l’insu des parents!

Cela ne fait qu’en remettre une couche! Les lobbys contrôlent le monde et s’imposent quels que soient les moyens, et tant que rien ne sera fait, tant que la politique en général ne changera pas, alors cela continuera. Le souci, c’est que plus le temps passe, plus nous nous rendons compte que les vaccins sont potentiellement dangereux ou inefficaces, et malgré tout cela….. Big pharma décide…

Trevor Reese, 13, gets his Tdap shot from pediatric nurse practitioner Jenny Lu, right, in Tustin, Calif., in this photo taken Thursday, Aug. 18, 2011. Backpack. Notebooks. Whooping cough shot? If you haven't worried about back-to-school shots since your tween or teen was entering kindergarten, better put vaccines on the to-do list.

En Californie, sous couvert de santé et de prévention des maladies sexuellement transmissibles, le projet de loi AB 499 pourrait permettre à des enfants, dès 12 ans, de consentir à une vaccination anti-hépatite B ou anti-HPV (maladies sexuellement transmissibles), à l’insu des parents!

Bien entendu, il va sans dire que la vaccination réalisée dans de telles conditions, laisse les parents tout autant responsables pour les dommages qui pourraient en résulter car, rappelons-le, la très courageuse Cour Suprême des Etats-Unis, a octroyé l’impunité juridique totale aux fabricants de ces « produits inévitablement dangereux » (« unavoidably unsafe products »), au motif qu’autrement, ces industries risqueraient de faire faillite, sous l’effet des poursuites.

Lire la suite

1 312 313 314 315 316 345